Harun Yahya


La sélection du Messager



Comme nous l’avons précédemment souligné, la société d’ignorants n’a pas la capacité de reconnaître Allah. Pourtant, avec Sa miséricorde et Sa compassion infinies, Il leur envoie des Messagers qui les avertiront, qui leur enseigneront Son existence et l’au-delà, le vrai sens de la vie. D’ailleurs dans le Coran, ces Messagers sont appelés ‘Rasoul’, et le sens littéral de ce mot est ‘celui qui est envoyé, l’envoyé’.

Dans le Coran il est annoncé que chaque société est avertie au moyen d’un Messager (Rasoul) :








Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, [pour leur dire] : ‘Adorez Allah et écartez-vous du Tagut.’ Alors Allah en guida certains, mais il y en eut qui ont été destinés à l'égarement. Parcourez donc la terre, et regardez quelle fut la fin de ceux qui traitaient [Nos messagers] de menteurs.(Sourate an-Nahl, 36)








Le Rasoul (le Messager) est d’abord un membre de la société d’ignorants. Il commencera à accomplir sa mission prophétique à une certaine phase de sa vie. Cependant, avant cette phase qui est le commencement de sa mission, il était nettement différent des autres membres de sa société. Par exemple il n’était pas influencé par la dégénérescence morale. Il était toujours consciencieux, honnête, intelligent et il avait toujours du tact.

Et comme nous l’avons indiqué plus haut, sa mission de prédicateur commence à une période déterminée de sa vie. Parfois avec la compréhension inspirée par Allahs, il ne s’aperçoit pas de l’existence d’Allah ni du fait qu’à quel point la société dans laquelle il vit, est dépravée, et parfois ce fait lui est révélé à travers la révélation.

Par exemple le Prophète Abraham (psl) s’est aperçu de l’existence d’Allah et de l’hérésie de son peuple qui était inconscient de l’existence d’Allah, grâce à la compréhension qu’Allah lui avait inspirée :








(Rappelle le moment) où Abraham dit à Azar, son père : ‘Prends-tu des idoles comme divinités ? Je te vois, toi et ton peuple, dans un égarement évident !’ Ainsi avons-Nous montré à Abraham le royaume des cieux et de la terre, afin qu'il fût de ceux qui croient avec conviction.

Quand la nuit l'enveloppa, il observa une étoile, et dit : ‘Voilà mon Seigneur !’ Puis, lorsqu'elle disparut, il dit : ‘Je n'aime pas les choses qui disparaissent’.

Lorsqu'ensuite il observa la lune se levant, il dit: ‘Voilà mon Seigneur !’ Puis, lorsqu'elle disparut, il dit : ‘Si mon Seigneur ne me guide pas, je serai certes du nombre des gens égarés’. Lorsqu'ensuite il observa le soleil levant, il dit : ‘Voilà mon Seigneur ! Celui-ci est plus grand’ Puis lorsque le soleil disparut, il dit : ‘O mon peuple, je désavoue tout ce que vous associez à Allah. Je tourne mon visage exclusivement vers Celui qui a créé (à partir du néant) les cieux et la terre; et je ne suis point de ceux qui Lui donnent des associés.’

Son peuple disputa avec lui ; mais il dit : ‘Allez-vous disputer avec moi au sujet d'Allah, alors qu'Il m'a guidé ? Je n'ai pas peur des associés que vous Lui donnez. Je ne crains que ce que veut mon Seigneur. Mon Seigneur embrasse tout dans Sa science. Ne vous rappelez- vous donc pas? (Sourate al-Anam,, 74-80)

Tel est l’argument décisif que Nous avons fourni à Abraham contre son peuple. C’est ainsi que Nous élevons le rang de qui Nous voulons, car ton Seigneur est Sage et Omniscient. (Sourate al-Anam, 83)








Comme il est révélé dans les versets, Allah a montré au Prophète Abraham (psl) le royaume des cieux et de la terre, ‘le royaume’ signifie les signes d’Allah, les preuves de Son existence. Ceci nous montre que, grâce à la compréhension qu’Allah lui a donnée,  le Prophète Abraham a pu se rendre compte de l’hérésie du peuple ignorant et idolâtre et a pu comprendre l’existence manifeste d’Allah. Ceci signifie qu’Allah a choisi le Prophète Abraham (psl).

D’ailleurs, le fait d’être élu et instruit par Allah, est la caractéristique commune à tous les Messagers. Allah a révélé le fait suivant dans Sa révélation au Prophète Moïse (psl):








Le récit de Moïse t'est-il parvenu ? Lorsqu'il vit du feu, il dit à sa famille : ‘Restez ici ! Je vois du feu de loin; peut-être vous en apporterai-je un tison, ou trouverai-je auprès du feu de quoi me guider’.

