Harun Yahya

Ramadan 2011, 17. jour





 





Nous n'avons assigné comme gardiens du Feu que les anges. Cependant, Nous n'en avons fixé le nombre que pour éprouver les mécréants, et aussi afin que ceux à qui le Livre a été apporté soient convaincus, et que croisse la foi de ceux qui croient, et que ceux à qui le Livre a été apporté et les croyants n'aient point de doute; et pour que ceux qui ont au cœur quelque maladie ainsi que les mécréants disent: "Qu'a donc voulu Allah par cette parabole?" C'est ainsi qu'Allah égare qui Il veut et guide qui Il veut. Nul ne connaît les armées de ton Seigneur, à part Lui. Et ce n'est là qu'un rappel pour les humains.
(Sourate al-Muddattir, 31)






‘Ady Ben Hatem (qu'Allah l'agrée) a dit: "Le Prophète (pbsl) évoqua l’enfer et détourna son visage en implorant Allah de le préserver; puis il évoqua encore l’enfer et détourna son visage en implorant Allah de le préserver… Le Prophète (pbsl) prononça deux ou trois fois la phrase, puis il ajouta: - Préservez-vous de l’enfer ne serait-ce qu’au moyen (de l’aumône) de la moitié d’une datte ou d’une bonne parole." (Rapporté par Al-Boukhari).
 







 

AL-WAHID

L’UNIQUE

 

Et votre Divinité est une divinité unique. Pas de divinité à part lui, le Tout Miséricordieux, le Trés Miséricordieux. (Sourate al-Baqara, 163)
 

Pendant des siècles, les gens incapables de comprendre la grandeur d'Allah ont voué un culte à ce qu'ils considéraient être des entités supérieurs et puissantes, comme le soleil ou les étoiles. En dépit du fait que leur nature soit faible et vulnérable de nature, certains hommes ont osé se proclamer dieux. Dans le Coran, Allah cite l'exemple d'un homme qui débattait avec le Prophète Ibrahim (psl) de l'unicité et de la puissance d'Allah. Le Prophète Ibrahim (psl) lui répondit en ces termes:
 

N'as-tu pas su (l'histoire de) celui qui, parce qu'Allah l'avait fait roi, argumenta contre Abraham au sujet de son Seigneur? Abraham ayant dit: “J'ai pour Seigneur Celui Qui donne la vie et la mort”, “Moi aussi, dit l'autre, je donne la vie et la mort.” Alors dit Abraham: “Puisqu'Allah fait venir le soleil du Levant, fais-le donc venir du Couchant.” L’incroyant resta alors confondu. Allah ne guide pas les gens injustes. (Sourate al-Baqara, 258)
 

Le fait d'adorer d'autres dieux qu'Allah n'est pas une attitude propre aux générations passées, elle est encore en vigueur de nos jours. Les gens d'aujourd'hui n'adorent pas le soleil, des étoiles particuliéres ou d'autres entités de ce genre mais ils vouent un culte à d'autres hommes qui sont aussi vulnérables qu'eux ou à des concepts tels que la beauté, la richesse ou le pouvoir. Ils consacrent leur vie à la quête de la richesse sans jamais se demander si Allah est satisfait d'eux. Ils mettent certaines personnes ou certains objets sur le même plan qu'Allah et lui associent ainsi des égaux.

Etant donné qu'Allah est le Créateur, nul que Lui ne peut faire lever le soleil à l'est, arrêter l'expansion de l'univers ou créer un être humain à partir de rien. Allah est notre seul Dieu, car rien de ce qui existe ne peut Lui être comparable. Le Coran décrit la faiblesse de ceux qui assignent des partenaires Allah comme suit:
 

O hommes! Une parabole vous est proposée, écoutez-la: “Ceux que vous invoquez en dehors d'Allah ne sauraient même pas créer une mouche, quand même ils s'uniraient pour cela. Et si la mouche les dépouillait de quelque chose, ils ne sauraient le lui reprendre. Le solliciteur et le sollicité sont [également] faibles!” (Sourate al-Hajj, 73)

