Harun Yahya


Le regret éprouvé en enfer




Lorsque de loin elle les voit, ils entendront sa fureur et ses pétillements. (Sourate al-Furqan, 12)


Le regret que les incroyants éprouveront quand ils verront l'Enfer



Le Jour du Jugement dernier, une fois que les comptes seront faits, les gens seront rassemblés et conduits à l'Enfer par "groupes". Dans cette foule se trouveront tous ceux qui auront nié la religion et l'existence d'Allah durant toute l'histoire de l'humanité et ceux qui auront été arrogants et se seront détournés des signes d'Allah. Il y aura aussi ceux qui auront joui de la fortune et de la renommée. A leur grande déception, pourtant, ces valeurs auxquelles ils auront accordé tant d'importance ici-bas ne les sauveront pas de la punition éternelle. Le Coran nous informe que tous les mécréants seront traînés vers l'Enfer de manière humiliante. Devant les portes de l'Enfer, les gardiens leur feront confesser leurs crimes pour une dernière fois et les feront entrer. Puis, les portes se refermeront sur eux pour l'éternité. La manière dont les mécréants seront conduits vers l'Enfer est décrite dans le Coran:

Et ceux qui avaient mécru seront conduits par groupes à l'Enfer. Puis quand ils y parviendront, ses portes s'ouvriront et ses gardiens leur diront: "Des messagers (choisis) parmi vous ne vous sont-ils pas venus, vous récitant les versets de votre Seigneur et vous avertissant de la rencontre de votre jour que voici?" Ils diront: "Si", mais le décret du châtiment s'est avéré juste contre les mécréants. "Entrez, (leur) dira-t-on, par les portes de l'Enfer, pour y demeurer éternellement." Qu'il est mauvais le lieu de séjour des orgueilleux! (Sourate az-Zumar, 71-72)

Voilà le prix de votre exultation sur terre, sans raison, ainsi que de votre joie immodérée. Franchissez les portes de l'Enfer pour y demeurer éternellement. Qu'il est mauvais le lieu de séjour des orgueilleux! (Sourate Ghafir, 75-76)

Aucune personne dans cette foule ne pourra prétendre qu'elle n'avait pas été avertie contre ce jour-ci. Car Allah, Qui est équitable, a envoyé des messagers pour rappeler aux gens Son existence, le Jour du Jugement, le Paradis et l'Enfer. Donc, les mécréants admettront qu'ils méritent le châtiment de l'Enfer.

Ils sont demeurés arrogants bien qu'ils aient été avertis et ils ont volontairement évité de se soumettre à Allah, Celui qui les a créés. Allah nous annonce que de telles personnes seront humiliées en Enfer:

Et votre Seigneur a dit: "Appelez-Moi, Je vous répondrai. Ceux qui, par orgueil, se refusent à M'adorer entreront bientôt dans l'Enfer, humiliés." (Sourate Ghafir, 60)

Certains de ces gens qui se considéraient tout-puissants en ce monde, se sont insolemment révoltés contre leur Seigneur. Ils ont cru que le pouvoir leur apporterait la délivrance. Quand on leur rappelait l'attribut d'Allah, Al-Qahhar (Le Contraignant), l'existence de l'Enfer et du Paradis, et qu'on les invitait au sentier de la droiture, ils répondaient:

"Pourquoi Allah ne nous châtie pas pour ce que nous disons?" L'Enfer leur suffira, où ils brûleront. Et quelle mauvaise destination! (Sourate al-Mujadala, 8)

En réponse à leur révolte, ils rentreront par les portes de l'Enfer et ne seront jamais autorisés à en sortir. Au moment où ils apercevront le feu, ils ressentiront un regret insupportable pour leurs fautes. C'est à ce moment-là qu'ils comprendront de manière explicite qu'aucune fuite de l'Enfer n'est possible:

Et les Moudjrimoûn (criminels, polythéistes, pécheurs) verront le feu. Ils seront alors convaincus qu'ils y tomberont et n'en trouveront pas d'échappatoire. (Sourate al-Kahf, 53)

