Harun Yahya


Le regret éprouvé au Jour du Jugement




Et on soufflera dans la Trompe, et voilà que ceux qui seront dans les cieux et ceux qui seront sur la terre seront foudroyés, sauf ceux qu'Allah voudra [épargner]. Puis on y soufflera, et les voilà debout à regarder. Et la terre resplendira de la lumière de son Seigneur; le Livre sera déposé, et on fera venir les prophètes et les témoins; on décidera parmi eux en toute équité et ils ne seront point lésés; et chaque âme sera pleinement rétribuée pour ce qu'elle aura œuvré. Il [Allah] connaît mieux ce qu'ils font. (Sourate az-Zumar, 68-70)

Tous ceux qui ont vécu dans ce monde seront ressuscités au Jour du Jugement dernier. Le moment de la résurrection sera un moment embarrassant pour les incroyants Les conversations ahurissantes entre eux ce jour-là sont ainsi mentionnées dans le Coran:

En disant: "Malheur à nous! Qui nous a ressuscités de là où nous dormions? C'est ce que le Tout Miséricordieux avait promis; et les messagers avaient dit vrai."(Sourate Ya Sin, 52)

C'est alors que la vraie promesse s'approchera, tandis que les regards de ceux qui ont mécru se figent: "Malheur à nous! Nous y avons été inattentifs. Bien plus, nous étions des Zhâlimîn (injustes)."(Sourate al-Anbiya, 97)

La phrase "malheur à nous" exprime la grande panique, la crainte et le regret des mécréants. Au moment de leur résurrection, ils se rendront compte que ceux qui les avaient avertis contre l'au-delà étaient véridiques et ils sauront dès lors que les autres avertissements se réaliseront les uns après les autres. Sans possibilité de fuite, ils seront traînés dans ce tourment, qu'ils n'avaient jamais considéré comme réel auparavant.

Une fois ressuscités, les mécréants seront appelés à se tenir devant Allah. Ensuite ils devront rendre compte de leurs actes sur terre et le jugement sera rendu en conséquence. A cet effet, ils seront amenés en présence d'Allah avec tous les autres gens arrogants qui ont transgressé les limites d'Allah.

Le jour où l'on soufflera dans la Trompe, vous viendrez par troupes. (Sourate an-Naba, 18)

Le Jour du Jugement, les mécréants réaliseront qu'aucun acte n'est plus important que d'obtenir l'agrément d'Allah et d'éviter Son courroux. Leur regret sera amplifié pour n'avoir pas voulu comprendre cette réalité dans ce monde qui présentait pourtant les signes évidents de Sa puissance et de Son existence. Ce jour-là, ils comprendront qu'ils ont raté cette occasion. Leur regret sera manifeste dans leur façon de parler:

(Rappelle) le jour où le Zâlim (l'injuste, le polythéiste) se mordra les deux mains et dira: "(Hélas pour moi!) Si seulement j'avais suivi chemin avec le Messager (Mouhammad)!.. Malheur à moi! Hélas! Si seulement je n'avais pas pris "Un tel" pour Khalîl (ami intime)!.. Il m'a, en effet, égaré loin du rappel (le Qour'ân), après qu'il me soit parvenu." Et le Chaythân (le diable) déserte l'homme [après l'avoir tenté]. (Sourate al-Furqan, 27-29)

Le Jour du Jugement, les incroyants seront si préoccupés par leur propre sort qu'ils feront la sourde oreille aux appels de leurs propres enfants, époux, mères et pères. Le Coran décrit ce fait de la façon suivante:

Puis quand viendra le Fracas (Açkâkh-khah) le jour où l'homme fuira son frère, sa mère, son père, sa compagne et ses enfants; car chacun d'eux, ce jour-là, aura son propre cas pour l'occuper. (Sourate Abasa, 33-37)

Le concept de lignée n'aura plus aucune importance. A partir de ce moment-là, la seule chose qui comptera sera d'échapper au courroux d'Allah. Ce sera tellement important que, afin d'être sauvés de cette situation, les mécréants proposeront même de sacrifier leurs propres fils, époux, frères, etc.

