Harun Yahya

RAMADAN 2008. 8. JOUR




Certes ceux auxquels l'on disait: "Les gens se sont rassemblés contre vous, craignez-les" — cela accrut leur foi — et ils dirent: "Allah nous suffit ; Il est notre meilleur Garant." (Sourate al-Imran, 173)






Il n’y a point de divinité hormis Allah, Il est unique et n’a pas d’associé, à Lui appartiennent la louange et l’autorité, et Il a pouvoir sur toute chose, louanges à Allah, il n’y a point de divinité hormis Allah, Allah est le plus grand, il n’y a de force et de puissance qu’en Allah.
Le Prophète Mohammad (paix et bénédiction sur lui)









Les ondes sonores du dauphin et la technique du sonar







A partir d'un organe spécial appelé melon et situé dans la tête du dauphin, ce dernier peut produire jusqu'à 1.200 clappements par seconde. Le seul fait de bouger la tête lui permet d’envoyer les ondes dans la direction souhaitée. Quand les ondes sonores rencontrent un objet, elles se répercutent sur celui-ci avant de revenir vers le dauphin. L’écho émit par l'objet passe à travers la mâchoire inférieure du dauphin puis par son oreille interne avant d'arriver jusqu'au cerveau. Grâce à la vitesse impressionnante à laquelle sont interprétées ces données, le dauphin obtient des informations très précises. Les échos permettent aux dauphins de déterminer la direction du mouvement de l’objet, sa vitesse ainsi que sa taille.

Le sonar du dauphin est si sensible qu'il peut identifier un seul poisson parmi tout un banc.1 Il peut également faire la distinction entre deux pièces de métal à trois kilomètres de distance et dans l’obscurité.2

De nos jours, l’instrument connu sous le nom de SONAR3 est utilisé par les navires et les sous-marins pour identifier les cibles et leur itinéraire. Le sonar fonctionne exactement de la même manière que celui utilisé par le dauphin.

A l’Université de Yale, un robot a été conçu dans le but d’explorer de nouveaux environnements. Un professeur en génie électrique, Roman Kuc, a équipé le robot d’un sonar identique à celui utilisé par les dauphins. Le professeur Kuc qui a passé 10 ans à travailler sur les capteurs ultrasons et la recherche en robotique a admis que "Nous avons décidé d'observer plus précisément comment était utilisée l’écholocation dans la nature et voir si nous passions à côté de quelque chose."4







Gloire à Celui Qui a le pouvoir sur toute chose entre ses mains. vers Lui tu retourneras. (Sourate Ya Sin, 83)

Les scientifiques et ingénieurs ont construit plusieurs robots à partir de systèmes de sonar naturel. L'un d'entre eux, le robot appelé "koala", construit par la société K-Team, possède six sonars et fut conçu pour des explorations à distance.







Imaginez qu'on vous dise que sous l'eau, les ondes sonores se propagent à une vitesse de 1.500 mètres par seconde. Ensuite imaginez qu'on vous demande de faire le calcul suivant : Si un sous-marin envoie des ondes sonores qui reviennent en quatre seconde, à quelle distance se situe l'objet sur lequel les ondes se sont répercutées ?

Vous obtiendriez le résultat suivant : trois kilomètres de distance. Les dauphins sont également capables d'effectuer facilement des calculs similaires, et cela sans connaître la vitesse à laquelle les ondes qu'ils émettent se propagent ni savoir comment multiplier ou diviser. Ils ne possèdent aucune de ces facultés ; les animaux ne font qu'exécuter les ordres d’Allah.






Les darwinistes affirment que le sonar des dauphins serait apparu à la suite d'une série de changements causés par différents facteurs. (“National Geographic TV’s Undersea Fairy Tales" ; www.darwinism-watch.com/nat_geo_tv_undersea_tales.php) C'est une affirmation sans fondement qui dit que le vent ou les tremblements de terre ont apporté des milliers d'équipements électriques sur une étagère et réussi à réaliser un sonar.








Des opérateurs formés pour interpréter les informations manipulent les consoles des sonars les plus performants. Cependant les dauphins, qui, selon les partisans de l'évolution, sont plus primitifs que l'homme, n'ont pas besoin d'opérateurs.








