Harun Yahya

Ramadan 2011, 23. jour





 




Est-ce eux qui distribuent la miséricorde de ton Seigneur? C'est Nous Qui avons réparti entre eux leur subsistance dans la vie présente et qui les avons élevés en grades les uns sur les autres, afin que les uns prennent les autres à leur service. La miséricorde de ton Seigneur vaut mieux, cependant, que ce qu'ils amassent.
(Sourate az-Zukhruf, 32)






Le Messager d’Allah (pbsl) a dit: "Il y a des gens qui ouvrent les portes du bien et ferment l’accès au mal, et il y en a qui ouvrent les portes du mal et ferment l’accès au bien. Bonheur à celui à qui Allah donna les clefs des portes du bien et malheur à celui à qui Il donna les clefs des portes du mal." Rapporté par Ibn Mâjah et considéré comme bon par Albâni.







 

AN-NUR

LA LUMIÈRE

 

Allah est la Lumiére des cieux et de la terre. Sa lumiére est semblable à une niche où se trouve une lampe. La lampe est dans un (récipient de) cristal et celui-ci ressemble à un astre de grand éclat;  son combustible vient d'un arbre béni: un olivier ni oriental ni occidental dont l'huile semble éclairer sans même que le feu la touche. Lumiére sur lumiére. Allah guide vers Sa lumiére qui Il veut. Allah propose aux hommes des paraboles et Allah est omniscient. Dans des maisons [des mosquées] qu'Allah a permis que l'on éléve, et où Son nom est invoqué;  Le glorifient en elles matin et aprés-midi. (Sourate an-Nur, 36)
 

Allah, Lumiére des cieux et de la terre, manifeste cet attribut aux hommes. Il éclaire en effet ceux de Ses serviteurs qui croient en Lui et reconnaissent Sa grandeur, suivent l'Islam (la seule religion authentique) et obéissent à Ses lois morales:
 

Est-ce que celui dont Allah ouvre la poitrine à l'Islam et qui détient ainsi une lumiére venant de Son Seigneur... Malheur donc à ceux dont les cœurs sont endurcis contre le rappel d'Allah. Ceux-là sont dans un égarement évident… (Sourate az-Zumar, 22)
 

Mais pour les incroyants, il n'y a aucune source de lumiére. Pire encore, ils ne peuvent sortir des ténébres où ils sont plongés. Allah décrit cette obscurité en ces termes:
 

[Les actions des incroyants] sont encore semblables à des ténébres sur une mer profonde: des vagues la recouvrent, [vagues] au dessus desquelles s'élévent [d'autres] vagues, sur lesquelles il y a [d'épais] nuages. Ténébres [entassées] les unes au-dessus des autres. Quand quelqu'un étend la main, il ne la distingue presque pas. Celui qu'Allah prive de lumiére n'a aucune lumiére. (Sourate an-Nur, 40)
 

Tandis qu'Allah abandonne les incroyants dans leurs ténébres, Il guide Ses fidéles serviteurs vers la Lumiére. Le verset suivant montre que ces deux groupes sont diamétralement opposés et que les croyants l'emportent sans l'ombre d'un doute car:
 

Est-ce que celui qui était mort et que Nous avons ramené à la vie et à qui Nous avons assigné une lumiére grâce à laquelle il marche parmi les gens, est pareil à celui qui est dans les ténèbres sans pouvoir en sortir? Ainsi on a enjolivé aux incroyants ce qu'ils œuvrent. (Sourate al-An‘am, 122)
 

Allah envoie des avertissements aux croyants afin de les guider vers la Lumiére. Ses messagers et Ses livres saints sont tous source de lumiére. Ceux qui obéissent au message divin trouvent le chemin de la vérité et reçoivent l'illumination. Le Coran proclame:
 

O Prophéte! Nous t'avons envoyé [pour être] témoin, annonciateur, avertisseur, appelant (les gens) à Allah, par Sa permission; et comme une lampe éclairante (Sourate al-Ahzab, 45-46)
 

C'est Lui Qui fait descendre sur Son serviteur des versets claires, afin qu'il vous fasse sortir des ténébres à la lumiére; et assurément Allah est compatissant envers vous, et trés miséricordieux. (Sourate al-Hadid, 9)

O gens du Livre! Notre Messager (Muhammad) vous est certes venu, vous exposant beaucoup de ce que vous cachiez du Livre, et passant sur bien d'autres choses ! Une lumiére et un Livre explicite vous sont certes venus d'Allah! Par ceci (le Coran), Allah guide aux chemins du salut ceux qui cherchent Son agrément. Et Il les fait sortir des ténébres à la lumiére par Sa grâce. Et Il les guide vers un chemin droit. (Sourate al-Ma’ida, 15-16)

 

Les vrais serviteurs d'Allah vivront heureux jusqu'à leur mort et seront reconnus grâce à la lumiére qui émane d'eux. Les incroyants en revanche demeureront dans des ténébres éternelles dans l'au-delà et demanderont en vain aux croyants de leur donner un peu de leur lumiére:
 