... Dis: “Qui est le Seigneur des cieux et de la terre?” Dis: “Allah”. Dis: “Et prendrez-vous en dehors de Lui, des maîtres qui ne détiennent pour eux-mêmes égales, les ténèbres et la lumière? Ou donnent-ils à Allah des associés qui créent comme Sa création au point que les deux créations se soient confondues à eux? Dis: “Allah est le Créateur de toute chose, et c'est Lui l'Unique, le Dominateur Suprême.” (Sourate ar-Ra‘d, 16)

... O gens du Livre (Chrétiens), n'exagérez pas dans votre religion, et ne dites d'Allah que la vérité. Le Messie Jésus, fils de Marie, n'est qu'un Messager d'Allah, Sa parole qu'Il envoya à Marie, et un souffle (de vie) venant de Lui. Croyez donc en Allah et en Ses messagers. Et ne dites pas “Trois”. Cessez! Ce sera meilleur pour vous. Allah n'est qu'un Dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un enfant. C'est à Lui qu'appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre et Allah suffit comme protecteur. (Sourate an-Nisa, 171)

 


 

 On ne trouve pas de tristesse, de colère, de désespoir, de peur chez le Musulman. Ceux-ci sont illicites pour un Musulman




 

Biomimétique: concept s'inspirant des êtres vivants
 

Il y a certes un enseignement pour vous dans les bestiaux: Nous vous abreuvons de ce qui est dans leurs ventres - [un produit] extrait du [mélange] des excréments [intestinaux] et du sang - un lait pur, délicieux pour les buveurs. (Sourate an-Nahl, 66)

Vous avez certes dans les bestiaux, un sujet de méditation; Nous vous donnons à boire de ce qu'ils ont dans le ventre, et vous y trouvez également maintes utilités; et vous vous en nourrissez. Sur eux ainsi que sur des vaisseaux vous êtes transportés. (Sourate al-Muminune, 21-22)

 

Généralement, avant que les scientifiques ou les experts de la recherche et du développement n'entreprennent de nouveaux projets, ils recherchent des modèles chez les êtres vivants et imitent leurs systèmes et leurs conceptions. En d'autres mots, ils observent et étudient les modèles créés par Allah dans la nature, et s'en inspirent pour développer leurs propres nouvelles technologies.

Cette approche a donné naissance à la biométrique, une nouvelle branche de la science qui cherche à imiter les êtres vivants. Ces derniers temps, cette branche de la science s'applique largement au monde de la technologie. L'utilisation du mot ibrah (apprendre de, conseil, importance, chose importante ou modèle) dans les versets ci-dessus est pleine de sagesse à cet égard.

La biomimétique est une technique qui se réfère à tous les équipements, substances, mécanismes et systèmes que les scientifiques fabriquent en imitant les systèmes présents dans la nature. Actuellement, la communauté scientifique a un besoin accru en de tels équipements, particulièrement dans les domaines de la nanotechnologie, de la robotique, de l'intelligence artificielle, de la médecine et dans l'armée.

La biomimétique (imitation des systèmes vivants) a été avancée pour la première fois par Janine M. Benyus, un écrivain et observateur scientifique du Montana. Cette technique fut plus tard étudiée par beaucoup d'autres personnes et commença à trouver des domaines d'application. Sont listés ci-dessous certains commentaires faits sur la biomimétique.
 
La biomimétique est une discipline qui nous indique que nous avons beaucoup à apprendre de la nature, en tant que modèle, mesure et mentor. Ce que ces chercheurs ont en commun c'est le respect pour les conceptions dans la nature, et l'inspiration qui en découle pour résoudre les problèmes quotidiens des êtres humains.1

David Oakey, stratège en production chez Interface Inc., une société qui utilise la nature pour accroître la qualité de la production ainsi que la productivité, a déclaré:

La nature est mon mentor pour les affaires et la conception, un modèle de vie. Le système de la nature fonctionne depuis des millions d'années… La biomimétique est une façon d'apprendre de la nature.2

