Harun Yahya

Ramadan 2011, 27. jour





 




…Quiconque est reconnaissant. C'est dans son propre intérêt qu'il le fait, et quiconque est ingrat... alors mon Seigneur
Se suffit à Lui-même et Il est généreux.
(Sourate an-Naml, 40)






Le Messager d’Allah (pbsl) a dit: "Tous les fils d’Adam sont fautifs et les meilleurs des fautifs sont ceux qui se repentent." Rapporté par Tirmidhi et considéré comme bon par Albâni.







AL-QAHHĀR

LE DOMINATEUR

 

Au jour où la terre sera remplacée par une autre, de même que les cieux et où (les hommes) comparaîtront devant Allah, l'Unique, Le Dominateur Suprême. (Sourate Ibrahim, 48)
 

Si Allah a le pouvoir de nous soulager de nos peines et d'apaiser nos cœurs, Il est tout aussi capable de nous punir. Le Coran cite l'exemple de nations qu'Il a fait périr à un moment où elles ne s'y attendaient pas -au petit matin- parce qu'elles s'étaient détournées de la vraie religion et rebellées contre Allah. Il leur a envoyé des ouragans qui dévastateurs et a fait pleuvoir sur elles des pierres d'argiles. A celles qu'Il avait averties de l'imminence du châtiment, Il a envoyé des tempêtes qui ont rasé leurs cités et des séismes qui les ont engloutis. Il est arrivé qu'Allah leur envoie un grand souffle. Le châtiment d'Allah ne souffre de comparaison avec aucun autre.

Allah donne aux hommes un aperçu de Son châtiment en ce monde mais les tourments sans précédent qu’Il inflige aux gens de l'enfer méritent encore plus d'attention. Ceux qui sont incapables d'apprécier à sa juste mesure la puissance d'Allah et s'obstinent dans leur ingratitude en dépit de Sa miséricorde infinie, se verront infliger un châtiment dans l'au-delà.

Quand Allah jettera les incroyants dans le feu, ceux-ci connaîtront des supplices jusque-là inconnus: chaque fois que leurs peaux seront consumées, elles seront remplacées et Allah élévera autour d'eux des remparts de feu. La souffrance que l'on rencontre en ce monde n'est rien comparée à celle qui sévit en enfer. En effet, le Coran relate que les gens de l'enfer demanderont à Allah de les tuer pour que leur souffrance cesse enfin. Mais en enfer Allah punira les incroyants grâce à son immense puissance. C'est une promesse qui se concrétisera sans le moindre doute, comme l'indiquent ces versets:
 

C'est Lui dominateur suprême sur Ses serviteurs; c'est Lui le Sage, le Parfaitement Connaisseur. (Sourate al-An‘am, 18)

Dis: “Qui est le Seigneur des cieux et de la terre?” Dis: “Allah”. Dis: “Et prendrez-vous en dehors de Lui, des maîtres qui ne détiennent pour eux-mêmes égales, les ténébres et la lumiére? Ou donnent-ils à Allah des associés qui créent comme Sa création au point que les deux créations se soient confondues à eux? Dis: “Allah est le Créateur de toute chose, et c'est Lui l'Unique, le Dominateur suprême. (Sourate ar-Ra‘d, 16)

Le jour où ils comparaîtront sans que rien en eux ne soit caché à Allah. A qui appartient la royauté, aujourd'hui? A Allah, l'Unique, le Dominateur. (Sourate Ghafir, 16)

 

Allah manifestera Son attribut al-Qahhar à ces gens qui refusent de croire en l'au-delà. Allah est extrêmement compatissant et miséricordieux envers Ses serviteurs. Une fois qu'ils se sont sincérement repentis, Il leur pardonne leurs péchés. Il soutient Ses adorateurs sincéres dans les deux mondes en leur inspirant la paix, la miséricorde et la confiance. Dans le Coran, Allah évoque Ses bienfaits à l'égard des croyants et promet de ne pas punir Ses loyaux Serviteurs:
 