Le jour où tu verras les croyants et les croyantes, leur lumiére courant devant eux et à leur droite; (on leur dira): “Voici une bonne nouvelle pour vous aujourd'hui: des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux pour y demeurer éternellement”. Tel est l'énorme succés. Le jour où les hypocrites, hommes et femmes, diront à ceux qui croient: “Attendez que nous empruntions [un peu]: de votre lumiéres”. Il sera dit: “Revenez en arriére, et cherchez de la lumiére”. C'est alors qu'on éleva entre eux une muraille ayant une porte dont l'intérieur contient la miséricorde, et dont la face apparente a devant elle le châtiment [l'Enfer]. (Sourate al-Hadid, 12-13)

Allah est le défenseur de ceux qui ont la foi: Il les fait sortir des ténébres à la lumiére. Quant à ceux qui ne croient pas, ils ont pour défenseurs les Tagut, qui les font sortir de la lumiére aux ténébres. Voilà les gens du feu, où ils demeurent éternellement. (Sourate al-Baqara, 257)

C'est Lui Qui prie sur vous, - ainsi que Ses anges, - afin qu'Il vous fasse sortir des ténébres à la lumiére; et Il est miséricordieux envers les croyants. (Sourate al-Ahzab, 43)

Et la terre resplendira de la lumiére de son Seigneur; le Livre sera déposé, et on fera venir les prophétes et les témoins;  on décidera parmi eux en toute équité et ils ne seront point lésés. (Sourate az-Zumar, 69)

Ceux qui ont cru en Allah et en Ses messagers ceux-là sont les grands véridiques et les témoins auprés d'Allah. Ils auront leur récompense et leur lumiére, tandis que ceux qui ont mécru et traité de mensonges Nos signes, ceux-là seront les gens de la fournaise. (Sourate al-Hadid, 19)

O Vous qui avez cru! Craignez d'Allah et croyez en Son messager pour qu'Il vous accorde deux parts de Sa miséricorde, et qu'Il vous assigne une lumiére à l'aide de laquelle vous marcherez, et qu'Il vous pardonne, car Allah est pardonneur et trés miséricordieux. (Sourate al-Hadid, 28)

 

Le Prophéte Muhammad (pbsl) conseille aux croyants de répéter l'invocation suivante dans leurs priéres:

O Allah! Mets la lumiére dans mon cœurs, la lumiére sur ma langue, la lumiére dans ma vue, la lumiére dans mon ouïe, la lumiére à ma droite, la lumiére à ma gauche, la lumiére au-dessus de moi, la lumiére en dessous de moi, la lumiére devant moi et la lumiére derriére. Mets la lumiére dans mon âme et donne-moi une grande lumiére. (Sahih Bukhari et Sahih Muslim)




Explications de la sourate Al Muminune: s'il n'y a pas de la joie et de l'enthousiasme, il y a une maladie dans la foi




 

Création à partir d'argile
 

Dans le Coran, Allah révèle que la création de l'être humain est un miracle. Le premier être humain a été créé par Allah Qui lui a donné la forme d'un être humain à partir d'argile et lui a insufflé Son souffle.
 

Quand ton Seigneur dit aux anges: "Je vais créer d'argile un être humain. Quand Je l'aurai bien formé et lui aurai insufflé de Mon Esprit, jetez-vous devant lui, prosternés." (Sourate Sad, 71-72)

Demande-leur s'ils sont plus difficiles à créer que ceux que Nous avons créés? Car Nous les avons créés de boue collante. (Sourate as-Saffat, 11)
 

Lorsque nous examinons aujourd'hui le corps humain, nous réalisons que de nombreux éléments présents dans la terre sont aussi présents dans le corps humain. Les tissus vivants sont composés à 95% de carbone, d'hydrogène, d'oxygène, d'azote, de phosphore et de soufre etc. soit un total de 26 éléments.1 Dans un autre verset du Coran, Allah dit:
 

Nous avons certes créé l'homme d'un extrait d'argile. (Sourate al-Muminune, 12)
 

Le mot arabe soulala traduit par "extrait" dans ce verset, signifie "exemple représentatif, essence". Comme nous l'avons vu, l'information révélée dans le Coran il y a 1.400 ans de cela, confirme ce que la science moderne nous dit, c'est-à-dire que les éléments employés pour la création de l'homme sont les mêmes que ceux trouvés dans le sol.
 

1.    Kevin Griffin, "The Elemental Composition of Life", www.ldeo.columbia.edu/dees/ees/life/lectures/lect21.html
 










95. Kevin Griffin, "The Elemental Composition of Life", www.ldeo.columbia.edu/dees/ees/life/lectures/lect21.html
 


 

Les personnes les plus heureuses: les Prophètes
 

Les prophètes étaient des gens bénis envoyés par Allah pour transmettre la bonne nouvelle de Sa religion et inviter les autres à suivre le chemin droit. Allah envoya les prophètes pour parler aux peuples de la foi en Lui, leur donner les plus beaux exemples de bon caractère et les avertir en leur indiquant l’existence de l’au-delà. Pour un être humain, représenter Allah sur terre est une responsabilité énorme et importante. Le fait qu’Allah ait confié aux prophètes des devoirs spéciaux les différencie des autres gens.
 
