Harun Yahya


Sa Fuite Et Son Établissement Au Pays De Madyan



Moïse abandonna tout – Pharaon, la personne qui l' éleva et tout le peuple égyptien – pour s'installer à Madyan. (Madyan, Midian pour les Chrétiens, se situe entre le désert du Sinaï et l'est de l'Égypte, soit dans la partie sud de la Jordanie actuelle.)

À un puits de Madyan, deux femmes n'arrivaient pas à abreuver leurs bêtes parce qu'elles ne voulaient se mêler aux bergers. Les versets du Coran qui relatent cet épisode décrivent l'attitude de Moïse comme inspirant la pudeur et la confiance. C'est pourquoi les femmes acceptèrent de lui parler. Elles lui expliquèrent donc qu'elles s'occupaient du bétail de leur père qui était un vieil homme. Comme la présence des bergers les empêchait de s'approcher du puits, Moïse conduisit les bêtes à l'abreuvoir à leur place:

Et quand il fut arrivé au point d'eau de Madyan, il y trouva un attroupement de gens abreuvant leurs bêtes et il trouva aussi deux femmes se tenant à l'écart et retenant leurs bêtes. Il dit: "Que voulez-vous?" Elles dirent: "Nous n'abreuverons que quand les bergers seront partis; et notre père est fort âgé." Il abreuva les bêtes pour elles… (Coran 28: 23-24)

Moïse gagna le respect des deux étrangères par son attitude bénévole et courtoise. Telle que la scène est décrite, on peut penser qu'au contraire, les hommes désignés par le terme "bergers" ont affiché une attitude entièrement opposée à celle de Moïse. Cela est évident du fait que les femmes ont voulu les éviter alors qu'elles ont parlé avec Moïse. Ces hommes pouvaient avoir une apparence peu fiable. (Dieu seul le sait.)

Les Musulmans doivent s'efforcer de prendre Moïse et non les bergers pour modèle. Ils doivent faire preuve de gentillesse, de pudeur et de fermeté pour que les bonnes manières et la confiance émanent naturellement d'eux.

L'entière soumission à Dieu de Moïse doit également inspirer les Musulmans. Moïse abandonna tout ce qui lui était cher en Égypte sans savoir ce que l'avenir allait lui réserver. Il était sûr d'une seule chose: sa vie n'allait plus jamais être la même. Dieu avait en effet décrété pour lui un destin unique. Voici une invocation de Moïse qui reflète sa totale soumission à Dieu:

… puis retourna à l'ombre et dit: "Seigneur, j'ai grand besoin du bien que tu feras descendre vers moi." (Coran 28: 24)

La sincérité d'une personne dans la prière montre à quel point celle-ci se rend compte du fait que Dieu a pouvoir sur toute chose, qu'Il est notre seul soutien et protecteur et que les bienfaits et les épreuves viennent de Lui seul. Dieu exauce en effet celui qui L'invoque sincèrement. N'a-t-Il pas accordé à Moïse Sa miséricorde?

La courtoisie de Moïse envers ses femmes allait le conduire vers une vie complètement nouvelle. Alors qu'il se reposait, l'une des femmes vint lui transmettre l'invitation de son père qui tenait à le remercier pour son aide:

Puis l'une des deux femmes vint à lui, d'une démarche timide, et lui dit: "Mon père t'appelle pour te récompenser pour avoir abreuvé pour nous". Et quand il fut venu auprès de lui et qu'il lui eut raconté son histoire, il dit: "N'aie aucune crainte: tu as échappé aux gens injustes." (Coran, 28: 25)

Moïse pria Dieu avec ferveur, sollicitant tout bien qu'Il pouvait lui accorder. Dieu le guida vers une famille qui le sécurisa face à la menace qui pesait sur sa vie. Le caractère fort et les bonnes manières de Moïse inspiraient tellement la confiance que l'une des femmes proposa à son père de le recruter à leur service:

L'une d'elles dit: "Ô mon père, engage-le à ton service moyennant salaire, car le meilleur à engager c'est celui qui est fort et digne de confiance." (Coran, 28: 26)

La femme parvint à convaincre son père de la loyauté de Moïse. Aussi décida-t-il de marier sa fille à Moïse. Il fit la proposition en ces termes:

Il dit: "Je voudrais te marier à l'une de mes deux filles que voici, à condition que tu travailles à mon service durant huit ans. Si tu achèves dix années, ce sera de ton bon gré; je ne veux cependant rien t'imposer d'excessif. Tu me trouveras, si Allah le veut, du nombre des gens de bien." (Coran, 28: 27-28)

Moïse accepta la proposition du vieil homme, qui selon les versets coraniques est un vrai croyant. Dieu sauva une première fois Moïse lorsque les eaux du Nil le conduisirent sain et sauf au palais de Pharaon et une seconde fois en lui accordant une vie paisible à Madyan.

 

Les chapitres du livre

Desktop View

 

 

iddialaracevap.blogspot.com ahirzamanfelaketleri.blogspot.com ingilizderindevleti.net