Harun Yahya

L’agencement parfait de l’univers infirme les affirmations selon lesquelles tout serait advenu par hasard






uzay




L’univers, ainsi que toutes ses créations, à la fois animées et inanimées, possèdent une conception parfaite, des systèmes uniques, et un équilibre ordonné qui offre toutes les conditions nécessaires aux êtres vivants afin de survivre.

Les découvertes, principalement celles des 20 ème et 21 ème siècles, ont montré que la conception parfaite de l’univers est clairement l’œuvre d’une Intelligence Suprême. C’est Allah, avec Son intelligence suprême, Sa connaissance illimitée et Sa puissance éternelle, Qui créa l’univers.

Mais ce fait, fondé sur les preuves évidentes de la science du 20ème siècle, est ignoré par ceux qui ont adopté la philosophie darwiniste-matérialiste.

Les matérialistes peuvent affirmer que l’univers serait le produit du hasard et du désordre, mais lorsque nous examinons les systèmes parfaits ayant servi à la formation de l’univers, sans parler de l’équilibre et de l’harmonie qui existent parmi ses êtres vivants, nous voyons clairement que cela ne peut pas être le produit du hasard.

Dans The Mysterious Universe (L’univers mystérieux), le physicien anglais Sir James Jeans décrit l’agencement parfait du cosmos :

"Une étude scientifique de l’univers a suggéré une conclusion, qui peut être résumée … par l’affirmation selon laquelle l’univers semble avoir été conçu par un pur mathématicien." (Sir James Jeans, The Mysterious Universe, New York : Macmillan Co., 1932/ Cambridge, Angleterre : University Press, 1932, p. 140)




dünya güneş sistemi



Celui Qui a créé sept cieux superposés sans que tu voies de disproportion en la création du Tout Miséricordieux. Ramène [sur elle] le regard. Y vois-tu une brèche quelconque ? Puis, retourne ton regard à deux fois : le regard te reviendra humilié et frustré ! (Sourate al-Mulk, 3-4)





Chaque planète de l’univers, petite ou grande, est un élément capital faisant partie d’un ordre plus grand. Aucune de leurs positions dans l’espace ou aucun de leurs mouvements ne relèvent du hasard. Au contraire, les innombrables détails dont nous avons connaissance aujourd’hui ont été créés et spécialement adaptés dans un but précis. De tous les facteurs multiples influençant les équilibres de l’univers, une modification de la position d’une seule et unique planète suffirait à entraîner le chaos. Mais ces équilibres ne sont jamais contrariés. L’univers subsiste dans son agencement parfait, sans aucun problème. Tout ceci est le résultat de la puissance suprême d’Allah en matière de création.




dünya




 




uzay astronot
dünya



"Il est le Créateur des cieux et de la terre à partir du néant! Lorsqu'Il décide une chose, Il dit seulement: Sois, et elle est aussitôt."(Sourate al-Baqarah, 117)





Charles Darwin fut le premier à proposer la théorie de l’évolution qui suggère que tous les êtres vivants seraient venus au monde grâce au mécanisme du hasard. Mais la conception parfaite de l’univers conduit Darwin lui-même à admettre qu’il n’y a pas de place pour le hasard dans sa création. Comme il l’écrivit :

"Ceci [conviction de l’existence d’Allah] provient de l’extrême difficulté, ou plutôt de l’impossibilité de concevoir l’univers prodigieux et immense, y compris l’homme et sa faculté de se reporter dans le passé comme de regarder dans l’avenir, comme le résultat d’un destin ou d’une nécessité aveugle." (Francis Darwin, Life and Letters of Charles Darwin, Volume I, Chapitre sur la "Religion.")

La distance entre la Terre et la Lune assure de nombreux équilibres importants et est profondément vitale pour la poursuite de la vie sur Terre. En effet, la moindre variation de la distance séparant les deux corps pourrait engendrer des déséquilibres importants. Par exemple :

◉ Si la Lune était plus proche [de la Terre], elle s’écraserait sur notre planète, si elle était bien plus éloignée, elle se perdrait dans l’espace.

◉ Si elle était plus proche, les effets de la Lune sur les marées atteindraient des dimensions dangereuses. Les vagues des océans inonderaient les zones de basse altitude. La friction en résultant augmenterait la température de l’eau des océans, nuisant à l’équilibre thermique sensible et essentiel pour la vie sur Terre.

◉ Si la Lune était, ne serait-ce qu’un peu plus éloignée, l’intensité des marées diminuerait  et les océans deviendraient plus stagnants. L’eau stagnante menacerait la vie marine, tandis que c’est cette vie marine qui produit l’oxygène que nous respirons.