Pourquoi Allah vous infligerait-il un châtiment si vous êtes reconnaissants et croyants? Allah est reconnaissant et omniscient. (Sourate an-Nisa, 147)
 



Les manques dans ce monde augmenteront le plaisir que nous prendrons du Paradis. Une personne qui ne connaît ni le chaud ni le froid, ne connaît pas le plaisir du climat doux au Paradis




 

Le Prophète Moïse (psl) et la mer séparée en deux
 

Les rois d'Egypte connus sous le nom de "Pharaons" (ou Fir'awn en arabe du Coran) se considéraient comme des divinités dans la religion polythéiste et superstitieuse de l'ancienne Egypte. A une époque où le peuple d'Egypte favorisait un système de croyance superstitieuse plutôt qu'un système de croyance divin - période durant laquelle les enfants d'Israël avaient été réduits à l'esclavage - Allah envoya le Prophète Moïse (psl) comme messager aux tribus d'Egypte.

Cependant, Pharaon et sa cour, et le peuple d'Egypte en général, refusèrent presque tous de répondre à l'appel de Moïse (psl) les exhortant à abandonner leurs croyances idolâtres, et à adhérer à la religion divine et à l'unicité d’Allah. Le Prophète Moïse (psl) somma Pharaon et ses notables de se détourner des faux cultes, et les mit en garde contre la colère d’Allah. En réponse à cela, ils s'insurgèrent contre le Prophète Moïse (psl) et le calomnièrent. Ils l'accusèrent d'être un fou, un sorcier, et un menteur. Pharaon et son peuple refusèrent de se soumettre au Prophète Moïse (psl) malgré le nombre de calamités qui s'abattirent sur eux. Ils refusèrent d'accepter Allah comme seule déité. Ils tinrent même le Prophète Moïse (psl) pour responsable des maux subis et cherchèrent à l'exiler d'Egypte. Dans le Coran, Allah fait référence au Prophète Moïse (psl) et à ceux qui crurent avec lui en ces termes:
 

Et Nous révélâmes à Moïse [ceci]: "Pars de nuit avec Mes serviteurs, car vous serez poursuivis." Puis Pharaon envoya des rassembleurs [dire] dans les villes: "Ce sont en fait, une bande peu nombreuse, mais ils nous irritent, tandis que nous sommes tous vigilants." Ainsi, Nous les fîmes donc sortir, des jardins, des sources, des trésors et d'un lieu de séjour agréable. Il en fut ainsi ! Et Nous les donnâmes en héritage aux Enfants d'Israël. Au lever du Soleil, ils les poursuivirent. (Sourate as-Shuaraa, 52-60)
 

Comme le révèle le Coran, les deux communautés se rencontrèrent au bord de la mer, à l'issue de cette poursuite. Allah fendit alors la mer en deux et sauva le Prophète Moïse (psl) et les croyants qui l'accompagnaient, détruisant Pharaon et son peuple. Cette aide venant d’Allah est décrite ainsi:
 

Alors Nous révélâmes à Moïse: "Frappe la mer de ton bâton." Elle se fendit alors, et chaque versant fut comme une énorme montagne. Nous fîmes approcher les autres [Pharaon et son peuple]. Et Nous sauvâmes Moïse et tous ceux qui étaient avec lui; ensuite Nous noyâmes les autres. (Sourate as-Shuaraa, 63-68)
 

En relation avec ce sujet, le fait suivant a été récémment découvert dans des papyrus datant de l'époque de Pharaon:

D'Amenamoni, Chef des livres de protection de la chambre blanche du palais, au scribe Penterhor:

Lorsque vous recevrez cette lettre et que vous l'aurez lue point par point, laissez votre coeur s'abandonner à la peine, la douleur la plus aiguë, telle une feuille avant un orage, lorsque vous apprendrez le triste désastre de la noyade dans le grand tourbillon…