La compréhension sera fulgurante en Enfer: tout ce que les mécréants auront feint d'ignorer ici-bas leur paraîtra très clair. Ils se rendront compte qu'ils auront passé toute leur vie à chercher à atteindre des buts vains et ils comprendront en dernier lieu qu'en échange des bénéfices mineurs et temporaires qu'ils auront pu en tirer, ils devront endurer un châtiment éternel. Les quelques décennies qu'ils auront passées en ce monde leur paraissaient très longues et pourtant, ils n'ont jamais pensé à l'au-delà. A une vie parfaite et divine où l'homme ne connaît pas de faiblesses physiques telles que la faim ou l'épuisement, ils ont préféré ce bas monde qui apporte une insatisfaction incurable. Aussitôt qu'ils auront franchi les portes de l'Enfer, ils comprendront qu'ils n'ont aucune échappatoire. Donc, comme un dernier recours, pour éviter le supplice, ils chercheront le salut en offrant une rançon: la rançon de tout ce qu'ils possédaient ici-bas. Ces efforts vains sont décrits dans le verset suivant:

… Et quant à ceux qui ne Lui répondent pas (qui ne croient pas en l'Unicité d'Allah et ne suivent pas Son Messager Mouhammad), s'ils avaient tout ce qui est sur la terre, et autant encore, ils l'offriraient en rançon (pour se racheter du châtiment mais en vain). Ceux-là auront le pire compte et l'enfer sera leur refuge. Quel détestable lit de repos! (Sourate ar-Rad, 18)

Ces derniers efforts au moment d'entrer en Enfer seront donc sans valeur. Allah nous informe que ces efforts n'apporteront rien:

Aujourd'hui donc, on n'acceptera de rançon ni de vous (hypocrites) ni de ceux qui ont mécru. Votre asile est le Feu: c'est lui qui est votre compagnon inséparable. Et quelle mauvaise destination! (Sourate al-Hadid, 15)

La raison principale pour laquelle ces tentatives se révèleront infructueuses c'est qu'Allah les aura suffisamment avertis contre l'Enfer alors qu'ils étaient dans ce monde. Tout a été éclairci pour eux: que personne ne serait capable d'aider un autre ni d'offrir une rançon qui de toute façon ne serait pas acceptée. Allah a révélé le verset suivant pour avertir les gens sur cette réalité:

Et redoutez un jour (celui du Jugement) où nulle âme ne suffira en quoi que ce soit à une autre; où l'on n'acceptera d'elle aucune intercession; et où on ne recevra d'elle aucune compensation. Et ils ne seront point secourus. (Sourate al-Baqarah, 48)

Cependant, malgré tous les avertissements, ils auront persisté dans leur déni et se seront préparé une telle fin pour eux-mêmes. Ce jour-là, ils admettront un fait important: ce sont leurs propres œuvres qui les auront condamnés à l'Enfer.

Ce regret sera pour eux un tourment éternel auquel ils ne pourront plus échapper. C'est pourquoi ils reconnaîtront enfin une vérité importante: s'ils s'étaient consacrés à la recherche de l'agrément d'Allah au lieu de faire des efforts pour de vains buts, ils ne se trouveraient pas aux portes de l'Enfer mais à celles du Paradis. Comme ils ne se sont pas conformés au droit chemin, ils subiront la perte éternelle.

Comme décrit dans le vingtième verset de la sourate al-Balad, "le Feu se refermera sur eux". Une fois qu'ils auront franchi les portes de l'Enfer, ils y seront enfermés. Derrière ces portes, se trouve le châtiment du feu de l'Enfer, celui dont ils souffriront pour l'éternité. Pour les mécréants, il n'y aura aucune possibilité d'échapper à ce châtiment. Allah appelle ce feu "la Hutamah":

Et qui te dira ce qu'est la Houtamah? (C'est) le Feu attisé d'Allah qui monte jusqu'aux cœurs. Il se refermera sur eux, en colonnes (de flammes) étendues. (Sourate al-Humaza, 5-9)


Le tourment auquel les incroyants seront confrontés en Enfer



Avant de poursuivre sur le regret que les mécréants connaîtront dans l'au-delà, il est utile de décrire les tourments de l'Enfer. Car, sans un aperçu des diverses formes de châtiment que lui réserve l'Enfer, l'homme peut ne pas réaliser toute l'ampleur que peut prendre ce regret.           
Comme nous l'avons mentionné au début, le regret des mécréants commence au moment où ils aperçoivent l'Enfer pour ensuite durer toute l'éternité. Nous lisons dans les versets suivants les conversations qu'auront ces gens dès leur arrivée en Enfer:

Ceux qui ont mécru à leur Seigneur auront le châtiment de l'Enfer. Et quelle mauvaise destination! Quand ils y seront jetés, ils y entendront un gémissement, tandis qu'il bouillonne. Peu s'en faut que, de rage, il n'éclate. Toutes les fois qu'un groupe y est jeté, ses gardiens leur demandent: "Quoi! Ne vous est-il pas venu d'avertisseur?" Ils disent: "Mais si! Un avertisseur nous était venu certes, mais nous avons crié au mensonge et avons dit: Allah n'a rien fait descendre, vous n'êtes que dans un grand égarement." Et ils disent: "Si nous avions écouté ou raisonné, nous ne serions pas parmi les gens de la Fournaise." Ils ont reconnu leur péché. Que les gens de la Fournaise soient anéantis à jamais!(Sourate al-Mulk, 6-11)

Lorsqu'ils seront jetés en Enfer, ils entendront un bruit terrible. Allah décrit ce bruit dans le septième verset de la sourate al-Mulk comme "un gémissement, tandis qu'il bouillonne". Ce grondement terrible causera une détresse et une crainte redoutables chez les mécréants. Dans un autre verset, Allah décrit le feu de l'Enfer comme un feu qui éclate presque de rage (Sourate al-Mulk, verset 8). Les incrıyants qui seront les témoins de cet événement horrible se sentiront désespérés car ils prendront conscience de la punition qui les attend. Comme décrit ci-dessus, ils parleront au sujet de leur regret pour avoir manqué de comprendre cette vérité alors qu'ils étaient encore en ce monde.

Une telle détresse est compréhensible car la punition qu'ils subiront sera extrêmement horrible et pénible. Dans les versets, il est décrit que l'Enfer est le pire endroit où l'on puisse se trouver.

… Et quelle mauvaise destination! (Sourate Al 'Imran, 162)

... Le Feu sera leur refuge. Quel mauvais séjour que celui des Zhâlimoûn!(Sourate Al Imran, 151)

L'enfer, où ils brûleront? Et quel mauvais gîte! (Surah Ibrahim, 29)

Les habitants de l'Enfer seront jetés dans ce refuge funeste par groupes. Dans un verset, il est affirmé qu'"ils y seront donc jetés pêle-mêle, et les Ghâwoûn (égareurs) aussi" (Sourate ash-Shu'ara, 94) On comprend donc que tous les mécréants, y compris ceux qui étaient arrogants, qui possédaient une fortune et qui étaient estimés, seront jetés dans le feu comme des masses sans valeur. En réponse à leur arrogance en ce monde, ce jour-là, ils seront humiliés et méprisés.

En Enfer, ils ne seront jamais estimés et ne goûteront jamais à la miséricorde. Ils seront le combustible de l'Enfer et ils vivront dans la peine et la douleur pour l'éternité.

Vous serez, vous et ce que vous adoriez en dehors d'Allah, le combustible de l'Enfer, vous vous y rendrez tous.(Sourate al-Anbiya, 98)

... Ils seront du combustible pour le Feu. (Sourate Al 'Imran, 10)

Le Coran nous révèle les diverses formes de châtiments qui existent en Enfer. Les gens y vivront, comme le verset l'indique, pendant des siècles successifs. En d'autres mots, ils seront torturés pour toujours. Nous pouvons décrire certaines de ces punitions comme ci-dessous:

Dans le treizième verset de la sourate al-Fourqâne, il est décrit que les mécréants seront jetés "dans un étroit réduit, les mains liées derrière le cou". Rester dans un endroit étroit même pour quelques minutes suffit à crisper une personne. La seule pensée d'être entouré par quatre murs est insupportable. Le tourment de l'Enfer, pourtant, est incomparable à celui de ce monde. Enfermés dans cet espace étroit, ils seront en même temps exposés au feu. En plus, ils seront enchaînés les uns aux autres sans pouvoir faire un seul mouvement et encore moins s'échapper du feu. Même le seul fait d'imaginer une telle scène est pénible.

Dans un autre verset, Allah annonce que les mécréants seront "à l'ombre d'une fumée noire" (Surat al-Waqia: 43).

