Harun Yahya


Les pièges tendus contre les Messagers



Dans la plupart des récits des messagers dans le Coran, Allah nous raconte l’opposition, les attaques, les complots et les accusations exécutés par les incroyants contre les messagers. Si bien qu’il n’y a aucun messager n'a jamais été exempt de tels abus.

Cependant, il y a un aspect intéressent de telles attitudes entreprises contre le Messager : les notables du peuple ne nient jamais l’existence d’Allah et par conséquent ne disent jamais ‘nous ne reconnaissons pas Allah et c’est pour cette raison nous sommes contre le Messager qui nous invite à Ses ordres’. Au contraire, ils prétendent qu’ils sont véridiques alors que le Messager serait un menteur : Ils prétendent qu’en fait ils croient en Allah mais que le Messager n’a pas été envoyé par Allah, qu’il est un imposteur en poursuite d’intérêts mondiaux. Ils prétendent que ceux qui le croient sont des personnes ‘trompées’ et ‘ensorcelées’ et s’organisent afin de ‘sauver la société du Messager’.  Selon eux, leur organisation sociale traditionnelle (à savoir l’ordre de l’ignorance) serait très juste et un homme ‘parvenu’ essaierait de contrarier cet ordre pour ses propres intérêts.

La situation spirituelle générale de ces personnes qui diffament ces individus supérieurs, intelligents, précieux et d’une bonne morale est bien évidemment perverse. A partir des exemples donnés dans le Coran, nous pouvons comprendre que ceux qui tendent un piège contre les Messagers sont d’un caractère qui peut facilement commettre un assassinat. Par exemple, le Coran nous informe de ceux qui ont planifié de tuer le Prophète Joseph (psl) par pure jalousie :








‘Tuez donc Joseph, dirent-ils, ou éloignez-le quelque part, et de cette façon vous jouirez tout seuls de l’affection de votre père et vous serez, après sa disparition, des gens bien considérés.’ (Sourate Joseph, 9)








Comme on peut le comprendre à la lecture du verset, ceux qui tendent le piège prétendent être de bons individus. Le fait, qu’ils essaient de se montrer comme étant sincères et fiables en prétendant qu’ils sont des personnes qui désirent le bien de la société, est une caractéristique importante des incroyants.  Pharaon aussi avait prétendu que, la raison pour laquelle il avait menacé Moïse (psl) de mort, était le fait qu’il s’inquiétait qu’il défie la religion ou qu’il provoque le chaos. Les paroles de Pharaon annoncées dans le Coran sont les suivantes :








‘Laissez-moi tuer Moïse, s’écria Pharaon, et qu’il en appelle alors à Son Seigneur ! Je crains qu’il n’altère votre religion ou qu’il ne sème la corruption sur la Terre.’(Sourate Ghafir, 26)








Selon ce verset, Pharaon prétend qu’il essait de ‘sauver le peuple du Prophète Moïse (psl)’. Ce comportement hypocrite est l’attribut commun de tous les incroyants. Par exemple, il est raconté dans le Coran la conversation entre le Prophète Noé et les notables du peuple comme suit :








Mais les notables de son peuple qui étaient sans foi, qui ne croyaient pas à la vie future et que Nous avions pourtant comblés de richesses dans ce bas monde, s’écrièrent :‘Qui donc est cet homme, sinon un mortel comme vous ? Il mange de ce que vous mangez et boit de ce que vous buvez. Si vous obéissez à un homme comme vous, vous serez du nombre des perdants, à coup sûr. ‘Vous promet-il qu’une fois morts et réduits en os et en poussière vous serez de nouveau rendus à la vie ? Quelles balivernes on vous promet là ! Il n’y a point d’autre vie que celle dont nous jouissons ici-bas. Nous mourons, nous vivons et nous ne serons jamais ressuscités ! Ce n’est qu’un homme qui raconte des mensonges sur Allah, et nous ne sommes pas prêts à croire ce qu’il raconte !’ (Sourate al-Muminun, 33-38)








De tels dirigeants incroyants diffusent une propagande assez étonnante contre le Messager. Ils renient la croyance en l’au-delà qui est l’un des plus importants fondements de la religion. Pourtant, ils n’admettent pas qu’ils renient Allah et ils essaient de dépeindre le Messager comme une personne qui mentirait au nom d’Allah et un exploiteur de la religion. Une autre de leurs assertions  est que le Messager est un individu ordinaire qui mange et boit comme quiconque, et que par  conséquent lui obéir ne bénéficiera à personne. Cependant c’est une affirmation totalement absurde ; le Messager est bien évidemment un être humain et vit comme les autres hommes, pourtant Allah l’a choisi et l’a conduit à la vérité. C’est pour cette raison que ceux qui obéissent au Messager, auront choisi de suivre le seul guide juste.

Allah nous déclare dans le Coran que les gens s’attendent à ce que les Messagers soient un individu extraordinaire, cependant c’est une erreur. Pour ces gens en question Allah dit ceci :

Rien n’empêche les hommes de croire quand la bonne voie leur est indiquée, si ce n’est cette question qu’ils posent : ‘Comment Allah peut-Il envoyer un simple mortel comme Messager ?’








Dis : "S'il y avait sur terre des Anges marchant tranquillement, Nous aurions certes fait descendre sur eux du ciel un Ange-Messager"(Sourate al-Isra, 94-95)








La principale raison pour laquelle les incroyants s’opposent aux Messagers n’est pas, comme ils le prétendent, à savoir qu’ils voudraient protéger le peuple de leurs idées ‘nuisibles’.  La raison est plutôt que les notables du peuple ne pensent qu’à leurs propres intérêts et que par conséquent ils sont hostiles envers les Messagers qu’ils considèrent comme étant une grand menace pour leurs propres profits.

