Harun Yahya

Ramadan 2011, 26. jour





 




Et ceux qui ont commis de mauvaises actions, la rétribution d'une mauvaise action sera l'équivalent. Un avilissement les couvrira, - pas de protection pour eux contre Allah -, comme si leurs visages se couvraient de lambeaux de ténèbres nocturnes. Ceux-là sont là les gens du feu où ils demeureront éternellement.
(Sourate Yunus, 27)






Le Messager d’Allah (pbsl) a dit: "Les signes révélateurs de l’hypocrite sont au nombre de trois: il ment lorsqu’il parle, ne respecte pas sa promesse lorsqu’il la donne et trahit lorsqu’on lui fait confiance. Ceci, même s’il accomplit la prière, verse l’aumône et prétend être musulman." Rapporté par Mouslim.







 

AL-AWWAL

LE PREMIER

 

C'est Lui le Premier et le Dernier, l'Apparent et le Caché et Il est omniscient. (Sourate al-Hadid, 3)
 

L’univers a-t-il eu un commencement? Cette question fait débat depuis des siécles. Ceux qui ont saisi la nécessité que l’univers a un créateur conçoivent aussi comme nécessaire que l’univers a eu un commencement. Cependant, il y a des gens qui ne veulent pas admettre l’existence d’un créateur et soutiennent que l’univers a toujours existé et existera pour l’éternité. Toutefois la science moderne montre que c’est une grande illusion.

Par conséquent, l’univers a bel et bien un commencement, et un systémbien que plusieurs théses aient été avances pour expliquer l’existence de l’univers, les cercles scientifiques sont parvenus à un consensus. En 1929, Edwin Hubble a révélé que l’univers est en expansion permanente. De cela les scientifiques ont déduit que si nous inversons le concept du temps et imaginons le processus à rebours, nous pouvons nous représenter l’univers comme une étoile géante qui se contracte. Dans cette hypothése, on peut conclure qu’un univers qui se contracte avec le temps finit par se concentrer en un point unique. Si l’on reprend les choses sous l’angle chronologique habituel, cela signifie que l’univers s’est mis à exister à partir d’un point qui a initié un processus d’expansion généré par une grande explosion.e aussi parfait doit forcément avoir un créateur. Cela signifie donc que Celui Qui a créé l’univers est le Premier et le Dernier, qu’Il existait avant toute chose et continuera à le faire quand tout aura disparu. Celui Qui détient ce pouvoir éternel n’est autre qu’Allah, car Son numéro ordinal, le Premier, indique qu’Il a précédé toute chose, planétes, galaxies et le temps lui-même.
 



     Le système du Mahdi fera en sorte que la bigoterie sera intellectuellement enterrée dans l'histoire si bien que ce ne sera pas possible pour elle de ressusciter. Les gens vont vivre de manière heureuse dans l'éclairement, le contentement et la joie




 

La fossilisation et le contenu en fer
 

Et ils disent: "Quand nous serons ossements et poussière, serons-nous ressuscités en une nouvelle création?" Dis: "Soyez pierre ou fer ou toute autre créature que vous puissiez concevoir." Ils diront alors: "Qui donc nous fera revenir?" - Dis: "Celui Qui vous a créés la première fois." Ils secoueront vers toi leurs têtes et diront: "Quand cela?" Dis: "Il se peut que ce soit proche." (Sourate al-Isra’, 49-51)
 

Les versets précédents font allusion aux dépouilles se pétrifiant et se transformant en fer. Les tissus vivants ne peuvent être préservés pendant des millions d’années. C’est pourquoi seuls ceux qui se sont fossilisés ou transformés en pierre ont traversé les âges. Le terme “fossile” équivaut à la préservation d’un être vivant par la pétrification.

Le fer ne subit aucun dommage dans le corps, lorsqu’il est fossilisé. Les êtres humains ont besoin d’en consommer en moyenne 10 à 15 milligrammes par jour pour être en bonne santé. Tout excès de fer consommé est stocké dans le foie. En outre, la protéine transferrine dans le plasma sanguin contient également une certaine quantité de fer.1 Le verset cité plus haut semble d’autant plus sage qu’il mentionne la présence de fer dans les restes du corps humain.

Les recherches montrent également la présence de "pyrite" (FeS2), un composé de fer et de sulfate dans les fossiles.2 La pyrite se forme très facilement lors de la dégradation de matières organiques. Elle se trouve en général dans les coques fossiles et peut endommager les fossiles car elle réagit à l’oxygène et à l’eau. L’emploi du terme “poussière” dans le verset peut être une référence à la dégradation par la pyrite responsable de la fragmentation et de l’effondrement du fossile, comme elle réagit à l’oxygène et à l’eau.3 Allah est le plus Savant.