Creation-Evolution Encyclopedia, http://www.pathlights.com /ce_encyclopedia/01-ma10.htm#Elemental Forces

Notre Prophète Mouhammad (pbsl) a dit :

"O Allah : Toutes les louanges vont vers Toi : Tu es le Seigneur du Ciel et de la Terre. Toutes les louanges vont vers Toi : Tu es le Gardien du Ciel et de la Terre. Tu es mon seul Dieu  [Que je bénis] et je n’ai d’autre Dieu que toi [je n’en bénis aucun autre]." (Sahih Boukhari)




dağ manzarası



Et tu verras les montagnes – tu les crois figées – alors qu’elles passent comme des nuages. Telle est l’œuvre d'Allah Qui a tout façonné à la perfection ... (Sourate al-Naml, 88)

Et la terre, Nous l’avons étendue et Nous y avons enfoncé fermement des montagnes et y avons fait pousser toutes sortes de magnifiques couples de végétaux. (Sourate Qaf, 7)





 




dağ




La répartition des corps célestes dans l’univers est conçue pour s’adapter parfaitement aux besoins de la vie humaine. Dans son livre The Symbiotic Universe (L’univers symbiotique), l’astronome américain George Greenstein explique l’importance des énormes vides présents dans l’espace et des distances entre les corps célestes :

Que d’espace gâché ! D’un autre côté, c’est de celui-ci dont dépend notre sécurité. C’est une condition requise pour notre existence. Le plus remarquable de tout est que le vide total du cosmos semble n’avoir d’autre conséquence dans le royaume des astres. Si les étoiles avaient été un peu plus proches, l’astrophysique n’aurait pas été si différente. Les processus physiques fondamentaux se produisant dans les étoiles, les nébuleuses, et autres auraient agi de façon identique. L’apparence de notre galaxie, telle que nous la voyons à partir d'un point d’observation lointain, aurait été pareille. La seule différence aurait été la vue nocturne du ciel, observé depuis cette herbe sur laquelle je suis allongé, qui aurait été plus riche en étoiles. Et, oh oui – un petit changement supplémentaire : Il n’y aurait pas eu de moi pour admirer le spectacle. (George Greenstein, The Symbiotic Universe, p. 21)




çiçekler



Voilà la création d'Allah. Montrez-Moi donc ce qu’ont créé ceux qui sont en dehors de Lui ! Mais les injustes sont dans un égarement évident. (Sourate Luqman, 11)





Le philosophe contemporain Jean Guitton, de l’Académie française écrit :

"Les premières conditions qui ont déterminé les constantes de base de la nature et l’apparition de la vie furent mises en place avec une incroyable exactitude. Pour donner une idée de la manière précise dont l’univers semble avoir été construit, il suffit de penser à un golfeur qui peut frapper sa balle de la Terre en direction d’un trou sur Mars ! (Jean Guitton, Dieu et La Science : Vers Le Métaréalisme, Paris : Grasset, 1991, p. 54)




çiçekler



N’avez-vous pas vu comment Allah a créé sept cieux superposés et y a fait de la lune une lumière et du soleil une lampe ? (Sourate Nuh, 15-16)

Il décréta d’en faire sept cieux en deux jours et révéla à chaque ciel sa fonction. Et Nous avons décoré le ciel le plus proche des lampes [étoiles] et l’avons protégé ..." (Sourate Fussilat, 12)





 




gece gündüz



N’avez-vous pas vu comment Allah a créé sept cieux superposés et y a fait de la lune une lumière et du soleil une lampe ? (Sourate Nuh, 15-16)

Il décréta d’en faire sept cieux en deux jours et révéla à chaque ciel sa fonction. Et Nous avons décoré le ciel le plus proche des lampes [étoiles] et l’avons protégé ..." (Sourate Fussilat, 12)





 




akarsu



N’avons-Nous pas fait de la terre un endroit les contenant tous, les vivants ainsi que les morts ? Et n’y avons-Nous pas placé fermement de hautes montagnes ? Et ne vous avons-Nous pas abreuvés d’eau douce ? (Sourate al-Mursalat, 25-27)

Il a fait descendre une eau du ciel à laquelle des vallées servent de lit, selon leur grandeur. Le flot débordé a charrié une écume flottante ..." (Sourate ar-Raad, 17)





Si les lois de l’univers avaient uniquement permis les états solides et gazeux de matière, la vie ne serait jamais apparue.  C’est parce que les atomes de matière solide sont compacts, relativement immobiles, et ne permettent pas l’activité moléculaire dynamique nécessaire aux organismes vivants pour se développer. Les atomes présents dans les gaz ne sont pas stables et se déplacent librement, empêchant le fonctionnement des mécanismes complexes des organismes vivants.

