Harun Yahya

RAMADAN 2008. 14. JOUR




Craignez Allah donc autant que vous pouvez, écoutez, obéissez et faites largesses. Ce sera un bien pour vous. Et quiconque a été protégé contre sa propre avidité… ceux-là sont ceux qui réussissent. (Sourate at-Tagahaboun, 16)






Quiconque cherche l’agrément de Allah et consulte autrui sera guidé de la meilleure manière dans ses affaires.
Le Prophète Mohammad (paix et bénédiction sur lui)







Une solution contre la menace des virus grâce au système immunitaire


Dès qu'un ordinateur est infecté par un virus, cela signifie qu'un autre ordinateur peut être contaminé à son tour. Par conséquent de nombreuses sociétés ont jugé nécessaire de mettre en place un "système immunitaire" pour protéger leur réseau des virus et continuent de mener d'intenses recherches dans ce domaine. L'un des centres qui entreprend ces recherches est le laboratoire de neutralisation des virus, l'IBM's Watson Research Center à New York. Là-bas, un laboratoire en microbiologie hautement sécurisé travaille sur des virus mortels et produit également des programmes qui peuvent diagnostiquer les 12.000 virus identifiés jusqu'à aujourd'hui - et également isoler les virus à partir d'un ordinateur de manière sécurisée.

IBM est seulement l'une des sociétés qui cherche à mettre en place un système immunitaire international pour protéger son réseau informatique des menaces virales. Steve White, l'un des cadres de la société, affirme que pour atteindre cet objectif, un système immunitaire tel que celui du corps humain est nécessaire.
 
C'est uniquement grâce à son système immunitaire que la race humaine existe. De la même façon, seule la création d'un système immunitaire dans l'espace cybernétique permettra à celui-ci d'exister.

En poursuivant cette analogie entre l'ordinateur et les créatures vivantes, les chercheurs ont commencé à produire des programmes de protection qui fonctionnent comme les systèmes immunitaires. Ils pensent que ce que nous avons appris de l'épidémiologie (la branche scientifique qui étudie les maladies contagieuses) et à l'immunologie (qui traite des systèmes immunitaires) permettra de protéger les programmes électroniques des menaces de la même façon que les anticorps protègent les créatures vivantes.

Les virus informatiques sont des programmes intelligents capables de se répliquer et conçus pour infiltrer les ordinateurs, se multiplier en se recopiant et endommager ou "prendre possession" de l'ordinateur dans lequel ils s'introduisent. Les indices qui prouvent l'intrusion de tels virus sont entre autres : un ralentissement du système informatique, des fichiers endommagés de manière étrange et spontanée, et parfois, une défaillance ou un arrêt complet du système - comme les différentes maladies qui affectent les êtres humains.

Afin de protéger nos ordinateurs de cette menace virale, des programmes d'identification recherchent tous les codes dans la mémoire de l'ordinateur pour retrouver des indices de virus précédemment identifiés et stockés dans la mémoire du programme. Les virus informatiques portent des traces de signatures du logiciel qui a permis leur reconnaissance. Lorsque le programme de recherche informatique reconnaît cette signature caractéristique, il signale que l'ordinateur a été infecté par un virus.

Malgré cela, les programmes antivirus ne sont pas capables d’offrir aux ordinateurs une protection intégrale. Des programmateurs peuvent élaborer de nouveaux virus en l'espace de quelques jours et les réinsérer dans l'espace cybernétique à travers un ordinateur infecté. Il est donc vital que les programmes antivirus soient constamment mis à jour pour avoir l'information nécessaire et reconnaître les nouveaux virus. De nouveaux programmes antivirus doivent être ajoutés régulièrement afin de se protéger contre l'intrusion de virus.

Avec l'utilisation de plus en plus répandue d'Internet à niveau international, ces virus ont commencé à se répandre encore plus vite et à infliger des dommages importants aux ordinateurs infectés. Les chercheurs d'IBM ont trouvé des solutions en imitant des exemples de la nature. Tout d'abord, tout comme les virus biologiques présents dans la nature, les virus informatiques utilisent un programme hôte pour se multiplier. En partant de cette comparaison, les chercheurs ont étudié comment le système immunitaire humain fonctionnait pour protéger le corps.

Lorsque celui-ci rencontre un organisme étranger, le corps commence immédiatement à produire des anticorps qui vont reconnaître l'envahisseur et le détruire. Le système immunitaire n'a pas besoin d'analyser l'intégralité d'une cellule suite à une maladie. Une fois qu'une première infection a été éliminée, le corps conserve un certain nombre d'anticorps identiques prêts à entrer en action pour répondre immédiatement à de nouvelles attaques similaires. Grâce à ces anticorps toujours sur le qui-vive, il n'est pas nécessaire d'examiner toutes les cellules infectées. De la même façon, les programmes antivirus qui existent contiennent également des "anticorps" qui ne reconnaissent pas l'intégralité du virus informatique, mais juste sa signature.