Les scientifiques qui commencèrent à encourager la diffusion de cette idée, ont accéléré le rythme de leurs travaux en prenant pour modèles les conceptions incomparables et sans faille dans la nature. Ces conceptions représentent des modèles pour la recherche technologique puisqu'ils fournissent un maximum de productivité en utilisant un minimum de matériel et d'énergie, s'auto-entretiennent, sont respectueux de l'environnement, permettent la fabrication d'appareils silencieux, sont esthétiquement attractifs, résistants et durables. The High Country News, décrit la biomimétique comme étant un "mouvement scientifique" et fit le commentaire suivant:

En prenant pour modèles les systèmes naturels, nous pouvons créer des technologies plus durables que celles que nous utilisons aujourd'hui.3

Janine M. Benyus, qui croyait dans l'imitation des modèles issus de la nature, donna les exemples suivants dans son livre Biomimicry: Innovation Inspired by Nature (Biomimétique: Innovations inspirées par la nature) (Perennial 2002).
 

- Les colibris traversent le Golfe du Mexique avec moins de 3 grammes de réserve de graisse.

- Les libellules sont plus habiles que nos hélicoptères les plus perfectionnés.

- Les systèmes d'air conditionné et de chauffage dans les tertres des termites sont supérieurs en termes d'équipement et de consommation d'énergie, à ceux fabriqués par les êtres humains.

-L'émetteur d'écholocation à haute fréquence d'une chauve-souris est plus efficace et sensible que nos meilleurs systèmes radars.

-Des algues électroluminescentes combinent différents agents chimiques pour illuminer leurs corps.

-Certains poissons et grenouilles de la région arctique ne subissent pas l'effet du gel grâce à un antigel naturel qui protège les organes et prévient la congélation du sang.

-Les caméléons et les seiches changent la couleur de leur peau pour se fondre dans leur environnement.

-Abeilles, tortues et oiseaux s'orientent sans l'aide d'une carte géographique et

-les baleines et les pingouins plongent sans équipement de plongée.

 




Ces étonnants mécanismes et conceptions naturels, dont nous n'avons cités que quelques exemples renferment un potentiel capable d'enrichir la technologie dans des domaines très variés. Ce potentiel devient de plus en plus évident au fur et à mesure que s'accumulent nos connaissances et que s'accroissent les moyens technologiques.

Tous les animaux possèdent de nombreuses caractéristiques étonnantes. Certains ont une forme aérodynamique idéale pour se déplacer dans l'eau, et d'autres emploient des sens qui nous paraissent étrangers. La plupart de ces caractéristiques ont été découvertes par les chercheurs pour la première fois, ou alors n'ont été que récemment découvertes. De temps à autre, il serait nécessaire de rassembler d'importants scientifiques des domaines de l'informatique, de la mécanique, des mathématiques, de la physique, de la chimie et de la biologie pour pouvoir imiter ne serait-ce qu'une seule caractéristique d'un être vivant.

Les scientifiques sont étonnés de découvrir chaque jour qui passe ces structures et systèmes incomparables qu'ils exploitent et s'en inspirent pour développer de nouvelles technologies pour le bien de l'humanité. Conscients que la perfection des systèmes existants et des techniques extraordinaires appliquées par la nature étaient de loin supérieurs à leur propre connaissance et intelligence, ils réalisèrent que leurs propres solutions sont inadaptées aux difficultés existantes, et ont aujourd'hui recours aux concepts qui existent dans la nature pour résoudre des problèmes irrésolus pendant des années. En conséquence, ils atteindront peut-être le succès escompté sous peu. De plus, en imitant la nature, les scientifiques font d'importantes économies en termes de temps, de main d'oeuvre et également à travers une utilisation rationnelle des ressources matérielles.

