Harun Yahya

Ramadan 2011, 11. jour





 




Pensez-vous que vous serez délaissés, cependant que Allah n'a pas encore distingué ceux d'entre vous qui ont lutté et qui n'ont pas cherché des alliés en dehors d'Allah, de Son Messager et des croyants? Et Allah est Parfaitement Connaisseur de
ce que vous faites.
(Sourate at-Tawbah, 16)






Pensez-vous que vous serez délaissés, cependant que Allah n'a pas encore distingué ceux d'entre vous qui ont lutté et qui n'ont pas cherché des alliés en dehors d'Allah, de Son Messager et des croyants? Et Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. (Sourate at-Tawbah, 16)







 

AL-HĀDI

LE GUIDE

 

Et afin que ceux à qui le savoir a été donné sachent que (le Coran) est en effet, la vérité venant de ton Seigneur, qu'ils y croient alors, et que leurs cœurs s'y soumettent en toute humilité. Allah guide certes vers le droit chemin ceux qui croient. (Sourate al-Hajj, 54)
 

Il y a deux sortes de gens: ceux qui savent et peuvent donc saisir avec justesse la puissance d’Allah, et les ignorants. Ces derniers se contentent de mener une vie ordinaire puis meurent. Tout au long de leur vie, ils rechignent à s’interroger sur le pourquoi et l’origine de leur existence, à se demander s’ils ont des responsabilités envers Lui, à méditer sur son pouvoir infini, Lui Qui a créé l’univers, eux y compris, à partir du néant. Ils se concentrent sur les préoccupations terrestres comme leurs études, leurs chances de promotion au travail ou encore l’avenir de leurs enfants. Bien sur, ce sont là des choses qui méritent qu’on leur prête attention, mais c’est commettre une grave erreur que d’en faire le sens même de sa vie. Ces préoccupations empêchent les gens de voir les innombrables miracles qui se produisent autour d’eux. Pire encore, même s’il leur arrive de voir ceux-ci, ils ne daignent pas les méditer.

Ceux qui savent à quel point il est important d’apprendre à absolue les signes de l’existence d’Allah et de Sa puissance absolue et les apprécient à leur juste valeur, vivent une vie totalement différente. Du fait de leur extrême lucidité, ils observent le monde qui les entoure avec respect et reconnaissent qu’Il a crée tout ce qu’ils voient. Conscients de leurs responsabilités envers notre Seigneur, le Tout-puissant, ils agissent de façon à Lui plaire, vivant selon Ses lois, et qui plus est, sachant que chacun devra rendre des comptes dans l’au-delà.

C’est Allah Qui guide ces hommes-là dans cette direction. Bien qu’ils ne constituent jamais qu’une minorité, leur voie a toujours été la voie droite. Allah explique la différence entre les deux catégories d’hommes en disant:
 

Ceux qui croient à ce qui t'a été descendu (révélé) et à ce qui a été descendu avant toi et qui croient fermement à la vie future. Ceux-là sont sur le bon chemin de leur Seigneur, et ce sont eux qui réussissent (dans cette vie et dans la vie future). [Mais] certes les infidèles ne croient pas, cela leur est égal, que tu les avertisses ou non: ils ne croiront jamais. Allah a scellé leurs cœurs et leurs oreilles; et un voile épais leur couvre la vue; et pour eux il y aura un grand châtiment. (Sourate al-Baqarah, 4-7)
 

Nul doute que c’est une grâce immense que d’appartenir à ce groupe, car s’Il en décide autrement, nul ne peut guider son prochain vers la vérité et le droit chemin:
 

Tu (Muhammad) ne guides pas celui que tu aimes: mais c'est Allah Qui guide qui Il veut. Il connaît mieux cependant les bien-guidés. (Sourate al-Qasas, 56)
 



Une politique fondée sur la haine envers les Gens du Livre n'a pas de place dans l'Islam





 