La calamité le frappa soudainement et inévitablement. Décrire la destruction des seigneurs, le seigneur des tribus, le roi de l'est et de l'ouest. Le sommeil dans les eaux a fait de quelque chose de grand, quelque chose d'impuissant. A quelles nouvelles peut-on comparer les nouvelles que je viens de vous envoyer?1

Le fait que des évènements du passé révélés dans le Coran soient prouvés aujourd'hui est sans aucun doute un important miracle du Coran. (Voir le livre de Harun Yahya Les nations disparues ou le site internet: http://www.nationsdisparues.com/)

Ce miracle, vécu par le Prophète Moïse (psl) et les Enfants d'Israël lorsqu'ils traversèrent la Mer Rouge a été le sujet de nombreuses études. Les enquêtes archéologiques ont établi non seulement le parcours suivi vers la Mer Rouge après qu'ils ont quitté l'Egypte, mais aussi l'endroit entouré de montagnes où Pharaon, le Prophète Moïse (psl) et sa tribu se rencontrèrent. (Allah connaît seul la vérité)

Suivant de nombreuses études et investigations prenant cela comme point de départ, les scientifiques en sont venus à des conclusions frappantes concernant la façon dont la mer fut divisée en deux. Ces conclusions sont en total accord avec ce qui a été révélé dans le Coran. La façon dont ces évènements historiques décrits dans le Coran sont aujourd'hui illuminés par des mémoires historiques est sans aucun doute un miracle important du livre de l'Islam.

 






     La montagne connue sous le nom de jabal-Moussa est considérée comme faisant partie de la Presqu'ile du Sinaï. Cependant des découvertes récentes ont montré qu'en réalité, elle se situe sur la rive arabe de la Mer Rouge.  





A la Suite d'un long et pénible voyage pour le Prophète Moïse (psl) et les Israélites, un passage entre les montagnes pouvait être aperçu.





  La partie de la presqu'ile du Sinaï s'ouvrant sur le Golfe





Naum Volzinger et Alexei Androsov, deux mathématiciens russes, ont prouvé que le Prophète Moïse (psl) avait effectivement pu séparer la mer. Contrairement aux scientifiques qui se concentrèrent sur la probabilité d'un tel miracle, les mathématiciens russes ont enquêté sur les conditions qui auraient pu conduire à ce miracle. En retour, cela a confirmé le miracle lui-même.






Le char royal de Pharaon est en exposition dans un musée égyptien. Un modéle similaire a été trouvé lors des fouilles effectuées à  l'endroit oùla mers'est fendue.





Selon l'étude qui a été publiée dans le bulletin de l'Académie des Sciences Russe, il y avait un récif, qui était proche de la surface dans la Mer Rouge à ce moment-là. A partir de là, les scientifiques se mirent à établir la vitesse du vent et la force de l'orage, nécessaires pour laisser le récif à un niveau élevé et sec à marée basse. Résultat de cela, il devint clair qu'un vent dont la vitesse est de 30 m par seconde pouvait faire se retirer la mer, laissant ainsi le récif exposé. Naum Volzinger, de l'Institut Océanographique de l'Académie des Sciences Russe, a déclaré que "si le vent d'est soufflait toute la nuit à une vitesse de 30 m par seconde alors le récif serait sec". Il a ajouté aussi que "il aurait fallu aux juifs - il y en avait 600.000 - quatre heures pour traverser les sept kilomètres pour aller d'une rive à l'autre… puis, en une demi-heure, les eaux recouvriraient de nouveau les lieux.2 De plus, Volzinger dit que son collègue Androsov et lui, avaient étudié le problème strictement du point de vue d'Isaac Newton. Comme il le formula, "Je suis convaincu qu’Allah dirige la Terre à travers les lois de la physique".3