Comme nous l'avons vu, les solutions à de nombreux problèmes techniques qui nous laissent dans le brouillard existent déjà dans la nature. Notre système immunitaire, dont chaque détail a été minutieusement étudié et qui fonctionne parfaitement, était déjà prêt à nous protéger avant même que nous soyons nés. C'est Allah Qui nous observe et nous protège tous. Ceci est évoqué dans le verset :

… Mon Seigneur, est gardien par excellence sur toute chose. (Sourate Hud, 57)

“The Internet strikes back” New Scientist, 24 mai 1997






Les secrets de la soumission au destin et de la confiance en Allah


Mettre sa confiance en Allah est un attribut particulier aux croyants qui ont la foi profonde, qui peuvent apprécier la puissance d’Allah et qui sont proches de Lui. D'importants secrets et bénédictions gisent dans le fait de se résigner à la volonté divine. La résignation à Allah implique une soumission et une confiance en Allah et au destin qu'Il a créé. Allah a créé tous les êtres, les animaux, les plantes, ainsi que les objets inorganiques, chacun avec son propre but ou destin.

Le Soleil, la Lune, les mers, les lacs, les arbres, les fleurs, une fourmi minuscule, une feuille qui tombe, une simple particule de poussière sur votre bureau, une pierre qui roule sous votre pied en marchant, la chemise que vous avez achetée voilà dix ans, la pêche dans votre réfrigérateur, votre mère, votre père, vos proches, vos amis de l'école primaire, vous-même – bref tout a été prédéterminé des millions d'années auparavant selon un décret assigné par Allah. Le destin de chaque être est écrit dans un livre. Le moment de la mort de tous les êtres, la minute où une feuille tombe, le temps où la pêche dans votre réfrigérateur commence à pourrir et toutes les étapes du mouvement de la petite pierre qui roule sous votre pied dans la rue, chaque événement, important ou petit est contenu dans ce livre.

Les croyants ont la foi au destin et ils savent que Allah détermine ce destin de la meilleure manière pour eux. C'est pourquoi, ils placent leur confiance en Allah à chaque moment de leur vie. Ils se rendent compte que Allah crée tous les événements conformément à un but divin et il y a du bien dans tout ce qu'Il crée. Par exemple, une maladie mortelle dont ils sont atteints, un ennemi dur et impitoyable auquel ils sont confrontés, des accusations fausses dont ils sont victimes alors qu'ils sont innocents ou des événements les plus terrifiants que l'on puisse imaginer n'ébranlent pas la foi des croyants pas plus qu'ils ne provoquent de crainte dans leur cœur. Ils font bon accueil à ce que Allah a créé pour eux. Les croyants prennent grand plaisir à affronter des situations qui terrifieraient ou désespéreraient un incroyant, car ils savent que même le scénario le plus redoutable a été précédemment projeté par Allah pour les éprouver. Ceux qui se montrent fermes et qui font confiance en Allah et à Son destin, obtiendront l'amour et l'agrément d’Allah et gagneront le paradis pour l'éternité. Par conséquent, les croyants jouissent du confort et de la joie de placer leur confiance en leur Seigneur pendant toute leur vie. C'est une bénédiction et un secret que Allah révèle aux croyants. Allah énonce dans le Coran qu'Il "aime en vérité, ceux qui Lui font confiance" (Sourate Al 'Imran, 159).

Le messager d’Allah, que la paix soit sur lui, a également précisé:

Un serviteur d’Allah ne peut avoir la vraie foi à moins qu'il ne croie au Qadar (décret) avec ses bons et mauvais côtés et sache qu'il ne peut rien empêcher de tout ce qui lui arrive (en bien ou en mal) et qu'il ne peut rattraper aucune chose qui lui échappe de lui (qu'elle soit bonne ou mauvaise).