Aujourd'hui, les progrès de la technologie permettant de découvrir progressivement les miracles de la création et l'utilisation des concepts extraordinaires des êtres vivants, comme dans le cas de la biomimétique, sont au service de l'humanité. Benyus a déclaré: "Agir à la manière de la nature nous donne le potentiel de changer notre façon de faire pousser les cultures, de fabriquer des matières premières, d'exploiter l'énergie, de nous guérir, stocker des informations, et conduire nos affaires."4 Ci-après sont cités quelques-uns des nombreux écrits scientifiques sur ce sujet:

Science is Imitating Nature (La science imite la nature)5

Life's Lessons in Design (Les leçons de la vie dans la conception) 6

Biomimicry: Secrets Hiding in Plain Sight (Biomimétique: les secrets se cachant sous nos propres yeux)7

Biomimicry: Innovation Inspired by Nature (Biomimétique: l'innovation inspirée par la nature)8

Biomimicry: Genius That Surrounds Us (Biomimétique: le génie qui nous entoure)9

Biomimetics: Creating Materials from Nature's Blueprints (Biomimétique: créer des matières selon le schéma directeur de la nature)10

Engineers Ask Nature for Design Advice (Des ingénieurs demandent à la nature des conseils sur la conception)11

Au 19ème siècle, la nature n'était imitée qu'en termes esthétiques. Les artistes et les architectes de l'époque étaient influencés par la nature et en utilisaient les exemples offerts par l'aspect externe des structures pour leurs oeuvres. Ce n'est qu'au 20ème siècle, avec l'étude des mécanismes naturels au niveau moléculaire, que les conceptions extraordinaires dans la nature ont été comprises et qu'on réalisa qu'ils pouvaient être utilisés pour le bienfait des êtres humains. Les scientifiques aujourd'hui apprennent au travers des êtres vivants, comme l'a révélé le Coran il y a 1.400 ans de cela. (Voir Comment la technologie s'inspire de la nature, Harun Yahya)
 

1. Frederick Pratter, "Stories from the Field Offer Clues on Physics and Nature", Christian Science Monitor, www.biomimicry.org/reviews_text.html
2. "Biomimicry", www.bfi.org/Trimtab/spring01/biomimicry.htm
3. Michelle Nijhuis, High Country News, du 6 juillet 1998, vol. 30, no. 13, www.biomimicry.org/reviews_text.html
4. "Biomimicry Explained: A Conversation with Janine Benyus", www.biomimicry.org/faq.html
5. Bilim ve Teknik, août 1994, p. 43.
6. Philip Ball, "Life's lessons in design", Nature 409 (2001) : pp. 413-16, www.nature.com/cgi-taf/DynaPage.taf?file=/
nature/journal/v409
/n6818/full/409413a0_fs.html&filetype=&_UserReference=C0A804EF465069D8A41132467E093F0EDE99.
7. "Biomimicry: Secrets Hiding in Plain Sight", NBL (New Bottom Line) 6, no. 22, du 17 novembre 1997, www.natlogic.com/
resources/nbl/v06/n22.html
8. Janine M. Benyus, Biomimicry: Innovation Inspired by Nature (New York, William Morrow and Company, Inc., 1998), www.biomimicry.org/reviews_text.html
9. Ed Hunt, "Biomimicry: Genius that Surrounds Us", Tidepool, www.biomimicry.org/reviews_text.html
10. Robin Eisner, "Biomimetics: Creating Materials from Nature's Blueprints", The Scientist, 8 juillet 1991,
www.the-scientist.com/yr1991/july/research_910708.html
11. Jim Robbins, "Engineers Ask Nature for Design Advice", New York Times, du 11 décembre 2001.
 


 

Etre modéré
 

Pour être modéré, il faut se comporter selon le Coran: c'est-à-dire, faire ce qui est permis et éviter ce qui est interdit, ce qui nécessite une vision équilibrée. Quand les croyants sont impliqués avec les sociétés profanes, ils ne devraient jamais agir comme le font leurs membres. Les croyants devraient toujours obéir à ce qui a été décrété par le Coran, en restant tempérés dans leur approche.