En général, le mot "ombre" évoque la fraîcheur, ce qui n'est pas le cas en Enfer. Là, Allah nous annonce que ces ombres ne sont ni rafraîchissantes ni agréables.

Une autre forme de punition qui existe en Enfer est l'impossibilité de mourir. La mort est la voie de la délivrance, c'est pourquoi Allah ne permettra pas aux gens de l'Enfer de mourir comme l'indique aussi le verset: "La mort lui viendra de toutes parts, mais il ne mourra pas" (Sourate Ibrahim, 17).

En d'autres termes, ils subiront toutes sortes d'assauts qui, dans des conditions normales, provoqueraient la mort. Or, ils ne mourront pas; à la place ils continueront de subir plus de tourments pour l'éternité.

Ici-bas, des brûlures sévères conduisent en peu de temps à la mort. L'homme peut à peine endurer le feu. Et s'il ne meurt pas mais qu'il est seulement blessé, il faut énormément de temps aux blessures pour être complètement guéries. Mais, en Enfer, le supplice du feu sera incomparable à celui que nous connaissons ici-bas. Les peaux seront remplacées au fur et à mesure de leur combustion pour faire goûter plus de torture au condamné (Sourate an-Nisâ', verset 56). En bref, en Enfer, l'homme souffrira de la douleur infinie causée par le feu.

Une autre forme de tourment causé par le feu est décrite dans le treizième verset de la sourate az-Zâriyât qui dit que les compagnons du Feu seront éprouvés au feu. Il est quasiment impossible d'imaginer la douleur que cela causera. S'il considère la douleur minime qu'une brûlure cause ici-bas, l'homme discernera la souffrance endurée dans ce tourment. Parallèlement à tous ces tourments, l'homme éprouvera aussi les suivants:

Puis, liez-le avec une chaîne de soixante-dix coudées. (Sourate al-Haqqa, 32)

Nous avons préparé pour les infidèles des chaînes, des carcans et une fournaise ardente. (Sourate al-Insan, 4)

Et il y aura pour eux des maillets de fer. (Sourate al-Hajj, 21)

Le jour où [ces trésors (Kanz) dont la Zakât n'a pas été prélevée] seront portés à l'incandescence dans le feu de l'enfer et qu'en seront brûlés leurs fronts, leurs flancs et leurs dos. (Sourate at-Tawbah, 35)

… sur leurs têtes on versera de l'eau bouillante. (Sourate al-Hajj, 19)

Leurs tuniques seront de goudron et le feu couvrira leurs visages. (Sourate Ibrahim, 50)

Les gens de l'Enfer ne trouveront pas de boisson fraîche ou désaltérante. Ce jour-là, ils n'auront à leur disposition que de l'eau bouillante (Sourate Çâd, verset 57), du sang et du pus (Sourate al-Hâqqah, verset 36).

Les habitants de l'Enfer auront pour toute nourriture des plantes épineuses (darî) et l'arbre de zaqqum. Allah annonce comment le zaqqum deviendra un tourment pour les incroyants :
Certes l'arbre de Zaqqoûm sera la nourriture du grand pécheur. Comme du métal en fusion; il bouillonnera dans les ventres comme le bouillonnement de l'eau surchauffée. Qu'on le saisisse et qu'on l'emporte en plein dans la fournaise; qu'on verse ensuite sur sa tête de l'eau bouillante comme châtiment. Goûte! Toi (qui prétendait être) le puissant, le noble. Voilà ce dont vous doutiez. (Sourate ad-Dukhan, 43-50)

Nous savons, à partir des descriptions qu'en fait le Coran, que la nourriture de l'Enfer provoquera un choc chez les gens. Ils essayeront de boire par gorgées l'eau remplie de pus mais n'arriveront jamais à l'avaler. Le pus, qui est répugnant de par son apparence et son odeur, sera aussi une des nourritures des gens de l'Enfer. Cela sera une grande souffrance pour les gens de l'Enfer qui, tiraillés par la faim, n'auront pas d'autre choix que de le manger. Mais, ce qu'ils mangeront ne les rassasiera pas. Ils souffriront donc de la faim pour toujours.