Les prophètes étaient des personnes qui vivaient la foi portée intensément dans leur cœur. Pour la cause d’Allah, ils faisaient preuve d’un comportement supérieur exemplaire. Les prophètes étaient envoyés à un nombre de peuples et de dirigeants dont la transgression, l’immoralité et la dégénérescence sociale ne connaissaient pas de limite. En expliquant la religion d’Allah, ils avertissaient les peuples parmi lesquels ils vivaient contre leur comportement malsain et leur immoralité, et les invitaient à avoir foi en Allah. Afin d’accomplir ce devoir, ils restaient patients et n'étaient intimidés par aucune force dirigée contre eux ou par une quelconque difficulté, inquiétude, menace ou diffamation. De cette manière, le comportement, les normes morales et le raisonnement qu’ils possédaient donnaient le plus bel exemple possible aux croyants et les éduquaient. Dans le Coran, Allah dit qu’il y a de bons exemples pour les croyants dans les vies des prophètes:
 

En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment. (Sourate al-Ahzab, 21)
 

Allah nous dit que l’envoi du Prophète Mohammad (pbsl) était une grande miséricorde et une faveur pour les croyants:
 

Allah a très certainement fait une faveur aux croyants lorsqu'Il a envoyé chez eux un messager de parmi eux-mêmes, qui leur récite Ses versets, les purifie et leur enseigne le Livre et la sagesse, bien qu'ils fussent auparavant dans un égarement évident. (Sourate Al Imran, 164)
 

Comme décrit par Allah dans ces versets coraniques, les croyants pieux prennent les prophètes comme exemples et, de cette manière, essaient d’atteindre l’excellence de caractère.
 
Bien que, durant toute leur vie, les prophètes aient lutté contre les mécréants, ils étaient très satisfaits et calmes. Parce qu’ils étaient des leaders qui guidaient leur peuple vers la religion d’Allah, ils ressentaient la foi dans sa forme la plus intense et la plus profonde. Le bonheur, la tranquillité et la sécurité dont Allah emplissait leurs cœurs étaient aussi forts que leur foi.
 
Le Prophète Abraham (psl)
 
Dans de nombreux versets coraniques, Allah donne des exemples de la vie du Prophète Abraham (psl) ainsi que des événements qui lui arrivent, et parle de lui avec éloge.
 
À travers son comportement, le Prophète Abraham montrait de la manière la plus claire qu’un croyant doit être intelligent et averti, agir continuellement selon sa conscience et être très courageux en suivant le chemin d’Allah. Le Prophète Abraham était un sage exemple pour les croyants de par sa dévotion et sa soumission à Allah ainsi que par sa proximité de Lui. Dans le verset 125 de la sourate An-nissa, Allah parle aux croyants du rang supérieur et de la valeur qu’occupait le Prophète Abraham à Ses yeux en annonçant qu’Il l’a pris pour "ami privilégié". Cela fait sans doute partie des plus hautes distinctions qu’une personne puisse avoir. Bien sûr, pour un croyant, savoir qu’Allah est si proche de lui en tant qu’ami et donc, que l’assistance d’Allah, Sa miséricorde et Sa protection sont avec lui tout le temps et en tout lieu, apportent contentement, tranquillité et sécurité.
 
Dans la sourate Maryam, Allah nous donne l’exemple d’Abraham (psl) avertissant son père idolâtre à croire en Lui. Allah nous parle de la conversation entre le Prophète et son père:
 

Lorsqu'il dit à son père: "Ô mon père, pourquoi adores-tu ce qui n'entend ni ne voit, et ne te profite en rien? Ô mon père, il m'est venu de la science ce que tu n'as pas reçu; suis-moi, donc, je te guiderai sur une voie droite. Ô mon père, n'adore pas le Diable, car le Diable désobéit au Tout Miséricordieux. Ô mon père, je crains qu'un châtiment venant du Tout Miséricordieux ne te touche et que tu ne deviennes un allié du Diable." Il dit: "Ô Abraham, aurais-tu du dédain pour mes divinités? Si tu ne cesses pas, certes je te lapiderai, éloigne-toi de moi pour bien longtemps." (Sourate Maryam, 42-46)
 

Tandis que le Prophète Abraham (psl) conseillait à son père d’abandonner l’adoration des idoles, il fit usage d’une manière de parler très calme et respectueuse. Toutefois, l’embarras ressenti par le père face au comportement correct de son fils était si grand qu’il s’est senti incapable de le voir, il l'a même menacé de tuer. L'inadvertance du père l’a empêché de voir la vérité et l’a poussé à fermer son esprit et sa conscience. Le comportement agressif et déplaisant qu’il a affiché venait de son manque de foi en Allah et de son incapacité à vivre selon Sa guidance.
 