Le jour où le ciel sera comme du métal en fusion et les montagnes comme de la laine, où nul ami dévoué ne s'enquerra d'un ami, bien qu'ils se voient l'un l'autre. Le Moudjrim (criminel) aimerait pouvoir se racheter du châtiment de ce jour, en livrant ses enfants, sa compagne, son frère, même son clan qui lui donnait asile, et tout ce qui est sur la terre, tout ce qui pourrait le sauver. Mais rien [ne le sauvera]. (Sourate al-Ma'arij, 8-14)

Il est clair que les efforts des mécréants seront vains. Leur unique but dans la vie mondaine aura été d'amasser une fortune, de faire une carrière ou d'avoir des fils. Ils auront passé toute leur vie à atteindre ces objectifs. Pourtant, le Jour du Jugement, ils comprendront que tous ces concepts n'ont aucune valeur. A ce moment-là les mécréants désireront disparaître. Pour les croyants, au contraire, ce sera le jour qu'ils auront attendu avec tant de zèle et de joie. Allah décrit ces moments ainsi dans Ses versets:

Ce jour-là, il y aura des visages rayonnants, riants et réjouis. De même qu'il y aura, ce jour-là, des visages recouverts de poussière, recouverts de ténèbres. Voilà les Kafarah (les infidèles vis-à-vis de l'Unicité d'Allah et de la mission de Son Messager Mouhammad), les Fadjarah (libertins, les malfaiteurs). (Sourate Abasa, 38-42)

Le Jour du Jugement dernier, ce qu'un homme possèdera de plus précieux ce seront les bonnes œuvres qu'il aura accomplies pour obtenir l'agrément d'Allah. Pourtant, les mécréants n'ont jamais fait d'efforts à cette fin, ce qui leur aurait apporté le salut éternel. Ils n'auront ni bonne action ni bénédiction à présenter à Allah ce jour-là. Comme ils n'auront pas cru en Allah, tous leurs efforts justes seront également gâchés. Allah décrit ainsi ce fait:

Dis (ô Mouhammad): "Voulez-vous que Nous vous apprenions lesquels sont les plus grands perdants, en œuvres? Ceux dont l'effort, dans la vie présente, s'est égaré, alors qu'ils s'imaginent faire le bien. Ceux-là qui ont nié les Ayât (preuves, évidences, versets, enseignements, révélations...) de leur Seigneur, ainsi que Sa rencontre, leurs actions sont donc vaines." Nous ne leur assignerons pas de poids au Jour de la résurrection. (Sourate al-Kahf, 103-105)

Par ailleurs, ceux qui auront nié la religion et qui auront nourri des doutes au sujet de l'existence du Jour du Jugement, n'auront pas senti la nécessité de se préparer pour ce jour imminent. Toute leur vie durant, ils se seront évertués à amasser une fortune et à suivre leurs désirs futiles. A présent, ils sont confrontés à un regret dont ils ne se libéreront jamais:

Et ils diront: "Malheur à nous! C'est le Jour de la Rétribution". "C'est le Jour du Jugement que vous traitiez de mensonge." (Sourate as-Saffat, 20-21)

En outre, les mécréants verront toutes les mauvaises actions qu'ils auront commises sans scrupule en ce monde révélées au grand jour en présence d'Allah. Ils se porteront personnellement témoins pour les péchés qu'ils auront commis. Cela est décrit dans le Coran:

Et ils seront présentés en rangs devant ton Seigneur. "Vous voilà venus à Nous comme Nous vous avons créés la première fois. Pourtant vous prétendiez que Nous ne remplirions pas Nos promesses." (Sourate al-Kahf, 48-49)

Ce jour-là, les gens sortiront séparément pour que leur soient montrées leurs œuvres. Quiconque fait un bien fût-ce du poids d'un atome [ou plus petit], le verra (en sera récompensé), et quiconque fait un mal fût-ce du poids d'un atome [ou plus petit], le verra (en sera récompensé).(Sourate az-Zilzal, 6-8)

Arrivera ensuite le moment pour les mécréants de voir leurs registres. Les croyants recevront leurs registres du côté droit et les mécréants du gauche. A partir du moment où les anges de la mort auront arraché leurs âmes, les mécréants seront sujets à une souffrance éternelle. Le moment où ils recevront leurs comptes sera pour eux une autre souffrance. Ils ne voudront pas voir les crimes qu'ils auront commis contre Allah et ils souhaiteront alors n'avoir jamais existé.