Il n'y aura pour eux d'autre nourriture que des plantes épineuses (Darî), qui n'engraisse, ni n'apaise la faim. (Sourate al-Ghashiyya, 6-7)

D'autres passages du Coran décrivent le tourment de l'Enfer:

Ils y pousseront des gémissements, et n'y entendront rien.(Sourate al-Anbiya, 100)

Ils y demeureront pendant des siècles successifs. (Sourate an-Naba, 23)

Ils y demeureront éternellement. Le châtiment ne leur sera pas allégé, et ils n'auront aucun répit. (Sourate Al 'Imran, 88)

Ils voudront sortir du feu, mais ils n'en sortiront point. Et ils auront un châtiment permanent. (Sourate al-Maidah, 37)

Ces tourments provoqueront une souffrance indéfinissable chez les mécréants. Ils imploreront à maintes reprises le salut et accepteront même que leurs âmes leur soient arrachées. Les conversations des gens dans l'Enfer sont relatées dans le Coran:

Ils crieront: "Ô Mâlik! Que ton Seigneur nous achève!" Il dira: "En vérité, vous y êtes pour y demeurer (éternellement)!" "Certes, Nous vous avions apporté la vérité; mais la plupart d'entre vous détestaient la vérité." (Sourate az-Zukhruf, 77-78)

C'est à leur propre détriment que ces personnes se seront détournées de la religion et n'auront pas écouté les avertissements, comme Allah l'indique dans le Coran. Allah, en retour, ne répondra pas à leurs appels et les laissera dans le tourment pour l'éternité.

Ce sont là seulement certains des tourments qui seront infligés à ceux qui auront nié Allah et l'au-delà et qui auront ignoré les avertissements concernant l'existence de l'Enfer et du Paradis. Il existe un autre tourment qui, lui, ne cessera jamais d'assaillir les mécréants. C'est le sentiment de regret dont l'homme ne pourra pas se défaire même un seul instant. Il prendra de l'ampleur avec la détresse causée par le fait de rester toujours en Enfer, l'endroit le plus horrifiant que l'on puisse imaginer. Comme nous l'avons déjà mentionné, chaque fois que les mécréants éprouveront de la souffrance, ils se rappelleront que, s'ils s'étaient soumis au bon droit, aucun de ces événements ne leur serait arrivé. Il n'y aura aucune possibilité de réchapper à ce regret.


Le regret que les incroyants éprouveront pour l'éternité



Lorsqu'ils connaîtront la sévérité de la punition, les mécréants seront saisis par le regret de ne pas avoir cru en Allah alors qu'ils étaient encore en ce monde. Mais ce regret ne changera rien à leur situation. Ici-bas, on leur avait donné plusieurs chances dont ils n'ont pas su profiter. Lorsqu'ils réaliseront cela, ils se lamenteront sur toute personne et sur toute chose qui les auront détournés d'Allah et de l'au-delà et les auront fait céder aux futilités de ce monde.
Dans le Coran, le regret que ressentiront les mécréants est décrit comme étant plein de rage:

Le jour où leurs visages seront tournés dans le Feu, ils diront: "Hélas pour nous! Si seulement nous avions obéi à Allah et obéi au Messager (Mouhammad)!" (Sourate al-Ahzab, 66-68)

Lorsque cet (homme) viendra à Nous, il dira (à son démon): "Hélas! Que n'y a-t-il entre toi et moi la distance entre les deux orients (l'Est et l'Ouest)!" - Quel mauvais Qarîn (compagnon) [que tu es]! (Sourate az-Zukhruf, 38-39)

Comme l'indique le verset, ils espéreront se sauver en accusant ceux qui les auront détournés du droit chemin. Mais c'est oublier qu'Allah a doté chacun d'une conscience de façon à pouvoir être guidé vers le droit chemin et d'une volonté pour pouvoir appliquer ses décisions. L'homme est donc capable de faire la part entre le vrai et le faux. Dans ce sens, le choix dépend entièrement de lui. En outre, Allah sait ce qui est caché au plus profond de son cœur. Par conséquent, ceux qui mènent les gens à l'Enfer ainsi que ceux qui les suivent seront punis de la même manière. Ce jour-là, personne ne portera la responsabilité des péchés d'un autre.

