Harun Yahya

Les Leaders De L'alliance Du Mal


Dans le Coran, Dieu déclare que ceux qui font le mal sur terre et qui luttent pour empêcher les croyants d’atteindre leur cause noble, sont guidés par une certaine catégorie de gens appelés, selon les termes coraniques, "les chefs de la nation". Une lecture attentive du Coran révèle que de tels leaders ont existé dans toutes les sociétés et à toutes les époques de l'histoire. Ces gens ont essayé de provoquer les masses contre les croyants et, tirant leur pouvoir de leur prospérité et de leur statut social, sont restés arrogants, agressifs et inflexibles. Face à la grandeur apparente de ces leaders, fondée sur la richesse et le pouvoir temporel, les gens les ont souvent craints et suivis, en raison de leur peur. Cependant, comme le Coran nous l’enseigne, suivre ce genre de personnes et placer sa confiance en eux, sans écouter la voix de sa conscience, sera la raison qui mènera au feu de l'enfer. Dieu nous l’explique dans les versets qui suivent:
Et Nous avions envoyé Moïse, avec Nos miracles et une autorité incontestable, à P haraon et ses notables. Mais ils suivirent l’ordre de Pharaon, bien que l’ordre de Pharaon n’eût rien de sensé. (Sourate Houd – 11, versets 96-97)
Nous fîmes d’eux des dirigeants qui appellent les gens au Feu. Et au Jour de la Résurrection ils ne seront pas secourus. Nous les fîmes suivre, dans cette vie ici-bas, d’une malédiction. Et au Jour de la Résurrection, ils seront parmi les honnis. (Sourate El Qassas – 28, versets 41-42)
Ceux qui détiennent pouvoir et richesse sont à l’origine de l'agitation et de la corruption dans la société. Les versets suivants nous l’expliquent:
Et quand Nous voulons détruire une cité, Nous ordonnons à ses gens opulents [d’obéir à Nos prescriptions], mais (au contraire) ils se livrent à la perversité. Alors la parole prononcée contre elle se réalise, et Nous la détruisons entièrement. (Sourate El Isra – 17, verset 16)
Ainsi, Nous avons placé dans chaque cité de grands criminels qui y ourdissent des complots. Mais ils ne complotent que contre eux-mêmes et ils n’en sont pas conscients. (Sourate El En’am – 6, verset 123)
Lorsque nous évoquons les leaders d'une société, la première chose qui vient à notre esprit est la richesse qu'ils détiennent et le pouvoir qu'ils exercent grâce à cela. Ces gens, qui maintiennent sous leur contrôle certaines des institutions les plus importantes, qui constituent la structure sociale des sociétés, peuvent ainsi endoctriner sans difficulté les masses et leur imposer leur style de vie et leurs visions, très éloignés des valeurs coraniques. Une autre méthode qu'ils utilisent est d’intimider les gens de bien par le biais de leur pouvoir. Cette caractéristique des leaders est décrite dans le verset suivant:
Personne ne crut (au message) de Moïse, sauf un groupe de jeunes gens de son peuple, par crainte de représailles de Pharaon et de leurs notables. En vérité, Pharaon fut certes, superbe sur terre et il fut du nombre des extravagants. (Sourate Younous – 10, verset 83)
Les cerveaux de cette alliance du mal et ceux qui la dirigent sont en réalité ces leaders qui ont de l'influence sur les masses. En unissant leurs efforts, ils s'allient contre le bien et s'arrangent pour le vaincre ou le rendre inefficace. Dans leurs efforts, ils sont aidés par ceux qui partagent les mêmes idées. Le récit de Moïse dans le Coran nous fournit des exemples:
Et c’est alors qu’un homme vint du bout de la ville en courant et dit: "Ô Moïse, les notables sont en train de se concerter à ton sujet pour te tuer. Quitte (la ville). C’est le conseil que je te donne." (Sourate El Qassas – 28, verset 20)
Pharaon, donc, se retira. Ensuite il rassembla sa ruse puis vint (au rendez-vous). (Sourate Ta-Ha – 20, verset 60)
Comme ces versets nous l’apprennent également, les leaders du mal s’unissent et prennent des décisions contre le bien et renforcent leur alliance en rassemblant ceux qu'ils espèrent utiliser contre les bons. Depuis toujours, ceux qui suivent l’alliance du mal par crainte, par timidité ou parce qu’ils sont impressionnés par son pouvoir, ont suivi les leaders du mal. Ceux qui, par exemple, étaient sans pitié au point de massacrer des millions de gens innocents sous le commandement de leaders tel que le Pharaon, Mao, Hitler, Staline et Pol Pot, ou ceux qui ont rejoint des groupes terroristes et ont tué des gens prétendraient aussi qu'ils ont commis de tels actes parce qu'ils craignaient la cruauté de leurs leaders ou étaient impressionnés par leur pouvoir. Dans ce monde, il peut y avoir quelques personnes que l'on peut duper par ces explications manquant de sincérité. Mais, dans l'au-delà, ces explications seront vaines. Telle est la fin ultime des mauvais et de leurs leaders:
"Entrez dans le Feu", dira [Allah,] "parmi les djinns et les hommes des communautés qui vous ont précédés". Chaque fois qu’une communauté entrera, elle maudira celle qui l’aura précédée. Puis, lorsque tous s’y retrouveront, la dernière fournée dira de la première: "Ô notre Seigneur! Voilà ceux qui nous ont égarés: donne-leur donc double châtiment du feu." Il dira: "A chacun le double, mais vous ne savez pas." Et la première fournée dira à la dernière: "Mais vous n’avez sur nous aucun avantage. Goûtez donc au châtiment, pour ce que vous avez acquis." Pour ceux qui traitent de mensonges Nos enseignements et qui s’en écartent par orgueil, les portes du ciel ne leur seront pas ouvertes, et ils n’entreront au paradis que quand le chameau pénètre dans le chas de l’aiguille. Ainsi rétribuons-Nous les criminels. (Sourate El A’araf – 7, versets 38-40)
Cependant, le pouvoir détenu par les leaders des incrédules ne leur apporterait alors ni avantage, ni mal ainsi qu’à ceux qui les suivent. Le possesseur de tout pouvoir et de toute richesse est notre Seigneur, Dieu. Personne ne peut être d’aucun bien ni d’aucun mal à quiconque sans la volonté de Dieu. A travers l'histoire, ceux qui croyaient en cette vérité n’étaient ni sous l'influence du Pharaon, ni de Nemrod, ni d’aucun autre leader du mal. Craignant Dieu seul, ils cherchaient toujours à Lui plaire et s’étaient strictement prémunis contre le mal. A titre d’exemple, dans le Coran, Dieu nous informe que la majorité du peuple de Moïse craignait la cruauté du Pharaon et de son entourage immédiat, et de ce fait n’a pas suivi le droit chemin. Seuls quelques jeunes gens ont suivi Moïse. De façon identique, les magiciens choisis par le Pharaon pour échafauder un complot contre le prophète Moïse (psl) ont été les témoins de la vérité et l'ont immédiatement suivie. Les menaces du Pharaon n'ont pas altéré la croyance de ces disciples courageux et fidèles. Le bon comportement des magiciens est ainsi rapporté dans le Coran:
Et les magiciens se jetèrent prosternés. Ils dirent: "Nous croyons au Seigneur de l’univers, au Seigneur de Moïse et d’Aaron." "Y avez-vous cru avant que je ne vous (le) permette?" dit Pharaon. "C’est bien un stratagème que vous avez manigancé dans la ville, afin d’en faire partir ses habitants. Vous saurez bientôt... Je vais vous couper la main et la jambe opposées, et puis, je vous crucifierai tous." Ils dirent: "En vérité, c’est vers notre Seigneur que nous retournerons. Tu ne te venges de nous que parce que nous avons cru aux preuves de notre Seigneur, lorsqu’elles nous sont venues. Ô notre Seigneur! Déverse sur nous l’endurance et fais nous mourir entièrement soumis." (Sourate El A’araf – 7, versets 120-126)
Comme ces versets nous le font comprendre, aucune condition, menace ou agression ne peut gêner l'alliance de ceux qui sont sincères et sont dotés d’une conscience. Tout comme les mauvais ont des leaders les entraînant vers la méchanceté, l'insolence et, en fin de compte, en enfe,. les bons trouvent aussi des gens les guidant à la vérité, pour plaire à Dieu, obtenir Sa compassion et Son paradis. Quelques versets font référence à ceux qui appellent les gens au bien:
Et Nous lui donnâmes Isaac et, de surcroît Jacob, desquels Nous fîmes des gens de bien. Nous les fîmes des dirigeants qui guidaient par Notre ordre. Et Nous leur révélâmes de faire le bien, d’accomplir la prière et d’acquitter la Zakât. Et ils étaient Nos adorateurs. (Sourate El Embiya – 21, versets 72-73)
Et Nous avons désigné parmi eux des dirigeants qui guidaient (les gens) par Notre ordre aussi longtemps qu’ils enduraient et croyaient fermement en Nos versets. (Sourate Essejda – 32, verset 24)
Ceux-là étaient les justes qui tout au long de leur vie ont appelé l'humanité à la foi et au droit chemin de Dieu.
 

Les chapitres du livre

Desktop View

 

 

iddialaracevap.blogspot.com ahirzamanfelaketleri.blogspot.com ingilizderindevleti.net