La première chose qu’ils font, selon cet objectif, est de s’engager dans une propagande négative contre le Messager et son prêche. Ils ont des méthodes de diffamation typiques, qui sont relatées dans le Coran en détail. Cependant il serait utile de rappeler un point très important. Peu importe la méthode utilisée par les incroyants afin de déprécier le Messager et ses partisans, et peu importe les accusations assénées à tort, ils n’atteindront pas leur but. Parce que contrairement à ce que les incroyants attendent, leurs insultes et leurs diffamations n’auront pas d’effet négatif sur les croyants. Les croyants sont conscients que tout cela est un moyen de gagner l’agrément d’Allah. Ils sont heureux car ils estiment qu’ils seront récompensés à la fois dans cette vie et dans l’au-delà pour avoir enduré patiemment de telles choses et réagi de la meilleure manière sans faire des concessions de la morale de la religion.


D’autres diffamations



Les incroyants savent que toutes ces diffamations prononcées contre eux sont des moyens d’épreuves créées spécialement par Allah afin de les tester. Parce qu’on est informé dans le Coran que tout cela sera certainement subi par les croyants. Dans un verset Allah annonce :








Vous serez certainement éprouvés dans vos biens et dans vos personnes. Vous entendrez bien des injures de la part de ceux qui ont reçu les Écritures avant vous, et de la part des idolâtres. Mais si vous êtes endurants et pieux, vous verrez alors que c’est bien là la meilleure résolution à prendre.(Sourate Al Imran, 186)








Allah a également promis aux croyants qu’Il les innocenterait à la fin de telles épreuves qu’Il leur fait subir. Par exemple, le peuple du Prophète Moïse (psl) a essayé de tourmenter le Prophète Moïse (psl) par des diffamations et des insultes, cependant, Allah l’a innocenté de tout ce qu’ils avançaient. Le verset concerné relate cette situation comme suit :








O croyants ! N’imitez pas ceux qui ont calomnié Moïse ! Allah l’a innocenté de leurs accusations, car Moïse avait une place de choix auprès de son Seigneur. (Sourate al-Ahzab, 69)








De la même manière, on a sévèrement diffamé le Prophète Joseph (psl) au sujet de sa chasteté. Bien que tout le monde savait qu’il n’avait commis aucun délit, qu’il avait préservé sa chasteté, ils l’ont jeté en prison. Voici le verset relatif au sujet :








Puis, après qu'ils eurent vu les preuves (de son innocence), il leur sembla qu'ils devaient l'emprisonner pour un temps. (Sourate Joseph, 35)








Bien que le Prophète Joseph n’ait commis aucun crime, en raison de ces diffamations il a été placé en prison pendant des années. Cependant, la vérité a été comprise et il a été acquitté des fausses accusations. Cet incident est relaté ainsi dans les versets :








Le roi interrogea alors ces femmes :‘Quelle a été votre intention, lorsque vous avez tenté de séduire Joseph ?’ – ‘A Allah ne plaise, répondirent-elles, Joseph n’a commis aucun mal que nous sachions.’ Et la femme du grand intendant d’ajouter : ‘Maintenant la vérité a éclaté. C’est moi qui ai tenté de le faire céder à mes désirs, et tout ce qu’il a dit est l’absolue vérité ! Si j’ai tenu à faire rétablir la vérité, c’est pour que mon maître sache que je ne l’ai point trompé pendant son absence, car Allah ne guide point les intrigues des méchants.’ (Sourate Yusuf, 51-52)








Après que son innocence a été connue, le Prophète Joseph a gagné la confidence du roi qui lui a donné l’autorité et qui l’a établi comme leader du peuple. Les versets sur ce sujet relatent comme suit :








‘Confie-moi, dit Joseph, l’intendance des dépôts du pays, j’en serai le gardien vigilant.’ C’est ainsi que Nous avons accordé à Joseph une forte position dans ce pays et qu’il pouvait désormais s’y installer, où il voulait. Nous touchons de Notre grâce qui Nous voulons et Nous ne laissons jamais les hommes de bien sans récompense. (Sourate Yusuf, 55-56)








En outre, les Messages ne s’inquiètent pas d’être acquittés aux yeux des gens. Il leur suffit qu’Allah, Qui est au courant de toute chose, sâche ce qu’ils font et ce qu’ils ont dans leur cœur.

Cependant, dans le Coran nous sommes informés qu’un grand châtiment attend dans l’au-delà ceux qui diffament les croyants :








Ceux qui lancent des calomnies contre des femmes vertueuses, innocentes et croyantes, seront maudits en ce monde et dans l’autre, où un châtiment terrible les attend, le jour où leurs langues, leurs mains ainsi que leurs pieds témoigneront contre eux et désavoueront leurs forfaits. Ce jour-là, Allah rétribuera leurs œuvres en toute équité, et ils constateront alors qu’Allah est la Justice même. (Sourate an-Nur, 23-25)








Un autre verset annonce la situation de ceux qui accusent les croyants hommes et femmes d’un délit qu’ils n’ont pas commis :








Ceux qui offensent les croyants et les croyantes sans qu’ils l’aient mérité se chargent d’une infamie et commettent un grave péché.(Sourate al-Ahzab, 58)








Maintenant examinons ensemble les accusations faites contre les Messagers par les incroyants, ainsi que leurs méthodes de diffamation :


La calomnie accusant le Prophète (pbsl) de courir derrière les profits



La méthode la plus fréquente utilisée par les personnes éminentes de la société est de d’essayer d’humilier les Messagers aux yeux du peuple. Ils prétendent que le Messager ne croit pas à ce qu’il proclame et qu’il prêche la religion juste pour en tirer du profit. Selon cette fausse mentalité, le Messager se servirait de la religion pour ses propres profits. Selon cette calomnie, ce qui réside derrière le fait que le Messager demande aux gens de lui obéir, est son ‘ambition d’autorité’.