On ne doit pas oublier qu'il y a toujours la possibilité qu'un phénomène naturel ait lieu. Si c'est la volonté d’Allah, ce miracle peut se réaliser encore lorsque les conditions requises - telles que la vitesse du vent, le temps et le lieu - sont réunies. Cependant, l'aspect véritablement miraculeux ici est le fait que ces évènements aient eu lieu juste au moment où le Prophète Moïse (psl) et sa tribu étaient sur le point d'être vaincus. Le fait que les eaux se soient retirées au moment précis où le Prophète Moïse (psl) et sa communauté étaient sur le point de traverser cette mer - sans parler du fait que les eaux se remirent en place lorsque Pharaon et son armée étaient en train de traverser la mer à leur tour - est un exemple clair de l'aide qu’Allah apporte aux fidèles. En effet, la manière dont le Prophète Moïse (psl) compta sur Allah et Lui fit confiance est un exemple des valeurs morales les plus louables.
 



 
1.  British Museum, Egyptian Papyri no. 6.
2.  Galina Stolyarova, "City Scientists Say Red-Sea Miracle Can Be Explained", The St. Petersburg Times, du 20 janvier 2004
3.  www.sptimes.ru/archive/times/936/top/t_11445.htm ; Galina Stolyarova, "Mathematicians Dissect a Miracle", The Moscow Times, du 21 janvier 2004, www.themoscowtimes.com/stories/2004/01/21/003.html
 


 

Allah accorde la clairvoyance à ceux qui le craignent
 

Un autre secret révélé dans le Coran indique qu’Allah accorde à ceux qui Le craignent la faculté de juger et de discerner entre le bien et le mal: c'est la "sagesse". Ce fait est rapporté dans la sourate El Anfal:
 

O vous qui croyez! Si vous craignez Allah, Il vous accordera la faculté de discerner (entre le bien et le mal), vous effacera vos méfaits et vous pardonnera. Et Allah est le Détenteur de l'énorme grâce. (Sourate al-Anfal, 29)
 

Comme expliqué dans le chapitre précédent, Allah obscurcit la sagesse et la compréhension des incroyants. Ces personnes, malgré leur intelligence, ne peuvent pas même saisir les concepts les plus évidents concernant la religion. La sagesse est un attribut particulier aux croyants. La majorité des gens considèrent l'intelligence et la sagesse comme étant tout à fait identiques. Cependant, l'intelligence est la capacité mentale que chacun possède. Par exemple, être un spécialiste du nucléaire ou un génie des mathématiques nécessite de l'intelligence. La sagesse, d'autre part, est la conséquence de la crainte qu'une personne éprouve à l'égard d’Allah et de son attitude consciente et n'est en aucun cas liée à l'intelligence. Une personne peut être très intelligente, pourtant elle manquerait de sagesse si elle ne craignait pas Allah.

Par conséquent, la sagesse est une bénédiction qu’Allah accorde à Ses serviteurs croyants. Ceux qui sont privés d'une telle compréhension sont inconscients de leur situation. Par exemple, celui qui croit être lui-même à l'origine de son pouvoir et des biens qu'il possède devient arrogant. C'est ce qui indique son manque de sagesse, car s'il était sage, il réaliserait alors que rien n'est aussi puissant que la volonté d’Allah. Cette conscience le mènerait à se conduire avec humilité. Cette personne, cependant, ne pense pas que, si Allah le voulait, tous ses biens pourraient être réduits à néant en quelques secondes ou qu'il pourrait faire face à la mort, laissant tout derrière lui dans ce monde et se retrouver près de l'enfer pour y rendre des comptes. Toutes ces possibilités citées sont encore plus réelles et plus certaines que tout ce qu'elle croit posséder dans ce monde. Seuls ceux qui craignent Allah se rendent compte de cette vérité et c'est pourquoi ils ne se laissent pas prendre par la nature trompeuse de la vie de ce monde. Ils passent leur vie, conscients de la véritable essence des choses. Allah accorde cette faveur aux croyants en raison de leur foi. Comme ils se rapprochent d’Allah, leur compréhension s'approfondit et ils comprennent mieux les secrets dans la création d’Allah.
 