Quant à celui à qui on aura remis le Livre en sa main gauche, il dira: "Hélas pour moi! J'aurai souhaité qu'on ne m'ait pas remis mon livre, et ne pas avoir connu mon compte... Hélas, comme j'aurais souhaité que (ma première mort) fût la définitive. Ma fortune ne m'a servi à rien. Mon autorité est anéantie et m'a quitté!" (Sourate an-Naba, 25-29)

Nous vous avons certes, avertis d'un châtiment bien proche, le jour où l'homme verra ce que ses deux mains ont préparé; et l'infidèle dira: "Hélas pour moi! Comme j'aurais aimé n'être que poussière." (Sourate an-Naba, 40)

Quant à celui qui recevra son livre derrière son dos, il invoquera la destruction sur lui-même, et il brûlera dans un feu ardent. Car il était tout joyeux parmi les siens, et vraiment, il pensait que jamais il ne ressusciterait. Mais si! Certes, son Seigneur l'observait parfaitement. (Sourate al-Inshiqaq, 10-15)

Les incroyants qui seront témoins de ces scènes comprendront qu'ils ont raté l'occasion qui leur était offerte ici-bas et éprouveront un regret plus intense. En plus ils pourront voir et observer la vie heureuse réservée aux croyants au Paradis. Pourtant, ils auront déjà été invités à la vérité par les croyants mais ils auront refusé d'une manière arrogante et auront fait la sourde oreille.

Mais maintenant une balance "exacte" (Sourate al-Anbiya': 47)est établie. Les gens seront conduits au Paradis ou en Enfer, d'après leurs comptes. Le Jour du Jugement, les incroyants verront leur destination. Alors, la crainte les saisira:

Tu verras les Zhâlimoûn (injustes, polythéistes) épouvantés par ce qu'ils ont fait, et la châtiment s'abattra sur eux [inéluctablement]. Et ceux qui croient [en l'Unicité d'Allah en suivant le pur monothéisme islamique] et accomplissent les bonnes œuvres seront dans les sites fleuris des jardins, ayant ce qu'ils voudront auprès de leur Seigneur. Telle est la grande grâce!(Sourate ash-Shura, 22)

La justice d'Allah règne et elle entraîne la plus équitable des récompenses ou des punitions:

Au Jour de la Résurrection, Nous placerons des balances justes. Nulle âme ne sera lésée en rien, fût-ce du poids d'un grain de moutarde que Nous ferons venir. Nous suffisons largement pour dresser les comptes. (Sourate al-Anbiya, 47)

Ce processus sera facile pour les croyants mais elle s'avérera combien difficile et pénible pour les incroyants. Ils seront questionnés sur chaque bénédiction qu'Allah leur aura accordée ici-bas. Ils devront rendre compte de chaque moment de leurs vies: concernant leur désobéissance aux commandements d'Allah, leurs attitudes ingrates, leurs pensées intérieures rebelles et leurs offenses, ainsi que sur les avertissements qu'ils auront feint d'ignorer. Pourtant les excuses qu'ils auront présentées sans sincérité ici-bas ne seront plus acceptables. La situation à laquelle les incroyants seront confrontés ce jour-là est ainsi décrite dans les versets ci-dessous:

Malheur, ce jour-là, à ceux qui criaient au mensonge. Ce sera le jour où ils ne (peuvent) pas parler, et point ne leur sera donné permission de s'excuser. Malheur, ce jour-là, à ceux qui criaient au mensonge. C'est le Jour de la Décision (Jugement), où Nous vous réunirons ainsi que les anciens. Si vous disposez d'une ruse, rusez donc contre Moi. Malheur, ce jour-là, à ceux qui criaient au mensonge. (Sourate al-Mursalat, 34-40)

Ces incroyants qui n'auront pas de bonnes œuvres à présenter à Allah sauront ce qui leur est réservé dans ce lieu du tourment décrit comme "un abîme très profond" dans le Coran:

Quant à celui dont la balance sera lourde (de bonnes actions), il sera dans une vie agréable; et quand à celui dont la balance sera légère (sans bonnes actions), sa mère (sa destination) est un abîme très profond (Hâwiyah). Et qui te dira ce que c'est? C'est un Feu ardent. (Sourate al-Qari'a, 6 –11)

Il est essentiel de comprendre l'intensité du regret que les incroyants éprouveront le Jour du Jugement car, ce jour-là, il sera trop tard pour éprouver du regret. Celui qui comprend parfaitement ce qui est relaté ici ne devrait plus perdre de temps et s'engager dans de bonnes œuvres, pour pouvoir espérer une "balance lourde" (de bonnes actions). Seul un tel effort peut sauver l'homme du regret éternel.

Les chapitres du livre

Desktop View

 

 

iddialaracevap.blogspot.com ahirzamanfelaketleri.blogspot.com ingilizderindevleti.net