Par exemple, Pharaon et son cercle ont prétendu que le Prophète Moïse (psl) ne s’intéressait pas à inviter les gens à la religion et que tout  ce qu’il voulait était de ‘gagner de la grandeur sur la terre’ :








‘Es-tu venu, répondirent-ils, pour nous détourner du culte que pratiquaient nos ancêtres, et pour vous accaparer, tous deux, du pouvoir dans ce pays? Non, nous ne croyons pas en vous !’(Sourate Yunus, 78)








Dans les versets suivants Allah nous informe que la même accusation a été faite à l’encontre du Prophète Noé :








Nous avions envoyé Noé à son peuple : ‘O mon peuple, leur dit-il, adorez Allah, car vous n’avez d’autre divinité que Lui ! Ne Le craignez-vous donc point ?’ Mais les notables de son peuple, qui étaient impies, s’écrièrent : ‘Qui donc est cet homme, sinon un mortel comme vous, qui veut se distinguer à vos dépens ? Si Allah avait voulu, ce sont des anges qu’Il nous aurait envoyés. Nous n’avons rien entendu de pareil chez nos premiers ancêtres.(Sourate al-Muminune, 23-24)








Ces versets montrent que les incroyants croient que les Messagers sont des personnes ordinaires comme eux. Tous les Prophètes ainsi que le Prophète Moïse (psl) appellent leur peuple à leur obéir; néanmoins ils veulent qu’ils leur obéissent pour gagner l’agrément d’Allah. Donc ce que veulent les Messagers n’est pas une obéissance envers eux. Chaque Messager et ceux qui le croient et lui obéissent sont des serviteurs d’Allah. Par conséquent quand le Messager les invite à lui obéir, il les appelle en fait à servir Allah et Lui Seul. Ce fait est indiqué dans les versets comme suit :








Il ne conviendrait pas à un être humain à qui Allah a donné le Livre, la Compréhension et la Prophétie, de dire ensuite aux gens : "Soyez mes adorateurs, à l'exclusion d'Allah" ; mais au contraire, [il devra dire] : "Devenez des savants, obéissant au Seigneur, puisque vous enseignez le Livre et vous l'étudiez". Et il ne va pas vous recommander de prendre pour seigneurs anges et prophètes. Vous commanderait-il de rejeter la foi, vous qui êtes Musulmans ?(Sourate Al Imran, 79-80)








Cependant, comme nous l’avons vu, Pharaon et les incroyants éminents prétendent être ‘dieu’. Lorsqu’ils rencontrent un Messager comme le Prophète Moïse (psl), ils croient qu’il veut que les gens se soumettent à lui pour ses intérêts personnels. Selon eux, le Messager est un ‘rival’ qui essairait de renverser leur ordre traditionnel.


La diffamation annonçant que les Messagers sont fous



L’une des méthodes les plus fréquentes utilisées par les incroyants éminents est d’accuser le Messager et les croyants qui lui obéissent de ‘folie’. Cette accusation a été faite presque à l’encontre de tous les Messagers. Dans le Coran, Allah fait souvent référence à ce sujet. Par exemple, le Prophète Noé (psl) avait été appellé ‘un homme fou’. Voici les versets concernant cette diffamation :








Ce n'est en vérité qu'un homme atteint de folie, observez-le donc durant quelque temps.(Sourate al-Muminune, 25)

Avant eux, le peuple de Noé avait déjà crié au mensonge, traitant Notre serviteur d’imposteur, de possédé et le repoussant brutalement.(Sourate al-Qamar, 9)








On a également fait la même accusation à l’encontre notre Prophète Bien-Aimé Mohammed (pbsl). Voici les versets relatifs :








Les négateurs disent : ‘O toi à qui le Coran a été révélé ! Tu n’es en vérité qu’un possédé ! Pourquoi n’es-tu pas accompagné d’anges, si ce que tu dis est la vérité ?’ (Sourate al-Hijr, 6-7)

Ne méditent-ils donc pas la parole d’Allah ? Ou est-ce parce qu’ils ont reçu ce qui n’est jamais parvenu à leurs ancêtres ? N’ont-ils pas connu suffisamment leur Prophète pour le renier aujourd’hui ? Ou bien disent-ils qu’il est atteint de démence, alors qu’il ne leur apporte que la stricte vérité ? Mais la plupart d’entre eux ont la vérité en horreur.(Sourate al-Muminune, 68-70)








La même calomnie a également été proférée contre le Prophète Moïse (psl) :








‘Ce prophète qu’on vous envoie, dit Pharaon, est un vrai possédé !’ (Sourate as-Shuaraa, 27)








Allah nous déclare dans les versets suivants que les gens ont tendance à faire de telles accusations contre les Messagers qui leur ont été envoyés :








Ceux qui ne croient pas disent : ‘Voulez-vous que nous vous montrions un homme qui prétend que, lorsque vous serez décomposés et réduits en poussière, vous aurez à connaître une vie nouvelle? S’agit-il d’un mensonge qu’il attribue à Allah ? Ou est-il simplement devenu fou ?’ Il n’en est rien ! La réalité est que ceux qui ne croient pas à la vie future et qui sont voués au châtiment se trouvent plutôt en plein égarement. (Sourate Saba, 7-8)

Mais d’où leur viendrait cette prise de conscience soudaine, alors qu’un Prophète au verbe clair et précis leur avait déjà été envoyé et qu’ils l’avaient repoussé en disant : ‘C’est un fou qui répète une leçon apprise !’ (Sourate ad-Dukhan, 13-14)








La raison principale pour laquelle les  incroyants notables font de telles accusations contre les Messagers est très certainement qu’ils veulent diffamer  les Messagers. Cependant,  il y a aussi une autre raison pour laquelle ils profèrent une telle accusation : les incroyants notables ne peuvent pas  comprendre comment le Messager peut clairement défier le peuple. Ils ne peuvent pas comprendre le fait qu’il risque sa propre vie et s’oppose aux puissants dirigeants. Parce que leur seul critère est l’intérêt personnel ; ils ne surveillent que leurs profits personnels. Par contre le Messager sacrifie tous ses intérêts personnels. Aux yeux des incroyants, c’est un comportement qui est totalement opposé aux ‘intérêts personnels’, et par conséquent une sorte de folie.