Le remuement et le gonflement de la Terre


… De même tu vois la terre desséchée: dès que Nous y faisons descendre de l'eau elle remue, se gonfle, et fait pousser toutes sortes de splendides couples de végétaux. (Sourate al-Hajj, 5)
 

Le mot arabe pour “remue” dans le verset ci-dessus est ihtazzat qui signifie “être en mouvement, prendre vie, trembler, se remuer”. Le mot rabat traduit par “se gonfle” a les nuances de sens suivantes: “augmenter, accroître, enfler, grandir, se développer, pousser (une plante), remplir d’air”. Ces termes décrivent au mieux les changements qui se produisent dans la structure moléculaire du sol au cours de la pluie.
 




Le mouvement décrit ici est différent de celui de la croûte terrestre qui se solde par un tremblement de terre, car seules les particules du sol se déplacent. Ces particules sont composées de couches empilées. Quand l’eau pénètre dans les couches, elle provoque le gonflement des particules de boue. Les étapes citées dans le verset s’expliquent scientifiquement comme suit:
 

1.    Le remuement de la terre: La charge électrostatique sur la surface de la particule qui apparaît après la tombée de la pluie en quantité suffisante sur terre peut causer l’instabilité et donc des mouvements de tremblements. Ce mouvement n’est stabilisé que lorsque cette charge est neutralisée par une charge opposée. Le mouvement des particules doit aussi être attribué à sa collision avec les particules d’eau. Dans la mesure où les particules d’eau ne se déplacent dans aucune direction particulière, les particules terrestres bougent car elles sont frappées de tous les côtés. Robert Brown, un botaniste écossais, découvrit en 1827 que lorsque les gouttes d’eau touchent le sol, elles provoquent une sorte de vibration dans les molécules terrestres. Il baptisa ce mouvement de particules microscopiques “le mouvement brownien”.1

2.    Le gonflement de la terre: Quand il pleut, ces gouttes d’eau qui touchent la terre provoquent le gonflement et l’augmentation de volume de ces  particules. Quand l’eau est abondante, l’espace entre les particules de la terre, qui permet aux particules d’eau et aux ions dissolus d’entrer, augmente. Quand l’eau et les nutriments dissolus se diffusent entre les couches, la taille des particules de terre augmente. Par conséquent ces particules servent de dépôts d’eau donnant la vie à la terre. L’infinie grâce d’Allah envers l’humanité veut que cette eau soit emmagasinée de la sorte sans qu’ils s’enfoncent par l’effet de la gravité. Si la terre ne pouvait pas retenir l’eau et ces dépôts de minéraux, l’eau s’enfoncerait dans les profondeurs de la terre, condamnant les plantes de vie. Toutefois, notre Seigneur a créé la terre de manière à ce que nombres de produits puissent en émerger.

3.    La germination de la terre: Quand il y a assez d’eau dans la terre, les graines deviennent actives en absorbant des matières nutritives simples. Les plantes en pousse ont leur réserve en eau pour deux ou trois mois dans ces dépôts.
 

Le Coran décrit en trois étapes ce qui se produit quand la pluie tombe sur une terre sèche: les particules terrestres remuent, la terre se gonfle et offre enfin ses fruits. En dépit de l’âge de ces révélations (1400 ans), elles sont parfaitement exactes et conformes à ce que la science a dévoilé.