Les découvertes récentes confirment que la matière recherche constamment l’état le plus stable. Par conséquent, avec suffisamment de temps, toute matière finit par se transformer en fer. Le fer est en effet l’état le plus stable de la matière nucléaire. Les modèles cosmologiques prédisent un état où tout se transformera en fer suite à la fusion nucléaire et aux réactions de fission nucléaire.4 Dans son livre In Search of Schrodinger's Cat: Quantum Physics And Reality, l’astrophysicien John Gribbon explique justement que le fer est l’état de la matière le plus désirable et que toute matière dans l’univers finira par se transformer en fer.5

La science a bien vérifié que les êtres humains se pétrifient, se fossilisent et se transforment en fer, comme l’a annoncé le Coran. A l’époque de la révélation du Coran, aucune recherche archéologique, paléontologique, écologique ou astronomique n’avait pu permettre l’identification de ces éléments à l’aide d’un microscope électronique. Par conséquent, cela prouve bien l’origine divine du Coran.
 

1 http://www.healthatoz.com/healthatoz/Atoz/ency/iron_tests.jsp
2 http://www.tmm.utexas.edu/npl/glossary.htm
3 http://www.cr.nps.gov/museum/publications/conserveogram/11-02.pdf
4 http://www.free-definition.com/Iron.html; http://en.wikipedia.org/wiki/Iron
5 http://www.physicsforums.com/archive/index.php/t-34407.html
 


 

Se conformer au Coran soulage les hommes de leur fardeau
 

Allah veut vous alléger les obligations, car l'homme a été créé faible. (Sourate an-Nisa, 28)
 

Chaque personne naît et grandit par la volonté d’Allah, et a besoin de Sa protection au cours de toutes les étapes de sa vie. Le seul véritable protecteur, guide et soutien est Allah, le Vivant, Créateur de toute chose:
 

O hommes, vous êtes les indigents ayant besoin d’Allah, et c'est Allah, Lui Qui se dispense de tout et Il est le Digne de louange. (Sourate Fatir, 15)
 

Allah, le Créateur de l'univers et de tous les êtres, vivants ou inertes, a envoyé le Coran comme une miséricorde pour l'humanité. Cependant, certaines personnes s'inventent diverses excuses pour ne pas vivre selon ses valeurs. Une de ces excuses est l'idée erronée que la moralité de l'Islam limite d'une manière ou d'une autre leur façon de vivre. Mais c'est une grande erreur, car les gens qui vivent dans des sociétés qui ne suivent pas le Coran rencontrent de grandes détresses, difficultés et limitations, tandis que la voie du Coran offre une vie douce, paisible et sûre. Le Coran est une miséricorde qui atténue la pression que les gens s'infligent les uns les autres, qui enlève les règles strictes et tous les principes inutiles et restrictifs, qui soulage les ennuis et qui garantit une vie paisible.

En vérité, Allah révèle qu'en transmettant Son message, le Messager soulage les gens d'un lourd fardeau et des chaînes qui les entourent. De plus, ceux qui répondent à l'appel du Messager et qui par la suite le soutiennent, l'aident, le protègent et suivent la véritable voie d’Allah atteindront le salut, le bonheur, la paix et les bienfaits:
 

Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré qu'ils trouvent écrit (mentionné) chez eux dans la Thora et l'Evangile. Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui; ceux-là seront les gagnants. (Sourate al-A'raf, 157)
 

Dans les sociétés où les gens ne se conforment pas aux principes du Coran, certaines règles strictes et inutiles rendent la vie des gens difficile et font que de nombreux problèmes restent non résolus. Les principes et points de vue, entretenus par les gens, imposent de nouvelles règles et interdits, et cela soumet les gens à des pressions inutiles. De la nourriture permise peut être, par exemple, prohibée. Ou la liberté des gens peut être restreinte car certains actes sont déclarés illégaux. Chaque société a des règles et des pratiques enracinées dans sa propre culture et dans ses propres intérêts. Bien qu'elles ne soient pas exprimées verbalement, elles sont mises en pratique et exécutées, en général, par tous les membres de la société.

Les gens essayent de prouver aux autres qu'ils ont raison et de se présenter comme ayant des qualités supérieures.