Pourtant, en renonçant à ses intérêts personnels, le Messager gagne l’agrément, la miséricorde et le paradis d’Allah, dont la valeur ne peut être mesurée par quoi que ce soit. Cependant les incroyants ne sont pas en mesure de saisir ceci.


La diffamation par la sorcellerie



Les versets du Coran nous informent que, les incroyants notables ont une autre caractétistique : Ces personnes n’arrivent pas à comprendre comment le Messager peut influencer  certains gens. Parce que même si la plupart du peuple s’oppose au Messager, certaines personnes – à savoir les croyants – comprennent les faits révélés par le Messager et ils se sont conformées à lui. Les croyants sont conscients qu’il est le Messager d’Allah et qu’il les guide selon Ses ordres et pour cette raison ils lui sont fidèles et éprouvent un grand amour et respect envers lui.

C’est une situation que les incroyants prééminents ont de la difficulté à comprendre. Selon leur point de vue, les messages du Messager ne sont rien d’autre que ‘des fables anciennes’ (Sourate al-Muminune, 83) Cependant, les croyants s’attachent profondément à ce qu’ils considèrent comme étant des fables. Les incroyants prééminents qui sont incapables de comprendre cette situation, essaient d’expliquer ce talent de la persuasion en l’accusant de sorcellerie. Selon l’assertion dont ils se servent fréquemment, le Messager effectuerait un lavage de cerveau sur ceux qui sont autour de lui et il les ensorcellerait.

Cette calomnie des incroyants est soulignée comme suit dans le Coran :








Est-il étonnant pour les gens, que Nous ayons révélé à un homme d'entre eux : ‘Avertis les gens, et annonce la bonne nouvelle aux croyants qu'ils ont auprès de leur Seigneur une présence méritée [pour leur loyauté antérieure] ? Les incroyants dirent alors : ‘Celui-ci est certainement un magicien évident’.(Sourate Yunus, 2)

Les infidèles trouvent étrange que l’un d’eux soit venu les avertir et disent : ‘Cet homme est un sorcier et un imposteur ! Veut-il réduire toutes les divinités à une seule ? Voilà une chose bien étrange !’ (Sourate Sad, 4-5)








On a fait la même accusation contre le Prophète Moïse (psl). Les versets qui relatent ce fait sont les suivants :








Il y a aussi un signe dans la mission de Moïse quand Nous l’envoyâmes auprès de Pharaon, muni d’un pouvoir évident. Mais Pharaon, confiant en sa puissance, se détourna de lui, en disant : ‘C’est sûrement un sorcier ou un possédé !’ (Sourate adh-Dhariyat, 38-39)

Ne voilà-t-il pas, s’écria l’entourage de Pharaon, un magicien fort habile ? (Sourate al-Araf, 109)








Dans le Coran Allah nous dit que cette accusation de ‘magie’ est devenue une tradition comme suit :








Et il en fut toujours ainsi, car aucun Prophète n’a été envoyé à leurs devanciers sans qu’ils l’aient traité de sorcier ou de possédé. S’étaient-ils passé la consigne ? Nullement ! Ce sont plutôt des peuples pervers. (Sourate ad-Dariyat, 52-53)








L’accusation que les Messagers sont des menteurs



Parallèlement à toutes les diffamations susmentionnées, une autre calomnie soulignée dans le Coran est l’accusation que le Messager est un menteur.

La plus grande inquiétude des dirigeants des incroyants est que les gens acceptent ce que le Messager explique, et qu’ils adoptent le système moral auquel les gens sont invités. Dans ce cas-là, leur propre système superstitieux ainsi que leur puissance et leur autorité s’écrouleront.

Les diffamations susmentionnées (accuser le Messager en disant qu’il pense à son propre profit, les diffamations de la folie et de la magie) visent à montrer que le message du Messager n’est pas juste. Ils cherchent à camoufler le fait que le Messager soit envoyé par Allah et que tout ce qu’il dit soit vrai  Autrement, personne ne peut montrer ouvertement son hostilité envers le Messager en disant ‘Je m’oppose au Messager d’Allah’.

Dans le Coran, Allah attire notre attention sur les diffamations mensongères comme suit :








Les notables de son peuple qui ne croyaient pas dirent : ‘Certes, nous te voyons en pleine sottise, et nous pensons que tu es du nombre des menteurs". (Sourate al-Araf, 66)

Les notables de son peuple qui avaient mécru, dirent alors : ‘Nous ne voyons en toi qu'un homme comme nous; et nous voyons que ce sont seulement les vils parmi nous qui te suivent sans réfléchir; et nous ne voyons en vous aucune supériorité sur nous. Plutôt, nous pensons que vous êtes des menteurs.’ (Sourate Hud, 27)

Les Thamûd qualifièrent également Nos avertissements de mensonges. ‘Allons-nous suivre, s’écrièrent-ils, un seul mortel d’entre nous tous ? Il faudrait que nous soyons vraiment des égarés ou des fous ! Comment ? Aurait-il été choisi de nous tous pour recevoir la révélation ? Non ! C’est un fieffé menteur !’ (Sourate al-Qamar, 23-25)








Les méthodes utilisées contre le Messager et les croyants qui sont avec lui ne sont pas limitées à ceux-ci. Comme il est annoncé dans le Coran, les incroyants essaient de se moquer des croyants, et de les humilier: Et Nous avons déjà, avant toi, envoyé des messagers aux peuples anciens ; mais aucun messager ne s’est présenté à eux sans qu’ils l’aient tourné en dérision. (Sourate al-Hijr, 10-11) En outre ils accusent le Messager et ses partisans d’hérésie, voire du manque de chasteté. Le Prophète Joseph (psl) et Hazrat Maryam ont été diffamés du manque de chasteté.