 

Et si n'avions pas de peau?


 

* Saviez-vous que le visage que vous regardez aujourd’hui dans le miroir n’est pas celui que vous regardiez le mois dernier?

 * Oui, vous avez bien lu. Notre peau se renouvelle constamment et les cellules se trouvant sur la peau de notre visage se renouvellent tous les mois. Par conséquent, les cellules qui forment la peau de votre visage aujourd’hui ne sont pas ceux de la peau du visage du mois dernier.

* Et bien, avez-vous déjà réfléchi à cette question? S’il n’y avait pas la fine peau qui recouvre notre visage et notre corps, savez-vous quel genre d’apparence vous auriez?

* Ce qui nous donne une bonne apparence, qui cache l’activité extraordinaire permanente dans notre corps, qui est un des sens les plus importants qui permet notre relation avec le monde extérieur et qui nous permet de "sentir", c’est une couche de peau parfaite. D’innombrables facteurs y jouent un rôle tels que les nerfs sensoriels, les "canaux" de circulation, les systèmes d’aération, les régulateurs de chaleur et d’humidité. La peau est à la fois solide et élastique. En d’autres mots, elle possède deux spécificités qu’il est pratiquement impossible de réunir ensemble.  
 

La peau recouvre sur notre corps une surface de 2 m carré et elle pèse 3 kg. Les cellules de la peau vivent en moyenne 1 semaine. Ensuite elle meurent et se renouvellent. Tout au long de la vie d’un être humain, il est produit 20 kg de cellules de peau. Dans chaque centimètre carré de peau, il y a des cellules sensorielles qui permettent la perception des contacts et qui en fonction de l’endroit où elles se trouvent, endossent diverses fonctions. Par exemple, lorsque votre main touche l’eau bouillante, les récepteurs entrent en jeu et permettent de vous faire sentir la chaleur dans un premier temps, puis la douleur. Quand 30 000 des récepteurs qui se trouvent sur la peau captent la chaleur, 3 500 000 autres sentent la douleur.    

La peau est une excellente enveloppe qui entoure l’être humain. Elle n’est pas affectée par les facteurs externes, elle possède une formidable élasticité, depuis chaque millimètre carré elle peut envoyer un message aux nerfs du corps, et de là au cerveau. La peau, cette œuvre spéciale qui se renouvelle constamment, constituée de nerfs et d’un réseau vasculaire, qui donne une forme excellente à l’être humain, est clairement un prodige. Allah crée ce miracle chez chaque personne. Allah donne une sensation (le fait de sentir) même au plus petit élément de ce miracle. Allah a créé ce miracle d’une manière si parfaite qu’il est impossible de faire quelque chose de semblable avec la technologie d’aujourd’hui.
 

*Avec cette enveloppe sans défaut, Allah nous protège, nous donne le bienfait du toucher et Il nous accorde de belles formes. Cet excellent bienfait et cette minutie sans défaut sont offerts et créés spécialement pour l’homme par la Science Supérieure d’Allah Le Tout-Puissant.

*Notre peau est un des tissus les plus vitaux de notre corps. Notre corps possède des fonctionnalités importantes au plus haut degré, comme conserver notre chaleur, assurer le maintien de la quantité d’eau nécessaire, donner la possibilité de faire des mouvements facilement et protéger des rayons nuisibles du soleil.

