Harun Yahya

Ramadan 2011, 16. jour





 




Dis: "La mort que vous fuyez va certes vous rencontrer. Ensuite vous serez ramenés à Celui qui connaît parfaitement le monde invisible et le monde visible et qui vous informera alors
de ce que vous faisiez."
(Sourate al-Jumua: 8)






Le Prophète (pbsl) a dit: "Le Croyant au moment où vient la mort et quand on lui énonce les faveurs et les grâces divines, n’aime rien autant que ce qui l’attend, alors il aspire à rencontrer Allah et Allah veut le rencontrer." (Rapporté par Al-Boukhari)








AS-SALAM

LA PAIX

 

C'est Lui, Allah. Nulle divinité que Lui; le Souverain, le Saint, le Pacifique, le Rassurant, le Prédominant, le Tout-Puissant, le Contraignant, le Superbe. Gloire à Allah! Il transcende ce qu'ils [les polythéistes] Lui associent. (Sourate al-Hashr, 23)
 

Allah a annoncé la bonne nouvelle du paradis éternel aux croyants. Il y a un point qu'on oublie souvent: ces serviteurs ne seront pas récompensés seulement dans l'au-delà, leur rétribution commence dés ce monde, ainsi que l'indique le verset suivant:
 

Tout ce que vous possédez s'épuisera, tandis que ce qui est auprès d'Allah durera. Et Nous récompenserons ceux qui ont été constants en fonction du meilleur de ce qu'ils faisaient. Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne œuvre tout en étant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie. Et Nous les récompenserons, certes, en fonction des meilleures de leurs actions. (Sourate an-Nahl, 96-97)
 

Cette vie de félicité dans les deux mondes correspond à la manifestation de l'attribut divin as-Salam à l'égard de Ses sincères serviteurs. Un croyant qui se dévoue à Allah et fait le bien pour obtenir Son agrément retournera auprès de Son Seigneur “... satisfaisant et satisfait”. (Sourate al-Fajr, 28) Allah décrit la récompense qui attend Ses bons serviteurs dans l'au-delà en ces termes:
 

Le paradis sera rapproché à proximité des pieux. “Voilà ce qui vous a été promis, [ainsi qu'] à tout homme plein de repentir et respectueux [des prescriptions divines] qui redoute le Tout Miséricordieux bien qu'il ne Le voit pas et qui vient [vers Lui] avec un cœur porté à l'obéissance. Entrez-y en toute sécurité.” Voilà le jour de l'éternité! Il y aura là pour eux tout ce qu'ils voudront. Et auprès de Nous il y a davantage encore. (Sourate Qaf, 31-35)
 

As-Salam est aussi la salutation qu'Allah adressera aux gens du paradis. Dans la sourate Ya Sin, au verset 58, Allah dit: “‘Paix!’ Parole d’un maître miséricordieux.” C'est là la plus grande récompense que les croyants puissent obtenir car il est dit que:
 

Ceux-là auront pour récompense un lieu élevé [du paradis] à cause de leur endurance, et ils y seront accueillis avec le salut et la paix. (Sourate al-Furqan, 75)
 



La base du communisme et du fascisme est le darwinisme




 

Les phases de développement des organes humains
 

C'est Lui Qui a créé à votre intention l'ouïe, la vue et le coeur; vous n'en êtes guère reconnaissants. (Sourate al-Muminune, 78)

Et Allah vous a fait sortir des entrailles de vos mères ignorants de tout et vous a accordé l'ouïe, la vue et le coeur afin que vous soyez reconnaissants. (Sourate an-Nahl, 78)

Dis-leur: "A votre avis, si Allah vous avait ôté l'ouïe et la vue et qu'Il ait apposé sur vos coeurs, quelle divinité, en dehors d’Allah, vous en aurait rendu l'usage?..." (Sourate al-Anam, 46)

En effet, Nous avons créé l'homme d'une goutte de sperme mélangé pour le mettre à l'épreuve. Nous l'avons fait entendant et voyant. (Sourate al-Insan, 2)

 








Les informations récentes concernant le développement des organes du bébé dans le ventre de la mère sont en parfaite harmonie avec les versets du Coran.





Les versets ci-dessus font référence à un certain nombre de sens attribués par Allah aux êtres humains. Ces sens sont toujours mentionnés dans un ordre spécifique dans le Coran: l'ouïe, la vue, la sensation et la compréhension.