Cependant, il n’y a aucun doute que toutes ces calomnies n’intimident ni le Messager ni les croyants qui sont avec lui. Parce que le principal objectif des croyants est de gagner la Miséricorde et le Paradis d’Allah. C’est pourquoi les obstacles qu’ils rencontrent n’intimident pas les croyants sincères et ne les relâchent pas en aucun cas. D’ailleurs, dans les versets, Allah a annoncé aux croyants à quelles types de difficultés ils peuvent être confrontés :

Les croyants savent qu’ils seront insultés par les incroyants comme ce verset le stipule : Vous serez certainement éprouvés dans vos biens et dans vos personnes. Vous entendrez bien des injures de la part de ceux qui ont reçu les Ecritures avant vous, et de la part des idolâtres. Mais si vous êtes endurants et pieux, vous verrez alors que c’est bien là la meilleure résolution à prendre.  (Sourate Al Imran, 186)

Le Messager et ses partisans ne s’inquiètent pas de ces calomnies et accusations puisqu’ ‘ils combattront au service d’Allah, sans la crainte d’aucun reproche.’ comme il est indiqué dans la(Sourate al-Maidah, 54).

Il est certain que les incroyants prééminents apercevront sans aucun doute que les accusations qu’ils font à l’encontre du Messager et de ses disciples n’ont pas atteint l’objectif qu’ils espéraient. Dans ce cas, leur manœuvre classique est d’avoir recours à des méthodes plus ‘efficaces’ : Ils décident de faire pression sur le Messager.


Des attaques physiques contre le Messager



Tant que le Messager communique la religion d’Allah aux hommes, la réaction des dirigeants des incroyants augmente de plus en plus. Lorsqu’ils voient que la vraie religion continue à se propager sous le leadership du Messager et que leurs diffamations et leurs méthodes d’intimidation ne servent à rien, ils décident d’utiliser des méthodes plus ‘efficaces’ selon eux, telles que tendre un piège.

Dans le Coran, Allah nous annonce un tel piège tendu contre le Messager :








Rappelle-toi Prophète le temps où les infidèles tramaient des complots contre toi pour t’emprisonner, te tuer ou te bannir. Ainsi complotaient-ils ; mais Allah déjoua tous leurs complots, car Allah maîtrise tous les stratagèmes. (Sourate al-Anfal, 30)








Selon ce verset, l’objectif des incroyants est de faire arrêter le Messager, le tuer ou l’exiler. Le verbe ‘comploter’ utilisé dans le verset est remarquable : Plutôt que de se confronter ouvertement au Messager, ils essaient de l’arrêter en tendant des pièges. Ce complot vise à faire arrêter, tuer ou exiler le Messager.

Cependant, comme il est indiqué dans le verset, les incroyants ne peuvent jamais nuir au Messager de telle façon. Le Messager est chargé par Allah et Allah le protégera jusqu’à ce qu’il accomplisse sa mission. Et ceux qui seront frustrés seront ceux qui complotent contre le Messager.

Dans le Coran il est mentionné dans plusieurs versets des attaques physiques menées contre les Messagers. Presque tous les Messagers ont été menacés de mort, d’emprisonnement et de torture, et la plupart du temps ces menaces se sont transformées en attaques physiques.


Les tentatives d’exil contre les Messagers



Comme il est annoncé par Allah dans le Coran, l’un des stratagèmes des incroyants afin de réduire au silence les Messagers est de les exiler. Les incroyants s’imaginent qu’en exilant un Messager et ses partisans, en les menant loin de chez eux, cela les mènera à la pauvreté et qu’ils pourront se débarasser d’eux. Allah annonce dans de nombreux versets comment les incroyants qui pensaient qu’ils pourraient se débarasser d’eux de cette manière, ont exilé les Prophètes et les croyants qui sont avec lui. Par exemple, les incroyants ont essayé de d’exiler Loth (psl) ainsi que sa famille parce qu’ils ont voulu vivre chastement et honnêtement parmi leur peuple égaré. Le Coran relate la façon par laquelle ils ont ridiculisé le message de Loth (psl) :








Pour toute réponse, son peuple se contenta de dire : ‘Chassez la famille de Loth de votre ville ! Ce sont des gens qui affectent la chasteté.’ (Sourate an-Naml, 56)








Le Prophète Loth (psl) a conseillé à son peuple d’éviter l’immoralité, de ne pas dépasser les limites déterminées par Allah, de cesser leur impudence. C’est pour cette raison que le peuple de Loth, acharné, a voulu faire sortir le Prophète Loth (psl) et sa famille de leur ville. Cependant après que le Prophète Loth ait quitté sa ville sur ordre d’Allah, Allah a détruit la ville par une catastrophe, et a neutralisé le stratagème des incroyants. Ce fait est indiqué dans les versets comme suit :








Et lorsque Notre ordre fut donné, Nous renversâmes la cité de fond en comble, et fîmes pleuvoir sur elle, par rafales, des cailloux brûlants d’argile, portant une marque connue de ton Seigneur et toujours prêts à s’abattre sur les criminels ! (Sourate Hud, 82-83)








Notre Prophète et les croyants qui lui obéissent ont été forcés de quitter leur pays à savoir émigrer, à cause de leur propre peuple parce qu’ils prêchaient l’existence et l’unicité d’Allah, qu’ils invitaient au Coran et qu’ils leur interdisaient de faire le mal.

Dans un verset, Allah nous annonce dans le Coran que la fin de ceux qui exilent leur Messager de leur pays est la destruction :








Que de villes plus puissantes que celle d’où tu as été chassé n’avons-Nous pas anéanties sans que personne pût leur prêter secours ! (Sourate Muhammed, 13)








C’est une loi éternelle d’Allah qui est en vigueur à chaque siècle. Il est impossible pour ceux qui exilent les gens de leur patrie en raison de leur religion d’y rester longtemps. Les pièges des incroyants ont toujours été déjoués. Notre Prophète Mohammed (pbsl) avait été forcé de quitter la Mecque mais il y est retourné après des années avec des milliers de croyants qui l’ont accompagné et il a établi sa domination sur les incroyants. A l’encontre de l’attente de ceux qui les avaient exilés de la Mecque, ils ne se sont jamais divisés ni se sont dispersés. Bien au contraire, ils se sont renforcés et se sont unifiés davantage et ils ont vaincu les incroyants. Cet exemple est très important au regard du fait qu’il montre qu’aucune alliance établie contre les croyants ne succédera.