Puis, lorsqu'il y arriva, il fut interpellé : ‘Moïse ! Je suis Ton Seigneur. Enlève tes sandales : car tu es dans la vallée sacrée Tuwa. Moi, Je t'ai choisi. écoute donc ce qui va être révélé. Certes, c'est Moi Allah : point de divinité que Moi. Adore-Moi donc et accomplis la Salat pour le souvenir de Moi.

L'Heure va certes arriver. Je la cache à peine, pour que chaque âme soit rétribuée selon ses efforts. Que celui qui n'y croit pas et qui suit sa propre passion ne t'en détourne pas. Sinon tu périras.(Sourate Ta-Ha, 9-16)








En bref, le Messager est une personne créée et choisie particulièrement par Allah. Il diffère de ses compatriotes ; il s’est rendu compte de l’existence d’Allah, de l’au-delà tout seul et en premier lieu. Pourtant, c’est le début de sa mission : le Messager a alors la responsabilité de communiquer cette grande vérité dont il s’est aperçu, aux autres membres de la société ignorante dans laquelle il vit, et de les inviter dans le chemin d’Allah. Dans le Coran, ce grand devoir du Messager (le fait d’annoncer et d’expliquer la religion) est déclaré comme suit :








O Prophète ! Communique ce que ton Seigneur t’a révélé ! Si tu négliges de le faire, tu auras failli à ta mission !...… (Sourate al-Ma’ida, 67)








Et c’est une mission très difficile. Parce que la plupart du temps seulement très peu de gens croient au Messager, et les autres deviennent hostiles envers lui.


Ceux qui croient au Messager



Lorsqu’on lit les récits des Messagers expliqués dans le Coran, on peut constater que seulement très peu de gens de leur peuple les écoute et acceptent ce qu’ils disent. Parce que le Messager invite les gens à abandonner la plupart de leurs valeurs, à quitter leurs faux dieux et à servir Allah seul. La majorité des membres de la société d’ignorants n’a pas la capacité nécessaire pour comprendre ces nouvelles idées parce qu’elles sont diamétralement opposées à leur système de croyance traditionnelle. La plupart de ceux qui pourront comprendre hésitent à accepter  ce nouveau système. C'est pourquoi, seulement quelques-uns d'entre eux qui ont l'intelligence de dépasser les charmes forts de leur société et la volonté pour pratiquer ce qu'ils ont appris, croiront en et suivront les messagers.Dans le Coran Allah les appelle les croyants (mu'minun)..

Les croyants ont des caractéristiques très spéciales. Avant tout, Leurs attitudes à l'égard du monde et leurs réactions face aux événements sont très différentes de celles de leurs contemporains. Ils ne dirigent pas leur vie selon les directives de leur société, mais ils prennent plutôt la révélation d'Allah et les comportements de Son Messager (pbsl) comme guide. Ce faisant, ils acquièrent une morale sublime, à l’encontre de la dégénérescence et la corruption prédominant dans la société d’ignorants. Ils ont un grand respect, amour et une fidélité envers le Messager. Dans le Coran, les caractéristiques morales des croyants, leur dévotion  envers Allah et leurs attitudes envers le Messager sont expliquées en détail.

Une autre caractéristique des croyants révélée dans le Coran est très remarquable. Cette caractéristique est soulignée à la fois chez les croyants qui croient au Prophète Moïse (psl) et chez les gens de Caverne. Dans le Coran il est annoncé ce qui suit concernant ceux qui croient au Prophète Moïse (psl):








Personne ne crut (au message) de Moïse, sauf un groupe de jeunes gens de son peuple, par crainte de représailles de Pharaon et de leurs notables. En vérité, Pharaon fut certes superbe sur terre et il fut du nombre des extravagants. (Sourate Yunus, 83)








Comme on le voit, Allah souligne le fait que ceux qui se soumettent au Prophète Moïse (psl) sont des ‘jeunes’. Ceux qui le suivent sont des jeunes, parce qu’ils ont reçu moins d’insinuations que celle reçue par les personnes plus âgées de la société. C’est pour cette raison qu’ils sont plus enclins à lacérer le système de l’ignorance et à admettre les vérités.