Un autre aspect mentionné dans le Coran concerne la confiance en Allah est le fait de "prendre des précautions". Le Coran nous informe de nombreuses précautions que les croyants prennent dans diverses situations. Dans beaucoup d'autres versets, Allah indique également que ces mesures qui sont acceptées par Allah comme un acte d'adoration ne peuvent pas changer le destin. Le Prophète Jacob, que la paix soit sur lui, a prévenu ses fils pour qu'ils prennent des précautions en entrant dans la ville mais par la suite il leur a rappelé de faire confiance en Allah:

Et il dit: "Ô mes fils, n'entrez pas par une seule porte, mais entrez par portes séparées. Je ne peux cependant vous être d'aucune utilité contre les desseins d'Allah. La décision n'appartient qu'à Allah: en Lui je place ma confiance. Et que ceux qui placent leur confiance la placent en Lui." (Sourate Youssouf, 67)

Comme les propos du Prophète Jacob l'indiquent, les croyants prennent certainement des précautions, mais ils savent qu'ils ne peuvent pas changer le destin que Allah leur a assigné. Par exemple, une personne doit conduire conformément aux règles de la circulation et ne pas conduire négligemment. C'est une précaution importante et une forme de culte pratiquée dans son propre intérêt et pour celui des autres. Cependant, si Allah veut que cette personne meure dans un accident de voiture, aucune mesure ne peut être prise pour empêcher sa mort. Parfois le fait de prendre des précautions ou d'agir peut faire croire à une personne d'avoir échappé à la mort. On peut également prendre une décision cruciale, qui change le cours entier d'une vie, comme on peut récupérer d'une très grave maladie en montrant de la force et de l'endurance. Cependant, tout cela se produit parce que Allah le décrète ainsi. Certaines personnes interprètent cette sorte d'événements comme s'ils "surmontaient ou changeaient le destin". Mais, personne, même celles qui apparaissent les plus fortes et les plus résolues dans le monde, ne peuvent changer ce que Allah a décrété. Aucun homme n'a une telle puissance. Au contraire, chaque être est faible en face de la décision. Le fait que certains ne l'admettent pas ne change rien à la vérité. En réalité, le fait de nier le destin est également décrété. Pour cette raison, ceux qui échappent à la mort ou à une maladie, ou ceux dont le cours de la vie change complètement, vivent ces événements parce qu'ils ont été décrétés. Allah nous l'explique ainsi dans le Coran:

Nul malheur n'atteint la terre ni vos personnes, qui ne soit enregistré dans un Livre avant que Nous ne l'ayons créé; et cela est certes facile à Allah, afin que vous ne vous tourmentiez pas au sujet de ce qui vous a échappé, ni n'exultiez pour ce qu'Il vous a donné. Et Allah n'aime point tout présomptueux plein de gloriole. (Sourate El Hadid, 22-23)

Comme précisé dans ce verset, tout événement est prédéterminé et enregistré dans un livre connu d’Allah. Par conséquent, Allah ordonne à l'homme de ne pas s'affliger au sujet de ce qui lui échappe. Par exemple, une personne qui perd toute sa fortune lors d'un incendie ou lors d'une transaction commerciale subit cette perte parce qu'elle a ainsi été décrétée. Il n'est possible ni d'empêcher, ni d'éviter ces événements. Ainsi, il serait insignifiant de se tourmenter pour une telle perte. Allah met Ses serviteurs à l'épreuve par de nombreux événements qui ont été décrétés pour eux. Ceux qui mettent leur confiance en Allah quand ils se trouvent face à de tels incidents obtiennent Sa satisfaction et Son amour. Ceux qui n'ont pas foi en Allah, par ailleurs, ne sauront jamais échapper aux ennuis, aux malheurs et aux inquiétudes dans ce monde toute leur vie durant, et seront punis éternellement dans l'au-delà. Il est évident que placer sa confiance en Allah est un bien et un confort dans cette vie et dans l'autre. En révélant ces secrets aux croyants, Allah les soulage et leur facilite les épreuves sur terre.   







COMMENT LA PRIERE ACCELERE LE TRAITEMENT DU MALADE


Et votre Seigneur a dit : "Appelez-Moi, Je vous répondrai. Ceux qui par orgueil, se refusent à M’adorer, entreront bientôt dans l’enfer, humiliés." (Coran, 40 : 60)

Selon le Coran, la prière, signifiant "appeler, s’exprimer, demander, chercher de l’aide", est le geste d’une personne se tournant sincèrement vers Allah, et cherchant l'aide de son Seigneur, le Tout-Puissant, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, en ayant conscience de sa dépendance envers Lui. La maladie est l’une de ces situations où une personne se sent dépendante et se rapproche encore plus de Allah. De plus, la maladie est une sorte d’examen, conçu par Sa sagesse, et qui a lieu par Sa volonté, tel une mise en garde pour rappeler aux gens l’aspect éphémère et l’imperfection de la vie d’ici bas, et constitue une source de récompense dans l’au-delà pour le patient et le soumis.