 
Le sonar permet d’aider les déficients visuels

Tandis que la recherche progresse, nous découvrons que les créatures vivantes possèdent des facultés étonnantes qui nous offrent des solutions au quotidien, depuis notre lieu de travail jusque dans nos hôpitaux. Darcy Winslow, Directeur Général des Affaires Environnementales de Nike, s’exprime en ces termes :

L’étendue des solutions technologiques que nous utilisons pour notre production et qui proviennent du milieu naturel est infinie. La biomimétique a encore besoin d’être innovée, développée et étendue, mais en pensant comme un biologiste ou en travaillant à ses côtés, nous pouvons apprendre à nous poser des questions différentes et à trouver dans le milieu naturel l'inspiration et les solutions dont nous avons besoin.

De nombreuses entreprises suivent aujourd’hui la stratégie mise au point par Winslow. Il est désormais possible de voir un ingénieur en électronique ou en mécanique travailler en collaboration avec des biologistes.

Des ingénieurs qui se sont inspirés du sonar de la chauve-souris ont déjà réalisé un dispositif de sonar qui se fixe sur une paire de lunettes. Après une période d’adaptation aux lunettes, les personnes atteintes de déficience visuelle sont désormais capables d'éviter des obstacles voire même de faire du vélo. Cependant le dispositif inventé par ces ingénieurs ne remplacera jamais la vision humaine et ne sera jamais aussi fonctionnel que celui dont dispose la chauve-souris.

 Il est évidemment impossible que des caractéristiques si remarquables, difficiles à imiter même pour les experts, soient apparues par hasard. N'oublions pas que les "caractéristiques" évoquées ici sont en réalité des systèmes complexes reliés les uns aux autres. L’absence ou la défaillance d’un seul composant entraînerait l'arrêt de l’ensemble du système. Par exemple, si les chauves-souris envoyaient des ondes dont elles ne pouvaient pas interpréter l'écho elles perdraient alors leur mécanisme de localisation.

En littérature scientifique, la structure parfaite des créations naturelles est évoquée sous le nom de "complexité irréductible". En d’autres termes, certaines créations deviennent absolument sans intérêt lorsqu'elles sont réduites à une forme simple. La complexité irréductible des organismes ébranle l'idée fondamentale défendue par la théorie de l'évolution selon laquelle les organismes progressent d'une forme simple vers une forme plus complexe. Si un système n'a pas d’objectif particulier avant d’atteindre sa forme définitive, il n’a pas de raison valable pour perdurer pendant des millions d’années en se complexifiant et en s’améliorant. Une espèce ne peut survivre de génération en génération que si tous ses composants sont présents dès le départ. Aucun composant d’un organisme ne peut espérer exister en se complétant au fil du temps. Cela montre de façon évidente que dès leur apparition sur terre, les créatures vivantes possédaient déjà toutes leurs facultés aussi complètes et abouties comme elles le sont aujourd'hui.

Allah a apporté les animaux et d’autres créatures vivantes par Sa création comme le dit le verset suivant :

Et les bestiaux, Il les a créés pour vous ; vous en retirez des [vêtements] chauds ainsi que d'autres profits… (Sourate an-Nahl, 5)

-----

1  Wild Technology, de Phil Gates, p. 52
2  “Le surdoué du grand bleu” de Betty Mamane, Science et vie Junior, Août 1998, pp. 79-84
3 Sonar signifie “Sound Navigation and Ranging.’’- Appareil de détection sous-marine par ondes sonores
4  “Yale Sonar Robot Modeled After Bat and Dolphin Echolocation Behavior” Yale University - Office of Public Affairs ; http://www.robotbooks.com/sonar-robots.htm




L'invocation est une manière de se rapprocher d’Allah

Allah attache une grande importance aux invocations. Il le souligne dans ce verset:

Dis: "Mon Seigneur ne se souciera pas de vous sans votre prière…" (Sourate Al Fourqane: 77)

Comme le suggère ce verset, l'évaluation d'une personne devant Allah dépend de sa prière, parce qu'une personne qui prie demande ce qu'elle désire à Allah Qui est le Possesseur de tout. Il a créé tout ce dont nous avons besoin. Prenons par exemple la nourriture qui est essentielle à la vie humaine. Allah a créé les légumes, les fruits, les poulets, les vaches… Allah le Tout-Puissant a doté les hommes de leur corps, leur intelligence, leur connaissance, leur force, leur santé et de toutes les opportunités dont ils jouissent.