Cependant, ils doivent agir ainsi quel que soit leur entourage. Dans certaines situations, une attention spéciale doit être prêtée à la bienséance:
 

O vous qui avez cru! N'élevez pas vos voix au-dessus de la voix du Prophète, et ne haussez pas le ton en lui parlant, comme vous le haussez les uns avec les autres, sinon vos œuvres deviendraient vaines sans que vous vous en rendiez compte. (Sourate al-Hujurat, 2)
 

De plus, le risque de se comporter de manière immodérée peut même survenir quand on fait quelque chose de légitime. Car toutes les manières ne conviennent pas à toutes les situations. Une manière de se comporter ou de parler peut quelque fois être "inappropriée" ou "déplacée" bien qu'elle ne soit pas interdite. C'est pourquoi le croyant doit éviter d'être caustique ou indulgent d'un extrême ou de l'autre. Il doit essayer de développer sa personnalité afin de ne pas être nerveux ou très excité, et ne doit jamais se mettre en colère ou se conduire mal. Allah exprime la désapprobation de la conduite qui n'est pas marquée par la modération:
 

Nul malheur n'atteint la terre ni vos personnes, qui ne soit enregistré dans un Livre avant que Nous ne l'ayons créé; et cela est certes facile à Allah, afin que vous ne vous tourmentiez pas au sujet de ce qui vous a échappé, ni n'exultiez pour ce qu'Il vous a donné. Et Allah n'aime point tout présomptueux plein de gloriole. (Sourate al-Hadid, 22-23)
 


 

Des machines volantes: les libellules
 

La libellule possède des capacités à voler parfaites, à tel point qu'elle peut s'arrêter soudainement et commencer à voler dans la direction opposée à n'importe quelle vitesse ou dans n'importe quelle direction. De plus, elle peut rester immobile dans l'air dans une position appropriée pour attaquer sa proie. Elle peut aussi la dépasser en réalisant des virages agiles. Ces capacités de manœuvre de la libellule ont fourni l'inspiration pour les hélicoptères, les produits de la technologie moderne.

Le corps d'une libellule a une structure hélicoïdale enveloppée d'un manteau métallique. La libellule, qui peut avoir des couleurs variées, du bleu profond au marron, possède deux paires d'ailes sur son dos, une paire à l'avant et une paire à l'arrière. Les ailes travaillent d'une façon coordonnée. En d'autres termes, quand les deux ailes de devant s'élèvent, les deux ailes à l'arrière s'abaissent. Le mouvement des ailes est accompli par les mouvements de deux groupes opposés de muscles. Une extrémité des muscles est attachée à des extensions dans le corps ayant la forme d'un levier. Quand un groupe de muscles se contracte et provoque l'élévation d'une paire d'ailes, l'autre groupe de muscles se relâche d'autant et provoque l'abaissement de la seconde paire d'ailes. En fait, les hélicoptères qui sont produits en utilisant les libellules comme modèle descendent et montent en utilisant le même principe.

Le vol parfait des libellules est réalisé par ces quatre grandes ailes indépendantes portant le poids de son corps. Cette caractéristique permet à l'insecte de réaliser des manœuvres soudaines, d'augmenter sa vitesse et de voler à une vitesse qui peut atteindre 10 mètres par seconde.1

La portée de la vue des libellules, qui peuvent réaliser des manœuvres brusques à très haute vitesse, est aussi parfaite. L'œil de la libellule est considéré, dans le milieu scientifique, comme l'œil d'insecte le plus délicat au monde. Chacun de ses yeux possède 30.000 cristallins individuels. Les yeux ressemblent à deux hémisphères recouvrant la moitié de sa tête, et ils fournissent à l'insecte un champ de vision très large. Avec ces yeux extraordinaires, la libellule peut pratiquement voir ce qui se passe dans son dos.2

On vient de le voir, la libellule possède un système individuel parfaitement structuré. La moindre défaillance dans une partie de ces systèmes rendra les autres systèmes inefficaces. Cependant, tous les systèmes ont été créés parfaitement et la créature survit grâce à eux. La conception unique de la libellule appartient à Allah. Il a la connaissance de toute la création.
 

