Harun Yahya

RAMADAN 2008. 15. JOUR




O toi, âme apaisée, retourne vers ton Seigneur, satisfaite et agréée, entre donc parmi Mes serviteurs, et entre dans Mon paradis. (Sourate al-Fajr, 27-30)






Le Messager d’Allah, quand il serrait la main à quelqu’un, ne retirait jamais sa main avant que la personne ne la retire. De même, il ne détournait pas son visage avant que l’homme en question ne le fasse. On ne l’a jamais vu avancer ses genoux devant celui auprès duquel il était assis.
Le Prophète Mohammad (paix et bénédiction sur lui)







Le Hero D'une Naissance Peu Ordinaire: Le Kangourou


Le système reproducteur des kangourous diffère largement de celui des autres mammifères. En effet, l'embryon kangourou effectue certaines étapes de son développement à l'extérieur de l'utérus, alors qu'habituellement celles-ci sont intra-utérines.

Peu après la fécondation, l'embryon kangourou, encore aveugle et ne mesurant qu'un centimètre environ, vient au monde. En général, il y a une seule naissance à la fois. A ce stade, il est appelé "prématuré". Alors que tous les mammifères sont à ce stade dans l'utérus de la mère, le petit du kangourou vient au monde quand sa taille est encore minuscule. Son développement est à ce moment loin d'être achevé; ainsi, l'extrémité de ses pattes antérieures n'est pas définie, et ses pattes postérieures sont de simples moignons.

Il ne fait aucun doute que le nouveau-né ne peut pas quitter sa mère dans cet état. Au sortir de l'utérus, cette véritable larve commence à ramper sur la fourrure du ventre de sa mère à l'aide de ses pattes antérieures (la femelle est alors en position couchée) et atteint la poche maternelle après quelques minutes. Pour le petit kangourou, cette poche aura la même importance que l'utérus pour d'autres animaux. Il y a pourtant une différence importante, à savoir que contrairement aux autres nouveaux-nés, le petit du kangourou sort de l'utérus à l'état encore embryonnaire.

Une fois arrivé dans la poche, le nouveau-né s'accroche à l'un des quatre mamelons, et il commence à sucer.

A ce stade, la mère traverse une autre période d'ovulation, et un nouvel ovule se forme dans l'utérus. Après copulation, ce nouvel ovule sera fécondé.

Mais cette fois, l'ovule fécondé ne se développera pas immédiatement. Si la sécheresse sévit au centre de l'Australie, comme c'est souvent le cas, l'ovule fécondé dans l'utérus demeure au même stade jusqu'à ce que les conditions climatiques aient changé. Si, cependant, de fortes pluies s'abattent et si de riches pâturages réapparaissent, alors le développement de l'ovule fécondé repart.

A ce point de l'exposé, nous sommes confrontés à la question suivante: qui est-ce qui réalise cette planification, à savoir qui est-ce qui gère le développement de l'ovule fécondé selon l'environnement climatique? L'ovule est bien sûr incapable de piloter son propre développement, n'étant pas un être vivant conscient et étant ignorant du temps qu'il fait à l'extérieur. La mère ne peut pas non plus gérer cela parce que, à l'instar des autres créatures, elle n'exerce aucun contrôle sur les processus se déroulant dans son corps. Cet événement extraordinaire dépend entièrement d'Allah, Qui a créé à la fois la mère et l'ovule.

Si les conditions climatiques sont favorables, trente-trois jours après la fécondation le prématuré, qui n'est alors pas plus gros qu'un haricot sec, rampe lentement depuis l'ouverture de l'utérus pour atteindre la poche, tout comme l'aîné l'avait fait avant lui.

Entre-temps, ce dernier a considérablement grandi, et il va continuer son développement sans nuire au minuscule nouveau venu. Lorsqu'il parvient à son 190ème jour d'existence, il est alors suffisamment développé pour effectuer son premier séjour en dehors de la poche. Dès lors, il passera la majeure partie de son temps dehors, et il quittera la poche définitivement au 235ème jour après sa naissance.