Comme il est dit plus haut, Allah a créé tout ceci en tant que bénédictions pour nous. Nous devons la nourriture que nous mangeons à Allah, aussi bien que la capacité de manger. Comment serions-nous capables de mâcher notre nourriture sans nos dents? Comment la digèrerions-nous sans notre estomac? L'existence de la nourriture aurait-elle un quelconque sens si nous n'avions pas de système digestif?

Nous sommes nourris par la volonté d’Allah parce que c'est Lui Qui nous donne toutes les bénédictions, c'est Allah que nous devons prier lorsque nous voulons qu'un évènement arrive ou lorsque nous voulons obtenir quelque chose. En effet, nous devons demander toute chose à notre Seigneur.

Un exemple nous permettra de bien le comprendre: nous appuyons sur un bouton pour allumer la lumière; pouvons-nous dire que le bouton crée la lumière? Bien sûr que non. Le bouton est seulement un moyen. De même, les câbles ne font que transmettre l'électricité. Dans ce monde, Allah crée des causes pour chaque effet. Il a créé l'eau; dans les barrages, cette eau traverse d'énormes turbines, et ainsi l'électricité est produite. Les câbles transmettent l'électricité et finalement, l'ampoule transforme l'électricité en lumière. Mais la vérité est que c'est Allah Qui crée la lumière. Si Allah le voulait, Il pourrait créer l'électricité sans ces causes. Notre Seigneur nous demande d'utiliser notre intelligence, de réfléchir, de considérer ce qu'Il a créé, et de cette façon, arriver à la foi.

Nous ouvrons le robinet quand nous voulons de l'eau. Mais pouvons-nous dire que ce sont les tuyaux ou le robinet qui produisent l'eau? Tout comme dans le cas du bouton, le robinet n'est qu'un moyen, pas la cause. Une liste de raisons pour lesquelles nous avons besoin de remercier Allah et de Le prier remplirait des millions de volumes de livres. C'est pourquoi l'existence d'hommes autour de nous qui n'attachent pas d'importance à cela ne doit jamais nous dissuader de la vérité. Leur échec à employer leur intelligence et leur absence de réflexion les entraînent dans de grandes erreurs.

Allah nous informe de la fin qui attend ces personnes. Notre récompense ou châtiment dans l'Au-Delà dépend de notre conduite dans ce monde, et de l'effort que nous faisons pour nous rapprocher d’Allah. Chaque personne sera rétribuée selon ses actes.

Comment pouvons-nous invoquer Allah?

Penser au pouvoir d’Allah et à Sa grandeur, Le craindre et Le prier humblement et sincèrement sont essentiels pour la prière. Dans le Coran Allah nous apprend comment prier:

Invoquez votre Seigneur en toute humilité et recueillement et avec discrétion. Certes, Il n'aime pas les transgresseurs. (Sourate Al A'rafe: 55)

L'invocation ne peut pas être limitée à certains endroits et à certains moments. Nous pouvons penser à Allah et Le prier à n'importe quel moment de la journée ou de la nuit. Allah ordonne comme suit dans le Coran:

…qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah et méditent sur la création des cieux et de la terre (disant): "Notre Seigneur! Tu n'as pas créé cela en vain. Gloire à Toi! Garde-nous du châtiment du Feu." (Sourate Al Imrane: 191)
Souvenez-vous de Moi donc, Je vous récompenserai. Remerciez-Moi et ne soyez pas ingrats envers Moi! Ô les croyants! Cherchez secours dans l'endurance et la Salat. Car Allah est avec ceux qui sont endurants . (Sourate Al Baqara: 152-153)

Allah nous donne des exemples d'invocations dans le Coran. Quelques prières des Prophètes et croyants sont citées ci-dessous:


Alors Noé dit: "Seigneur, je cherche Ta protection contre toute demande de ce dont je n'ai aucune connaissance. Et si Tu ne me pardonnes pas et ne me fais pas miséricorde, je serai au nombre des perdants." (Sourate Houd: 47)

Et quand Abraham et Ismaël élevaient les assises de la Maison: "O notre Seigneur, accepte ceci de notre part! Car c'est Toi l'Audient, l'Omniscient. Notre Seigneur! Fais de nous Tes soumis, et de notre descendance une communauté soumise à Toi. Et montre-nous nos rites, et accepte de nous le repentir. Car c'est Toi certes l'Accueillant au repentir, le MiséricorAllahx. Notre Seigneur! Envoie l'un des leurs comme Messager parmi eux, pour leur réciter Tes versets, leur enseigner le Livre et la Sagesse, et les purifier. Car c'est Toi certes le Puissant, le Sage! (129) (Sourate Al Baqara: 127-129)