Ceux qui n’ont pas la foi, imaginent que le fait de recouvrer la santé passe par les médecins, les médicaments ou les progrès technologiques de la science moderne. Ils ne pensent jamais au fait que c’est Allah qui fait en sorte que leur système physiologique fonctionne correctement lorsqu’ils sont en bonne santé, ou le fait qu’Il créé les médicaments et les médecins lorsqu’ils sont malades. De nombreuses personnes se tournent seulement vers Allah lorsqu’ils en arrivent à la conclusion que les médecins et les médicaments sont inadéquats. Des gens dans une telle situation cherchent l’aide de Allah seulement, réalisant que seul Lui peut les soulager de leurs problèmes. Allah a révélé cette tournure d’esprit dans un verset :

Et quand le malheur touche l’homme, il fait appel à Nous, couché sur le côté, assis ou debout. Puis quand Nous le délivrons de son malheur, il s’en va comme s’il ne Nous avait point imploré pour un mal qui l’a touché. C’est ainsi que furent embellies aux outranciers leurs actions. (Coran, 10 : 12)

Quoi qu’il en soit, une personne qui jouit d’une bonne santé, qui n’est ni affligée ni n’éprouve de difficultés quelconques, doit prier et rendre grâce à Allah pour le confort, la bonne santé et tous les autres bienfaits qu’Il lui a accordés.

L’un des aspects importants de la prière est celui-ci : en plus de prier à haute voix, il est important aussi pour une personne de faire tous les efforts possibles pour prier par des actes. Prier par les actes signifie faire de son possible pour atteindre l’objectif souhaité. Par exemple, un malade doit consulter un médecin spécialiste, prendre les médicaments qui le soulageront, et être hospitalisé si nécessaire, ou bénéficier d’une autre forme de soins particuliers. Parce que Allah a lié tout ce qui se produit dans ce monde à des raisons spécifiques. Tout ce qui advient dans ce monde et dans l’Univers a lieu conformément à ces causes. Par conséquent, on doit prendre les mesures nécessaires en accord avec ces causes, et toujours attendre une issue qui ne viendra que de Allah, avec humilité, soumission et patience, en sachant que c’est Lui qui amènera les réponses.

Les effets positifs de la foi et de la prière sur le malade et la façon dont ils accélèrent sa guérison ont attiré l’attention des médecins, qui les recommandent. Sous le titre "Allah et la santé : est-ce que la religion est un bon médicament ? Pourquoi la science commence-t-elle à croire ?" daté du 10 novembre 2003, dans sa page de couverture et son article principal, le célèbre magazine Newsweek, traite des effets curatifs de la religion. Il rapporte que la foi en Allah rehausse le moral des gens et les aide à recouvrer plus facilement la santé. Il évoque le fait que la science commence aussi à croire que les personnes croyantes recouvrent plus facilement et plus rapidement. Selon une enquête du Newsweek, 72% des Américains pensent que la prière peut guérir les maux et qu’elle facilite le rétablissement. Des études menées en Grande Bretagne et aux Etats-Unis ont également conclu que la prière réduit les symptômes et accélère le processus de guérison.

Selon des recherches conduites à l’Université du Michigan, les dépressions et le stress sont observés à un degré moindre chez les personnes pieuses. Et selon les découvertes de l’Université Rush à Chicago, le taux de mortalité précoce chez les personnes qui ont la foi et qui pratiquent régulièrement la prière est inférieur de 25% lorsque comparé à ceux qui n’ont aucune conviction religieuse. A l’Université de Duke, cette fois-ci, une étude menée sur 750 personnes ayant subi une angiocardiographie, a scientifiquement prouvé "le pouvoir curatif de la prière". Il a été établi que le taux de mortalité chez les personnes cardiaques pratiquant la prière diminue de 30% dans l’année qui suit l’opération.

Ci-dessous des exemples de prières mentionnées dans le Coran :

Et [rappelle] Job, quand il implora son Seigneur : "Le mal m’a touché. Mais Toi Tu es le Plus Miséricordieux des miséricordieux !" Nous l’exauçâmes, enlevâmes le mal qu’il avait, lui rendirent les siens et autant qu’eux avec eux, par miséricorde de Notre part et en tant que rappel aux adorateurs. (Coran, 21 : 83-84)

Et [rappelle] Dhu’n-Nun [Jonas] quand il partit irrité. Il pensa que Nous n’allions pas l’éprouver. Puis il fit dans les ténèbres, l’appel que voici : "Il n’y a de dieu que Toi ! Gloire à Toi, certes oui, j’étais au nombre des transgresseurs." Nous exauçâmes [son appel] et le sauvâmes de son angoisse. Et c’est ainsi que Nous sauvons les croyants. (Coran, 21 : 87-88]