Malgré le comportement déplaisant de son père, le Prophète Abraham (psl) le quitta d’une façon amicale en disant:
 

Je me sépare de vous, ainsi que de ce que vous invoquez, en dehors d’Allah, et j'invoquerai mon Seigneur. J'espère ne pas être malheureux dans mon appel à mon Seigneur. (Sourate Maryam, 48)
 

Bien sûr, quitter ceux qu’on aime, particulièrement sa mère ou son père, ou gâcher les relations avec eux, ne nous plait pas. Abandonner sa famille, les gens qui nous sont proches, est extrêmement difficile et attristant. Pour cette raison, personne ne doit faire preuve d’irrévérence vis-à-vis de sa mère, de son père ou d’un proche parent. Cependant, si cette personne ne reconnaît pas Allah ou bien qu’elle est mécréante ou polythéiste et un ennemi d’Allah, alors nourrir son amour et l’accepter comme ami et allié est complètement contraire à la voie d’Allah.
 
Ainsi, face au comportement agressif de son père, le Prophète Abraham (psl) a réalisé qu’il ne pourra pas être son ami et a suivi le vœu de son père de quitter les lieux. Puisque le plus important pour lui dans cet incident était de se comporter selon la guidance d’Allah, il a quitté son père sans hésiter. Après avoir agi de cette manière, il a su qu’en appelant son Seigneur, il ne serait jamais déçu. Naturellement, le fait d’avoir agi avec son père en conformité avec les enseignements d’Allah, a rempli son cœur de bonheur et lui a donné la paix de l’âme.
 
Allah a donné au Prophète Abraham (psl) les Prophètes Isaac et Jacob (pse) comme fils:
 

Puis, lorsqu'il se fut séparé d'eux et de ce qu'ils adoraient en dehors d’Allah, Nous lui fîmes don d'Isaac et de Jacob; et de chacun Nous fîmes un prophète. Et Nous leur donnâmes de par Notre miséricorde, et Nous leur accordâmes un langage sublime de vérité. (Sourate Maryam, 49-50)
 

Comme Il l’indique dans cette histoire, si une personne se comporte en accord selon Ses instructions, Allah l’abritera de tous les troubles quelles que soient les circonstances et remplira toujours son cœur avec le contentement et la paix.
 
Le Prophète Zacharie (psl)
 
Zacharie fait partie des prophètes cités dans plusieurs chapitres du Coran. Comme tous les autres prophètes il ne dévia jamais d’une quelconque manière d’essayer de plaire à Allah et de s’efforcer de maintenir sa dévotion et sa soumission à Lui. Dans le Coran, Allah nous dit que lorsque le Prophète Zacharie (psl) a atteint la vieillesse, il Le pria de donner un enfant pieux:
 

Et dit: "Mon Seigneur, mes os sont affaiblis et ma tête a blanchi. Mon Seigneur! Jamais en te priant, je n'ai été malheureux! Je crains le comportement de mes proches après ma mort. Ma femme est stérile; accorde-moi, cependant, un descendant venu de Toi. Il hérite de moi; il héritera de la famille de Jacob. Mon Seigneur! Fais qu'il te soit agréable!" (Sourate Maryam, 04-06)
 

Allah répondit à la prière de Zacharie (psl) et le récompensa par un fils du nom de Yahya (Jean). À son épouse stérile, Allah a miraculeusement donné la capacité de procréer et soulagea Zacharie (psl) de l’inquiétude qu’il ressentait. À travers cet exemple, Allah nous montre qu’Il porte secours à Ses véritables serviteurs se trouvant dans la difficulté et leur apporte toujours le contentement.
 
Le Prophète Joseph et son père le Prophète Jacob (pse)
 
Dans la sourate Joseph, Allah nous parle de la vie du Prophète Joseph (psl). À travers toutes les difficultés qu’il affronta, les diffamations qui ont été dirigées contre lui et les pièges qui lui ont été tendus, il s’est toujours battu en priant sincèrement Allah sans rien sacrifier de sa foi.
 
Il s’est résigné à être emprisonné afin d’éviter de commettre de mauvaises actions et de gagner l’approbation d’Allah. Avec sa fidélité, sa sincérité et son comportement honorable, il inspira affection et respect à ceux qui l’entouraient. Avec le conseil qu’il leur donna, il les appela vers le chemin droit. Dans la sourate Joseph, il y a une autre personne qui est citée et louée pour sa foi et sa soumission en Allah, au moins autant que le Prophète Joseph (psl); c’est le Prophète Jacob (psl), son père.
 
