Harun Yahya

A Moins Que Les Bons Ne S’unissent, La Corruption Et La Cruaute Se Repandront Dans Le Monde


De nos jours, le monde est forcé d'être le témoin d’une violence sans précédent, de la terreur, de l'oppression, de la fraude, de l'imposture, du mensonge, de l'immoralité, des luttes, des querelles, de la pauvreté et de la faim. Il est évident que ces événements inspirés par le mal sont plus courants de nos jours qu'ils ne l’étaient par le passé. C’est pour cette raison que chaque homme doté de conscience et de sagesse doit éviter tout manquement à ses responsabilités et être plus sensible envers la souffrance et l'injustice qui se produisent partout dans le monde. Les mauvais représentent la majorité et semblent être puissants, provoquant le désarroi et l'inquiétude à beaucoup de personnes. L'incrédulité, ou la religion présentée à l'homme entièrement dénuée des enseignements des révélations originelles, et la non-adhésion aux valeurs morales du Coran, ont créé les conditions de la prolifération de la corruption et de toutes les formes de mal sur terre. Dieu rappelle à l'homme, dans ce verset, les désastres provoqués par les incrédules à l’humanité:
Il y a parmi les gens celui dont la parole sur la vie présente te plaît, et qui prend Allah à témoin de ce qu’il a dans le cœur, tandis que c’est le plus acharné disputeur. Dès qu’il tourne le dos, il parcourt la terre pour y semer le désordre et saccager culture et bétail. Et Allah n’aime pas le désordre! (Sourate El Baqara – 2, versets 204-205)
La façon de mettre fin à la cruauté et au mal des gens qui ont perdu tout sens de la moralité et tout sentiment de compassion, qui ignorent et ridiculisent même de telles valeurs, se fait par l'unité des gens bons et consciencieux qui œuvrent à la propagation du bien. Le type d'environnement qui émergera, à moins que les croyants ne coopèrent, est présenté dans le verset suivant:
Et ceux qui n’ont pas cru sont alliés les uns des autres. Si vous n’agissez pas ainsi [en rompant les liens avec les infidèles], il y aura discorde sur terre et grand désordre. (Sourate El Anfal – 8, verset 73)
Il s’agit d’une lourde responsabilité qui pèse sur les croyants, chacun d’eux doit strictement éviter de contribuer à de telles mauvaises conséquences. Il est temps d'arrêter de ne s’occuper que de problèmes égocentriques et de lutter sérieusement pour le bien des autres. La majorité des gens lit les récits des prophètes et la vie de leurs compagnons dans le détail, apprécie et loue la perfection morale qu'ils ont montrée et le récit de leur courage et de leur sagacité, leur attitude modérée, tout comme leur persévérance qui n’a jamais fléchi, même lors des privations les plus sévères. Ce sont les personnes nobles et pleins d'abnégation que Dieu aime et à qui Il a annoncé la bonne nouvelle de Son paradis comme récompense. De leur vivant, ils étaient honnêtes et justes dans toutes les situations. Cependant, de nos jours, les bons ne devraient pas uniquement évoquer ces gens nobles, mais également suivre leurs traces. Tous les gens dotés de conscience devraient rivaliser entre eux pour atteindre la perfection morale comme celle des prophètes et des vrais croyants qui les ont accompagnés. Autrement, chaque personne consciencieuse serait tenue pour responsable de toute la cruauté, de la corruption, des conflits et des guerres dont elle a été témoin dans ce monde. Cet aspect est également relevé dans plusieurs propos tenus par notre Prophète (pssl). L’un de ceux-là dit:

Celui d'entre vous qui assiste à quelque action blâmable, qu'il intervienne pour la changer de sa main; sinon, de sa langue; sinon, de son cœur, et c'est là la plus faible manifestation de la foi.12

Durant ce siècle, alors que le mal a intensifié son activité tandis que les plus démunis, parmi les femmes et les enfants, sont tellement dans le besoin d’une aide, il est essentiel que les Musulmans s’unissent et se soutiennent face à quelque adversité, ennui et dans toutes les circonstances négatives. Dans la sourate Ali ‘Imran, Dieu nous informe du type de fraternité que les Musulmans doivent bâtir et l'attitude qu’un Musulman devrait adopter envers un autre Musulman:
Et cramponnez-vous tous ensemble au "habl" (câble) d’Allah et ne soyez pas divisés; et rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous: lorsque vous étiez ennemis, c’est Lui qui réconcilia vos cœurs. Puis, par Son bienfait, vous êtes devenus frères. Et alors que vous étiez au bord d’un abîme de Feu, c’est Lui qui vous en a sauvés. Ainsi Allah vous montre Ses signes afin que vous soyez bien guidés. (Sourate Al ‘Imran – 3, verset 103)