Dans un article publié dans Journal of the Islamic Medical Association, le Dr Keith Moore déclare que durant le développement du fœtus, l'œil commence à se former une fois que l'oreille interne a terminé sa première phase de formation. Il a déclaré aussi que le cerveau, qui est le centre de la sensation et de la compréhension, commence sa phase de développement après celle de l'oreille et des yeux.1

Les oreilles du fœtus commencent à se développer dès le 22ème jour de grossesse et deviennent complètement fonctionnelles dès le quatrième mois. Après cela, le fœtus peut entendre des sons dans le ventre de sa mère. Pour cette raison, le sens de l'ouïe se développe avant les autres fonctions vitales chez un nouveau-né. L'ordre présenté dans le Coran est frappant de ce point de vue.
 

1.    Kazi, 130 Evident Miracles in the Qur'an, pp. 78-79
 


 

Rien ne doit être plus cher qu’Allah, Son messager et la lutte pour Sa cause
 

La seule obligation d'un croyant est de servir Allah. La seule et unique raison de notre existence est d'être Ses serviteurs. Une vie basée sur n'importe quel autre raisonnement signifie la dénégation de la religion et l'adoration d'idoles en plus d’Allah, ce qui mènera en fin de compte à l'enfer.

En d'autres mots, la vie n'est qu'un outil pour un croyant. Il considère chaque moment de sa vie comme un moyen de s'approcher d’Allah et de servir Sa cause. Si cet outil se transforme en but – ce qui est vrai pour les incrédules – il se trouvera bientôt en grand danger.

Les croyants ne vivent que pour servir Allah, et pour cela ils ont abandonné le monde. Allah explique cela comme suit:
 

Certes, Allah a acheté les croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du paradis. Ils combattent dans le sentier d’Allah: ils tuent, et ils se font tuer. C'est une promesse authentique qu'Il a prise sur Lui-même dans la Thora, l'Evangile et le Coran. Et qui est plus fidèle qu’Allah à son engagement? Réjouissez-vous donc de l'échange que vous avez fait: Et c'est là le très grand succès. (Sourate at-Tawbah, 111)
 

Les croyants ont donné leurs vies et leurs biens à Allah et n'ont plus aucun titre. Leurs vies sont menées selon ce qu’Allah ordonne. Si Allah leur offre un bienfait, ils Lui sont reconnaissants, et quand Il leur ordonne de se battre pour Sa cause, ils n’hésitent pas à le faire, même s'ils savent qu'ils courent à leur mort.

De tels croyants ne se dérobent à aucune forme de sacrifice de soi et rien sur terre ne peut les empêcher de se battre pour la cause d’Allah. Ils sont capables de laisser derrière eux tous les merveilleux bienfaits d’Allah et peuvent abandonner leur vie sans aucune hésitation. Au contraire, le comportement opposé est le signe qu'ils n'ont pas donné leurs biens et leur vie à Allah. Un tel manque dans leur foi sera inscrit contre eux dans la vie à venir.
 

Dis: "Si vos pères, vos enfants, vos frères, vos épouses, vos clans, les biens que vous gagnez, le négoce dont vous craignez le déclin et les demeures qui vous sont agréables, vous sont plus chers qu’Allah, Son messager et la lutte dans le sentier d’Allah, alors attendez qu’Allah fasse venir Son ordre. Et Allah ne guide pas les gens pervers." (Sourate at-Tawbah, 24)
 

Cette foi était si forte parmi les compagnons du Prophète Mohammed (pbsl) qu'ils n'ont jamais refusé de se battre, et que certains d'entre eux pleuraient quand ils n'avaient pas l'opportunité de se battre aux côtés de Mohammed. Dans le verset ci-dessous, Allah explique la différence entre le sincère et l'hésitant:
 

Nul grief sur les faibles, ni sur les malades, ni sur ceux qui ne trouvent pas de quoi dépenser (pour la cause d’Allah), s'ils sont sincères envers Allah et Son messager. Pas de reproche contre les bienfaiteurs. Allah est pardonneur et miséricordieux. (Pas de reproche) non plus à ceux qui vinrent te trouver pour que tu leur fournisses une monture et à qui tu dis: "Je ne trouve pas de monture pour vous." Ils retournèrent les yeux débordant de larmes, tristes de ne pas trouver de quoi dépenser. Il n'y a de voie (de reproche à), vraiment, que contre ceux qui demandent d'être dispensés, alors qu'ils sont riches. Il leur plaît de demeurer avec celles qui sont restées à l'arrière. Et Allah a scellé leurs cœurs et ils ne savent pas. (Sourate at-Tawbah, 91-93)
 


 

Cette électricité ne nous électrocute pas, elle nous fait vivre!
 