Un autre verset :
 

Une preuve pour eux est la terre morte, à laquelle Nous redonnons la vie, et d'où Nous faisons sortir des grains dont ils mangent. (Sourate Ya-Sin, 33)
 

1. Brian J. Ford, "Brownian Movement in Clarkia Pollen: A Reprise of the First Observations", The Microscope, 1992, vol. 40, no. 4, pp. 235-241 ; http://www.brianjford.com/wbbrowna.htm
 


 

L’humilité des croyants accomplis
 

… Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient. (Sourate al-Hajj, 34)
 

La notion coranique d’humilité consiste à reconnaître qu’on est un serviteur imparfait d’Allah et à mener sa vie en acceptant cette vérité. Une attitude contraire à celle-ci est impensable pour un homme qui apprécie à Sa juste valeur son Créateur. Il est Celui Qui a créé l’homme, lui donne la vie et régit toutes ses affaires. Il n’y a d’autre dieu que Lui, Il est le Tout-miséricordieux, le Très miséricordieux. Il embrasse toute chose. Il a pouvoir sur toute chose. Il est Celui Qui crée le destin. Il est Celui Qui entend, voit et sait toute chose. Allah est au-dessus de tout. Il n’a besoin de rien. Il ne se trompe ni n’oublie.

L’homme de son côté est un être imparfait qui n’est pas capable de créer quoi que ce soit. Il est lui-même un être créé et ne connaît que ce qu’Allah lui a enseigné. Il compte sur les milliers de bienfaits qu’Allah lui octroie à chaque instant. Il suffit qu’un seul bienfait lui manque pour qu’il se sente faible et désespéré. C’est un être imparfait qui a continuellement besoin d’Allah et de Ses bienfaits pour survivre.

Ne pas être humble s’oppose à la véritable nature de l’homme qui est un être faible et imparfait face à Allah. Aussi un croyant accompli ne perd jamais de vue sa propre faiblesse. Cette conscience qu’il édifie à travers la contemplation, lui confère un esprit humble qui se manifeste sur son visage, dans son apparence, sa conversation et dans chacun de ses traits de caractère. Par exemple, seule une personne humble peut être sensible aux avertissements. Elle aime entendre les critiques ou conseils que lui prodiguent les croyants. En effet un homme qui a une foi profonde ne fait jamais d’objections à une critique portant sur une chose à laquelle il fait extrêmement attention; il accepte les conseils et aspire à s’améliorer. Quand on lui dit qu’il a tort sur un sujet alors qu’il a raison en réalité, il affronte cette critique avec maturité comme dans l’exemple du Prophète Yusuf (psl):
 

Je ne m'innocente cependant pas, car l'âme est très incitatrice au mal, à moins que mon Seigneur, par miséricorde, (ne la préserve du péché). Mon Seigneur est certes Pardonneur et très Miséricordieux... (Sourate Yusuf, 53)
 

Etant donné qu’une telle conception de l’humilité l’empêche d’être arrogant et de se targuer de son intelligence, il tire profit de tous les avertissements, conseils et critiques.

Celui qui oublie son imperfection, se vante de son intelligence et se détourne avec orgueil d’Allah, adopte une posture contraire à sa véritable nature. Allah attire notre attention sur le fait que c’est là un désir inaccessible: "En vérité, ceux qui, sans aucune preuve, discutent des versets d'Allah n’agissent que par une ambition qu’ils ne pourront jamais satisfaire..." (Sourate Ghafir, 56) Allah n’aime pas les vantards:
 

Et ne détourne pas ton visage des hommes, et ne foule pas la terre avec arrogance: car Allah n'aime pas le présomptueux plein de gloriole. (Sourate Luqman, 18)
 

Le Prophète Muhammad (pbsl) a également recommandé aux croyants de faire preuve d’humilité les uns envers les autres:
 

"(Allah) m’a révélé que vous devriez faire preuve d’humilité de sorte que nul n’oppresse son prochain." (Riyadh-as-Salahine)
 

Les “vaniteux” et les “vantards” ont oublié leur création et leurs faiblesses physiques et intellectuelles vis-à-vis d’Allah, et ce sont là les attributs du démon décrits dans le Coran. Allah a créé Adam et commandé à tous Ses anges de se prosterner devant lui. Se croyant supérieur à l’homme, le démon se rebella contre Allah et lui désobéit. Cette mauvaise attitude du démon est rapportée dans le Coran:
 

Quand ton Seigneur dit aux anges: "Je vais créer d'argile un être humain. Quand Je l'aurai bien formé et lui aurai insufflé de Mon Esprit, jetez-vous devant lui, prosternés."