*La peau qui se compose de plusieurs couches est un organe complexe dans lequel se trouvent des nerfs sensoriels, des canaux de circulation, des systèmes de ventilation ainsi que des régulateurs de chaleur et d’humidité. La caractéristique la plus importante de la peau est qu’elle possède en même temps deux qualités différentes comme la solidité et l’élasticité. Ces spécificités de la peau procurent de très nombreux avantages aux gens. La peau qui nous permet de nous rafraîchir ou de nous réchauffer quand cela est nécessaire réalisent ces opérations en utilisant d’autres procédés que nous ne connaissons pas encore. Par exemple, lorsque la chaleur du corps augmente, les veines capillaires du derme s’élargissent et laissent passer proportionnellement le sang dont la chaleur est supérieure à ce qui est nécessaire vers la partie extérieure du corps qui est plus fraîche et cela permet ainsi d’évacuer la chaleur à l’extérieur. De cette manière, il se produit une chute partielle de la température interne du corps. Et quand le temps est froid, le fonctionnement des glandes sudoripares (qui sécrètent la sueur) ralentit et les vaisseaux sanguins rétrécissent. Ainsi, la circulation sanguine dans le derme est diminuée. De cette façon, cela empêche autant que possible la chaleur du corps d’aller à l’extérieur.       

*Les deux côtés de l’épiderme possèdent une structure imperméable à l’eau. L’eau ne passe pas de l’extérieur au corps, ni du corps vers l’extérieur. Grâce à cette spécificité de la peau, cela empêche que la quantité d’eau qui pourrait entrer dans le corps en raison de l’humidité, augmente plus que nécessaire ou bien que l’équilibre du corps se détériore suite à une perte d’eau.
 
*A première vue, même si la peau semble fragile, elle est plutôt résistante face aux effets négatifs qui pourraient venir de l’extérieur comme le déchirement, “l’érosion”. Il est trompeur de penser que sa caractéristique protectrice augmenterait si elle était plus dure et plus épaisse. Car une peau plus dure et plus épaisse diminuera dans une très grande mesure la faculté de bouger.

*Une cellule qui vit au plus bas de l’épiderme produit une substance de couleur que l’on appelle “mélanine”. Cette substance, qui donne la couleur à la peau, protège celle-ci des effets nuisibles venant des rayons ultraviolets du soleil. La peau, en sondant constamment les conditions de notre environnement de vie, est l’organe le plus large de notre corps. Il est possible de créer de nombreux organes artificiellement et d’assurer la poursuite de la vie de l’homme, mais sans la peau il est impossible pour un être humain de vivre. Car il est impossible de retenir dans le corps, sans la peau, le liquide le plus vital pour l’homme, à savoir l’eau. Même de très petites quantités de perte d’eau peuvent conduire une personne à la mort. Ainsi, la raison des accidents de brûlures à haut degré qui sont suivis de la mort sont le résultat de la perte d’eau du corps suite à la disparition d’une partie importante de la peau.  

*Ainsi, de cette façon, Allah Le Tout-Puissant qui a créé les univers, a créé la peau qui enveloppe le corps de l’être humain en tant qu’armure parfaite.
 

Il a créé les cieux et la terre en toute vérité et vous a donné votre forme et quelle belle forme Il vous a donnée! Et vers Lui est le devenir. (Sourate at-Tagabun, 3)    
 


 

L'assertion que Darwin a fait une découverte scientifique importante après son voyage est une tromperie
 

Les darwinistes peuvent croire que Darwin avait fait des découvertes magnifiques dans le bateau Beagle et qu’il avait développé l’idée de l’évolution de cette manière.

Or, tout ce que Darwin avait fait dans le Beagle était ceci: il s’est embarqué  pour une aventure navale en s’enivrant avec des matelots pendant plusieurs mois. Il a collecté des plantes et des insectes dont il n’a même pas pris soin et qu’il a rejettés ensuite. (Ce fait peut être verifié dans son autobiographie). Ce que les gens croient être une recherche scientifique, est en fait un voyage naval pendant lequel Darwin s'est soûlé avec les matelots. Ensuite, Darwin a suggéré les idées égarées de son grand-père franc-maçon, comme si elles étaient une grande découverte scientifique et a entraîné des masses de gens vers une religion païenne.
 






