Harun Yahya


Conclusion



Vu le grand nombre de versets citant Moïse, nous pouvons dire que le Coran lui fait largement référence. Dès les tous premiers instants, sa vie regorge de leçons et de rappels pour les croyants.

Les quelques épisodes de sa vie traités dans cet ouvrage nous ont fait comprendre à quel point le destin régit la vie d'un homme et à quel point le destin d'un homme de foi peut être riche en bénédictions.

Voici les conclusions tirées de la vie Moïse en résumé:


1. Le destin et les desseins de Dieu



Avant même que Moïse ne naisse, sa prophétie et sa lutte dans la voie de Dieu étaient déjà décidées. Il en va de même pour nous autres. Nous vivons nos propres vies mais dans le cadre d'un certain destin. Dieu, notre Créateur et notre Seigneur, a préparé le meilleur destin qui soit pour nous. Son savoir et sa miséricorde n'ont pas de limites, c'est pourquoi nous devons nous soumettre à notre destinée et accepter tout ce qui nous arrive avec joie.


2. Défendre ce qui est juste



Moïse prit partie pour un homme de sa nation et en tua involontairement un autre. Or, il ne convient pas de défendre aveuglément les membres de sa famille, nation, tribu… La supériorité d'un homme ne se juge pas à travers sa famille ou sa tribu, mais par sa droiture. Nous devrions par conséquent constamment régler notre conduite en fonction de la justice que nous devons placer en tête de toutes les valeurs.


3. Avoir foi en Dieu



Dans l'histoire de Moïse, il est surtout question de la confiance en Dieu. Dieu prépara Moïse à la nécessité de placer sa confiance en Lui. Certes, Moïse paniqua ou perdit patience en certaines occasions, mais il n'en demeure qu'il savait que Dieu exerçait un contrôle absolu sur tout et qu'il devait avoir complètement foi en Lui. Moïse reconnaissait par ailleurs ses erreurs. Cependant, il n'omettait jamais de demander pardon et de réparer le tort qu'il avait pu commettre.

Avant de pouvoir placer sa confiance en Dieu, il faut d'abord Le connaître et L'apprécier. Le croyant parvient à s'en faire une idée grâce à Ses attributs: Dieu est le Créateur de toutes les vies; Il est Celui qui reprend les âmes; Son pouvoir est absolu; Il englobe tout; Il lui suffit de dire "soit" pour que cela soit; Il répond à toutes les prières et Il guide vers le droit chemin qui Il veut. Tous nos actes seront présentés à Dieu. Si nous pouvions saisir l'étendue du pouvoir de notre Créateur, nous comprendrions qu'il ne faut s'adresser qu'à Lui seul.


4. La nature temporaire de la vie ici-bas



L'exemple de Coré fait ressortir que les biens matériels ne servent à rien quand il s'agit d'affronter la mort. À moins de la dépenser dans la voie de Dieu, la richesse peut aggraver les tourments ici-bas et dans l'au-delà. Le confort matériel ne doit jamais susciter la jalousie car Dieu accorde davantage de bienfaits à qui Il veut. À quoi bon la prospérité si ce n'est pour la mettre au service de Dieu. D'autre part, la pauvreté n'est en aucun cas une source de misère pour celui qui se plie à la volonté de Dieu. C'est pourquoi il ne faut jamais regretter ou se vanter des biens dont on dispose dans ce monde-ci. Notre vie doit reposer sur la crainte de Dieu.


5. L'ignorance et la purification de soi



À plusieurs reprises, nous avons vu que les enfants d'Israël embrassèrent la religion apportée par Moïse, sans toutefois complètement abandonner leurs pratiques anciennes. Ils tentèrent même de fusionner leurs superstitions avec le message de Moïse. Nous devons particulièrement veiller à éviter ce genre d'égarement. Il se peut, en effet, qu'au cours du développement de notre personnalité, on nous inculque des idées qui ne conviennent pas. Par conséquent, même après avoir opté pour le droit chemin, ces idées peuvent refaire surface.

Les enfants d'Israël qui ne s'étaient pas complètement purifiés des pratiques ignorantes et qui avaient donc une foi faible furent tentés par l'idolâtrie des tribus qu'ils rencontrèrent au cours de leur exode. Seul l'attachement au Coran garantit l'élimination des croyances relevant de l'ignorance.


6. L'attitude des hypocrites



Les hypocrites tels que le Samaritain peuvent causer beaucoup de dommages au sein d'une communauté. En ce qui concerne le Samaritain plusieurs traits distinctifs ressortent.

Il appartenait à la tribu des enfants d'Israël. D'une manière générale, les hypocrites se mêlent à la société de croyants. Afin de semer le trouble, ils attendent que les croyants soient en position de faiblesse. Ils les séduisent avec de fausses promesses mais jamais ils n'expriment ouvertement leur absence de foi en Dieu. Au contraire, ils attirent l'intérêt des croyants par une prétendue piété. Les hypocrites prétendent même parfois mieux comprendre la religion que quiconque, et justifient ainsi leur volonté de guider les autres. Le Samaritain ainsi que les autres hypocrites ont un pouvoir d'influence tel qu'ils peuvent égarer une nation entière.


7. Les caractéristiques des enfants d'Israël



En plus de sa lutte contre Pharaon, Moïse dut également batailler au sein de son propre peuple. L'arrogance, le penchant pour l'idolâtrie et la rébellion caractérisaient les enfants d'Israël. C'est précisément à cause de leur manque de reconnaissance envers les prophètes, les révélations et les autres faveurs émanant de Dieu que les Israélites furent destitués de ces honneurs.


8. Le souci excessif des détails à propos de la vache



 Les enfants d'Israël ont tendance à se soucier exagérément des détails. En dépit de la nature simple de la religion, certains individus la compliquent en y intégrant des détails inutiles. Il en résulte que les questions triviales prennent le dessus sur l'essence pure de la religion. Cependant, Dieu nous explique que la véritable religion est aussi simple que la religion d'Abraham. L'histoire relative au sacrifice de la vache met en lumière le fait que l'importance accordée à des détails inutiles ne crée que des problèmes et contribue à égarer les humains du chemin de Dieu.


9. La sagesse de Dieu



Les versets concernant la rencontre entre Moïse et le sage font ressortir que dans toute chose, il existe une sagesse, même si elle n'est pas immédiatement visible. C'est pourquoi derrière certains drames se trouve un quelconque bienfait que nous ne sommes pas capables de reconnaître. Seuls quelques êtres sont dotés de cette faculté par la grâce de Dieu.

En conclusion, la leçon essentielle à retenir se résume aux bons caractères de Moïse et d'Aaron.

Ils font tous deux partie des prophètes de l'Islam qui reçurent des Saintes Écritures.

Bien que le combat de Moïse remonte à plusieurs milliers d'années, sa conduite et son discours demeurent des exemples pour nous. Dieu le choisit pour faire de lui le porteur de Son message aux hommes. Ces nobles hommes sont ainsi décrits dans le Coran:

Et Nous perpétuâmes leur renom dans la postérité, "Paix sur Moïse et Aaron!" Ainsi récompensons-Nous les bienfaisants car ils étaient du nombre de Nos serviteurs croyants. (Coran, 37: 119-122)

Moïse et Aaron, ainsi que tous les autres messagers gagnèrent la satisfaction de Dieu. Puisse notre Seigneur nous accorder la sagesse afin de comprendre les vies de ces messagers et afin d'être de ceux qui Le satisfont.

 

Les chapitres du livre

Desktop View

 

 

iddialaracevap.blogspot.com ahirzamanfelaketleri.blogspot.com ingilizderindevleti.net