Le Prophète Jacob savait d’un rêve, que son fils Joseph deviendrait une personne importante à l’avenir et essaya de le protéger et de le soutenir du mieux qu’il le pouvait. Toutefois, les frères de Joseph étaient jaloux de l’amour de leur père pour lui et de l’intérêt qu’il lui accordait; ils lui ont préparé alors un piège. Ils l'ont jeté dans un puits puis ils ont menti à leur père en lui disant qu’un loup l’avait dévoré. Comme preuve, ils ont montré sa tunique couverte d’un faux sang. Face à cette pénible situation, le Prophète Jacob (psl) a fait preuve d’une conduite noble. Il s’est conformé à la guidance d’Allah en donnant les meilleurs conseils à ses fils tout en en s’armant de patience dans l’adversité et en sachant qu’Allah ne l’abandonnera pas. Dans le Coran, Allah décrit son comportement ainsi:
 

Ils apportèrent sa tunique tachée d'un faux sang. Il dit: "Vos âmes, plutôt, vous ont suggéré quelque chose... [Il ne me reste plus donc] qu'une belle patience! C'est Allah qu'il faut appeler au secours contre ce que vous racontez!" (Sourate Yusuf, 18)
 

Le piège tendu à Joseph par ses propres frères était, pour le Prophète Jacob, une épreuve d’Allah. Jacob est demeuré loyal envers Allah avec l’espoir que, s’il faisait preuve de la meilleure conduite, Allah transformerait son chagrin en joie et bonheur.
 
Le Prophète Joseph (psl) a été secouru, tiré du puits dans lequel il avait été jeté par une caravane de voyageurs et fut vendu à un gouverneur égyptien. De cette manière, Allah a établi Joseph en Égypte et lui a donné sagesse et savoir, et lui a appris l’interprétation des rêves.
 
En conséquence d’une diffamation contre lui par la femme du gouverneur, le Prophète Joseph (psl) fut emprisonné pendant plusieurs années. Durant son incarcération, il a interprété un rêve du roi grâce à la connaissance qu’Allah lui a inspirée, rêve que personne d’autre n’aurait pu comprendre. Ainsi, il attira l’attention du roi par la grâce d’Allah qui a mis fin à son emprisonnement pour le mettre à la tête de la trésorerie de la nation.
 
Puis, les frères du Prophète Joseph, sans savoir qui il était, sont venus chez lui plusieurs fois pour acheter de la nourriture. Joseph a préparé un plan pour secourir son plus jeune frère des mauvaises intentions des grands frères et réussit à le leur prendre. Allah décrit dans le Coran la résignation du Prophète Jacob (psl) lorsque les frères de Joseph (psl) sont retournés à la maison sans le jeune:
 

Alors [Jacob] dit: "Vos âmes plutôt vous ont inspiré [d'entreprendre] quelque chose!... Oh! Belle patience. Il se peut qu’Allah me les ramènera tous les deux. Car c'est Lui l'Omniscient, le Sage." (Sourate Yusuf, 83)
 


Croyant avoir perdu son autre fils, le chagrin de Jacob augmenta encore plus, mais il agit également en accord avec la guidance d’Allah. Il ne dévia pas de sa conduite ferme et attendit patiemment dans l’espoir d’une réunion. En guise de récompense pour son comportement modèle et pour sa soumission, Allah récompensa le Prophète Jacob (psl) en le réunissant avec ses deux fils Joseph et son jeune frère.
 
Comme dans l’exemple du Prophète Jacob (psl), tous ceux qui restent fermement sur le droit chemin en toutes circonstances et recherchent constamment l’approbation d’Allah, trouveront certainement le contentement. C’est la promesse que nous a faite notre Seigneur.
 


 

Le moustique
 

Dans le Coran, Allah interpelle fréquemment l'être humain afin qu'il observe la nature et y découvre des "signes". Toutes les entités de l'Univers, animées aussi bien qu'inanimées, révèlent clairement, à travers de multiples indices, qu'elles ont été "créées", et elles constituent autant d'expressions de la puissance, du savoir et du savoir-faire de leur "Créateur". L'homme se doit d'identifier ces signes en faisant usage de sa propre sagesse, et de se montrer respectueux à l'égard d'Allah.

Certaines créatures, cependant, bénéficient d'une mention spéciale dans le Coran. Le moustique en fait partie, et il est cité dans le verset suivant:
 

Certes Allah n'a pas honte de citer en parabole un moustique ou quelque chose de plus petit que le moustique. Quant aux croyants, ils savent bien qu'il s'agit de la vérité venant de la part de leur Seigneur; quant aux négateurs, ils disent: "Qu'a voulu dire Allah par une telle parabole?" Par cela, nombreux sont ceux qu'Il égare et nombreux sont ceux qu'Il guide; mais Il n'égare par cela que les désobéissants. (Sourate al-Baqarah, 26)
 

Considéré habituellement comme étant un être vivant insignifiant, le moustique mérite néanmoins le détour car une investigation scientifique révèle à son sujet de nombreux aspects étonnants, qui sont autant de "signes".

La croyance populaire largement répandue concernant les moustiques est qu'ils se nourriraient uniquement de sang. Ceci, cependant, n'est pas exact, car seules les femelles agissent ainsi, et seulement après la copulation. De plus, la raison de ce comportement est qu'ainsi les femelles obtiennent les protéines nécessaires à la croissance de leurs œufs. Autrement, les moustiques mâles et femelles se nourrissent du nectar floral. Donc la moustique femelle ne suce du sang que pour assurer la perpétuation de sa propre espèce.