1.    Science et Vie, no.931, p.5  
2.    http://www.cs.tut.fi/~hirvone2/Dragonfly.html
 


 

La supercherie de l'ancêtre commun des darwinistes
 

Les darwinistes qui sont embarrassés par la théorie qu’ils adoptent, essayent maintenant de dissimuler l’idée que “nous sommes descendus des singes”. Ils essayent de protéger Darwin en disant “Darwin n’a jamais dit que nous étions descendus des singes, mais il s’est référé à un ancêtre commun”. Les publications darwinistes ont également adopté cette supercherie et commencé à faire des effets de manchettes ridicules telles que “les singes sont nos cousins, plutôt que nos ancêtres”. Les darwinistes ont commencé à inventer de nouvelles choses à cause de leurs assertions illogiques, mais celles qu’ils ont inventées leur ont fait encore  de honte.

Nous faisons appel aux darwinistes qui adoptent cette assertion:

Vous vous mettez vous-même dans l’embarras en disant  que “l’ancêtre (imaginaire) des êtres humains n’est pas un singe, mais un ancêtre commun”. Ce que vous décrivez n’est-il pas un être qui ressemble beaucoup à un singe? Et, selon vos revendications, cette forme de vie ressemble-t-elle à un singe ou non? Il paraît qu’elle lui ressemble. Dans ce cas-là, qu’importe qu’il s’appelle un singe ou autrement? Ne vous référez-vous pas à un animal sauvage ressemblant à un être humain? Afin que vous sentiez soulagés nous pouvons l’appeler “minge” plutôt. Mais le fait de l’appeler “minge” rendra-t-il vos revendications moins ridicules?

Abandonnez votre démagogie! C’est une idée complètement primitive. Déclarer qu’une créature semblable à un singe est un “ancêtre commun” et dire que “nous sommes en fait descendus d’un ancêtre commun, non pas des singes” est totalement humiliant. Les gens appellent cet être imaginaire et étrange dont vous parlez, un “singe”. Cette forme de vie ressemble à un gorille, à un chimpanzé ou à un primate. Mais le terme utilisé généralement pour la décrire est “singe”. Il n’est pas question d’ignorer que c’est juste un mot quelconque utilisé pour décrire un être et dire que “nous n’avons jamais dit une telle chose”. Il y a eu un grand nombrede singes ressemblant aux êtres humains. Par exemple, l’espèce de singe définie comme l’Homo habilis, ressemble beaucoup structuralement aux êtres humains. Mais c’est un singe complet, qui est couvert de poils, qui s’attaque à tout ce qui l’entoure avec ses dents aiguës, qui se nourrit même des membres de sa propre espèce? En d’autres mots, c’est un animal. Le fait qu’il ressemble aux êtres humains sous certains respects ne change pas cette vérité.

L’homme, est un être totalement différent.

L’homme est un être doté de raison et de conscience, qui voit et perçoit des images, qui réfléchit et exprime ses opinions concernant ceux-ci, en d’autres termes L’HOMME EST UNE ENTITE POURVUE D’UNE AME.

Pour qu’un être vivant soit un “homme”, il doit être une entité dotée d’une âme capable de dire “je” et qui est consciente de sa propre existence. Même si une âme était accordée à un chat, cette entité serait un être humain sous forme de chat. Ce qui rend les humains différents des autres êtres vivants est le fait qu’ils possèdent une âme. N’ignorez pas ce fait!
           
Il y a eu un grand nombre de singes ressemblant aux êtres humains. Le fait qu’ils ressemblent aux êtres humains dans certains points n’altère en rien ce fait : ce qui rend les êtres humains différents des autres êtres vivants est qu’ils possèdent une âme.
 




 





Les darwinistes utilisent la même tactique pour mal interpréter le sujet de “hasard”!

Les darwinistes;

Votre tactique de mal interpréter le sujet de "l'ancêtre singe" imaginaire est la même que  celle utilisée pour interpréter le sujet de "hasard"! Le darwinisme est une croyance hérétique qui dénie totalement la création, le Créateur (Allah en est sûrement au-dessus) et renie ainsi toute la conscience, la raison et le dessein chez les êtres vivants. Par conséquent il attribue tout aux coïncidences aveugles et aux phénomènes sans but et incontrôlés. Bien que le darwinisme n’ait aucune autre explication à offrir, et que toutes les déclarations des darwinistes se basent sur le hasardet que leurs considérations basées sur le hasard  apparaissent dans toutes leurs publications, ils disent quand même, "nous n'avons pas fait référence au hasard". C'est explicitement se référer et faire allusion au hasard par un autre nom.

