Harun Yahya


Hamid Et La Cigogne Aux Longues Pattes



Hamid était un garçon intelligent et gai. Il s'intéressait beaucoup aux oiseaux et souhaitait tous les connaître. Il soignait parfois des oiseaux chez lui, mais les laissait partir ensuite. Il prenait grand plaisir à leur rendre leur liberté. Un matin de printemps, Hamid vit une multitude d'oiseaux aux longues pattes qui volaient ensemble ; il monta aussitôt à la terrasse pour les voir de plus près. Dehors, il vit que deux de ces oiseaux s'étaient posés sur la cheminée et il était très heureux de les voir. Il les salua et les appela :

"Salam aleykum, je suis Hamid. Qui êtes-vous ?"

"Wa aleykum salam, Hamid. J'espère que ça ne te dérange pas que nous nous posions ici. On aimerait bien parler avec toi et apprendre à te connaître", dit l'un d'eux.

stork

"Mais certainement !" dit Hamid : "J'aime beaucoup tous les oiseaux. Pouvez-vous me parler un peu de vous, s'il vous plaît ?"

"Bien sûr", répondit le premier échassier. "Nous sommes des cigognes. Nous sommes des oiseaux migrateurs avec de grandes ailes blanches qui font entre 1 et 1.5 mètres de longueur et de longues queues noires. C'est la couleur rouge de nos becs et nos longues pattes qui nous donnent une apparence aussi attrayante."

Hamid acquiesça : "Vous êtes vraiment très beaux !"

"Ce que les gens remarquent le plus chez nous c'est notre façon de voler", continua la cigogne. "Nous volons avec nos becs tirés vers l'avant et nos pattes qui pointent vers l'arrière. Ce qui nous permet de voler plus rapidement en utilisant l'air."

Hamid était curieux, "Et où est-ce que vous allez maintenant ?"

"Tous les ans, nous migrons par grands groupes, parce que nous ne pouvons pas vivre là où il fait froid. En faisant ainsi, nous apportons aussi la bonne nouvelle de l'arrivée des journées chaudes. En été, nous vivons dans un vaste territoire qui s'étend de l'Europe à l'Afrique du Nord et de la Turquie au Japon. Lorsque le temps commence à refroidir, nous migrons vers l'hémisphère sud, l'Afrique Tropicale et l'Inde."

stork

Hamid était perplexe, "Mais comment savez-vous que le temps commence à devenir froid ?"

La cigogne sourit : "C'est vraiment une très bonne question. Bien sûr, la réponse est qu'Allah nous l'enseigne. Nous ressentons tous au même moment le besoin de nous déplacer vers les pays chauds. Allah nous le fait ressentir. C'est Allah Qui nous montre le chemin vers lequel voler, et lorsque l'automne revient, Il s'assure que nous pouvons retourner sur une distance de milliers de kilomètres et retrouver nos anciennes maisons. C'est Allah grâce à Son inspiration Qui nous enseigne toutes ces choses-là."

stork

"C'est vraiment passionnant que vous puissiez voyager sur ces longues distances et retourner à vos anciens nids sans erreur, comme si vous aviez des boussoles entre les mains", dit Hamid impressionné.

La cigogne continua : "Bien sûr, cette mémoire conséquente ainsi que la merveilleuse capacité de pouvoir trouver notre direction sont le résultat de la création suprême d'Allah, Qui nous les a donnés."

Hamid avait une autre question pour son nouvel ami : "Vous vivez proches des êtres humains, n'est-ce pas ?"

"Oui", répondit son amie. "Nous faisons nos nids sur les toits des maisons, en haut des arbres et sur les cheminées …"

L'autre cigogne se leva et dit : "Désolé, Hamid, nous devons reprendre notre route."

Hamid regarda ses nouveaux amis devenir de plus en plus petits en volant vers leur destination."


Nulle bête marchant sur terre, nul oiseau volant de ses ailes, qui ne soit comme vous en communauté. Nous n'avons rien omis d'écrire dans le Livre. Puis, c'est vers leur Seigneur qu'ils seront ramenés. (Sourate al-Anam, 38)


 

Les chapitres du livre

Desktop View

 

 

iddialaracevap.blogspot.com ahirzamanfelaketleri.blogspot.com ingilizderindevleti.net