Si les assertions des darwinistes avaient été vraies, alors les registres fossiles auraient dû contenir beaucoup de formes de vie étranges qui se seraient  développées anormalement (crânes avec plusieurs orbites, nez dans un emplacement différent, mâchoire à l’arrière ou dans le front, etc.)

Pourtant, après 150 années de recherches, personne n’a trouvé un tel fossile. Au contraire, tous les fossiles déterrés démontrent que tous les êtres vivants ont été parfaits et complets depuis le temps qu’ils sont apparus sur terre.






Ni au cours de ce voyage, ni après Darwin n’a fait aucune découverte scientifique et n’a obtenu une preuve quelconque. Son objectif était de faire durer une perversion héritée de son grand-père franc-maçon Erasmus Darwin. Darwin croyait que la cellule était un ballon rempli d’eau. Il ignorait la science de la génétique. Il ne connaissait même pas le microscope électronique. La seule chose qu’il savait était la nécessité de découvrir des fossiles transitionnels pour que ses assertions soient confirmées. Cependant, il savait aussi que ces fossiles n’existaient pas. Pour cette raison, il a dit explicitement que “les futures générations” trouveraient ces formes imaginaires qui n’ont toujours pas été découvertes, et que SANS CELA SA THEORIE S'EFFONDRERAIT. Ses paroles furent les suivantes:

… Si les espèces dérivent d’autres espèces par des degrés insensibles, pourquoi ne rencontrons-nous pas d’innombrables formes de transition? Pourquoi tout n’est-il pas dans la nature à l’état de confusion? Pourquoi les espèces sont-elles si bien définies?… Mais pourquoi ne trouvons-nous pas fréquemment dans la croûte terrestre les restes de ces innombrables formes de transition qui, d’après cette hypothèse, ont dû exister?… Pourquoi donc chaque formation géologique, dans chacune des couches qui la composent, ne regorge-t-elle pas de formes intermédiaires? La géologie ne révèle assurément pas une série organique bien graduée, et c’est en cela, peut-être, que consiste l’objection la plus sérieuse qu’on puisse faire à ma théorie. (Charles Darwin, L’Origine des Espèces, GF Flammarion, Paris, 1992, pp. 223, 225, 334)

Aujourd’hui non plus IL N’EXISTE AUCUN FOSSILE TRANSITIONNEL, comme Darwin l’avait avoué. Les darwinistes sont dans un état de choc. La prédiction de Darwin a été confirmée. En plus, la science avancée a révélé que la sélection naturelle n’avait pas de force évolutive, que les structures génétiques des êtres vivants sont incroyablement complexes, qu’aucun processus aléatoire ne peut produire une telle structure tellement parfaite et y ajouter une nouvelle information génétique et que la vie n’aurait jamais pu émerger de substances inanimées. Ce sont encore d’autres choses dont Darwin n'était pas conscient. En outre, après l’étude des regsitres fossiles, le plus grand coup porté au darwinisme est peut être venu lorsqu’ils ont été INCAPABLES DE FABRIQUER MEME UNE SEULE PROTEINE. IL EST IMPOSSIBLE POUR UNE PROTEINE, qu’ils ne peuvent même pas produire en laboratoire, DE SE FORMER PAR HASARD. Tous ces faits ont conduit à l’effondrement du darwinisme.     
 


 







BIVALVE

 


Age: 208 à 146 millions d'années

Localisation: Bassin Majunga, Madagascar

Période: Jurassique

Des crustacés marins ont gardé les mêmes caractéristiques dans les archives fossiles pendant des centaines de millions d'années. Un exemple est le bivalve qui est une créature marine à la double coquille. Celui que l'on peut voir ici a vécu il y a 208 à 146 millions d'années; il représente un défi à la théorie de l'évolution parce qu'il est identique aux bivalves actuels.














http://www.miraclesducoran.com/index.php
 

Desktop View