En relation avec ce sujet, Gerald L. Schroeder dit:

"Le processus de transfert d’informations biologiques est un fait épatant. Si nous voulions prendre en main, ne serait-ce qu’une partie de ces évènements en chaîne, comment le cerveau pourrait-il représenter un monde en trois dimensions à partir d’une image en deux dimensions reflétée sur la rétine? Car l’image est transformée en une série de stimulations électriques et chacune de ces dernières ont différents voltages. D’où le cerveau a-t-il eu cette intelligence?"

De même notre corps ne peut pas fonctionner sans cette énergie électrique. L’électricité a une importance vitale pour que chacun de nous puisse continuer sa vie, parler, faire des mouvements et réaliser ses désirs. Dans le cas contraire, une personne sera soit paralysée, soit elle mourra. Car si il n’y avait pas d’électricité, toutes les activités vitales s’arrêteraient. L’homme est un être qui communique grâce à l’électricité, qui bouge grâce à l’électricité et qui utilise ses cinq sens avec l’électricité. Même si une personne ne s’aperçoit nullement de cela, à partir du moment où elle vient au monde, elle commence à voir grâce à des mécanismes qui sont entièrement reliés à l’énergie électrique. Grâce à ces derniers, elle commence à reconnaître son environnement et à se développer.

Ceci est la raison pour laquelle on pratique en premier un choc électrique à un malade dont le cœur s’est arrêté et qui est sur le point de mourir. Pour qu’un malade dans cette situation aille mieux, on ne lui donne pas de médicaments, de vitamines ou une substance nutritive quelconque.

Alors qu’il y a de très nombreuses substances qui profitent au corps, pour que le cœur fonctionne, il est nécessaire d’accorder la priorité à l’électricité.

Car lorsque le système électrique du corps ne fonctionne plus pour une raison quelconque ou bien lorsqu’il faut le réactiver, rien ne peut prendre la place de l’électricité.

En disant que dans les corps de tous les êtres vivants, il y a de l’électricité qui circule, le neuroscientifique Rodolfo Llinas de la faculté de médecine à l’Université de New York a exprimé ceci:

’’En outre, l’utilisation de l’électricité dans notre corps est ininterrompue. Même lorsque nous nous reposons, le flux des signaux électriques continue dans notre corps. Ces petits signaux électriques sont produits continuellement à des fréquences de l’ordre du millième de seconde. En moyenne, les outils électriques ont une durée de vie de 10-20 ans. Et même, la plupart du temps, il faut les réparer beaucoup plus tôt, il faut changer leurs pièces. Alors que le corps humain – en dehors des situations exceptionnelles - présente une activité électrique sans interruption tout au long d’une vie, et ce sans se reposer, sans se fatiguer.

Comme le souligne Schroeder, le fait que les signaux électriques transportent les informations de façon codée et qu’elles soient ensuite interprétées dans notre cerveau exactement comme la matière qui se trouve dans le monde extérieur, est le produit d’une intelligence supérieure. L’expression de l’auteur: ‘’D’où a-t-il eu cette intelligence?’’ attire l’attention sur le vrai Possesseur de l’Intelligence sur Lequel nous somme informés comme suit dans le Coran:
 

Dis: "Qui vous attribue de la nourriture du ciel et de la terre? Qui détient l'ouïe et la vue, et qui fait sortir le vivant du mort et fait sortir le mort du vivant, et qui administre tout?" Ils diront: "Allah". Dis alors: "Ne le craignez-vous donc pas?" Tel est Allah, votre vrai Seigneur. Au delà de la vérité qu'y a-t-il donc sinon l'égarement? Comment alors pouvez-vous, vous détourner?" (Sourate Yunus, 31-32)
 

Le Possesseur de l’intelligence est certes Allah le Tout-Puissant!
 


 

Le mythe de l'homologie
 

Les similitudes structurelles qui existent entre les différentes espèces sont appelées "homologie" en biologie. Les évolutionnistes tentent de présenter ces similitudes comme preuves de l'évolution.

Darwin pensait que les créatures avec des organes similaires (homologues) partageaient une relation évolutive les unes avec les autres et que ces organes avaient sûrement été hérités d'un ancêtre commun. Selon son hypothèse, les pigeons et les aigles avaient des ailes. Donc, les pigeons, les aigles et tous les autres oiseaux munis d'ailes étaient supposés avoir évolué à partir d'un seul ancêtre commun.

L'homologie est un argument trompeur avancé sur la base d'une preuve unique, en l'occurrence la ressemblance physique. Cet argument n'a jamais été vérifié par la moindre découverte concrète depuis l'époque de Darwin. Personne n'a jamais découvert dans une couche terrestre un fossile de cet ancêtre commun imaginaire des créatures dont les structures sont homologues. En outre, les questions suivantes nous démontrent clairement que l'homologie ne fournit pas la moindre preuve que l'évolution a réellement eu lieu.