Alors tous les anges se prosternèrent, à l'exception de 'Iblîs qui s'enfla d'orgueil et fut du nombre des infidèles.

(Allah) lui dit: "O 'Iblîs, qui t'a empêché de te prosterner devant ce que J'ai créé de Mes mains? T'enfles-tu d'orgueil ou te considères-tu parmi les hauts placés?"

"Je suis meilleur que lui, dit ('Iblîs,) Tu m'as créé de feu et tu l'as créé d'argile.

(Allah) dit: "Sors d'ici, te voilà banni; et sur toi sera ma malédiction jusqu'au jour de la rétribution." (Sourate Sad, 71-78)

 

C’est aussi la situation de ceux qui traitent les hommes avec arrogance parce qu’ils se détournent d’Allah. Hautement confiant en leurs capacités, ils n’accordent aucun crédit à l’opinion des autres. Ils privilégient leur propre mode de pensée, ce qui les amène à s’écarter des valeurs du Coran. Plus grave, ceux qui échouent à reconnaître leur faiblesse vis-à-vis d’Allah seront jetés en Enfer:
 

Et ceux qui traitent de mensonges Nos signes et s'en écartent avec orgueil, sont les gens du 1eu et ils y demeureront éternellement. (Sourate al-A'raf, 36)
 

Les croyants accomplis en revanche obtiendront en récompense le Paradis, puisqu’ils s’abstiennent d’une attitude aussi répréhensible:
 

Cette demeure dernière, Nous la réservons à ceux qui ne recherchent, ni à s'élever sur terre, ni à y semer la corruption. Cependant, l'heureuse fin appartient aux pieux. (Sourate al-Qasas, 83)
 


 

Les habitants de la mer produisant de la lumière
 

De nombreuses créatures sous-marines possèdent des systèmes, comme les lucioles, qui leur permettent de produire de la lumière. Généralement, elles utilisent cette capacité afin de troubler ou d'effrayer leurs ennemis. Les Cnétophores sont des créatures délicates comme les méduses et les anémones de mer. Elles se nourrissent en général de plantes microscopiques et de minuscules animaux marins. Certaines attrapent leurs proies en utilisant leurs tentacules gluants qui se déplacent dans l'eau comme des filets de pêche. D'autres variétés ont de très grandes bouches qui peuvent avaler bon nombre de créatures, y compris d'autres Cnétophores. Les Cnétophores ont de minuscules poils sur leurs corps qu'ils utilisent pour avancer dans l'eau. De plus, pratiquement tous les Cnétophores ont des cellules spéciales produisant de la lumière le long des crêtes en forme de coutures de leurs corps. Certaines espèces ont leurs propres caractéristiques intéressantes. Par exemple, le Cnétophore rouge émet des flashs quand on le touche. En même temps il répand des particules lumineuses étincelantes dans l'eau comme méthode de protection pour repousser ses ennemis.1

Les créatures comme les étoiles de mer, les oursins de mer et les éponges sont appelées "échinodermes". La plus grande partie de la surface de leur peau est recouverte de pointes acérées qu'elles utilisent pour se défendre. Elles vivent sur le rivage parmi les récifs de corail et au fond de la mer. Ces créatures produisent leur propre lumière pour se protéger de leurs ennemis. Elles peuvent avoir des bras ou des épines lumineuses; elles peuvent encore être capables de répandre des nuages de lumière dans l'eau quand elles sont attaquées par un prédateur.