Nulle femelle ne porte ni ne met bas sans qu'Il ne le sache. Et aucune existence n'est prolongée ou abrégée sans que cela soit consigné dans un Livre. Cela est vraiment facile pour Allah. (Surat Fatir: 11)

Peu après la naissance du second petit kangourou, la femelle copule de nouveau. En conséquence, la femelle doit peu après s'occuper de trois petits. Le premier broute déjà mais revient occasionnellement auprès de sa mère pour téter; le second n'en est encore qu'au stade de la tétée continue pour assurer son développement, alors que le plus jeune n'est qu'une larve.

Ce qui est réellement stupéfiant, c'est que tous trois vont être nourris par la mère à l'aide de trois types de laits différents, chaque lait étant adapté à l'âge du petit.

Ainsi, le lait que boit le prématuré est transparent et sans couleur, tandis qu'il devient de plus en plus blanc pour ses aînés, commençant alors à ressembler à du vrai lait. La quantité de matières grasses et d'autres éléments nutritifs augmente en parallèle avec le développement du nouveau-né.

Le corps de la mère est capable de produire simultanément plusieurs types de lait, comportant chacun des ingrédients différents: un lait hautement nourrissant pour l'aîné, et des laits moins riches en matières grasses pour les plus jeunes. Et à chaque sorte de lait correspond un mamelon particulier. Il est important de noter ici un fait remarquable: chaque bébé kangourou va de lui-même téter au mamelon correspondant au lait lui convenant. S'il n'en était pas ainsi, le nouveau-né absorberait un lait qu'il lui serait impossible de digérer, et cela serait très préjudiciable pour son organisme.

Ce système alimentaire est tout à fait remarquable et il s'agit là sans aucun doute possible d'un produit de la Création. En effet, la mère ne peut manifestement pas arranger tout cela consciemment. Comment un animal pourrait-il connaître les ingrédients de lait dont ses petits auront besoin selon leur âge? Et même si ce savoir lui était accessible, comment pourrait-il les produire dans son propre corps? Et comment pourrait-il les distribuer par le biais de trois canaux distincts?

De façon évidente, le kangourou est incapable d'accomplir ne serait-ce qu'une seule des actions énumérées ci-dessus. Il n'est même pas conscient que le lait produit par son corps est de trois types différents. Ce processus merveilleux est incontestablement une preuve que cet animal a bel et bien été créé.






Il ya du bien en chaque événement


Il y a un autre secret qui permet aux croyants de placer fermement leur confiance en Allah. Allah déclare que même les événements qui semblent défavorables ont beaucoup de bien en eux:

… il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose où Allah a déposé un grand bien. (Sourate Ennissa, 19)

… il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose alors qu'elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu'elle vous est mauvaise. C'est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas. (Sourate El Baqara, 216)

Conscients de ce secret, les croyants recherchent le bien et la sagesse dans chaque événement. Aucun des incidents, des difficultés ou des troubles apparemment défavorables ne les tourmentent ou les bouleversent. Ils conservent leur sérénité dans chaque situation, qu'elle soit importante ou insignifiante. Un musulman sincère voit même de la sagesse et un plan divin dans la perte de tous les biens qu'il a acquis par de grands efforts. Il exprime sa gratitude à Allah de lui avoir épargné la vie. Il croit fermement que Allah l'a empêché de commettre un mauvais acte ou de trop s'attacher aux biens de ce monde. Il Le remercie donc sincèrement parce qu'aucune perte dans ce monde n'égalera celle que l'on éprouvera dans l'au-delà, et qui signifie une punition éternelle et intolérable. Ceux qui pensent souvent à l'au-delà considèrent chaque événement comme un bien et une beauté conduisant à l'au-delà. Ceux qui passent par de rudes épreuves reconnaîtront leurs faiblesses auprès d’Allah et admettront combien ils ont besoin de Lui. Ils se tourneront vers Allah avec plus d'humilité par des prières et ce souvenir les rapprochera davantage de Lui. C'est sûrement un énorme bénéfice pour la vie dans l'au-delà. En outre, ceux qui placent leur confiance en Allah et qui font preuve de fermeté, obtiendront l'agrément d’Allah et seront récompensés par un bonheur éternel.

