Harun Yahya

Ramadan 2011, 15. jour





 




Et commettrez-vous toutes sortes de malfaisances dans vos assemblées?" Mais son peuple ne fit d'autre réponse que: "Fais que le châtiment d'Allah nous vienne, si tu es du nombre
des véridiques."
(Sourate al-'Ankabut, 29)






D'après Ibn Mas'oûd (qu'Allah l'agrée) , le Prophète (pbsl) a dit: "La sincérité mène aux œuvres de bien et les œuvres de bien mènent au paradis… Le mensonge mène aux mauvaises actions (à la rébellion contre Allah) et les mauvaises actions mènent à l'enfer… (Al-Boukhâri, Mouslim)








AL-JABBĀR

L’ IRRÉSISTIBLE, LE CONTRAIGNANT/ L’OMNIPOTENT

 

C’est Lui, Allah. En dehors de Qui il n'y a point de divinité; Il est le Souverain, le Saint, le Pacifique, le Protecteur, l'Arbitre Suprême, le Puissant, l'Irrésistible, le Superbe. Gloire à Allah! Il est bien au dessus de ce qu'on peut Lui associer! (Sourate al-Hashr, 23)


Les incroyants expriment leur arrogance et leur rejet d'Allah en prétendant qu'ils existent indépendamment de Lui et en s'appropriant certaines de Ses caractéristiques. Mais s'ils prenaient le temps de réfléchir juste une petite seconde à leurs propos, ils verraient bien qu'ils ne sont pas venus à l'existence de par leur volonté, ne savent pas quand ils vont mourir et n'ont pas leur mot à dire concernant le moindre de leurs traits physiques. Ils se rendraient compte alors que tout ce qu'ils possèdent, y compris leur propre corps, est éphémère et finit par disparaître. Tout cela montre que l'humanité est faible et ne peut rien posséder ni contrôler réellement. Une méditation plus poussée sur cette question rendra cette conclusion encore plus évidente.

Dans ces conditions, on voit bien que faire montre d'arrogance envers notre Seigneur et Créateur est déraisonnable et dangereux à la fois. Nous devons absolument comprendre qu'Allah est le Tout-Puissant et qu'Il a tout créé à partir de rien, qu’Il assigne à chacun ses caractéristiques et satisfait ses besoins, qu'Il peut tous nous saisir s'Il le veut et que tout être est voué à la mort alors que Lui seul existe de toute éternité. Une fois que l'on a compris tout cela, l'on se doit de se soumettre à notre Maître car de toute façon, Allah a le pouvoir de faire plier les rebelles devant Lui à tout instant.

Allah a cité l'exemple des Gens du jardin à titre de leçon pour les croyants. L'un de ces hommes, grisé par ses biens et sa réussite, finit par reconnaître ses torts grâce au nom al-Jabbar, et confessa ses péchés. Voici le récit qu'en fait le Coran, relatant ce qui lui est arrivé alors qu'il s'était juré de faire sa récolte au matin:
 

Une calamité de la part de ton Seigneur tomba dessus pendant qu'ils dormaient, et le matin, ce fut comme si tout avait été rasé. (Sourate al-Qalam, 19-20)

Puis, quand ils le virent [le jardin], ils dirent: “vraiment, nous avons perdus notre chemin, Ou plutôt nous somme frustrés”. Le plus juste d'entre eux dit: “Ne vous avais-je pas dit: Si seulement vous avez rendu gloire à Allah!” Ils dirent: “Gloire à notre Seigneur! Oui, nous avons été injustes.” Puis ils s'adressèrent les uns aux autres, se faisant des reproches. Ils dirent: “Malheur à nous! Nous avons été des rebelles. Nous souhaitons que notre Seigneur nous le remplace par quelque chose de meilleur. Nous désirons nous rapprocher de notre Seigneur.” Tel fut le châtiment; et le châtiment de l'au-delà est plus grand encore, si seulement ils savaient! (Sourate al-Qalam, 26-33)

 



Le Musulman ne ressent pas la peur de la mort, il voit la mort comme une belle réjouissance





La programmation dans les gènes
 

Comment Allah l'a-t-Il créé? D'une goutte de sperme. Il l'a créé et Il a fixé son destin; puis Il a rendu son chemin facile. (Sourate Abasa,18-20)
 

Le mot arabe qaddara traduit par "a fixé (son destin)" dans le verset ci-dessus, vient du verbe qadara. Il se traduit par "arrangement, présentation, planification, programme, vision du futur, inscription de tout dans la destinée (par Allah)".
 