Et [rappelle] Zakariyyâ, quand il implora son Seigneur : "Ne me laisse pas seul, Seigneur, alors que Tu es le Meilleur des héritiers." Nous exauçâmes [sa prière], lui donnâmes Yahyâ et guérîmes son épouse. Ils [ces prophètes cités] concouraient au bien et Nous invoquaient par amour et par crainte. Et ils étaient humbles devant Nous. (Coran, 21 : 89-90)

Noé en effet, fit appel à Nous qui sommes le Meilleur Répondeur [qui exauçons les prières]. (Coran, 37 : 75)

Comme nous l’avons déjà dit, la prière ne doit pas servir seulement à nous soulager d’une maladie, ou de tout autre problème lié à ce bas monde. Un croyant sincère doit toujours prier Allah et accepter tout ce qui vient de Lui. Une autre preuve encore du caractère miraculeux de ce livre résulte du fait que les bienfaits de la prière révélés dans plusieurs versets du Coran sont maintenant reconnus scientifiquement.

Et quand Mes serviteurs t’interrogent sur Moi, Je suis tout proche. Je réponds à l’appel de celui qui M’invoque quand il M’invoque. Qu’ils répondent donc à Mon appel, et qu’ils croient en Moi, afin qu’ils soient bien guidés. (Coran, 2 : 186)
 







  COMMENT LES FOSSILES ONT RENVERSÉ L’ÉVOLUTION


Quand un être vivant apparaît sous la même forme qu'on pensait qu'il existait il y a des millions d'années, cela démolit toutes les fables évolutionnistes racontées à son sujet. Sa simple présence démontre qu'un organisme vivant qui, selon les affirmations des darwinistes, aurait du subir une évolution considérable après le passage de millions d'années, est resté d'une manière ou d'une autre en dehors de ce prétendu processus. De plus, cela prouve qu'à une époque où, encore selon les évolutionnistes, seules des formes primitives de vie devaient exister, des formes de vie pleinement développées, possédant des caractéristiques complexes et leurs propres structures uniques, prospéraient déjà. La créature que les évolutionnistes imaginent comme étant "primitive" n'est en fait rien de tout cela. En d'autres mots, on se rend compte de la nature trompeuse des conjectures concernant la "transition à partir d'un organisme unicellulaire", "une forme intermédiaire" et "une forme de vie primitive". Finalement, des preuves importantes montrent que le "processus d'évolution graduelle" n'est rien d'autre qu'un mythe.

Tous ces spécimens manifestent une seule vérité : les êtres vivants ne sont pas apparus selon le processus fictif de la théorie de l'évolution, mais ils ont été créés en un seul instant. Les êtres vivants actuels, avec toutes leurs caractéristiques parfaites, illustrant l’œuvre de l’Artiste Suprême qu’est Allah, possèdent exactement la même splendeur et la même perfection que leurs homologues qui existaient il y a des millions d'années. Une fois que toutes les spéculations et les affirmations évolutionnistes sont éliminées, le fait de la création s’impose – quoique d'une manière totalement inattendue par les évolutionnistes.     


   





Le cauchemar de la mécréance


Dans ce site, vous verrez comment les principes régulateurs reposant sur les normes morales apportées par le Coran, révélation d’Allah à l'humanité, pourront seuls bannir le cauchemar de la mécréance. Vous découvrirez comment le pessimisme, la corruption et le désordre social peuvent être éliminés de la société; comment l'individu peut aménager son environnement de sorte à le rendre idéal; quels sont les avantages spirituels et matériels qu'il tirera en suivant ces normes morales. Nous montrerons tout cela en détail, et l'on verra en fin de compte que les valeurs du Coran sont l'unique remède que l'on peut apporter à tous ces maux.    
  




















POISSON-GUITARE


Age : 95 millions d'années

Période : Crétacé

Localisation : Haqil, Liban






La paléontologie a fourni de nombreuses preuves attestant que les êtres vivants n'ont pas évolué mais qu'ils ont au contraire été créés par Dieu. Une de ces preuves est le fossile du poisson-guitare datant de 95 millions d'années. Ces poissons qui vivent dans les eaux tropicales et subtropicales, n'ont pas changé en quelques 100 millions d'années. Face à ce fossile qui prouve que le poisson-guitare n'a subi aucun processus d ‘évolution, les darwinistes ne peuvent fournir aucune explication scientifique. Les poissons-guitares actuels ne sont pas différents de ceux qui vivaient il y a environ 100 millions d'années – ce qui met de nouveau la création de Dieu au premier plan.








SPECIMENS VIVANTS







Desktop View