Harun Yahya


Des Sources De Sagesse



Allah parle dans le saint Coran de ceux à qui Il accorde la sagesse. D'après Sa parole, on voit que la principale source de sagesse réside dans Sa crainte:


Ô vous qui croyez! Si vous craignez Allah, Il vous accordera la faculté de discerner (entre le bien et le mal), vous effacera vos méfaits et vous pardonnera. Et Allah est le Détenteur de l'énorme grâce. (Al Anfal, 29)


La pierre de touche de la crainte d'Allah consiste tout d'abord en la reconnaissance des attributs d'Allah et du Jour du jugement. Allah n'accorde à l'homme le sens de discerner entre la vérité et l'erreur que si celui-ci Le craint. Cet état de compréhension est en fait, le résultat naturel d'un adoucissement du cœur dû à la crainte d'Allah:


Allah a fait descendre le plus beau des récits, un Livre dont [certains versets] se ressemblent et se répètent. Les peaux de ceux qui redoutent leur Seigneur frissonnent (à l'entendre); puis leurs peaux et leurs cœurs s'apaisent au rappel d'Allah. Voilà le [livre] guide d'Allah par lequel Il guide qui Il veut. Mais quiconque Allah égare n'a point de guide. (Az Zoumar, 23)


L'homme devrait toujours s'efforcer d'augmenter la crainte de son Seigneur. Dans cette optique, il devrait prier, méditer sur Sa force, Sa puissance et Son châtiment, et essayer d'avoir une meilleure compréhension de Lui (de Ses qualités).


Craignez Allah, donc autant que vous pouvez, écoutez, obéissez et faites largesses. Ce sera un bien pour vous. Et quiconque a été protégé contre sa propre avidité… ceux-là sont ceux qui réussissent. (At Taghaboun, 16)


Le fait de pouvoir distinguer entre l'erreur et la vérité est l'indication de la sagesse de quelqu'un. Une telle personne sera certainement dotée de la capacité d'entendement. Ce don de compréhension est appelé (perspicacité) ou "vision" dans le saint Coran. Etymologiquement, en arabe, l'origine du mot basirah (perspicacité) est "voir". Pourtant il y a une grande différence entre ce terme et l'action normale de voir. Une personne dépourvue de perspicacité est décrite comme quelqu'un dont le cœur et l'esprit sont recouverts (d'un voile) sinon il pourrait comprendre le saint Coran.


Nous avons mis des voiles sur leurs cœurs, de sorte qu'ils ne comprennent pas: et dans leurs oreilles, une lourdeur. Et quand, dans le Coran, tu évoques ton Seigneur l'Unique, ils tournent le dos par répulsion. (Al Isra', 46)


Le terme "comprendre" dans le verset ci-dessus possède une grande signification. Dans de nombreux autres versets, le manque d'entendement de la plupart des gens est également mentionné. Ce qui revient à dire qu'au pur sens physique, les mécréants perçoivent (en d'autres mots, entendent) ce que leurs disent les croyants, mais ne saisissent pourtant pas la valeur et le contenu du message. Leur état ressemble à celui de l'ébriété, de la perte de conscience et demeure un phénomène métaphysique. Allah nous en parle comme "d'un voile qui recouvre leurs cœurs":


Quel pire injuste que celui à qui on a rappelé les versets de son Seigneur et qui en détourna le dos en oubliant ce que ses deux mains ont commis? Nous avons placé des voiles sur leurs cœurs, de sorte qu'ils ne comprennent pas (le Coran), et mis une lourdeur dans leurs oreilles. Même si tu les appelles vers la bonne voie, jamais ils ne pourront donc se guider. (Al Kahf, 57)


Les mécréants, de temps à autre, confessent leur profonde incapacité à saisir la religion qui leur est communiquée. Cela est évident dans ce verset où le peuple de Madian ose dire à Shouaïb: "Nous ne comprenons pas grand chose à ce que tu dis; et vraiment nous te considérons comme un faible parmi nous. Si ce n'est ton clan, nous t'aurions certainement lapidé. Et rien ne nous empêche de t'atteindre." (Houd, 91)

Nul homme dépourvu d'entendement ne peut être guidé dans la voie droite, excepté par la volonté d'Allah. Allah déclare dans le verset suivant:


Et il en est parmi eux qui te prêtent l'oreille. Est-ce toi qui fait entendre les sourds, même s'ils sont incapables de comprendre. Et il en est parmi eux qui te regardent. Est-ce toi qui peux guider les aveugles, même s'ils ne voient pas? (Younous, 42-43)


En conséquence, ceux qui acceptent la foi sont gratifiés de sagesse et de perspicacité. Ils se doivent "d'appeler à Allah avec clairvoyance".


Dis: "Voici ma voie, j'appelle les gens à Allah, avec clairvoyance, moi et ceux qui me suivent. Gloire à Allah! Et je ne suis point du nombre des associateurs." (Youssouf, 108)

Certes, il vous est parvenu des preuves évidentes, de la part de votre Seigneur. Donc, quiconque voit clair, c'est en sa faveur; et quiconque reste aveugle, c'est à son détriment, car je ne suis nullement chargé de votre sauvegarde. (Al An'am, 104)


Étant dépourvus de perspicacité et de sagesse, les mécréants prétextent leur propre intérêt pour fuir tout effort dans le sentier d'Allah. Malheureusement, par une telle attitude, ils se préparent à être jetés pour l'éternité dans le Feu:


Ceux qui ont été laissés à l'arrière se sont réjouis de pouvoir rester chez eux à l'arrière du Messager d'Allah, ils ont répugné à lutter par leurs biens et leurs personnes dans le sentier d'Allah, et ont dit: "Ne partez pas au combat pendant cette chaleur!" Dis: "Le feu de l'Enfer est plus intense en chaleur." S'ils comprenaient! (At Tawbah, 81)

Et lorsqu'une sourate est révélée: "Croyez en Allah et luttez en compagnie de Son Messager", les gens qui ont tous les moyens (de combattre) parmi eux te demandent de les dispenser (du combat) et disent: "Laissez-nous avec ceux qui restent." Il leur plaît, (après le départ des combattants) de demeurer avec celles qui sont restées à l'arrière. Leurs cœurs ont été scellés et ils ne comprennent rien. (At Tawbah, 86-87)


 

Les chapitres du livre

Desktop View

 

 

iddialaracevap.blogspot.com ahirzamanfelaketleri.blogspot.com ingilizderindevleti.net