La molécule d’ADN est constituée de 4 types de nucléotides, l’un à la suite de l’autre selon différentes séquences. Les séquences de ces molécules correspondent aux données qui détermineront la production et la structure de toutes les protéines utilisées par les êtres vivants. Les protéines exploitent ces données, soit seules soit sous des formes complexes, pour réaliser de nombreuses activités cellulaires.





Lorsque le spermatozoïde féconde l'ovule, les gènes des parents se combinent pour déterminer les caractéristiques physiques du bébé. Chacun de ces milliers de gènes a une fonction spécifique. Ce sont les gènes qui déterminent la couleur des yeux et des cheveux, la taille, les traits du visage, la forme du squelette et les détails innombrables des organes internes, du cerveau, des nerfs et des muscles. En plus de toutes les caractéristiques physiques, des milliers d'autres processus ont lieu au niveau des cellules et du corps, et en réalité l'ensemble des systèmes est enregistré dans les gènes. Par exemple, que la pression sanguine d'une personne soit généralement haute, basse ou normale, dépend des données contenues dans les gènes.

La première cellule qui se forme lorsque le spermatozoïde et l'ovule fusionnent contient aussi la première copie de la molécule ADN qui va porter le code dans chaque cellule du corps, et ce jusqu'à la mort de la personne. L'ADN est une molécule de taille considérable. Elle est soigneusement protégée à l'intérieur du noyau de la cellule et constitue une véritable banque de données du corps humain car renferme les gènes que nous avons mentionnés plus haut. La première cellule, l'œuf fécondé, se divise ensuite et se multiplie grâce au programme intégré dans l'ADN. Les tissus et les organes commencent à se former: c'est le début d'un être humain. La coordination de cette structure complexe est rendue possible grâce à la molécule d'ADN. C'est une molécule constituée d'atomes de carbone, de phosphore, d'azote, d'hydrogène et d'oxygène.
 
Le volume d'information contenu dans l'ADN est d'une taille prodigieuse. Une seule molécule d'ADN humain renferme assez d'information pour remplir une encyclopédie d'un million de pages ou pour en remplir environ 1.000 volumes. Cela revient à dire que le noyau de chaque cellule contient assez d'informations pour remplir une encyclopédie d'un million de pages; ces informations permettent le contrôle de toutes les fonctions du corps humain sans exception. A titre comparatif, l'Encyclopédie Britannica composée de 23 volumes, l'une des plus importantes sources d'information au monde, ne possède que 25.000 pages. Et pourtant, une molécule située dans le noyau, lui-même beaucoup plus petit que la cellule microscopique qui l'abrite, contient une banque de données 40 fois plus importante en volume que la plus grande encyclopédie au monde ! Ce qui revient à dire qu'il s'agit d'une immense encyclopédie en 1.000 volumes, unique et n'ayant pas d'équivalent dans le monde. C'est un miracle de création à l'intérieur de notre organisme, pour lequel les évolutionnistes et les matérialistes ne peuvent avancer aucune réponse, aucune explication.

En songeant au fait que la structure de l'ADN n'a été découverte qu'en 1953 par Francis Crick, il est véritablement surprenant que le Coran parle d'un "programme génétique" à une époque, où comme nous l'avons déjà dit, les connaissances humaines étaient vraiment limitées. Jusqu'à la fin du 19ème siècle, les généticiens étaient incapables de cerner cet aspect, et ces faits remarquables vont encore une fois, dans le sens du Coran et du caractère irréfutable de sa nature divine. (Voir Le miracle de la création dans l'ADN, Harun Yahya, Edition Sana, Paris, 2003)
 


 

Pas d'amour pour les incroyants
 

Afin de vivre avec la moralité du Coran, on doit complètement renoncer à la culture et aux valeurs morales de la société ignorante. Une des premières choses auxquelles il faut renoncer est la compréhension de l'amour dans une société profane.