Tandis que ces personnes se poussaient les unes les autres à commettre des péchés, il leur est probablement venu plusieurs fois à l'esprit qu'elles devraient en rendre compte dans l'au-delà, pourtant elles n'y ont attaché aucune importance comme s'il s'agissait d'un sujet mineur. Elles se sont encouragées à nier l'existence d'Allah, disant: "J'endosse la responsabilité de ce que tu fais." Satan, par ailleurs, leur a fait des promesses tentantes et les a conduits à l'égarement. Mais Allah nous annonce à travers le verset, "...il viendra à Nous, tout seul" (Sourate Maryam: 80), que ces promesses ne seront d'aucune aide aux incroyants.

Ce jour-là, les mécréants pourront constater qu'ils seront tout seuls. Ils comprendront alors un fait important: l'homme n'a ni ami ni protecteur en dehors d'Allah. En Enfer, leurs mentors et tous ceux qu'ils auront considérés comme amis ici-bas les laisseront seuls. De même, Satan qu'ils avaient pris pour protecteur, en abandonnant Allah, leur sera infidèle et s'adressera à eux de la manière suivante:

Et quand tout sera accompli, Chaythân (le diable) dira: "Certes, Allah vous avait fait une promesse de vérité; tandis que moi, je vous ai fait une promesse que je n'ai pas tenue. Je n'avais aucune autorité sur vous si ce n'est que je vous ai appelés, et que vous m'avez répondu. Ne me faites donc pas de reproches; mais faites-en à vous-mêmes. Je ne vous suis d'aucun secours et vous ne m'êtes d'aucun secours. Je vous renie de m'avoir jadis associé (à Allah)." Certes, un châtiment douloureux attend les Zhâlimoun (injustes, polythéistes). (Sourate Ibrahim, 22)

La vue de l'infidélité que leur feront tous ceux qu'ils considéraient comme des amis sera une autre source de regret pour les mécréants. Ainsi ils comprendront qu'ils ne peuvent trouver refuge en personne en dehors d'Allah. Ce jour-là, ils se querelleront entre eux et confesseront leurs péchés:

Ils diront, tout en s'y querellant (dans la fournaise): "Par Allah! Nous étions certes dans un égarement évident, quand nous faisions de vous les égaux du Seigneur de Âlamîn (hommes, Djinns et tout ce qui existe autre qu'Allah)." (Sourate ash-Shu'ara, 96-102)

Comme mentionné dans les versets ci-dessus, les mécréants souhaiteront retourner en ce monde dans un profond regret, de façon à pouvoir accomplir de bonnes œuvres qui pourraient les sauver dans l'au-delà. Pourtant ce souhait sera inacceptable. Ce jour-là, ils sauront que toutes les choses – beauté, fortune, carrière, etc. – après lesquelles ils auront couru dans ce monde sont sans valeur dans l'au-delà. Ci-dessous sont tirées du Coran certaines de leurs expressions pleines de regret:

Quant à celui à qui on aura remis le Livre en sa main gauche, il dira: "Hélas pour moi! J'aurai souhaité qu'on ne m'ait pas remis mon livre, et ne pas avoir connu mon compte... Hélas, comme j'aurais souhaité que (ma première mort) fût la définitive. Ma fortune ne m'a servi à rien. Mon autorité est anéantie et m'a quitté!" "Saisissez-le! Puis, mettez-lui un carcan; ensuite, brûlez-le dans la Fournaise, puis, liez-le avec une chaîne de soixante-dix coudées, car il ne croyait pas en Allah le Très Grand et n'incitait pas à nourrir le Miskîn (pauvre). Il n'a pour lui ici, aujourd'hui, point d'ami chaleureux (pour le protéger)."(Sourate al-Haqqa, 25-35)

Et que ce jour-là, on amènera l'Enfer; ce jour-là, l'homme se rappellera. Mais à quoi lui servira-t-il de se souvenir? Il dira: "Hélas! Que n'ai-je fait du bien pour ma vie future!" (Sourate al-Fajr, 23-24)

De plus, la grande joie et le bonheur des gens dans les jardins du Paradis feront accroître le regret des mécréants. Ils verront la différence évidente entre la vie des gens de Paradis et la leur. Allah attire l'attention sur la différence entre les gens du Jardin et ceux du Feu.
L'apparence des gens du Feu est ainsi décrite dans le Coran: Leurs regards seront abaissés, et l'avilissement les couvrira. (Sourate al-Qalam, 43) Et il y aura ce jour-là, des visages assombris. (Sourate al-Qiyamah, 24) D'autre part, les visages des gens du Jardin sont décrits de la façon suivante:

Ce jour-là, il y aura des visages rayonnants, riants et réjouis.(Sourate Abasa, 38-39)

Les incroyants ne trouveront pour toute nourriture que de l'eau bouillante, du pus, l'épine aigre et l'arbre de zaqqum alors que les croyants auront pour récompense des rivières de lait et de miel, des boissons délicieuses servies dans des coupes, toutes sortes de fruits et tout ce que leurs âmes pourront désirer. Dans un verset, la nourriture des gens du Paradis est décrite de la manière suivante:

Voici la description du Paradis qui a été promis aux Mouttaqoûn (les pieuses et vertueuses personnes qui craignent Allah et s'abstiennent de commettre les péchés et toutes les mauvaises actions qu'Il a interdites, qui aiment Allah d'un amour fort et accomplissent toutes les sortes de bonnes actions qu'Il a ordonnées de faire): il y aura là des ruisseaux d'un lait au goût inaltérable, et des ruisseaux d'un vin délicieux à boire, ainsi que des ruisseaux d'un miel purifié. Et il y a là, pour eux, des fruits de toutes sortes, ainsi qu'un pardon de la part de leur Seigneur. (Ceux-là) seront-ils pareils à ceux qui s'éternisent dans le Feu et qui sont abreuvés d'une eau bouillante qui leur déchire les entrailles? (Sourate Muhammad, 15)

Il est évident qu'aucune comparaison n'est possible entre ces faveurs accordées aux croyants et la nourriture des incroyants, qui ne satisfait en aucune manière leur faim et qui devient une source éternelle de supplice. Ils seront exposés au feu pour l'éternité; leurs peaux seront reconstituées à mesure qu'elles se consument. Ils prieront alors pour obtenir quelque soulagement et un peu de fraîcheur et ils désireront pour eux-mêmes les mêmes faveurs que celles accordées aux gens du Paradis qui se reposent à l'ombre. Le Coran décrit leur situation:

Et les gens du feu crieront aux gens du paradis: "Déversez sur nous de l'eau, ou de ce qu'Allah vous a attribué." Ils répondront: "Allah les a interdits aux incroyants." (Sourate al-Araf, 50)

Mais les appels des incroyants ne seront jamais entendus:

Nous avons préparé pour les Zhâlimoûn (injustes, polythéistes) un feu dont les flammes les cernent. Et s'ils implorent à boire on les abreuvera d'une eau comme du métal fondu, brûlant les visages. Quelle mauvaise boisson et quelle détestable demeure! (Sourate al-Kahf, 29)

De même, Allah offrira aux habitants du Jardin des habits verts de soie fine et de brocart, et des bracelets en or et en argent tandis que les vêtements des gens du Feu seront de goudron et de feu. Les croyants habiteront dans des demeures magnifiques et des chambres élevées avec des tapis doublés de brocart, où ils seront accoudés à des divans ornés. Quant aux mécréants, ils auront l'Enfer pour gîte et des couches de feu au-dessus d'eux.
Dans le Coran, Allah nous informe que les croyants auront tout ce qu'ils désirent. Les gens du Paradis seront honorés par une vie remplie de joie et de paix dans les jardins.

… ayant ce qu'ils voudront auprès de leur Seigneur. (Sourate ash-Shura, 22)

Allah les protégera donc du mal de ce jour-là, en leur donnant le Paradis et des (vêtements) de soie. (Sourate al-Insan, 11)

Si les incroyants avaient eu une attitude consciencieuse, sincère et honnête ici-bas et s'ils avaient obéi aux commandements d'Allah, ils ne seraient pas en proie au châtiment de l'Enfer. Ainsi les mécréants éprouveront encore plus de regret en pensant aux gens du Paradis. Allah définit ce tourment de l'Enfer et le regret qu'ils éprouveront comme une "détresse" et énonce que chacune de leurs tentatives de s'enfuir de cette détresse sera pour eux un autre supplice:

Toutes les fois qu'ils voudront en sortir (pour échapper) à la détresse, on les y remettra et (on leur dira): "Goûtez au châtiment de la fournaise." (Sourate al-Hajj, 22)

L'Enfer est donc un lieu de non-retour. C'est l'endroit où le sentiment de regret ne profite pas à l'homme. En plus dans l'Enfer, le concept de regret n'a pas de définition. Au moment où les incroyants mourront, les anges leur annonceront qu'ils n'éprouveront plus jamais rien de bien pour l'éternité:

Le jour où ils verront les anges, ce ne sera pas une bonne nouvelle, ce jour-là, pour les Moudjrimoûn (criminels, polythéistes, pécheurs, coupables). Ils (les anges) diront: "Halte! Accès interdit."(Sourate al-Furqan, 22)

Pour cette raison, les mécréants trouveront que l'anéantissement sera leur seule voie de délivrance. Ils prieront pour leur anéantissement, mais ils ne seront pas exaucés. C'est parce qu'ils auront eu une vie suffisamment longue pour recevoir l'avertissement et qu'ils auront délibérément choisi le déni et auront tourné le dos à la vérité, qu'en retour ils entendront les mots suivants:

"Aujourd'hui, ne souhaitez pas la destruction une seule fois, mais souhaitez-la plusieurs fois." (Sourate al-Furqan, 14)

Brûlez-y! Supportez ou ne supportez pas, ce sera égal pour vous: vous n'êtes rétribués que selon ce que vous faisiez. (Sourateat-Tur, 16)

Dans le quarantième verset de la sourate al-A'râf, Allah décrit l'impossibilité de quitter l'Enfer et d'entrer dans le Paradis pour les mécréants, disant qu'ils n'entreront au Paradis que quand le chameau passerait à travers le chas de l'aiguille. En plus, Allah annonce que l'on négligera les incroyants et qu'ils seront oubliés, pour s'être détournés du droit chemin ici-bas et pour avoir ignoré le Jugement Dernier. Ils ne recevront aucun aide ni réponse de la part d'Allah:

"De même que Nos Âyât (preuves, évidences, versets, enseignements, révélations...) t'étaient venus et que tu les as oubliés (en les laissant sans les méditer profondément), ainsi aujourd'hui tu es oublié." (Sourate Taha, 126)

Et on leur dira: "Aujourd'hui Nous vous oublions comme vous avez oublié la rencontre de votre jour que voici. Votre refuge est le Feu; et vous n'aurez point de secoureurs." (Sourate al-Jathiyya, 34)

Ceux-ci prenaient leur religion comme distraction et jeu, et la vie d'ici-bas les trompait. Aujourd'hui, Nous les oublierons comme ils ont oublié la rencontre de leur jour que voici, et parce qu'ils reniaient Nos Ayât (preuves, évidences, versets, enseignements, révélations...) (Sourate al-Araf, 51)

Ils prieront Allah pour être sauvés du Feu et Allah leur répondra de la manière suivante:

Il dit: "Soyez-y refoulés (humiliés) et ne Me parlez plus." (Sourate al-Muminun, 108)

Les incroyants recevront une punition éternelle: rester tout seuls dans le châtiment et ne recevoir aucun aide. Allah ne leur accordera pas Sa miséricorde et ne les protégera pas ni ne leur pardonnera leurs péchés et leurs fautes. S'ils s'étaient réfugiés en Allah alors qu'ils étaient encore en vie, ils auraient trouvé Allah toujours Pardonneur et Clément envers eux. Mais, une fois qu'ils entreront en Enfer, ils ne pourront plus jamais trouver d'aide.

L'homme se devrait de méditer immédiatement sur certains faits: qu'Allah est Pardonneur et Compatissant envers Ses serviteurs et que l'homme a besoin de prendre Allah pour ami et protecteur unique. Une fois que les portes de l'Enfer se seront refermées sur lui, elles ne s'ouvriront plus jamais et plus aucune occasion ne lui sera accordée comme dans ce monde. Le Coran décrit la voie du salut de la façon suivante:

Sauf ceux qui se repentent, s'amendent, s'attachent fermement à Allah, et Lui vouent une foi exclusive (en n'adorant que Lui, en ne faisant le bien que pour rechercher Son agrément et non par ostentation). Ceux-là seront avec les croyants. Et Allah donnera aux croyants une énorme récompense. Pourquoi Allah vous infligerait-Il un châtiment si vous êtes reconnaissants et croyants? Allah est Reconnaissant et Omniscient. (Sourate an-Nisa, 146-147)

Les chapitres du livre

Desktop View

 

 

iddialaracevap.blogspot.com ahirzamanfelaketleri.blogspot.com ingilizderindevleti.net