Par conséquent, sous les règles et limitations répressives d'une société, les gens ne peuvent parler, rire ou vivre comme ils le désirent, car ils vivent sous la menace constante de l'humiliation, de la condamnation ou des commérages.

Les gens qui ne connaissent pas Allah, qui ne placent pas leur confiance en Lui, qui ne se soumettent pas à Lui, et qui ne vivent pas suivant les principes du Coran, entretiennent d'innombrables peurs: peur pour le futur, peur d'être seul, de vieillir, d'avoir un accident, de mourir, de voir la santé de ses enfants menacée, de perdre ses biens, d'échouer en affaire ou dans son mariage, d'être privé d'une bonne éducation, et ainsi de suite.

Tout ceci est source d'une véritable anxiété. Il est évident que la moralité du Coran permet aux gens d'éviter de telles peurs. Mais ceux qui sont éloignés des valeurs de l'Islam ne sont pas conscients que tout arrive selon la volonté d’Allah et que tout est prédestiné. Ils ne réalisent pas que tous les événements de la vie, bons ou mauvais, sont des tests, et qu’Allah possède et dispense tous les bienfaits, toutes les beautés. Pour cette raison, les sociétés composées de tels individus se caractérisent par la tension, le chaos, les troubles, la détresse et l'insécurité.

A contrario, une société composée de personnes qui adhèrent aux préceptes du Coran est immunisée contre tous ces sentiments négatifs, comme le montre l'excellence morale de ses membres. De telles personnes placent leur confiance en Allah, persévèrent, et font également preuve de pitié, de compassion et d'amour.

Fondamentalement humbles et satisfaits, ils ressentent la paix et les bienfaits de vivre selon la religion instaurée par Allah. Comme l'ordonne le Coran, ils ne craignent personne à part Lui et recherchent Son bon plaisir par-dessus tout. Ils savent que chaque bienfait qu'ils goûtent vient d’Allah et que la perte de la moindre chose est un test venant d’Allah. C'est pourquoi ils gardent leur calme, qu'ils parviennent au succès ou qu'ils doivent faire face à un évènement inattendu. De la même manière, ils n'agissent pas de façon irréfléchie quand ils sont confrontés à une épreuve ou à des ennuis.

Le Coran explique clairement ce qui est légal et illégal, et donne un compte-rendu détaillé du comportement qui plaît à Allah. Pour cette raison, les seules règles qui gouvernent la vie des croyants sont celles mentionnées dans le Coran, car on y trouve les jugements qui conviennent à la nature humaine et qui garantissent une tranquillité de conscience, apportant paix et sécurité. Allah nous dit qu'Il a pour intention de soulager les gens de leur fardeau:
 

Allah veut vous éclairer, vous montrer les voies des hommes d'avant vous, et aussi accueillir votre repentir. Et Allah est Omniscient et Sage. Et Allah veut accueillir votre repentir. Mais ceux qui suivent leurs passions veulent que vous vous incliniez grandement (vers l'erreur comme ils le font). Allah veut vous alléger (les obligations,) car l'homme a été créé faible. (Sourate an-Nisa, 26-28)
 

Bediuzzaman Said Nursi explique le paradis spirituel qui sera goûté, dans cette vie, par les gens qui respectent le Coran et ses commandements:

Dès le moment où j'ai vu ce monde au milieu de l'obscurité, mon cœur, mon esprit, mon âme, et toutes mes facultés humaines, en réalité toutes les particules de mon être, étaient prêtes à pleurer et à crier de douleur. Mais soudainement, le nom d’Allah le Tout-Puissant, le Juste, s'éleva en signe du Sage, et le nom du Tout Miséricordieux en signe du Généreux, le nom du Tout Compatissant en signe du (c'est-à-dire ayant le sens de) Pardonneur, le nom du Résurrecteur en signe de l'Héritier, le nom du Donneur de vie en signe du Généreux, et le nom de Celui qui entretient la vie s'éleva en signe de Celui qui possède tout. Ils se dorèrent et se remplirent de lumière. Ouvrant des fenêtres sur le monde lumineux de l'Au-delà, ils répandirent de la lumière sur le monde obscur de l'homme. ("Les lettres: la 29ème lettre")

Allah dota les êtres humains d'une nature profonde qui ne peut trouver la paix et la tranquillité dans un système non islamique. Soulignant la différence entre les croyants et les incrédules, l'avantage des croyants devient encore plus apparent dans l'Au-delà. Les gens qui ne se conforment pas au Coran sont déprimés, tandis que les gens de foi ressentent une grande joie:
 

Le Jour (du Jugement) où cela arrivera, nulle âme ne parlera qu'avec Sa permission (celle d’Allah). Il y aura des damnés et des heureux. (Sourate Hud, 105)
 


 

Une planète créée pour l'humanité
 

La philosophie matérialiste offre une explication simple de l'ordre et de l'équilibre régnant dans l'Univers: il s'agit d'une coïncidence. Selon ses adeptes, l'Univers n'a été façonné qu'à travers une série de coïncidences.