Dans une société profane, toutes les relations et l'amour sont basés sur des intérêts égoïstes. Une personne ne se met avec une autre que s'il y a un profit à tirer d’elle ou si l'autre prend soin d'elle ou au moins est bien traitée. Une autre mesure concerne les liens familiaux. Les gens aiment les autres juste parce qu'ils sont de la même famille; de la même dynastie, de la même société, ou parfois de la même nation.

Cependant, ces critères ne sont pas ceux des croyants. Car les croyants aiment Allah plus que toute autre chose ou quelqu'un d'autre.
 

Parmi les hommes, il en est qui prennent, en dehors d’Allah, des égaux à Lui, en les aimant comme on aime Allah. Or les croyants sont les plus ardents en l'amour d’Allah. (Sourate al-Baqarah, 165)
 

Les croyants, respectant Allah plus qu’autre chose, aiment ceux qui aiment Allah, et n'aiment pas ceux qui Lui désobéissent. Il n’y a aucun changement dans leur comportement, quand ceux sujets à approbation ou désapprobation soient proches ou loin d'eux. Ce point est expliqué dans le Coran:
 

Tu n'en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s'opposent à Allah et à Son Messager, fussent-ils leur pères, leur fils, leurs frères ou les gens de leur tribu. Il a prescrit la foi dans leurs cœurs et Il les a aidés de Son secours. Il les fera entrer dans des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, où ils demeureront éternellement. Allah les agrée et ils L'agréent. Ceux- là sont le parti d’Allah. Le parti d’Allah est celui de ceux qui réussissent. (Sourate al-Mujadalah, 22)
 

Avoir ne serait-ce qu'un peu d'amour pour les incroyants ne sera jamais une attitude appropriée pour un croyant. Les croyants sont sérieusement mis en garde dans le Coran:
 

O vous qui avez cru! Ne prenez pas pour alliés Mon ennemi et le vôtre, leur offrant l'amitié, alors qu'ils ont nié ce qui vous est parvenu de la vérité. Ils expulsent le Messager et vous-mêmes parce que vous croyez en Allah, votre Seigneur. Si vous êtes sortis pour lutter dans Mon chemin et pour rechercher Mon agrément, leur témoignerez-vous secrètement de l'amitié, alors que Je connais parfaitement ce que vous cachez et ce que vous divulguez? Et quiconque d'entre vous le fait s'égare de la droiture du sentier. (Sourate al-Mumtahanah, 1)
 

Le comportement du Prophète Abraham (psl) et de ceux qui l'ont suivi est un excellent exemple pour tous les croyants:
 

Certes, vous avez eu un bel exemple [à suivre] en Abraham et en ceux qui étaient avec lui, quand ils dirent à leur peuple: "Nous vous désavouons, vous et ce que vous adorez en dehors d’Allah. Nous vous renions. Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul." (Sourate al-Mumtahanah, 4)
 


 

L'Architecture supérieure dans la soie d'araignée


 

•    Les chimistes de l’Université d’Arizona étudient la structure de la molécule de la soie d’araignée dans le but de produire des matériaux allant du gilet pare-balles aux tendons artificiels.

•    Alors que les vers à soie ne produisent seulement qu’une seule sorte de fibre, une simple araignée peut produire jusqu’à 6 variétés différentes.

•    Alors que les araignées produisent une soie super résistante pour fabriquer la charpente de leurs toiles, ils produisent parfois des fils très résistants à l’étirement dans certains environnements et des fils très élastiques dans d’autres environnements. Cette fibre peut parfois s’étirer jusqu’à 200 fois sa longueur originale.

