Harun Yahya

L'abrégé tenu caché du grand écrivain russe Tolstoї sur Hazrat Mouhammad (pbsl)


"Hazrat Mouhammad (pbsl) est toujours au-dessus de l’Evangélisme (des Chrétiens). Il ne prend pas l’homme pour Allah et ne s’identifie pas à Allah. Les Musulmans n’ont pas d’autre dieu qu’Allah, et Mouhammed (pbsl) est Son Messager. Il n’y a aucun mystère  et secret ici."

Celui qui a dit ces mots est l’auteur des ouvrages connus tels que " Guerre et Paix", "Anna Karénine", "Résurrection", "De la vie" : Léon Tolstoï 

Au fur et à mesure que le célèbre écrivain russe s’est interrogé sur le sens et le but de son existence, il a commencé à éprouver des changements fondamentaux touchant sa vision de l’homme et de la vie. Au cours de ces changements, il a écrit des œuvres dans lesquelles il fait mention d’Allah, de l’homme, de la vie et de la mort.

Léon Tolstoï qui avait une grande célébrité et possédait une grande fortune a abandonné sa vie bourgeoise et s’est tourné vers la religion. Ses nombreux livres tels que "Ma religion","Maître et serviteur" ont montré son aspect religieux.

Tolstoï avait une grande admiration pour l’Islam et notre Prophète Mouhammad (pbsl). Il a exprimé cette réalité dans une de ses lettres par ces mots :

"... Pour moi le Mahométanisme est de beaucoup supérieur au fait d’adorer la croix (le Christianisme), voire je ne peux pas le comparer avec le Christianisme. Si l’homme avait le droit de choisir, chaque Proslav (une branche du Christianisme en Russie) rationnel, sans aucun doute et sans hésitation embrasserait  le Mahométanisme, l’Unique Allah et Son Prophète... " Lev Nikolaïevitch Tolstoï 

En outre, dans son abrégé à propos de Hazrat Mouhammed (pbsl), il a également souligné que la religion prêchée par notre Prophète (pbsl) est la dernière et la plus parfaite religion.

Dans les années 1900, on essayait d’imposer l’athéisme au peuple russe par la force. Le peuple russe, en particulier les intellectuels et les savants donnaient une grande importance à Tolstoï et l’aimaient beaucoup. Pour cette raison le fait qu’il accepte l’Islam pouvait provoquer une orientation vers la morale islamique. En raison de cette inquiétude, on a caché, pendant de longues années, l’abrégé de Tolstoï composé de hadiths qu’il avait fait publier en 1909.

Dans son abrégé, Tolstoï a utilisé plutôt les hadiths qui traitent de la croyance en Allah, de la pauvreté, de l’égalité, de la mort, de ce qu’il faut pour être une bonne personne.

Le livret de Tolstoï a été traduit d’abord du russe en azeri, et puis de l’azeri en turc par M. Arif Arslan.

Certains exemples des hadiths publiés dans le livret de Tolstoï :

"Ce que vous voulez pour vous-même, demandez-le pour les autres aussi ; ne veuillez  pas pour autrui ce que vous ne voudriez pas pour vous-même."

***

"O mon Seigneur. Je veux de Toi Ton amour, l’amour de ceux qui T’aiment et le bon acte qui m’amènera  à Ton amour. O mon Allah ! Fais de Ton amour plus cher que mon soi inférieur, ma famille, mes biens et de l’eau froide."

***

"N’offense personne. Même si quelqu’un t’offense et dévoile tes  défauts, ne révèle pas, ne diffuse pas ses vices."

***

"Quiconque fait miséricorde aux créatures d’Allah, Allah lui fera miséricorde. Faites du bien aux gens sans égard à leur bonté et à leur méchanceté."

***

"Allah récompense ceux qui s’abstiennent de laisser voir leur colère et qui réfrènent leur colère."

***

"L’adoration signifie l’atteinte de l’âme du croyant qui prie, à Allah."

***

"La mort est un pont, elle fait joindre l’ami à son ami."

***

"Lorsque vous parlez, dites la vérité ; lorsque vous promettez, tenez vos promesses, payez vos dettes ; ne tombez pas dans l’égarement dans vos idées et vos travaux ; préservez vos mains du gaspillage et des choses mauvaises."

ZoomInto: Pictures, Images and Photos


 


 

Desktop View