 [Joseph a dit] Ô mon Seigneur, Tu m'as donné du pouvoir et m'as enseigné l'interprétation des rêves. [C'est Toi le] Créateur des cieux et de la terre, Tu es mon patron, ici-bas et dans l'Au-Delà. Fais-moi mourir en parfaite soumission et fait moi rejoindre les vertueux." (Sourate Youssouf: 101)

… [Salomon a] dit: "Permets-moi, Seigneur, de rendre grâce pour le bienfait dont Tu m'as comblé ainsi que mes père et mère, et que je fasse une bonne œuvre que Tu agrées et fais-moi entrer, par Ta miséricorde, parmi Tes serviteurs vertueux". (Sourate An-naml: 19)

- Dis: "O Allah, Maître de l'autorité absolue. Tu donnes l'autorité à qui Tu veux, et Tu arraches l'autorité à qui Tu veux; et Tu donnes la puissance à qui Tu veux, et Tu humilies qui Tu veux. Le bien est en Ta main et Tu es Omnipotent. (Sourate Al Imrane: 26)

 [Moïse] dit: "Seigneur, ouvre-moi ma poitrine, et facilite ma mission, et dénoue un nœud en ma langue, afin qu'ils comprennent mes paroles et assigne-moi un assistant de ma famille: Aaron, mon frère, accrois par lui ma force! Et associe-le à ma mission, afin que nous Te glorifions beaucoup, et que nous T'invoquions beaucoup. Et Toi, certes, Tu es Très Clairvoyant sur nous." (Sourate Ta Ha: 25-35)

… qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah et méditent sur la création des cieux et de la terre: "Notre Seigneur! Tu n'as pas créé cela en vain. Gloire à Toi! Garde-nous du châtiment du Feu. Seigneur! Quiconque Tu fais entrer dans le Feu, Tu le couvres vraiment d'ignominie. Et pour les injustes, il n'y a pas de secoureurs! Seigneur! Nous avons entendu l'appel de celui qui a appelé ainsi à la foi: ‘Croyez en votre Seigneur' et dès lors nous avons cru. Seigneur, pardonne-nous nos péchés, efface de nous nos méfaits, et place-nous, à notre mort, avec les gens de bien. Seigneur! Donne-nous ce que Tu nous as promis par Tes Messagers. Et ne nous couvre pas d'ignominie au Jour de la Résurrection. Car Toi, Tu ne manques pas à Ta promesse." Leur Seigneur les a alors exaucés (disant): "En vérité, Je ne laisse pas perdre le bien que quiconque parmi vous a fait, homme ou femme, car vous êtes les uns des autres…" (Sourate Al Imrane: 191-195)







LA VERITE SUR LA DESTINEE


Cependant, vous ne saurez vouloir, à moins que Allah veuille. Et Allah est omniscient et sage. (Coran, 76 : 30)

Suite à des expériences qu’il a faites en 1973, le Professeur Benjamin Libet, un neurophysiologiste de l’Université de Californie, révéla que tous nos choix étaient décidés au préalable, et que la conscience n’entrait en jeu qu’une demi seconde après que tout a été déterminé.1 D’autres neurophysiologistes pensent que cela signifie qu’en réalité nous vivons dans le passé et que notre conscience est comme un moniteur qui nous montre tout une demi seconde plus tard.

Par conséquent, aucune des expériences que nous vivons n’a lieu en temps réel, mais est différée d’à peu près une demi seconde des évènements eux-mêmes. Libet entreprit des recherches en se servant du fait que le cerveau peut subir une opération chirurgicale sans avoir recours aux substances narcotiques, en d’autres mots alors que le sujet est pleinement conscient. Libet stimula le cerveau de patients avec de petits courants électriques, et lorsqu’ils eurent la sensation que leurs mains avaient été touchées, les sujets affirmèrent avoir senti ce contact presque une demi seconde avant. Les conclusions des recherches sont les suivantes :

Toutes perceptions sont normalement transmises au cerveau. Comme elles sont évaluées et interprétées par le subconscient, le moi est inconscient de quoi que ce soit. L’information qui apparaît dans notre esprit, c’est-à-dire dont nous sommes conscients, est transmise au cortex, le siège de notre conscience, après un certain décalage.2

La conclusion de cela peut être résumée ainsi : la décision de bouger un muscle a lieu avant que cette décision n’atteigne la conscience. Il y a toujours un décalage entre un processus neurologique et perceptuel, et la prise de conscience de la pensée, de la sensation, de la perception ou du mouvement qu’il représente. En d’autres mots, nous ne pouvons être conscients d’une décision qu’une fois cette décision prise.