•    Les scientifiques ont mené des études d’ingénierie génétique qui pourraient faire produire de la soie d’araignée aux vers à soie et aux bactéries. Cependant, bien que ces organismes produisent les mêmes protéines que celles de l’araignée, elles n’ont pas les mêmes propriétés mécaniques que le produit naturel. Elles ne sont pas par exemple aussi solides ou aussi flexibles.

•    Ceci montre le fait que les araignées sont créées avec une spécificité unique pour produire et utiliser cette soie spéciale.

•    En ce moment, une étude sur la soie flagelliforme est menée pour être utilisée dans la fabrication de tendons artificiels. En plus d’être très flexible, la soie de l’araignée est hautement biocompatible c’est-à-dire qu’elle ne produit pas de réactions allergiques chez les êtres humains.

 •    La production de la toile se fait comme suit: les araignées retiennent les protéines pour la fabrication des toiles à l’intérieur des glands dans leur abdomen où elles sont dissous dans une solution. Quand l’araignée veut tisser une toile, elle tire les protéines à travers une série de conduits et présente un ensemble de filières à la base de son abdomen.

•    Cette solution aqueuse de protéines qu’elles ont extrait se transforme en fibre solide et ultra résistante, qui n’est plus soluble comme dans le milieu dans lequel elle était. Même quand il pleut dehors, cette fibre ne se dissout pas.

•    Les scientifiques indiquent que les raisons principales de la recherche sont de comprendre la biochimie impliquée dans la transformation des protéines solubles dans le gland de l’araignée en une super fibre insoluble dans la filière de l’araignée.

•    Il y a un grand nombre de protéines et beaucoup de variétés dans une soie. Les scientifiques précisent qu’ils ont passé des années pour comprendre la structure d’une seule protéine dans la soie de l’araignée.
 

Et dans votre propre création, et dans ce qu'Il dissémine comme animaux, il y a des signes pour des gens qui croient avec certitude. (Sourate al-Jathya, 4)
 


 

L'illusion des organes atrophiés
 

Pendant longtemps, le concept "d'organes atrophiés" n'a cessé d'être présenté souvent dans les ouvrages des évolutionnistes sous l'apparence de "preuve" justifiant l'évolution. Plus tard, lorsqu'on a prouvé que ce concept était faux, il a été mis à l'écart. Ceci dit, certains évolutionnistes y croient toujours et de temps à autre quelqu'un parmi eux tente d'avancer ce concept comme une preuve importante.

La notion "d'organes atrophiés" a été introduite il y a environ un siècle. Comme le prétendaient les évolutionnistes, il existait dans le corps certains organes qui ne fonctionnaient pas. Ces organes étaient hérités des ancêtres et sont devenus progressivement atrophiés à force de ne pas être utilisés.

Cette hypothèse dans sa globalité n'est pas scientifique et est entièrement basée sur un manque de connaissance. Ces "organes atrophiés" étaient en réalité des organes "dont la fonction n'avait toujours pas été identifiée". La preuve en est la longue liste qui diminuait progressivement et que les évolutionnistes avaient établie de ces organes. S. R. Scadding, lui-même un évolutionniste, établissait ce fait dans son article "Est-ce que les organes atrophiés peuvent constituer une preuve pour l'évolution?" publié dans la revue Evolutionary Theory:

"Puisqu'il est impossible d'identifier sans ambiguïté les structures inutiles et puisque la structure de l'argumentation utilisée n'est pas valide scientifiquement, j'en conclus que "les organes atrophiés" ne constituent pas une preuve pour la théorie de l'évolution."1

La liste de ces organes établie par l'anatomiste allemand R. Wiedersheim en 1895 comportait approximativement 100 organes y compris l'appendice et le coccyx. Grâce au progrès de la science, on a découvert que tous les organes inclus dans cette liste avaient d'importantes fonctions. Par exemple, on a découvert que l'appendice, qui était supposé être un organe atrophié, était en réalité un organe lymphoïde qui combattait les infections au sein du corps. Ce fait a été mis en évidence en 1997: "D'autres organes et tissus du corps - le thymus, le foie, la bile, l'appendice, la moelle et la petite quantité de tissus lymphatiques comme les amygdales font partie du système lymphatique également. Ils aident également le corps à combattre les infections."2