Le processus de développement de l'œuf constitue l'un des aspects les plus admirables du moustique. Les œufs de moustiques sont déposés sur des feuilles humides ou bien dans des mares asséchées par les femelles moustiques au cours de l'été ou de l'automne. Au préalable, les femelles auront soigneusement inspecté les lieux à l'aide de récepteurs sensibles situés sous leur abdomen. Après avoir trouvé un endroit convenable, elles y déposent leurs œufs. A ce stade, les œufs ont une longueur inférieure à 1 mm et sont arrangés en rangs soit par paquets, soit un par un. Certaines espèces réalisent un ensemble semblable à une barquette lorsqu'elles alignent leurs œufs. Certains de ces groupements peuvent contenir jusqu'à 300 œufs.

Les œufs ainsi soigneusement posés ne tardent pas à adopter une couleur sombre, et ils deviennent complètement noirs en deux heures. Cette coloration foncée assure aux larves une protection en empêchant les autres insectes et les oiseaux de les détecter.

Lorsque la période d'incubation est achevée, les larves sortent des œufs presque simultanément. Les larves, qui se nourrissent continuellement, grandissent vite. Leurs peaux deviennent rapidement trop étroites, entravant leur croissance. Le moment est alors venu pour elles d'effectuer leur premier changement de peau. Dans cette phase, la peau dure et fragile se morcèle facilement. Avant que la larve du moustique n'ait parachevé son développement, il se produira encore deux autres mues.

La méthode utilisée par les larves pour s'alimenter est plutôt stupéfiante. Les larves produisent de légers tourbillons dans l'eau à l'aide de leurs deux appendices en forme d'éventail et constitués de plumes, et ainsi ils drainent vers leurs bouches les bactéries et autres micro-organismes. La respiration des larves, qui reposent la tête à l'envers sous l'eau, s'opère par le biais d'un tube aérien similaire au tuba utilisé par les plongeurs. Une solution visqueuse sécrétée par les corps des larves empêche l'eau de boucher les orifices par lesquels elles respirent. En bref, ces êtres vivants subsistent grâce à la mise en jeu de nombreux équilibres fragiles qui interagissent. Ainsi, sans tube respiratoire, les larves mourraient; sans sécrétions visqueuses, ce tube respiratoire se remplirait d'eau; et si ces deux systèmes se formaient à des instants différents, les larves ne pourraient survivre et continuer leur développement. Tout ceci prouve bien que le moustique a bien tous ses systèmes intacts et qu'il est l'objet d'une création.

Les larves muent ensuite une nouvelle fois. Le dernier changement de peau diffère sensiblement des autres. A ce stade, les larves parviennent à leur niveau final de développement; cette étape est appelée "stade nymphal". La gangue protectrice qui les entoure est alors devenue trop étroite. Il est alors temps pour les larves de sortir de leur "enveloppe". Et on voit alors surgir une créature si différente qu'on est stupéfié de constater qu'on a bien affaire à deux phases distinctes du développement du même être. Comme il a déjà été dit, ce processus de transformation est bien trop compliqué et délicat pour avoir été conçu par la larve ou bien par la femelle moustique…

Lors de cette phase de transformation, l'animal court le danger d'être étouffé, au cas où ses ouvertures respiratoires, qui s'élèvent au-dessus de l'eau par l'intermédiaire d'un tube, viendraient à être bouchées. Cependant, à partir de ce stade, la respiration ne s'effectuera plus au moyen de ces trous, mais grâce à deux nouveaux tubes émergeant depuis le bas de l'animal. C'est pourquoi ces deux tubes s'élèvent jusqu'à la surface de l'eau avant la mue. Le moustique qui se trouvait dans le cocon nymphal est désormais parvenu à maturité ; il est prêt à voler muni de tous ses organes et appendices, tels que ses antennes, ses trompes, ses pieds, sa poitrine, ses ailes, son abdomen et ses larges yeux.

Le cocon nymphal se déchire depuis le haut. Le plus grand risque à ce stade est l'éventualité d'une infiltration d'eau à l'intérieur du cocon. Heureusement, la partie déchirée du cocon est recouverte d'un liquide visqueux spécial qui prévient tout contact entre la tête du moustique et l'eau. Cet instant est crucial, et du fait que même un vent léger am ènerait la mort du moustique en le faisant retomber dans l'eau, celui-ci doit s'extraire de l'élément liquide en faisant en sorte que seules ses pattes touchent la surface de l'eau. Il parvient à faire cela.

Comment le premier moustique a-t-il acquis cette "capacité" à se transformer de façon aussi spectaculaire? Une larve a-t-elle pu "décider" de se transformer en un moustique après avoir changé de peau à trois reprises? Il est tout à fait évident que ce minuscule être vivant, que Allah cite en exemple, a spécifiquement été créé ainsi.

Toutefois, il ne fait aucun doute que ni les œufs, ni les larves ni les moustiques femelles ne sont conscients de ces processus qui interviennent aux différents stades du développement des moustiques. Et il est tout à fait hors de question que ces êtres vivants aient eux-mêmes conçu ce système, tout comme il est impensable que cela soit le fruit d'une coïncidence. Il est évident que les moustiques ont été dotés de ce système étonnant dès leur première apparition sur terre par Allah.    
 