N'essayez-pas de changer le nom du hasard de la même façon que vous essayez de changer le nom de "l'ancêtre singe" imaginaire. Comme vous vous dégradez quand vous dites "nous sommes descendus des singes", vous vous humiliez aussi quand vous dites "cela s'est produit par hasard". C'est pourquoi vous essayez de modifier le nom de ce non-sens et vous dites, "nous n'avons jamais parlé" de hasard. Et quand on vous demande si "tous ces phénomènes sont sous le contrôle 'd'une conscience, d'une intelligence", vous direz encore, "Non".

C'est une supercherie. Une chose existe ou n'existe pas. Il y a une tasse sur la table, ou il n'y en a pas. Il n'y a pas une troisième possibilité. Pour cette raison vous devez mettre un terme à votre démagogie. Toute l'humanité s'étonne que vous vous humiliiez aussi puérilement.

Il y a un fait important: les gens ne peuvent plus être leurrés par les tromperies darwinistes. Les gens ne vous trouvent pas satisfaisants et convaincants quand vous dites: "D'accord, ce n'est pas un singe, mais un ancêtre commun." Ces explications confirment le fait que nous avons déjà montré et décrit des centaines de fois: c’est que les darwinistes ne possèdent rien d'autre que la démagogie.

Plus il y a de tels exemples, mieux les gens peuvent voir les méthodes avec lesquelles les darwinistes les ont trompés depuis plusieurs années. Les gens croient beaucoup plus qu'auparavant que le darwinisme est un mensonge. Pour cette raison, ce qu'il faut faire est d’admettre cette situation et agir à la lumière de ces faits scientifiques. Admettre que le darwinisme a été réfuté et expliquer aux gens la vérité. Comme toutes les autres entités sur terre, les êtres humains ont été créés par la volonté et l'ordre de notre Seigneur. Ce qui rend les êtres humains est l'âme que le Tout Puissant Allah leur a accordée. Rien sur la Terre ou dans l’univers ne peut agir en dehors de la permission d'Allah. Par conséquent il est impossible qu'il y ait une coïncidence n'importe où dans l'univers, pas même dans un seul atome. Chaque entité manifeste en elle-même la puissance, le pouvoir et l'art d'Allah, le Seigneur des mondes. C'est une création supérieure, sans pareil et parfaite.
 

Allah Qui a créé sept cieux et autant de terres. Entre eux [Son] commandement descend, afin que vous sachiez qu'Allah est en vérité Omnipotent et qu'Allah a embrassé toute chose de [Son] savoir.  (Sourate at-Talaq, 12)    
 


 







FOUGERE (positif et négatif)

 

Age: 300 millions d’années

Période: Carbonifère

Localisation: Mazon Creek, Illinois, Etats-Unis

Les découvertes paléontologiques démontrent que les fougères, comme le reste des êtres vivants, ne sont pas issues de l’évolution, mais qu’au contraire elles furent créées. Nombre de scientifiques contemporains reconnaissent que les archives fossiles contribuent à valider la création plutôt que l’évolution et que l’existence des formes de vie intermédiaires se cantonne à l’imagination des évolutionnistes. L’évolutionniste Hoimar von Ditfurth, auteur d’Im Anfang war der Wasserstoff dit:

“Lorsque nous regardons en arrière, nous voyons qu’il est inutile d’être surpris par notre échec à trouver une quelconque forme intermédiaire recherchée de façon quasi-douloureuse. Parce que selon toutes les probabilités, une telle étape intermédiaire n’a jamais existé.”

Ce fossile de fougère datant de 300 millions d’années vient corroborer le commentaire de von Ditfurth.














http://www.la-matiere-est-une-illusion.com/
 

Desktop View