On a également découvert que les amygdales, considérées également parmi les organes atrophiés, jouaient un rôle important dans la protection de la gorge contre les infections, en particulier jusqu'à l'adolescence. De plus, on a découvert que le coccyx soutient les os autour du pelvis et constitue le point de convergence de certains petits muscles. Quelques années par la suite, il a été prouvé que le thymus aide le système immunitaire dans le corps humain en activant les cellules T, que l'épiphyse est responsable de la sécrétion de certaines hormones très importantes, que la thyroïde contribue à la croissance constante des enfants et des nourrissons et que l'hypophyse contrôle le bon fonctionnement de plusieurs glandes hormonales. Tous ces organes étaient pendant un certain temps considérés "atrophiés". Le repli semi-lunaire dans l'œil que Darwin considérait comme un organe atrophié est responsable en réalité du nettoyage et de la lubrification de l'œil.

Il y avait une erreur de logique manifeste dans les propos des évolutionnistes au sujet des organes atrophiés. Comme nous venons de l'expliquer, les évolutionnistes prétendaient que les organes atrophiés étaient hérités des ancêtres. Toutefois, certains de ces organes n'ont pas été trouvés chez les prétendus ancêtres des êtres humains. Par exemple, l'appendice n'existe pas chez certaines espèces de singes qui sont considérées comme des ancêtres de l'homme. Le célèbre biologiste H. Enoch, qui contestait la théorie des organes atrophiés écrit à ce propos:

"Les singes possèdent un appendice, alors que leurs parents immédiats, les singes inférieurs n'en ont pas. Mais cet organe réapparaît encore chez certains mammifères comme l'opossum. Comment les évolutionnistes peuvent-ils expliquer cela?"3

Autrement dit, le scénario des organes atrophiés présenté par les évolutionnistes comporte un certain nombre de failles et il a été prouvé qu'il est scientifiquement faux. Il n'existe pas dans le corps d'organes atrophiés hérités d'autres ancêtres puisque les êtres humains n'ont pas évolué à partir d'autres êtres sous l'effet du hasard mais ils ont été créés dans leur forme actuelle, complète et parfaite.
 

Celui Qui a créé sept cieux superposés sans que tu voies de disproportion en la création du Tout Miséricordieux. Raméne [sur elle] le regard. Y vois-tu une bréche quelconque? Puis, retourne ton regard à deux fois: le regard te reviendra humilié et frustré. (Sourate al-Mulk, 3-4)
 

1.    S. R. Scadding, "Do 'Vestigial Organs' Provide Evidence for Evolution?", Evolutionary Theory, vol. 5, mai 1981, p. 173.
2.    The Merck Manual of Medical Information, Home edition, New Jersey: Merck & Co., Inc. The Merck Publishing Group, Rahway, 1997.
3.    H. Enoch, Creation and Evolution, New York: 1966, pp. 18-19
 


 






 

CRANE DE COYOTE


Age: 5 millions d’années

Période: Miocène

Localisation: Chine

Comme cela a déjà été clarifié, la théorie de l’évolution avance que des formes de vie imaginaires sont nées dans les mers et par voie de changements progressifs, sont devenues des reptiles. D’après ce même scénario, les reptiles seraient les ancêtres non seulement des oiseaux, mais aussi des mammifères. Or l’hypothèse selon laquelle les reptiles sont devenus des mammifères n’a aucune base scientifique, comme en témoignent les archives fossiles. En dépit de toutes les fouilles entreprises à ce jour, aucune forme intermédiaire reliant les reptiles aux mammifères n’a jamais été découverte. Les formes transitionnelles ne seront certainement pas découvertes dans le futur pour la simple raison qu’elles n’ont jamais existé. C’est pourquoi l’évolutionniste Roger Lewin fut forcé d’écrire que “La transition vers le premier mammifère… reste une énigme.” (Roger Lewin, Bones of mammals’ ancestors fleshed out, Science, vol. 212, 26 juin 1981, p. 1492)














http://www.findudarwinisme.com/
 

Desktop View