 

Les titres vantant “la découverte de chaînon manquant” sont une fraude non-scientifique
 






Les articles pro-darwinistes dont la parution est relativement fréquente dans les médias évolutionnistes relèvent de la conjecture et de la propagande. Ces articles tentent de masquer l’effondrement du darwinisme.




S’il vous est déjà arrivé de lire un gros titre de journal annonçant la découverte d’un “chaînon manquant”, alors vous pouvez être sûr que l’article n’a pas de valeur scientifique. Les scientifiques sérieux ont depuis longtemps abandonné l’idée des “chaînons manquants” et reconnu qu’il était non-scientifique de faire des conjectures évolutionnistes basées sur les fossiles.

Henry Gee, paléontologue et éditeur du journal scientifique Nature, écrit à ce sujet dans son livre datant de 1999 In search of deep time (A la recherche des temps profonds):

Etant donné le bavardage omniprésent des journalistes et des auteurs de gros titres à propos de la recherche d’ancêtres et la découverte des chaînons manquants, il peut paraître surprenant que la plupart des paléontologues professionnels ne pensent pas à l’histoire de la vie en termes de scénarios ou de récits, et qu’ils rejetaient le mode narratif de l’histoire évolutionniste en raison de sa nature non-scientifique depuis plus de trente ans.1

Ces articles persistants à propos des chaînons manquants visent à donner l’impression qu’une simple découverte confirmera l’hypothèse qu’une espèce est issue d’une autre. Pourtant les fouilles entreprises depuis plus d’un siècle ont totalement ébranlé les attentes concernant la découverte de formes intermédiaires. L’éminent paléontologue A.S. Romer le reconnaissait déjà en 1963:

Les chaînons sont manquants précisément là où nous les désirons le plus ardemment [pour indiquer la transition entre les espèces] et il n’est que trop probable que de nombreux chaînons continueront à être manquants.2

Les paléontologues ont ajouté à leur “liste des manquants” les chaînons manquants. Leurs propres aveux sont toutefois contraires à l’impression que certains médias souhaitent donner. Niles Eldredge et Ian Tattersall n’ont pas l’air d’attente positive des médias:

L’un des mythes les plus répandus de toute la paléontologie… est le mythe que les histoires évolutionnistes des êtres vivants sont essentiellement une question de découverte. … Mais si c’était réellement le cas, on pourrait s’attendre avec assurance à ce que l’histoire de l’évolution humaine devienne plus claire à mesure des découvertes de fossiles hominidés. Or si quelque chose se produit, c’est effectivement le contraire.3

Pour résumer, le chaînon manquant n’est pas une créature dans l’attente d’être découverte, mais une idée que les paléontologues ont depuis longtemps abandonnée et qui ne peut pas être soumise à une étude véritablement scientifique. Par conséquent, pourquoi est-ce le sujet d’une propagande aussi insistante?

La réponse à cette question se trouve dans la vision du monde épousée par la théorie de l’évolution. Les matérialistes et les athées tentent de garder en vie la théorie de Darwin depuis sa mise en avant au milieu du 19ème siècle. Bien que la théorie soit basée sur un scénario totalement imaginaire, les matérialistes saisirent l’opportunité pour en faire une hypothèse censément scientifique.

Mary Midgley, penseuse évolutionniste, s’exprime ainsi:

[la théorie de l’évolution] est, et ne peut s’empêcher d’être, également un puissant conte populaire à propos des origines humaines. … Des suggestions sur notre mode de fabrication et notre provenance vont nécessairement impliquer notre imagination, former nos opinions sur ce que nous sommes maintenant et affecter nos vies.4
 







“Le premier point est que l’égoïsme et la violence nous sont inhérents et hérités de nos ancêtres animaux les plus reculés…La violence est donc la nature de l’homme, un produit de l’évolution.” (P.J. Darlington, Evolution for naturalists, 1980, pp. 243-244)

Les propos du scientifique évolutionniste P.J. Darlington traduisent le véritable état d’esprit darwiniste. Les idéologies darwinistes, le communisme et le fascisme en tête, considèrent les communautés humaines comme des troupeaux animaux, totalement indifférents aux valeurs humaines et éthiques et elles estiment que tous les moyens sont légitimes pour l’obtention du pouvoir et de l’autorité. De telles convictions sont à l’origine de la dévastation et de la cruauté terrible infligée à l’humanité.

Joseph Staline, sanguinaire dictateur communiste, disait que “afin de désabuser l’esprit de nos étudiants séminaristes [de l’idée de la création]…nous avons dû nous familiariser avec les enseignements de Darwin.” (V.I. Lénine, L’attitude du parti des travailleurs envers la religion, Prolétariat, n°45, 13 mai 1909). Mao Tse –Tung, commanditaire impitoyable des meurtres de dizaines de millions d’individus en Chine et de l’abandon à la famine de millions d’autres, affirmait que “le fondement du socialisme chinois repose sur Darwin et la théorie de l’évolution.” (Le livre noir du communisme, Harvard University Press Cambridge, p.491)
Ces citations dénoncent de façon directe le lien direct entre le darwinisme et les idéologies sanguinaires marxistes, léninistes et maoistes.