1- La découverte d'organes homologues chez des créatures appartenant à des espèces complètement différentes, parmi lesquelles les évolutionnistes n'ont jamais réussi à établir la moindre relation évolutive;

2- Les codes génétiques de certaines créatures qui partagent des organes homologues sont complètement différents les uns des autres.

3- Le développement embryonnaire des organes homologues chez des créatures différentes est complètement différent.

Ces points méritent qu'on s'y attarde un instant.

Des organes similaires chez des espèces totalement différentes

Il existe un grand nombre d'organes homologues que partagent des espèces différentes et parmi lesquelles les évolutionnistes n'arrivent pas à établir une relation évolutive. Par exemple, les ailes; hormis les oiseaux, nous trouvons des ailes chez les chauves-souris, qui sont des mammifères, chez les insectes voire chez certains dinosaures, qui sont des reptiles éteints depuis longtemps. Les évolutionnistes n'énoncent pas la moindre relation ou lien de parenté entre ces quatre catégories animales.

De plus, il est étonnant de constater la ressemblance et la similitude structurelle observées dans les yeux des diverses créatures. Par exemple, la pieuvre et l'homme sont deux espèces extrêmement différentes et il est invraisemblable de parler d'une relation évolutive entre les deux. Ceci dit, les yeux sont similaires chez les deux espèces sur le plan de la structure et de la fonction. Les évolutionnistes ne prétendent pas pour autant que l'homme et la pieuvre descendent du même ancêtre alors qu'ils ont des yeux similaires. Plusieurs autres exemples confirment que l'hypothèse proposée par les évolutionnistes, en l'occurrence que les "organes homologues prouvent que les espèces vivantes ont évolué à partir d'un même ancêtre", n'a aucune base scientifique.

A vrai dire, les organes homologues doivent davantage poser un problème pour les évolutionnistes. Les confessions de Frank Salisbury, le célèbre évolutionniste, ont révélé à quel point le fait que des espèces totalement différentes arrivent à avoir des yeux similaires constitue une impasse au concept de l'homologie.

"Même quelque chose aussi complexe que l'œil est apparue à plusieurs reprises; par exemple chez les calamars, les vertébrés et les arthropodes. Il est assez problématique de justifier l'apparition de tels organes une fois, mais rien que de penser que cette hypothèse est reprise plusieurs fois selon la théorie synthétique me donne le vertige."1

Il existe plusieurs créatures qui, malgré leur apparence similaire, ne peuvent prouver l'existence de relations évolutives. Deux taxa mammifères, placentaires et marsupiaux, en sont un exemple. Les évolutionnistes reconnaissent que ces groupes de mammifères se sont séparés lors de la période initiale et se sont par la suite développés indépendamment l'un de l'autre. Toutefois, il existe plusieurs créatures dont l'apparence est similaire à ces deux taxa, qui sont considérés totalement distincts. Les biologistes américains, Dean Kenyon et Percival Davis écrivent:

"Selon la théorie de Darwin, le modèle des loups, des chats, des écureuils, des cochons, des taupes et des rats ont tous évolué à deux reprises: une fois chez les mammifères placentaires puis de manière indépendante chez les marsupiaux. Cela nous entraîne à dire que le processus aléatoire et incontrôlé de mutation et de sélection naturelle tombe sur des caractéristiques identiques plusieurs fois chez des organismes très éloignés les uns des autres."2

De telles similitudes extraordinaires, que les biologistes évolutionnistes n'arrivent pas à accepter comme des exemples "d'homologie", démontrent que des organes similaires ne constituent pas une preuve corroborant la thèse de l'ancêtre commun.
 

1.    Frank Salisbury, "Doubts About the Modern Synthetic Theory of Evolution", American Biology Teacher, septembre 1971, p. 338.
2.    Dean Kenyon & Percival Davis, Of Pandas and People: The Central Question of Biological Origins (Dallas: Haughton Publishing, 1993), p. 33.
 


 







CRANE DE ZEBRE

 

Age: 70 à 40 millions d’années

Période: Crétacé - Eocène

Localisation: Quang Xi, Chine

Les fossiles de formes intermédiaires recherchés par les évolutionnistes n’ont jamais été mis au jour. Pourtant chaque jour apporte son lot de nouveaux fossiles révélant le fait de la création, comme par exemple ce crâne de zèbre fossilisé. Sa structure dentaire et maxillaire s’avère identique à celle des zèbres d’aujourd’hui, ce qui confirme une fois de plus que la théorie de l’évolution est un grave mensonge et qu’Allah est le Créateur de tous les êtres vivants.














http://www.lacraintedallah.com/
 

Desktop View