Leurs tentatives d’arrêter et d’emprisonner les Messagers



L’une des méthodes d’intimidations utilisées par les dirigeants des incroyants afin de rebuter et de neutraliser les Messager, de les empêcher de prêcher la religion est de les arrêter et de les emprisonner. En fait, les dirigeants des incroyants veulent éradiquer et annihiler totalement les Messagers et les autres croyants. Parce que les personnes qui les dérangent et les inquiètent le plus ce sont ces derniers. C’est pour cette raison qu’ils essaient de neutraliser les Messager afin de conserver et de continuer leurs intérêts et leur ordre illégitimes à tout prix.

Par exemple, Pharaon a menacé le Prophète Moïse qu’il craignait, de l’emprisonner s’il ne lui obéissait pas. Parce qu’il a pensé que la meilleure manière de le contrôler était de l’emprisonner. Cette menace de Pharaon est annoncée comme suit dans le verset :








‘Si tu adores une autre divinité que moi, je te jetterai en prison’, s’écria Pharaon. (Sourate as-Shuaraa, 29)








Lorsqu’on examine l’histoire islamique, on voit que ceux qui œuvrent dans le chemin d’Allah, ont toujours subi la pression, la cruauté et les obstructions des incroyants. Les croyants sincères qui suivent les Messagers ont toujours été éprouvés par les mêmes difficultés et obstacles subis par eux. Les incroyants ont toujours considéré les croyants qui ont dévoué leur vie à chercher l’agrément d’Allah, comme une menace pour leurs styles de vie tordue. Etre surveillés et suivis par les incroyants prééminents, être emprisonnés par eux, sont les épreuves subites par ceux qui combattent dans le chemin d’Allah  au cours de l’histoire.

Cependant, il ne faut pas oublier que, de telles situations qui semblent être très difficiles et accablantes sont un environnement de l’éducation spirituelle pour les croyants qui se soumettent totalement à Allah, qui ne font confiance qu’à Allah. Pour les croyants qui espèrent l’agrément, la miséricorde et le paradis d’Allah, ce genre de difficultés sont une source de bonheur et de soulagement, un moyen de purification. Ce sont des occasions pour se rapprocher davantage d’Allah, de témoigner de Ses versets et voir comment Allah les suit de près.

Le courage des croyants est indiqué comme suit dans les versets :








… Dis : ‘Invoquez vos associés, et puis, rusez contre moi ; et ne me donnez pas de répit. Certes mon Maître, c'est Allah Qui a fait descendre le Livre (le Coran). C'est Lui Qui se charge (de la protection) des vertueux.’ (Sourate al-Araf, 195-196)








Les efforts faits afin d’opprimer, d’affaiblir et d’intimider



Afin de tester la patience, la résignation, la fidelité et la détermination des croyants, afin d’augmenter leur spiritualité et récompense spirituelle, Allah peut les éprouver des manières différentes. L’une d’elles est annoncée comme suit dans un verset :








Et rappelez-vous quand vous étiez peu nombreux, opprimés sur terre, craignant de vous faire enlever par des gens. Il vous donna asile, vous renforça se Son secours et vous attribua de bonnes choses afin que vous soyez reconnaissants. (Sourate al-Anfal, 26)








Peu importe combien ils apparaissent dépourvus ou faibles, la miséricorde et l’assistance d’Allah sont toujours avec eux. Dans d’autres versets, il est mentionné des armées envoyées par Allah afin d’aider les croyants :








O vous qui croyez! Rappelez-vous le bienfait d'Allah sur vous, quand des troupes vous sont venues et que Nous avons envoyé contre elles un vent et des troupes que vous n'avez pas vues. Allah demeure Clairvoyant sur ce que vous faites. Quand ils vous vinrent d'en haut et d'en bas [de toutes parts], et que les regards étaient troublés, et les cœurs remontaient aux gorges, et vous faisiez sur Allah toutes sortes de suppositions... Les croyants furent alors éprouvés et secoués d'une dure secousse. (Sourate al-Ahzab, 9-11)








A chaque période de l’histoire, les incroyants ont toujours essayé d’intimider et de terroriser les croyants. Leurs attaques les plus intenses ont toujours été contre les Messagers. Cependant, puisque les croyants savent que toute la puissance est à Allah, ils ne se sont jamais découragés, ils ne se sont jamais enfoncés dans le désespoir. 

Lorsque les croyants font face à de telles difficultés, ils réalisent que ce sont des épreuves envoyées par Allah et le Messager et par conséquent ils ne perdent rien de leur dignité et de leur soumission, par contre leur foi augmente. La détermination des croyants lorsqu’ils sont confrontés aux coalisés, est décrite dans un verset comme suit :








Et quand les croyants virent les coalisés, ils s’écrièrent : ‘Voici ce que nous avaient promis Allah et Son Prophète ! Allah et Son Prophète ont donc dit la vérité.’ Et cela n’a fait que renforcer leur foi et leur soumission. (Sourate al-Ahzab, 22)








Les tentatives d’assassinat



L’une des méthodes d’oppression des incroyants envers les Messagers est de tenter de martyriser ces personnes de la meilleure morale au monde. Les incroyants prééminents ont eu recours à cette méthode presque à chaque fois ; parfois ils les ont martyrisés et parfois leurs efforts n’ont pas abouti. Ces incroyants ont cru qu’en martyrisant surtout les Messagers, ils pourraient éradiquer la religion d’Allah, et détourner les autres croyants de leur religion. Le désir du peuple du Prophète Shu`ayb (psl) de le lapider à mort, est un exemple remarquable de la rancune et de l’hostilité des incroyants pour ceux qui suivent le chemin d’Allah. Dans le verset il est annoncé comme suit :