L'indifférence équivaut à être membre de l'alliance du mal



Comme nous l’avons déjà abordé, la crainte des réactions des mauvais peut conduire à une attitude d’indifférence face aux pratiques injustes. Cependant, il ne peut s’agir de l'attitude qu’empruntent ceux qui sont dotés d’une conscience. Il s’agit au contraire de l’attitude propre à ceux qui s’adonnent aveuglément à ce monde et qui poursuivent des intérêts terrestres éphémères. Ceux qui hésitent à se joindre aux gens de bien doivent savoir que leur silence et leur indifférence s’ajouteront à la corruption qui existe aujourd'hui à travers le monde. Si, par exemple, les pauvres et les innocents sont massacrés quelque part dans le monde et les gens qui se revendiquent du bien gardent le silence et se tiennent à l’écart, ils seraient en réalité du côté des gens cruels. Ceux qui restent silencieux par crainte de la cruauté et du mal qui pourraient leur être faits par les mauvais ne peuvent espérer être récompensés dans l'au-delà comme ceux qui ont fait preuve de patience.

Ainsi, le peuple du Prophète Moïse (psl) et de son frère le prophète Aaron (psl) les a abandonnés à leurs ennemis. Uniquement par crainte des incrédules, ils sont devenus si insensibles qu'ils ont abandonné un homme qui a consacré toute sa vie à Dieu, qui a mis sa vie en danger pour sauver les opprimés, qui a laissé derrière lui une vie opulente dans le palais du Pharaon, qui a lutté pour plaire à Dieu et s’est opposé avec bravoure à l'homme le plus cruel de l'histoire. En outre, le Prophète Moïse (psl) et le prophète Aaron (psl) étaient des hommes de courage et de foi qui ont résisté à toute cette calamité et cette privation uniquement pour sauver leur peuple de la cruauté du Pharaon et des tourments de l'enfer. L'attitude méprisable et lâche du peuple du Prophète Moïse (psl) est racontée dans le Coran en ces termes:
Deux hommes d’entre ceux qui craignaient Allah et qui étaient comblés par Lui de bienfaits dirent: "Entrez chez eux par la porte; puis quand vous y serez entrés, vous serez sans doute les dominants. Et c’est en Allah qu’il faut avoir confiance, si vous êtes croyants." Ils dirent: "Moïse! Nous n’y entrerons jamais, aussi longtemps qu’ils y seront. Va donc, toi et ton Seigneur, et combattez tous deux. Nous restons là où nous sommes." Il dit: "Seigneur! Je n’ai de pouvoir, vraiment, que sur moi-même et sur mon frère: sépare-nous donc de ce peuple pervers." (Sourate El Maïda – 5, versets 23-25)
A ce stade, un aspect mérite en particulier notre attention; les vrais croyants qui sont sincères et luttent dans la voie de Dieu reçoivent Son appui, qu'ils soient seuls ou pas. C'est la promesse de Dieu aux croyants. Dieu précise dans le verset suivant:
Si vous ne lui portez pas secours, Allah l’a déjà secouru, lorsque ceux qui avaient mécru l’avaient banni, deuxième de deux. Quand ils étaient dans la grotte et qu’il disait à son compagnon: "Ne t’afflige pas, car Allah est avec nous." Allah fit alors descendre sur Lui Sa sérénité "Sa sakîna" et le soutint de soldats (anges) que vous ne voyiez pas, et Il abaissa ainsi la parole des mécréants, tandis que la parole d’Allah eut le dessus. Et Allah est Puissant et Sage. (Sourate Ettawba – 9, verset 40)
Nous avons effectivement envoyé avant toi des Messagers vers leurs peuples et ils leur apportèrent les preuves. Nous Nous vengeâmes de ceux qui commirent les crimes [de la négation]; et c’était Notre devoir de secourir les croyants. (Sourate Erroum – 30, verset 47)
Ceci étant, saisir chaque occasion pour soutenir l'alliance du bien, de tous ses efforts, est extrêmement important pour espérer obtenir une vie bénie dans l’au-delà pour ceux qui se disent: "Je suis une personne consciencieuse et bonne." Le Messager de Dieu, le Prophète Mohammed (pssl), a aussi dit qu’un croyant sera récompensé dans l'au-delà dans des cas pareils:

Celui qui soulage un croyant d'une peine dans ce monde, Allah le soulagera d'une des peines au Jour de la Résurrection. Celui qui vient en aide à quelqu'un en difficulté, Allah lui accordera la facilité dans ce monde et l'autre.13