L'homme doit rechercher la sagesse et la beauté non seulement dans les épreuves difficiles, mais également dans la routine du quotidien. Ainsi, un repas soigneusement préparé qui brûle peut pousser à prendre de nombreuses précautions qui, par la volonté d’Allah, empêcheraient un accident plus grave à l'avenir. Un jeune peut échouer à un examen important auquel il avait attaché tous ses espoirs pour son avenir. Cependant, Il y a également du bien dans son échec; il devrait penser que Allah peut avoir voulu lui éviter certaines circonstances ou personnes défavorables et se sentir donc heureux du résultat. D'un autre côté, sachant que Allah a mis en chaque événement beaucoup d'autres bénédictions manifestes ou cachées, les croyants constatent la beauté de la pleine soumission aux conseils d’Allah.

Une personne peut ne pas voir le bien et le but divin derrière chaque incident. Pourtant elle devrait savoir qu'il y a certainement un bien dans tous les événements. Elle prie pour que Allah lui montre la sagesse et le but divin cachés derrière tout ce qui se produit.

Ceux qui se rendent compte du fait que tout a un but dans la création d’Allah n'utilisent jamais des expressions telles "je souhaite ne pas avoir fait ceci..." ou "je souhaite ne pas avoir dit cela". Les erreurs, les défauts ou les événements apparemment malheureux contiennent essentiellement des bénédictions et ils constituent les épreuves du destin. Allah donne des leçons et des rappels importants à l'homme dans le cadre du destin qu'Il crée pour chaque personne. Pour ceux qui savent analyser les évènements avec profondeur, il n'y a ni erreur ni opposition en eux, mais des leçons, des avertissements et du bien de la part de leur Seigneur. Par exemple, un musulman dont le magasin brûle lors d'un incendie réfléchira à ce sujet et deviendra beaucoup plus sincère et plus véridique dans sa foi, en considérant cet accident comme un avertissement divin à son attachement aux biens de ce monde.

Par conséquent, tout ce que l'on rencontre dans cette vie aura une fin. Une personne qui se rappelle la plus rude épreuve dans sa vie remarquera qu'elle n'est plus qu'un vague souvenir dans son esprit. Les gens se rappellent les scènes d'un film de la même façon. Le jour viendra où l'expérience la plus douloureuse deviendra seulement un souvenir dans la mémoire, tout comme l'image de la scène d'un film. Seuls l'attitude que la personne affiche dans les moments difficiles et l'agrément d’Allah comptent. L'homme ne rendra pas des comptes pour les épreuves mais pour son attitude, ses pensées et sa sincérité lors de ces épreuves. Par conséquent, faire un effort pour voir le bien et le but divin que Allah crée dans les situations auxquelles l'on fait face ainsi qu'avoir une attitude positive, c'est cela qui apportera le bonheur aux croyants dans ce monde et dans l'au-delà. Aucune douleur, aucune crainte n'atteignent les croyants qui se rendent compte de ce secret. De la même façon, aucune personne ou aucun événement ne peuvent leur causer de la crainte, du mal ou de la détresse dans ce monde et dans l'au-delà. Allah révèle ce secret dans le Coran dans le verset suivant:

Nous dîmes: "Descendez d'ici, vous tous! Toutes les fois que Je vous enverrai un guide, ceux qui [le] suivront n'auront rien à craindre et ne seront point affligés." (Sourate El Baqara, 38)

En vérité, les bien-aimés d'Allah seront à l'abri de toute crainte, et ils ne seront point affligés, ceux qui croient et qui craignent [Allah]. Il y a pour eux une bonne annonce dans la vie d'ici-bas tout comme dans la vie ultime. – Il n'y aura pas de changement aux paroles d'Allah –. Voilà l'énorme succès! (Sourate Younous, 62-64)  









L’IDENTITE CACHEE DANS L’EMPREINTE DIGITALE


Le Coran attire l’attention sur les empreintes digitales tout en précisant qu’il est facile pour Allah de ressusciter l’homme après la mort :

Mais si ! Nous sommes capable de remettre à leur place les extrémités de ses doigts. (Coran, 75 : 4)

Cette mise en relief des extrémités des doigts a une signification très spéciale car l’aspect et les détails figurant sur cette partie des membres sont absolument spécifiques à chaque individu. Toute personne vivante ou ayant vécu sur terre a des empreintes digitales uniques. De plus, même les vrais jumeaux, qui ont la même séquence d’ADN, ont chacun leurs propres empreintes digitales.