Les croyants mentionnés dans la sourate al-Kahf ont la même qualité. Les versets relatifs sont les suivants :








Nous allons te raconter leur récit en toute vérité. C’étaient des jeunes gens qui croyaient en leur Seigneur et que Nous avions fortifiés dans la bonne voie. Nous avions raffermi leurs cœurs lorsqu’ils s’étaient levés pour proclamer : ‘Notre Allah est le Seigneur des Cieux et de la Terre ! Jamais nous n’invoquerons une autre divinité que Lui, sans quoi nous commettrions la pire des iniquités ! Ces gens-là, qui sont des nôtres, ont adopté des divinités en dehors d’Allah. Si seulement ils pouvaient justifier ce culte par une preuve évidente ! Qui donc est plus injuste que celui qui invente des mensonges contre Allah ?’(Sourate al-Kahf, 13-15)








Cependant, comme nous l’avons expliqué plus haut, le nombre de ce genre de personnes qui peuvent constater  que la société dans laquelle ils vivent, est corrompue et qui par conséquent se mettent sous la guidance du Messager (pbsl) est très peu.

Comme nous l’avons vu dans les versets à propos du Prophète Abraham (psl) dans la sourate al-Anam dans les pages précédentes, une très grande partie de la société d’ignorants répond avec hostilité au Messager qui les appelle à la piété. Surtout, ceux qui sont riches, ceux qui ont du pouvoir sont très hostiles envers le Messager. Allah envoie Ses Messagers surtout à ces personnes orgueilleuses. Un peu plus haut nous avons cité les versets montrant comment Allah s’est adressé au Prophète Moïse (psl). L’ordre qu’Allah a donné au Prophète Moïse (psl) est le suivant : ‘Va trouver Pharaon dont l’impiété ne connaît plus de limites !’(Sourate Ta-Ha, 24)


Les notables d’une société d’ignorants



La plus grande caractéristique d’une société d’ignorants est qu’elle ne connaît ni Allah ni la religion ou bien qu’elle les néglige. L’une des plus grandes conséquences de cette caractéristique d’une telle société  est qu’ils établissent un ordre social tordu.

Les modes de vie d'une société qui croit, qui reconnaît Allah et qui Lui obéit et ceux d'une société d'ignorants sont complètement différents. Dans une société composée de croyants, les personnes ne sont pas évaluées selon leur race, leurs caractéristiques physiques, ou leur richesse. Ceux qui sont appréciés, aimés et respectés dans cette société, sont les personnes qui ont des qualités morales supérieures telles que la modestie, l’honnêteté, la loyauté, la clémence, le respect et le fait d’aimer les autres, l’altruisme. Ces valeurs morales peuvent être obtenues seulement en se conformant à Allah. C’est la raison pour laquelle les personnes à qui on donne la puissance et le pouvoir sont celles qui portent le plus ces qualités morales.

Cependant, la situation dans une société d’ignorants est juste l’opposé. Ces valeurs morales que nous avons susmentionnées n’ont pas de grande valeur dans cette société. Etant donné que les membres de cette société sont loin de la morale du Coran et exagèrent dans l’importance des biens matériels. Par exemple, la richesse est la plus grande valeur dans une société d’ignorants. En effet, l’argent est leur plus grande idole. C’est pourquoi, une règle fixe s’est formée dans les sociétés d’ignorants : ‘Chacun a un prix particulier’.

Par conséquent, si chacun a un prix, alors les riches peuvent s’élever aux niveaux les plus hauts en ‘payant-achetant’ les gens influents et puissants. Les gens qui ont beaucoup d’argent ne doivent pas ‘acheter’ les individus ; puisque l’argent est devenu la plus grande valeur, ces derniers jouissent d’une sorte de respect et d’admiration étrange. Par conséquent dans une société d’ignorants, ceux qui sont les plus riches sont les plus forts et les plus prestigieux. Ces personnes forment l’élite de la société d’ignorants et dirigent le peuple (en concevant ses normes et ses attentes). Chacune de leurs décisions est acceptée par les autres membres de la société. Leur style de vie, leurs comportements et leur caractère moral sont suivis avec admiration par ces derniers, et considérés comme étant ‘à la mode’.

Dans le Coran, Allah mentionne souvent les dirigeants de telles sociétés. Ces personnes appelées sous les noms ‘les incroyants notables du peuple’, ‘les gens gâtés et égarés du peuple’. Ils s’opposent vigoureusement  aux messages des Messagers et recommandent aux gens de ne pas les écouter, voire de se mettre en guerre contre eux. Cette règle inchangeable est déclarée comme suit dans le Coran :








Nous n’avons jamais envoyé d’avertisseur vers une cité sans que ses habitants opulents aient dit : ‘Nous dénions absolument le message dont vous êtes chargés ! Nous sommes, disent-ils, trop bien pourvus en richesses et en enfants pour être passibles d’un quelconque châtiment !’(Sourate Saba, 34-35)








 Alors, quelle est la raison pour laquelle les notables du peuple réagissent tant contre les Messagers ?

 

Les chapitres du livre

Desktop View

 

 

iddialaracevap.blogspot.com ahirzamanfelaketleri.blogspot.com ingilizderindevleti.net