Pourtant, lorsque nous scrutons cet Univers ne serait-ce que brièvement, nous sommes contraints de voir que de telles prétentions sont sans fondement. Les coïncidences ne peuvent mener qu'au chaos alors que l'ordre prévaut manifestement dans l'Univers. Cet ordre est une démonstration de l'existence et du pouvoir éternel d'Allah, Qui a existencié l'Univers à partir du néant et Qui lui a donné sa forme.

Lorsque nous explorons l'Univers, nous rencontrons de nombreuses occurrences de cet ordre. Le monde dans lequel nous vivons en est une, et il fourmille de délicats équilibres qui permettent à la vie d'exister.

Ainsi la distance séparant la Terre du Soleil, l'inclinaison de l'axe de la Terre sur son orbite, les équilibres régissant l'atmosphère, la vitesse de rotation de la Terre autour de son axe d'une part, et autour du Soleil d'autre part, les fonctions que remplissent les océans et les montagnes sur la Terre, les traits caractéristiques des êtres vivants et les interactions entre tous ces mécanismes, constituent-ils quelques éléments seulement de cet équilibre écologique.

Lorsque la Terre est comparée aux autres planètes, il devient encore plus évident qu'elle est spécialement crée pour l'homme. L'eau, par exemple, est un composé qui n'existe que rarement dans l'espace, et sous sa forme liquide on ne la trouve que sur une seule planète du système solaire: la nôtre. De plus, 70 % de notre planète sont recouverts d'eau. Des millions de variétés d'espèces vivantes vivent au sein de cet élément. La capacité de l'eau à se transformer en glace, sa capacité à attirer la chaleur et à la stocker, l'existence de grands volumes d'eau sous la forme d'océans, et la répartition de la chaleur à travers le monde, sont autant de caractéristiques spécifiques à la Terre. Aucune autre planète ne possède une telle masse d'eau en circulation constante.

L'axe de la Terre est incliné de 23° sur son orbite, et les saisons sont dues à cette inclinaison. Si celle-ci était un tant soit peu inférieure ou bien supérieure à sa valeur actuelle, les différences de température d'une saison à l'autre deviendraient extrêmement élevées et la Terre connaîtrait des étés torrides auxquels succéderaient des hivers glaciaux.

Quant à la rotation de la Terre sur son axe, elle s'effectue à la vitesse la mieux appropriée pour les êtres vivants. Lorsque nous nous intéressons au cas des autres planètes du système solaire, nous nous apercevons qu'elles connaissent aussi le jour et la nuit. Cependant, puisque les différences de temps sont bien plus importantes que sur la Terre, les différences de température se trouvent également nettement accentuées. Les sévères turbulences se produisant dans l'atmosphère des autres planètes sont absentes de notre atmosphère à cause justement de la rotation du globe terrestre.

D'autre part, la nature des gaz composant l'atmosphère terrestre ainsi que leur concentration sont des facteurs très importants pour l'existence de tous les êtres vivants sur terre, et non seulement pour l'être humain. Et seuls de fragiles équilibres rendent possible cette composition bien précise.

Des centaines d'autres caractéristiques pourraient être ajoutées aux quelques-unes qui viennent d'être énumérées, mais ces dernières suffisent largement pour mettre en lumière une certaine réalité: le monde dans lequel nous vivons a été spécialement aménagé pour permettre la survie des êtres humains. Il n'est nullement le produit d'une coïncidence mais plutôt le fruit d'un ordre conscient.

Cet ordre parfait prévalant à travers tout l'Univers nous amène à une conclusion unique: un Créateur au pouvoir et à la sagesse infinis, à savoir Allah, Qui règne sur tous les mondes, a créé l'Univers.    
 