Ils dirent : ‘O Chuaïb, nous ne comprenons pas grand chose à ce que tu dis ; et vraiment nous te considérons comme faible parmi nous. Si ce n'est ton clan, nous t'aurions certainement lapidé. Et rien ne nous empêche de t'atteindre.’ (Sourate Hud, 91)








Alors que Pharaon et son entourage planifiaient de martyriser le Prophète Moïse (psl), avec l’aide d’Allah, le Prophète Moïse a été informé de leur plan et ainsi il a été sauvé :








Au même moment, accourant de l’autre bout de la ville, un homme vint dire à Moïse : ‘O Moïse ! Les responsables sont en train de se concerter pour te tuer. Sauve-toi ! C’est un conseil loyal que je te donne.’ (Sourate al-Qasas, 20)








Les incroyants ont essayé de martyriser les Messagers par des méthodes d’enlèvement et de séquestration dans une cellule d’isolement. Par exemple, le Prophète Joseph (psl) a été abandonné par ses frères dans un puits, avec comme objectif de le laisser mourir de froid, de faim et de soif.

Et le peuple du Prophète Abraham (psl) était si effréné qu’ils se sont engagés à brûler ce Messager béni qui avait détruit et humilié leurs statues. Cependant Allah a miraculeusement sauvé Son Messager de cette situation. Dans le verset, Allah nous tient informés sur le Prophète Abraham (psl) comme suit :








Pour toute réponse, le peuple d’Abraham s’écria : ‘Tuez-le ou brûlez-le vif !’ Mais Allah le sauva du feu. Il y a là vraiment des signes pour des gens qui ont la foi.’ (Sourate al-Ankabut, 24)








Comme il est indiqué dans le verset ci-dessus, leurs efforts afin de ‘brûler’ le Prophète Abraham n’ont pas abouti et Allah l’a sauvé. Parce que les Messagers sont sous la protection d’Allah : … Allah te protégera des gens… (Sourate al-Maidah, 67)

Sauf qu’Allah ne le veuille, les incroyants ne peuvent faire aucun mal ni aux croyants ni aux Messagers.


Les pièges tendus par les incroyants contre les Messagers sont voués à l’échec dès le début



En prenant quelques mesures physiques, ils ont pensé qu’ils pourraient arrêter la prédication des Messagers. Parce qu’ils n’arrivent pas à saisir  qu’Allah a détérminé le résultat de toute chose dans le destin, qu’Il aide les croyants. Afin d’empêcher le travail des Messagers, ils ont eu recours à des méthodes diverses, cependant ils ont tendu ces pièges d’une telle manière qu’ils échoueront dès le début et qu’ils rebondiront sur eux-mêmes. Peu importe que leur piège soit conçu d’une manière compréhensive et intelligente, les pièges des incroyants sont destinés à échouer. Parce que c’est la promesse qu’Allah a annoncée dans le Coran.

Certains des versets dans lesquels il est annoncé que les pièges et les stratagèmes frauduleux échoueront et seront réduits à rien sont les suivants :








Voilà ce qu’Allah a fait pour vous ! Allah fera toujours échouer la perfidie des infidèles ! (Sourate al-Anfal, 18)

… Mais les manœuvres des impies restèrent comme toujours sans lendemain (Sourate Ghafir, 25)

Ce fut là le stratagème qu’ils avaient ourdi et que Nous avions déjoué sans qu’ils s’en rendissent compte. Considère quelle a été la fin de leur stratagème, car Nous les fîmes périr, eux et leur peuple, jusqu’au dernier. (Sourate at-Tur, 42)

Voudraient-ils ourdir quelque complot ? Mais ce sont les impies qui en seraient les victimes ! (Sourate al-Anfal, 18)

Et ils ont juré solennellement par Allah, que si un avertisseur leur venait, ils seraient certes mieux guidés que n'importe quelle autre communauté. Puis quand un avertisseur (Mohammed) leur est venu, cela n'a fait qu'accroître leur répulsion. Par orgueil sur terre et par manoeuvre perfide. Cependant, la manoeuvre perfide n'enveloppe que ses propres auteurs. Attendent-ils donc un autre sort que celui des Anciens ? Or, jamais tu ne trouvera de changement dans la règle d'Allah, et jamais tu ne trouvera de déviation dans la règle d'Allah. (Sourate Fatir, 42-43)








Quels que soient les pièges, ruses, accusations, calomnies et les complots fomentés à l’encontre des Messagers, ils se transforment en bien. Parce qu’il n’y a pas de puissance à part d’Allah. C’est Allah Qui crée chaque piège. Allah crée chaque piège et assure qu’il soit réduit à rien et qu’il soit en faveur des croyants et au détriment des incroyants. Celui qui prépare un piège contre les Musulmans pense qu’il le fait avec son propre intellect. Cependant cette personne aussi s’est soumise à Allah. Elle tend exactement le même piège déterminé par Allah dans le destin, sans le moindre changement, le croyant témoigne de l’échec du piège comme il est ordonné par Allah. Il est annoncé dans le Coran comment le piège tendu par les incroyants ne nuira qu’à eux-mêmes :








Certes ceux d'avant eux ont manigancé (contre leur Messager); le stratagème tout entier appartient à Allah. Il sait ce que chaque âme acquiert. Et les incroyants sauront bientôt à qui appartient la bonne demeure finale. (Sourate ar-Raad, 42)

Et c’est ainsi que Nous avons placé, dans toute cité, de grands criminels pour y exercer leurs intrigues. Mais, sans s’en rendre compte, ils ne nuisent qu’à eux-mêmes. (Sourate al-Anam, 123)








Il est annoncé dans le Coran que, quelles que soient la grandeur et la sévérité du piège tendu par les incroyants, il n’aboutira pas face à l’ordre établi par Allah. Il peut sembler aux gens qui regardent superficiellement, que ces pièges insidieux conduiront les croyants dans l’embarras. Cependant, Allah a préparé une réponse à ceux qui tendent un piège, et Il tient toujours Sa promesse. C’est une loi immuable d’Allah. Cette loi est annoncée dans plusieurs versets du Coran. Certains de ceux-ci sont les suivants :








