Harun Yahya


Un Croyant Dans Le Palais



En dépit des miracles auxquels ils assistèrent, Pharaon et ses proches résistèrent à Moïse. À cause de leur arrogance, ils persistèrent à nier la vérité et allèrent même jusqu'à traiter Moïse de sorcier. Ils conçurent ensuite d'infliger à Moïse et à ses adhérents encore davantage de torture et d'oppression:

Nous envoyâmes effectivement Moïse avec Nos signes et une preuve évidente vers Pharaon, Haman et Coré. Mais ils dirent: "Magicien! Grand menteur!" Puis, quand il leur eut apporté la vérité venant de Nous, ils dirent: "Tuez les fils de ceux qui ont cru avec lui, et laissez vivre les femmes." Et les ruses des mécréants ne vont qu'en pure perte. Et Pharaon dit: "Laissez-moi tuer Moïse. Et qu'il appelle son Seigneur! Je crains qu'il ne change votre religion ou qu'il ne fasse apparaître la corruption sur terre." Moïse dit: "Je cherche auprès de mon Seigneur et le vôtre protection contre tout orgueilleux qui ne croit pas au jour du Compte." (Coran, 40: 23-27)







Pharaon







Pharaon était prêt à tout pour empêcher la mise en place d'un nouvel ordre en Égypte qui aurait mis un terme à son enrichissement personnel. Aussi tenta-t-il de justifier la mort de Moïse en suggérant que les intentions de Moïse étaient mauvaises. Heureusement, un homme de la famille de Pharaon soutint Moïse et s'opposa aux desseins de Pharaon:

Et un homme croyant de la famille de Pharaon, qui dissimulait sa foi, dit: "Tuez-vous un homme parce qu'il dit: 'Mon Seigneur est Dieu?' Alors qu'il est venu à vous avec les preuves évidentes de la part de votre Seigneur. S'il est menteur, son mensonge sera à son détriment; tandis que s'il est véridique, alors une partie de ce dont il vous menace tombera sur vous. Certes, Dieu ne guide pas celui qui est outrancier ou imposteur! Ô mon peuple, triomphant sur la terre, vous avez la royauté aujourd'hui. Mais qui nous secourra de la rigueur de Dieu si elle nous vient?" Pharaon dit: "Je ne vous indique que ce que je considère bon. Je ne vous guide qu'au sentier de la droiture." Et celui qui était croyant dit: "Ô mon peuple, je crains pour vous un jour semblable à celui des coalisés. Un sort semblable à celui du peuple de Noé, des ‘Aad et des Tamoud et de ceux qui vécurent après eux. Dieu ne veut faire subir aucune injustice aux serviteurs. Ô mon peuple, je crains pour vous le jour de l'Appel Mutuel, le jour où vous tournerez le dos en déroute, sans qu'il y ait pour vous de protecteur contre Dieu. Et quiconque Dieu égare n'a point de guide. Certes, Joseph vous est venu auparavant avec les preuves évidentes, mais vous n'avez jamais cessé d'avoir des doutes sur ce qu'il vous a apporté. Mais lorsqu'il mourut, vous dites alors: 'Dieu n'enverra plus jamais de Messager après lui.' Ainsi Dieu égare-t-Il celui qui est outrancier et celui qui doute." Ceux qui discutent les prodiges de Dieu sans qu'aucune preuve ne leur soit venue, leur action est grandement haïssable auprès d'Allah et auprès de ceux qui croient. Ainsi Dieu scelle-t-Il le cœur de tout orgueilleux tyran. (Coran, 40: 28-35)

historical residue

Cela fait partie des récits que Nous te racontons concernant des cités: les unes sont encore debout, tandis que d'autres sont complètement rasées.
(Coran, 11: 100)

 


L'avertissement de ce croyant ne permit pas de sortir Pharaon de son aveuglement. Pharaon éluda la mise en garde de ce Musulman en le ridiculisant. Sur un ton dérisoire, il demanda à son assistant Haman de construire une tour:

Et Pharaon dit: "Ô Haman, bâtis-moi une tour: peut-être atteindrai-je les voies des cieux et apercevrai-je le Dieu de Moïse; mais je pense que celui-ci est menteur". Ainsi la mauvaise action de Pharaon lui parut enjolivée; et il fut détourné du droit chemin. Le stratagème de Pharaon n'est voué qu'à la destruction. (Coran, 40: 36-37)

Ces versets nous montrent que Pharaon n'avait pas saisi l'importance du message de Moïse, c'est-à-dire de l'existence et de l'unicité de Dieu. Dans l'esprit de Pharaon, Moïse suggérait que Dieu vivait dans les airs mais il savait pertinemment qu'une fois perché en haut de sa tour, il ne verrait rien. Face à l'entêtement de Pharaon, le Musulman de la famille royale qui avait jusque là caché sa foi continua à parler de Dieu et de l'au-delà à Pharaon et à son entourage. Il les avertit d'un tourment éternel s'ils ne revenaient pas au droit chemin et ne suivaient pas son exemple:

Et celui qui avait cru dit: "Ô mon peuple, suivez-moi. Je vous guiderai au sentier de la droiture. Ô mon peuple, cette vie n'est que jouissance temporaire, alors que l'au-delà est vraiment la demeure de la stabilité. Quiconque fait une mauvaise action ne sera rétribué que par son pareil, et quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne action tout en étant croyant, alors ceux-là entreront celui-là entrera au Paradis pour y recevoir subsistance sans compter. Ô mon peuple, mais qu'ai-je à vous appeler au salut, alors que vous m'appelez au Feu? Vous m'invitez à nier Dieu et à Lui donner des associés dont je n'ai aucun savoir, alors que je vous appelle au Tout Puissant, au Grand Pardonneur. Nul doute que ce à quoi vous m'appelez ne peut exaucer une invocation ni ici-bas ni dans l'au-delà. C'est vers Dieu qu'est notre retour, et les outranciers sont eux les gens du Feu. Bientôt, vous vous rappellerez ce que je vous dis. Et je confie mon sort à Dieu. Dieu est certes clairvoyant sur les visiteurs." Dieu donc le protégea des méfaits de leurs ruses, alors que le pire châtiment cerna les gens de Pharaon. (Coran, 40: 38-45)

Pharaon et ses compagnons ne tinrent pas compte des avertissements de ce pieux croyant qui pourtant était des leurs. Un terrible supplice les attendait…








Le Nom De "Haman" Mentionné Dans Le Coran Figure Également Dans Les Écrits D'égypte Antique

Le Coran révèle des informations à propos de l'Égypte ancienne qui ne furent découvertes que récemment par les historiens. Ce fait prouve que chaque mot du Coran provient d'une source divine.

Dans six versets, le nom de Haman est mentionné comme étant l'un des proches de Pharaon.

Cependant, dans aucune section de la Thora traitant de la vie de Moïse ce nom n'apparaît. Or, la Bible cite Haman comme étant le conseiller d'un roi babylonien qui vécut environ 1.100 ans après Pharaon et qui fut célèbre pour sa cruauté envers les Juifs.

Les non-Musulmans qui prétendent que le Prophète Mohammad fabriqua le Coran à partir de la Bible supposent que le Prophète commit une erreur en s'inspirant de la Bible.

Cette théorie fut infirmée lorsque les hiéroglyphes furent déchiffrés il y a 200 ans. C'est ainsi que l'on découvrit le nom de "Haman" dans des inscriptions anciennes.

Les hiéroglyphes étaient utilisés pendant des siècles mais avec le développement du Christianisme en particulier aux 2ème et 3ème siècles de l'ère chrétienne leur usage finit par être abandonné. Le plus récent rouleau rédigé en hiéroglyphes date de 394 après J.-C. On estime qu'après cette date, la langue s'est éteinte. Elle resta dans l'oubli jusqu'au 19ème siècle.3

Le mystère de l'alphabet égyptien fut résolu en 1799 avec la découverte de "la pierre de Rosette" dont la date d'origine fut estimée à 196 avant J.-C. Cette pierre put être déchiffrée car son contenu était énoncé en trois langues: les hiéroglyphes, le démotique (une forme simplifiée de l'écriture hiératique utilisée par la classe populaire) et le grec. Ce fut principalement le grec qui permit le décodage de la stèle. Grâce à la transcription effectuée par le Français, Jean-François Champollion, une langue éteinte ainsi que l'histoire de ceux qui l'utilisaient devinrent accessibles. C'est toute la civilisation de l'Égypte ancienne avec son système religieux et social qui revint à la vie.4

Ce décodage des hiéroglyphes permit de vérifier que le nom de Haman était mentionné dans les textes égyptiens. Ce nom figure d'ailleurs sur un monument aujourd'hui exposé au Musée Hof de Vienne. L'inscription souligne également la proximité entre Haman et Pharaon.5

Dans le "Dictionnaire des noms du Nouveau Royaume", Haman est cité en tant que "chef des travailleurs dans les carrières de pierres"6

Contrairement à ce qui a pu être dit, Haman vécut en Égypte à l'époque de Moïse. Comme l'indique le Coran, il faisait partie des proches de Pharaon. Il était responsable des projets de construction. Le verset dans lequel Pharaon demande à Haman de construire une tour confirme sa fonction:

Pharaon dit: "Ô notables, je ne connais pas de divinité pour vous autre que moi. Haman, allumemoi du feu sur l'argile puis construis-moi une tour, peut-être monterai-je jusqu'au Dieu de Moïse. Je pense plutôt qu'il est du nombre des menteurs."(Coran, 28: 38)

Le contenu des rouleaux anciens vient rendre nulles ces prétentions imaginaires et renforcer le fait que le Coran est la parole infaillible de Dieu. Au même titre qu'un miracle, le Coran nous révèle des informations historiques qui n'étaient pas disponibles à l'époque du Prophète Mohammad.







Haman, hiéroglyphes Jusqu'au 19ème siècle, le nom de "Haman" était inconnu. Avec le décodage des hiéroglyphes, on apprit que Haman était un important notable auprès de Pharaon responsable des carriers. (Ci-dessus: des ouvriers en Égypte). Il faut souligner que le Coran nous informa bien avant le décodage des hiéroglyphes que Haman s'occupait des projets de constructions sous les ordres de Pharaon.














 


NOTES



3- "Hiéroglyphe", Britannica Online

4- "Hiéroglyphe", Britannica Online

5- Maurice Bucaille, Musa and Pharaoh: The Hebrews in Egypt, pp.192-193

6- Hermann Ranke, Die Ägyptischen Personennamen, Verzeichnis der Namen, Verlag Von J J Augustin in Glückstadt, Band I (1935)


 

Les chapitres du livre

Desktop View

 

 

iddialaracevap.blogspot.com ahirzamanfelaketleri.blogspot.com ingilizderindevleti.net