 

Le darwinisme est en contradiction avec la religion
 

De nos jours, certains cercles maintiennent que la théorie de l'évolution de Charles Darwin n'est pas en contradiction avec la religion, et que ceux qui dénoncent cette théorie ne font en réalité que la promouvoir. Cette façon de voir les choses renferme cependant plusieurs idées fausses. Elle résulte de l'incapacité à comprendre le principe de base du darwinisme et sa conception extrêmement dangereuse pour le monde. C'est pourquoi, pour ceux qui ont la foi en l'existence d’Allah, le Seul Créateur de tous les êtres vivants, qui sont néanmoins convaincus que "Allah a créé les êtres vivants grâce à l'évolution", il serait donc d'une importance capitale de revoir les principaux fondements de la théorie afin de les éclairer. Dans cet essai, et dans le cadre de l'effort mené pour avertir les croyants qui ont cette idée fausse, des explications scientifiques et logiques seront fournies, à savoir pourquoi la théorie de l'évolution n'est pas compatible avec l'Islam.
 
Le principe de base du darwinisme maintient que les êtres vivants seraient venus à l'existence spontanément, à la suite d'une multiplication de coïncidences. Cette vision des choses est en complète contradiction avec la foi en la création.
 
Le mensonge le plus important véhiculé par ceux qui pensent que la théorie de l'évolution ne contredit pas la création est leur supposition que les êtres vivants existeraient en évoluant les uns des autres. Par conséquent, ils disent "qu'il n'y a rien qui empêche qu’Allah ait créé les êtres vivants en les faisant évoluer les uns des autres; alors pourquoi se dresser contre la théorie?" toutefois, il y a ici un élément très important qui est ignoré: la différence fondamentale entre ceux qui défendent l'évolution et ceux qui défendent la création n'est pas basée sur la question de savoir si les êtres vivants seraient apparus individuellement ou auraient évolué les uns des autres. Le problème principal réside dans la question à savoir si les êtres vivants existeraient par "hasard" en conséquence d'évènements naturels ou ont été consciemment crées.
 
Comme tout le monde le sait, la théorie de l'évolution prétend que des composants chimiques inertes se seraient rassemblés par hasard et auraient formé les premières briques fondatrices de la vie, qui auraient donné la vie par la suite. Par conséquent, l'essence de cette prétention accepte le temps, la matière inerte, et le hasard comme pouvoirs créatifs. Même le profane, peu averti en matière de littérature de l'évolution est conscient que c'est la base de la doctrine des évolutionnistes. Pierre Paul Grassé, malgré le fait qu'il soit un scientifique évolutionniste, reconnaît le manque de crédibilité de la théorie et résume ce que le concept de "coïncidence" signifie pour les évolutionnistes:

… le hasard devient une sorte de providence sans nom sous couvert de l'athéisme, mais qui est secrètement adoré. (Pierre Paul Grassé, Evolution of Living Organisms, New York, Academic Press, 1977, p.107)

Que la vie soit un sous-produit arbitraire de composants formés par le temps, la matière et la coïncidence, est une revendication insensée et inacceptable par ceux qui ont foi en l'existence d’Allah, le Seul Créateur des êtres vivants. Les croyants doivent assumer leur responsabilité de sauver et d'avertir les sociétés de telles croyances perverses et infondées.
 
La revendication de la "coïncidence" avancée par la théorie de l'évolution est réfutée par la science
 
Un autre fait qui mérite une attention particulière est que les découvertes scientifiques récentes réfutent catégoriquement les revendications évolutionnistes à savoir que "la vie aurait émergé en conséquence à de pures coïncidences et à des phénomènes naturels". C'est dû au fait qu'il y a des exemples de conception extraordinairement complexes dans la vie. Même la moindre cellule d'un être vivant est une grande merveille de la conception divine qui détruit totalement le concept de la coïncidence.
 
Cette conception supérieure et ce plan qui régule la vie sont certainement des indications de la création unique et inégalable d’Allah, et de Son savoir ainsi que de Sa puissance infinis.
 
Les efforts des évolutionnistes pour expliquer les origines de la vie par le hasard sont rejetés par la science du 20ème siècle, et aujourd'hui, au 21ème siècle, ils ont subi une défaite indiscutable. En fait, la raison pour laquelle ils réfutent la création malgré ces preuves éclatantes n'est autre que leur adhésion aveugle à l'anti-religiosité.
 
Allah n'a pas créé les êtres vivants à travers un processus d'évolution
 
La conception consciente dans la création est évidente. La seule question qui persiste est "à travers quel processus les êtres vivants ont été créés". La mauvaise perception de certains croyants émerge exactement de ce point: le raisonnement erroné qui dit que "les êtres vivants auraient été créés en évoluant les uns des autres" est en fait lié à la façon dont le processus de création s'est produit.
 