Dans sa célèbre auto-biographie, Mein Kampf, le leader fasciste Adolf Hitler proclama la supériorité naturelle de la race aryenne. L’idée de Darwin de “la lutte pour la survie” lui inspira le titre de son livre. Lors le rassemblement du Parti à Nuremberg en 1933, Hitler exprima ses opinions darwinistes à travers ces propos: “la race supérieure assujettit la race inférieure… un droit que nous voyons dans la nature et qui peut être considéré comme le seul droit concevable”. (J. Tenenbaum, Race et Reich, New York: Twayne Pub., 1956, p. 211). L’analyse de l’évolutionniste feu Stephen Jay Gould est particulièrement intéressante. Selon lui, le darwinisme est l’une cause de la guerre en Allemagne.

Benito Mussolini, le plus allié d’Hitler, basa son invasion de 1935 de l’Ethiopie sur les points de vue racistes de Darwin et sur le concept de lutte pour la vie. Il était un darwiniste convaincu qui associait l’affaiblissement de l’Empire Britannique au fait qu’“il cherchait à éviter la guerre, l’impulsion principale de l’évolution.”






A la fin de son manuel de biologie Life on earth (La vie sur terre), le biologiste darwiniste Edward O. Wilson fait cet aveu sur l’évolution:

Chaque génération a besoin de ses propres mythes de création, et ceux-là sont les nôtres.5
 

1. H. Gee, In Search of Deep Time, Beyond the Fossil Record to a New History of Life, The Free Press, A Division of Simon & Schuster, Inc., 1999, p. 5
2. A. S. Romer, Chapter in Genetics, Paleontology and Evolution,1963, p. 114
3. N. Eldredge and I. Tattersall, The Myths of Human Evolution, p. 127
4. M. Midgley, Evolution as a Religion, London: Routledge Classics, 2002, p. 1
5. E. O. Wilson, et al., Life on Earth, 1973, Sinauer Associates: Sunderland MA, 1975, réimpression, p. 624
 

La propagande du “chaînon manquant” est, par conséquent, une duperie visant à maintenir en vie le mythe évolutionniste à propos des origines ainsi que son influence. La propagande évolutionniste est le moyen principal par lequel les matérialistes propagent leurs opinions. Le concept de “chaînon manquant” est la clé de la traçabilité de toutes les espèces vers des ancêtres communs selon Darwin. Plus les évolutionnistes parviennent à garder leur concept sous les feux de la rampe, plus ils peuvent espérer de soutien pour leurs opinions matérialistes. Leurs efforts visent précisément à distraire l’attention publique de l’effondrement du darwinisme en recourrant à des gros titres portant sur “les chaînons manquants”.

En dépit des meilleurs efforts des médias évolutionnistes, les fossiles qu’ils décrivent ne sont pas des chaînons manquants et ne confirment nullement la théorie de l’évolution. Ces nouvelles constituent uniquement des spéculations non-scientifiques portant sur la découverte de fossiles d’espèces éteintes. Pourtant, cette propagande n’ôte rien au fait que les scientifiques évolutionnistes eux-mêmes admettent que le concept de chaînon manquant est dépourvu de fondement scientifique et qu’il n’y a pas de traces de formes intermédiaires dans les archives fossiles. Ces dernières révèlent clairement que l’évolution n’a jamais eu lieu.

Comme dans les deux précédents volumes de L’atlas de la création, ce troisième volume montrera les fossiles appartenant aux formes de vie ayant existé il y a des dizaines voire des centaines de millions d’années juxtaposées avec leurs homologues d’aujourd’hui. Vous pourrez vous rendre compte par vous-même de l’existence de nombreux “fossiles vivants”. Ces exemples sont cependant rarement repris dans les publications évolutionnistes, qui préfèrent présenter des articles à propos des “chaînons manquants”, produits d’une propagande hautement biaisée. Vous serez capables de discerner les efforts matérialistes visant à faire passer pour des canulars et des déclarations spéculatives pour des développements scientifiques.

Par ailleurs, vous découvrirez les preuves indiscutables de la création et en l’occurrence que les formes de vie existent depuis des millions d’années dans leur état complexe et parfait et qu’elles ont survécu sans la moindre altération dans leur structure ou dans leur apparence.
 


 







CRANE DE SINGE

 

Age: 32 millions d'années

Période: Oligocène

Localisation: Qing Dao, Chine

Il n'existe pas de fossile présentant des traits mi-homme, mi-singe. Tous les fossiles exhibés comme preuve de l'évolution se sont tous avérés être, tôt ou tard, des contrefaçons et ont donc dû être retirés par les évolutionnistes eux-mêmes. Il ne reste alors que les scénarios sortis de l'imagination des darwinistes.
Des données concrètes ont validé le fait que les singes ont toujours été des singes et que les hommes ont toujours été humains, la preuve en est ce crâne de singe remontant à 32 millions d'années.














http://mariefemmemusulmaneexemplaire.com/
 

Desktop View