En bref, il doit y avoir un environnement fluide pour permettre aux fonctions nécessaires à la vie de se développer. Le fluide idéal -ou plutôt le seul fluide idéal est l’eau.




deniz
akarsu




 




ada




L'harmonie dans la Terre pour rendre la vie possible est tellement merveilleuse pour être un jour expliquée par des événements dus au hasard. Lawrence Henderson, professeur du département de biochimie de l’université de Harvard, dit ceci à ce propos :

L’adéquation… [de ces composants constitue] une série de maxima - propriétés uniques ou pratiquement uniques de l’eau, le dioxyde de carbone, les composés de carbone, l’hydrogène, et l’oxygène et l’océan - si nombreux, si variés, si complets parmi toutes les choses concernées par le problème qu’ensemble, ils forment certainement la plus grande adéquation possible. (Lawrence Henderson, The Fitness of the Environment, Boston : Beacon Press, 1958, Préface)

L'harmonie dans la Terre pour rendre la vie possible est tellement merveilleuse pour être un jour expliquée par des événements dus au hasard. Lawrence Henderson, professeur du département de biochimie de l’université de Harvard, dit ceci à ce propos :

L’adéquation… [de ces composants constitue] une série de maxima - propriétés uniques ou pratiquement uniques de l’eau, le dioxyde de carbone, les composés de carbone, l’hydrogène, et l’oxygène et l’océan - si nombreux, si variés, si complets parmi toutes les choses concernées par le problème qu’ensemble, ils forment certainement la plus grande adéquation possible. (Lawrence Henderson, The Fitness of the Environment, Boston : Beacon Press, 1958, Préface)

Allah a créé la quantité d’eau dans le monde de la manière la plus appropriée pour la survie des choses vivantes. Le naturaliste anglais du 18ème siècle, John Ray, écrit ceci à ce propos :

"… [S'] il n'y avait que la moitié des mers qui existent sur Terre, il n’y aurait également que la moitié de la quantité de vapeur, et par conséquent, que la moitié des fleuves existants pour alimenter toutes les terres sèches, que la moitié de la quantité de vapeur qui s’évapore dans l’air, ainsi que seulement la moitié de la chaleur qui la soulève. Le Sage Créateur a donc si prudemment ordonné cela, que les mers sont assez grandes pour fournir une quantité de vapeur suffisante pour toute la Terre." (John Ray, The Wisdom of God Manifested in the Works of the Creation, 1701; cité dans Michael Denton, Nature's Destiny : How the Laws of Biology Reveal Purpose in the Universe, New York, The Free Press, 1998, p. 73)

Pour affirmer que tous ces événements sont les résultats d’événements dus au hasard, il faut être complètement induit en erreur.




tarla




 




sonbahar




Le biologiste moléculaire Michael Denton écrit :

"La perfection de l’eau [pour la vie] serait probablement moindre si sa viscosité était beaucoup plus faible. Si la viscosité de l’eau était aussi faible que celle de l’hydrogène liquide, les structures des systèmes vivants subiraient des mouvements bien plus violents sous l’effet des forces centrifuges… Si la viscosité de l’eau était beaucoup plus faible, les structures fragiles seraient facilement perturbées… et l’eau serait incapable d’entretenir les structures microscopiques complexes. La fragile architecture moléculaire de la cellule ne survivrait probablement pas.

Si la viscosité de l’eau était plus élevée, le mouvement de contrôle des grandes macromolécules et en particulier, des structures telles que les mitochondries et les petites organelles, serait impossible, tout comme les processus tels que la division cellulaire. Ainsi, toutes les activités indispensables de la cellule seraient gelées et la vie cellulaire telle que nous la connaissons serait impossible. Le développement d’organismes supérieurs, qui dépend entièrement de la capacité des cellules à se déplacer et à ramper pendant l’embryogenèse, serait certainement impossible si la viscosité de l’eau était même à peine plus élevée qu’elle ne l’est. (Michael Denton, Nature's Destiny, p. 33)




akarsu



Dis : Que vous en semble ? Si votre eau était absorbée au plus profond de la Terre, qui donc vous apporterait l’eau de source ? (Sourate al-Mulk, 30)

Voyez-vous donc l’eau que vous buvez ? Est-ce vous qui l’avez fait descendre du nuage ? Ou [en] sommes-Nous le Créateur ? (Sourate al-Waqi’a, 68-69)





L’eau se renouvelle selon un cycle continu, en un état prêt à être utilisé par les plantes, les animaux et les êtres humains.

Grâce à l’influence du soleil, l’eau de la Terre est purifiée par évaporation. L’eau évaporée se condense dans l’atmosphère, formant des nuages, et retombe sur Terre sous forme de pluie.

En un an, par exemple, on a calculé qu’environ six à sept cents millions de tonnes d’eau s’évaporent au niveau de l’équateur, remontent dans l’atmosphère, sont transportées vers les Pôles nord et sud, et retombent éventuellement dans les mers par la suite, sous forme de pluie.

Si cette transformation n’avait pas lieu, c’est-à-dire si l’eau ne s’évaporait pas et regagnait la terre, la vie prendrait certainement fin.




ağaçlar göl




 

Les chapitres du livre

Desktop View