En effet, si Allah l'avait voulu, il aurait pu créer les êtres vivants selon un processus d'évolution à partir du néant, comme le proposent les individus mentionnés ci-dessus. Si la science avait prouvé que les êtres vivants auraient évolué les uns des autres, l'on aurait à la limite accepté que "Allah a créé la vie à travers l'évolution". En l'occurrence, s'il y avait eu par exemple la moindre preuve que les reptiles aient évolué en oiseaux, alors l'on aurait pu dire: "Allah a transformé les reptiles en oiseaux avec Son commandement ‘Sois'". En fin de compte, ces deux êtres vivants possèdent individuellement des corps débordants d'exemples de parfaite conception, qui ne peuvent en aucun cas être expliqués par le "hasard". La transformation de ces conceptions de l'une en l'autre – à supposer que telle chose se soit réellement produite – aurait sûrement été en elle-même une preuve supplémentaire de la création.

Cependant, la situation ne se présente pas du tout comme cela. Les preuves scientifiques (particulièrement les archives fossiles et l'anatomie comparative) prouvent le contraire; il n'y a pas la moindre preuve sur terre qu'un processus d'évolution ait eu lieu. Les fossiles indiquent clairement que les différentes espèces vivantes ne sont pas apparues sur terre en évoluant les unes des autres par fines progressions graduelles, mais qu'au contraire, des espèces vivantes distinctes sont apparues sur terre soudainement et entièrement formées sans aucun ancêtre similaire. Les oiseaux n'ont pas jailli des reptiles, ni les poissons ne se sont transformés en animaux terrestres. Chaque phylum vivant est créé individuellement avec les traits spécifiques à son espèce. Mêmes les évolutionnistes les plus renommés ont dû accepter cette vérité et reconnaître que cela fournit une preuve de la cr&e
 
Le problème majeur pour prouver la théorie (de l'évolution), est le relevé des fossiles; les traces d'espèces disparues préservées dans la formation géologique de la terre. Ce relevé n'a jamais révélé de traces des hypothétiques variantes intermédiaires de Darwin. Au lieu de cela, des espèces apparaissent et disparaissent soudainement, et cette anomalie a alimenté les arguments créationnistes que chaque espèce ait été créée individuellement par Dieu. (Mark Czarnecki, "The Revival of the Creationist Crusade", MacLean's, 19 janvier 1981, p. 56)
 
Particulièrement durant les cinquante dernières années, les développements dans divers domaines scientifiques tels que la paléontologie, la microbiologie, la génétique et l'anatomie comparative, ainsi que les nouvelles découvertes prouvent que la théorie de l'évolution n'est pas vraie, et que les êtres vivants ont apparu soudainement dans leurs formes distinctes et parfaites. Par conséquent, il n'y a pas de raison de penser qu’Allah ait utilisé le processus de l'évolution dans la création. Allah a créé toutes les espèces vivantes individuellement et en même temps, avec Son commandement ‘sois' et ce fut. C'est un fait explicite et certain.
 
Conclusion
 
Il est d'une importance vitale pour les gens de foi d'être avertis et prudents contre les systèmes idéologiques engagés à lutter contre Allah et contre la religion. 150 ans durant, le darwinisme a fourni la soi-disant fondation scientifique pour toutes les idéologies anti-religieuses qui ont provoqué le malheur de l'humanité, comme le fascisme, le communisme, et l'impérialisme, et a légitimé les pratiques cruelles et impitoyables de ceux qui ont adopté ces philosophies. Par conséquent, il n'est pas juste d'ignorer la vraie nature et la finalité réelle d'une telle théorie. Chaque musulman conscient a la responsabilité majeure de réfuter avec une lutte intellectuelle sans merci, toutes les idéologies anti-religieuses, rejetant l'existence d’Allah, pour démolir le mensonge par la vérité et pour en prémunir l'humanité.
 


 







CRANE DE RHINOCEROS

 

Age: 20 millions d’années

Taille: 51 centimètres

Localisation: Asie

Période: Miocène

Les rhinocéros de la famille des Rhinocerotidae vivent généralement en Afrique et en Asie et n'ont pas changé depuis des millions d'années. Le crâne de rhinocéros de 20 millions d'années, que nous pouvons voir, montre que les rhinocéros sont restés les mêmes pendant des millions d'années.














http://www.museedelacreation.com/
 

Desktop View