Dans les expériences du Professeur Libet, ce décalage varie entre 350 et 500 millisecondes, quoique la conclusion qui en résulte ne soit en aucune manière dépendante de ces chiffres. Car selon Libet, quelle que soit l’amplitude de ce décalage – le fait qu’il soit long ou court, qu’il dure une heure ou une microseconde ne fait aucune différence – notre vie physique a toujours lieu au passé. Cela tend à démontrer que chaque pensée, émotion, perception ou mouvement se produit avant d’atteindre notre conscience, et indique que nous ne sommes pas en mesure de contrôler le futur.3

Dans d’autres expériences, le Professeur Libet laissa aux sujets le choix du moment où ils allaient bouger leurs doigts. Le cerveau était surveillé par un moniteur au moment où les doigts remuaient, et on nota que les cellules principales du cerveau entraient en réalité en action avant que les sujets n’en prennent la décision. En d’autres mots, l’ordre "fais !" parvient à l’individu, et le cerveau est préparé pour accomplir l’action ; l’individu n’en a conscience qu’une demi seconde plus tard. Il ne prend pas la décision d’agir puis exécute l’action, mais plutôt accomplit une action prédéterminée. Le cerveau fait un ajustement, enlevant toute reconnaissance permettant au sujet de savoir qu’il vit quelque chose déterminée dans le passé. Pour cette raison, le moment que nous estimons être "le présent", est en réalité un événement appartenant au passé. Comme nous l’avons vu, ces études manifestent le fait que tout a lieu par la volonté de Allah, comme révélé dans la sourate al-Insan, verset 30.
 

1. Benjamin Libet, "Unconscious cerebral initiative and the role of conscious will in voluntary action", Behavioral and Brain Sciences, 1985, pp. 529-566.
2. Melih Kafa, "Conscious", www.genetikbilimi.com/genbilim/bilincbeyninkuklasi.htm
3. "Conscious mind and free will" , http://faculty.virginia.edu/consciousness/new_page_8.htm#5.10.%20Free%20will%20as%20the%20possibility%20of%20alternative%20action








  LA CREATION DE L’UNIVERS


Dominant le monde de la science au 19ème siècle, la philosophie matérialiste soutenait que l’Univers était un tas de matière incontrôlé qui existe depuis l’éternité. Cependant les découvertes faites au 20ème siècle ont rejeté cette déclaration matérialiste. Aujourd’hui, la science a prouvé que l’Univers fut créé à partir du Big Bang. De plus, toute mesure physique de l’Univers est conçue de manière à entretenir la vie humaine. Tout depuis les réactions nucléaires dans les étoiles aux propriétés chimiques d’un atome carbonique ou d’une molécule d’eau est créé dans une harmonie extraordinaire. Le présent ouvrage d’Harun Yahya, un des intellectuels musulmans les plus en vue de notre temps, a été rédigé afin d’attirer l’attention sur la création exaltée et parfaite d’Allah, le Seigneur de tous les mondes.    
 


   





Les preuves de la création


Les œuvres de Harun Yahya se composent de passages saisissants qui mettent en valeur des idées fondamentales sur plusieurs thèmes. Dans ce site, vous trouverez les preuves de la création divine, mises au jour par le style sincère de l'auteur, basées sur les faits scientifiques et le Coran. Quiconque lit ces livres attentivement se rendra compte de la véritable nature du monde dans lequel il vit.   
  




















RAIE


Age : 95 millions d'années

Période : Crétacé

Localisation : Haqil, Liban






Les raies appartiennent à la classe des poissons cartilagineux et vivent la plupart du temps sur les fonds marins. Leurs ouïes sont situées sur le côté ou sur le ventre et leurs yeux sur le dessus. Leurs nageoires caudales et dorsales sont très petites ; sur certaines espèces, elles sont totalement absentes.

Les raies qui vivaient il y a 95 millions d'années environ, avaient les mêmes caractéristiques que celles vivant aujourd'hui. Au cours de cette période, elles n'ont subi aucun changement.
Ceci laisse entendre que l'évolution est une théorie indéfendable.









SPECIMENS VIVANTS







Desktop View