Les empreintes digitales atteignent leur forme finale avant la naissance et gardent cette même caractéristique toute la vie durant à moins qu’une blessure n’en altère l’aspect. C’est pourquoi l’empreinte digitale, est reconnue comme étant une sorte de "carte d’identité" très importante, spécifique à chaque individu. La science des empreintes digitales est considérée comme une méthode incomparable pour déterminer l’identité d’une personne.

Ce qu’il faut retenir, c’est que cette caractéristique des empreintes digitales n’a été découverte que vers la fin du 19ème siècle. Avant cela, les gens considéraient les empreintes digitales comme des formes onduleuses sans importance ou signification spécifique. Cependant à travers le Coran, Allah met l’accent sur les extrémités des doigts, alors que leur importance n’a été soulignée que de nos jours.







La validité de cette technique pour établir l'identité au moyen des empreintes digitales (AFIS-Système automatique d'identification des empreintes digitales) a été confirmée par différentes organisations policières au cours de ces 25 dernières années et constitue une méthode approuvée par la loi. De nos jours, aucune vérification d'identité ne donne de résultats aussi efficaces que celle des empreintes digitales. L'utilisation des empreintes digitales pour établir une identité a été utilisée dans des procédures légales durant les 100 dernières années et a été acceptée partout dans le monde.
Dans son livre Fingerprint Techniques, Andre A. Moenssens analyse le mécanisme par lequel chaque individu dispose d'un ensemble d'empreintes digitales unique.
"... On n'a jamais trouvé deux empreintes digitales provenant de différents doigts complètement superposables." (Andre A. Moenssens, "Is Fingerprint Identification a 'Science'?", www.forensic-evidence.com/site/ID/ID00004_2.html#ID1)








"What is a fingerprint?", www.ridgesandfurrows.homestead.com/fingerprint.html
 







  L’ETERNITE A DEJA COMMENCE


On a tendance à associer le concept d’éternité avec des chiffres tels que le millier, le million ou le milliard d’années. Un tel concept de temps semble suggérer une période éternelle. De la même façon, ce que le concept de "distance infinie" produit dans nos têtes est l’idée de grandes distances, telles un millier ou un million d’année-lumière. Nous sommes remplis d’espoir que ce livre continuera longtemps encore à contribuer à la réfutation du dogme matérialo-darwiniste qui a pour longtemps et depuis le 19ème siècle trompé l’humanité. Il nous rappellera les faits cruciaux de nos vies respectives, tels que la raison de notre existence et les devoirs qui nous incombent envers notre Créateur. Ce livre vous présente des explications totalement nouvelles sur les notions d’intemporalité, d’"a-spacialité" et d’éternité et vous met face à un fait d’importance: l’éternité a déjà commencé. En réalisant ce fait, vous n’en aimerez que plus Dieu, le Tout-Puissant, Exalté soit-Il, et Sa création. Pendant ce temps, vous découvrirez des réponses intelligibles à certaines questions fréquemment posées: "Où est Allah? Qu’est-ce que la résurrection? Quelle est la véritable nature de la mort? Y a-t-il une vie sans fin? Et quand donc tout cela se produira-t-il?"     


   





La panique darwiniste en France


Apres un court délai de sa publication en turc et en anglais, l’ouvrage  intitulé “L’Atlas de la Création” de Harun Yahya a été publié en français et a eu une grande influence en France et en Europe.

En outre de sa magnificence et de son apparence impressionnante, cet ouvrage richement illustré attire l’attention avec son contenu qui présente les preuves de la création et met au jour l’invalidité de la théorie de l’évolution.

L’envoi  gratuit de nombreux exemplaires de cet ouvrage splendide, dans un but de présentation, aux plusieurs politiciens, bureaucrates, académiciens, artistes, scientifiques connus et aux gens  prééminents a causé, selon leur terme, “un tremblement de terre idéologique” parmi ceux qui défendent aveuglément la théorie de Darwin.
  




















BLATTE


Age : 128 millions d'années
 
Période : Crétacé

Localisation : Formation Santana, Bassin Araripe, Brésil






La blatte, que l’on retrouve dans les données archéologiques à partir du carbonifère (il y a 354 à 290 millions d'années), est une espèce importante de fossiles qui prouve que les créatures vivantes n'ont jamais évolué. Ces insectes, qui sont restés identiques depuis des centaines de millions d'années, révèlent une vérité : nier les faits de la création est impossible.








SPECIMENS VIVANTS







Desktop View