Dans le Coran, Dieu nous informe que ceux qui tournent le dos aux bons dans les moments difficiles, ou ne font rien lorsqu’ils sont opprimés, diront: "N'étions-nous pas avec vous?" quand les bons obtiendront la félicité et que leur droiture sera reconnue de tous:
Ils restent dans l’expectative à votre égard; si une victoire vous vient de la part d’Allah, ils disent: "N’étions-nous pas avec vous?"; et s’il en revient un avantage aux incroyants, ils leur disent: "Est-ce que nous n’avons pas mis la main sur vous pour vous soustraire aux croyants?" Eh bien, Allah jugera entre vous au Jour de la Résurrection. Et jamais Allah ne donnera une voie aux incroyants contre les croyants. (Sourate Ennissa – 4, verset 141)
Dans de telles circonstances, l'impartialité est une attitude inacceptable. Bien au contraire, comme nous le disent ces versets, il s’agit d’un trait particulier aux hypocrites.

Face à une telle cruauté, celui qui se revendique du nombre des bons doit fournir tout le soutien qu’il peut leur accorder. À cet égard, il devrait d'abord faire savoir à quel bord il appartient. C'est parce que la sincérité est douteuse dans le cas d'une personne qui reste silencieuse devant la cruauté et refuse de prêter attention à l'opprimé. Comme souligné à de nombreuses reprises dans ce livre, soutenir les mauvais ne signifie pas nécessairement être de leur côté. Rester indifférent face à eux sert le même but. Dieu avertit ainsi l'homme dans le Coran: "Et ne vous penchez pas vers les injustes: sinon le Feu vous atteindrait…" (Sourate Houd – 11, verset 113) Garder le silence est une autre forme de soutien à la cruauté. Dans ses écrits, Bediuzzaman Said Noursi décrit ainsi cette situation:

L’approbation accordée à l'ignorance n'est pas différente de l’ignorance; le consentement donné à l'erreur, à l’ignorance et à la cruauté est erroné, ignorant et cruel.14

Le consentement donné à l'oppression n'est pas différent de l'oppression; quiconque se range du côté de l'oppresseur est un oppresseur. Quiconque tend vers l'oppression est sujet au verset "ne vous penchez pas vers les injustes".15
Ainsi, une personne réellement dotée de conscience devrait résolument s'associer aux gens honnêtes et bons. Une attitude contraire signifierait être du côté des mauvais. Si quelqu'un ne prévient pas la police à propos d'un voleur, nous ne pouvons pas le considérer comme impartial. Cet homme soutient clairement le cambrioleur. De façon identique, observer quelqu'un commettre des cruautés et tourner son dos au mal, en se disant, "si j'essaye de l'en empêcher, il peut aussi me nuire" est tout simplement un soutien à l'oppresseur. En outre, nous devons nous rappeler qu'un jour notre propre maison peut aussi être forcée par ce même voleur, ou alors, nous pourrions être les victimes de la même cruauté par le même oppresseur. En ce sens, ce qui est vertueux est de s'impliquer, dans un effort concerté, pour empêcher la cruauté d'une telle personne même si elle n’est pas menaçante à titre personnel. Dans le cas contraire, de façon volontaire ou pas, on coopérerait avec les mauvais. Dieu nous informe de ce qui adviendra, au Jour du Jugement, aux gens qui prennent le parti des bons et ceux qui prennent le parti des mauvais.
Quiconque viendra avec le bien aura bien mieux, et ce jour-là, ils seront à l’abri de tout effroi. Et quiconque viendra avec le mal, alors ils seront culbutés le visage dans le Feu. N’êtes-vous pas uniquement rétribués selon ce que vous oeuvriez? (Sourate Enneml – 27, versets 89-90)
 


DİPNOTLAR


12. Mouslim, Les énonciations de Mohammed par le Professeur Ghazi Ahmed
13. Imam an-Nawawi, The Complete Forty Hadith (Les quarante hadiths), p. 125
14. Bediuzzaman Said Nursi, Risale-i Nur Külliyati II (La collection Risale-i Nur II), Emirdag Lahikasi (Lettres d'Emirdağ), Nesil Yayinlari, p. 1183
15. Bediuzzaman Said Nursi, Risale-i Nur Külliyati II (La collection Risale-I Nur II), Kastamonu Lahikasi (Lettres de Kastamonu), p. 158

Les chapitres du livre

Desktop View

 

 

iddialaracevap.blogspot.com ahirzamanfelaketleri.blogspot.com ingilizderindevleti.net