Nous avions déjà promis à Nos fidèles envoyés que Notre assistance leur serait acquise, et que ce sont Nos troupes qui remporteraient la victoire. (Sourate as-Saffat, 171-173)

Nous avons répandu aussi Nos bienfaits sur Moïse et Aaron. Nous les avons sauvés, eux et leur peuple, d’une angoisse extrême. Nous les avons secourus, et ils furent, eux, les vainqueurs. (Sourate as-Saffat, 114-116)

Allah a décrété de toute éternité : ‘Je vaincrai, Moi et Mes envoyés !’, car Allah est Fort et Puissant. (Sourate al-Mujadalah, 21)

Et quiconque prend pour alliés Allah, Son messager et les croyants, [réussira] car c'est le parti d'Allah qui sera victorieux. (Sourate al-Maidah, 56)








La vie des Messagers est pleine d’exemples de victoires obtenues face aux pièges des incroyants. Par exemple : Pharaon a tué tous les enfants mâles qui sont nés durant une période particulière, il a pris des mesures dissuasives, il a persécuté les croyants, cependant il n’a pas pu empêcher l’apparition du Prophète Moïse (psl).

Le peuple d’Abraham a essayé de le brûler vivant en lui tendant un piège, cependant Allah l’a rafraîchi et ainsi Il l’a sauvé.

Les frères du Prophète Joseph (psl) ont voulu le martyriser en le jettant dans un puits, cependant Allah l’a sauvé et l’a chargé de la gestion des trésors de la nation.

On a tendu un piège contre le Prophète Jésus (psl) afin de le martyriser, cependant Allah l’a élevé vers Lui, au ciel. Encore une fois Allah a déjoué les pièges des incroyants d’une manière inattendue. Allah crée ce qu’Il veut et quand Il veut et Il rend Ses Messagers victorieux.


Allah connaît tous les pièges



Les incroyants qui ne sont pas conscients de la puissance d’Allah, pensent que personne ne les entend alors qu’ils parlent entre eux secrètement des pièges qu’ils planifient contre les Messagers. Ils prennent des décisions cruelles et injustes en secret. C’est une grande erreur de présumer qu’une telle confidentialité les cache, parce qu’Allah connaît tous les secrets et qu’Il est au courant du moindre détail de leur plan. Allah est partout, entend chaque parole, voit parfaitement toute chose. Allah a annoncé cette vérité importante dans un verset :








Ne vois-tu pas qu’Allah est au courant de tout ce qui se passe dans les Cieux et sur la Terre ? Il n’est point de conciliabule à trois où Il ne soit le Quatrième ni à cinq où Il ne soit le Sixième. Que le nombre des participants soit en moins ou en plus, Allah est tout le temps avec eux, en quelque lieu où ils se trouvent. Et Il leur rappellera leurs actes, le Jour de la Résurrection, car la science d’Allah n’a point de limite. (Sourate al-Mujadalah, 7)








Dans de nombreux versets du Coran, il est annoncé combien sont vains et inutiles les efforts des incroyants qui unissent leur force et complotent contre les bonnes gens :








Ils cherchent à se cacher des gens, mais ils ne cherchent pas à se cacher d'Allah. Or, Il est avec eux quand ils tiennent la nuit des paroles qu'Il (Allah) n'agrée pas. Et Allah ne cesse de cerner (par Sa science) ce qu'ils font. (Sourate an-Nisa, 108)

Pour Lui, il n’y a aucune différence entre celui qui dissimule sa pensée et celui qui la divulgue ; entre celui qui se cache la nuit et celui qui se manifeste le jour. (Sourate ar-Raad, 10)

Ne crois surtout pas qu’Allah soit inattentif aux agissements des injustes. Il ne fait que reporter leur châtiment au jour où les regards seront figés d’épouvante (Sourate Abraham, 42)








Puisqu’ils ne voient pas immédiatement le retour de leur sournoiserie, les conspirateurs se trompent. En dépit de tous les avertissements du Messager d’Allah, ils persistent dans leur méchanceté. Cependant, Allah est Conscient de tous leurs plans, mais Il leur accorde un certain temps. Et les croyants qui connaissent cette promesse de notre Seigneur attendent avec soumission et patience la fin qui attend les oppresseurs. Dans les versets Allah nous informe comme suit :








Certes, Je leur accorderai un répit, mais Ma riposte sera implacable. (Sourate al-Qalam, 45)

Certes, les négateurs mettent en œuvre leurs stratagèmes, auxquels feront face les Miens. Accorde donc un délai à ces impies ! Accorde-leur encore un court répit ! (Sourate at-Tariq, 15-17)

Que les incroyants ne pensent pas qu'ils Nous ont échappé. Non, ils ne pourront jamais Nous empêcher (de les rattraper à n'importe quel moment). (Sourate al-Anfal, 59)

Noé entreprit la construction de l’arche ; et chaque fois que les grands de son peuple passaient, ils se moquaient de lui. ‘Si vous vous moquez de nous aujourd’hui, leur disait Noé, nous nous moquerons bientôt de vous à notre tour ! Et vous saurez bientôt qui subira un châtiment avilissant et à qui est réservé un supplice permanent !’ (Sourate Hud, 38-39)

On s'est certes moqué des messagers avant toi. Alors, J'ai donné un répit aux incroyants. Ensuite, Je les ai saisis. Et quel fut Mon châtiment ! (Sourate ar-Raad, 32)








Comme Allah l’a définitivement promis dans le Coran, les pièges tendus contre les croyants sont voués à l’échec. Voici quelques versets dans lesquels Allah annonce  cette vérité :

 

Les chapitres du livre

Desktop View

 

 

iddialaracevap.blogspot.com ahirzamanfelaketleri.blogspot.com ingilizderindevleti.net