On peut citer une espèce d'étoile de mer comme autre exemple de créature qui produit de la lumière pour se défendre. Cette étoile de mer vit à 1000 mètres sous la surface de mer. L'extrémité de ses bras luit d'une lumière bleu-vert. Avec cet avertissement lumineux, elle indique à des prédateurs potentiels qu'elle a mauvais goût. L'ophiure, un autre animal marin lumineux, émet de puissants flashs quand il est attaqué et peut se dépouiller de l'extrémité d'un de ses bras pour éloigner le prédateur. C'est une tactique de défense importante. Comme l'extrémité continue de flasher, elle attire le prédateur, donnant ainsi une chance à l'ophiure de s'enfuir.2

Comme on le voit ici, les mécanismes producteurs de lumière des créatures sont aussi des exemples de la grandeur de la création d'Allah. Allah est l'Initiateur, l'Incomparable.
 

1.    Anita Ganeri, Creatures That Glow, Marshall Editions, London, 1995, p. 28.
2.    Anita Ganeri, Creatures That Glow, Marshall Editions, London, 1995, p. 16.
 


 

La seule période du Cambrien suffit à effondrer la théorie de l'évolution
 

Le monde du vivant est séparé par les biologistes en trois grands règnes, à savoir les végétaux, les animaux et les champignons. Ces règnes sont eux-mêmes subdivisés en différents phylums. Chaque phylum regroupe les êtres qui possèdent une même structure. Par exemple, les arthropodes sont à eux-mêmes un phylum et tous les animaux y étant classés possèdent un plan d’organisation commun. En ce qui concerne le phylum des chordés, il abrite les êtres ayant un système nerveux central. Les animaux connus tels que les poissons, les oiseaux, les reptiles et les mammifères, font partie du sous-embranchement des chordés: les vertébrés.

Il y a environ 35 différents phylums animaux, dont les mollusques, qui incluent des créatures comme les escargots et les poulpes ou les nématodes auxquelles appartiennent des vers d’une taille minuscule. Leur trait le plus important est, comme nous l’avons dit, que chacun possède des caractéristiques physiques totalement différentes. Au sein des phylums, les différentes catégories possèdent des constitutions physiques similaires, mais au niveau des phylums, les différences sont très marquées.
 




Une question s’impose donc: comment ces différents êtres sont-ils apparus?

Analysons tout d’abord les données de la théorie de l’évolution. Comme nous le savons, cette théorie met en avant la diversification de tous les êtres vivants à partir d’un ancêtre commun ayant subi diverses modifications au cours du temps. Cette unicité implique donc, à la base, une ressemblance de tous les êtres dans leurs formes primitives et, au cours du temps, une évolution de ces derniers vers des formes beaucoup plus complexes.

Ainsi, d’après cette théorie, le vivant aurait une origine unique, puis se serait diversifié par la suite à l’allure des branches d’un arbre. D’ailleurs cette hypothèse retentit fortement dans les sources darwiniennes, et le terme "d’arbre évolutif" est couramment utilisé. D’après cet arbre évolutif, seul un phylum existe à la base, puis ce dernier subit lentement (pendant des échelles de temps assez longues) de légères transformations donnant naissance aux autres phylums. Toutes ces données sont le fondement de la théorie de l’évolution. Cependant la question suivante ne manque pas d’intérêt: cela s’est-il vraiment passé de la sorte?

Indéniablement non. Bien au contraire, les animaux, lors de leur apparition, étaient déjà détenteurs d’organismes distincts et très complexes. Tous les phylums du règne animal connus à ce jour, sont apparus en même temps à la surface du globe, pendant une période de temps géologique connu sous le nom de Cambrien. Ce Cambrien est une période géologique datée entre 570 et 505 millions d’années, ayant duré 65 millions d’années. La période où apparut si brusquement la majorité des espèces animales se limite à une phase très brève du Cambrien souvent appelée l’explosion cambrienne. Stephen C. Meyer, P. A. Nelson et Paul Chien, dans un article écrit en 2001, s’appuyant sur une enquête, remarquent que "l’explosion cambrienne est survenue pendant une période très courte à l’échelle géologique, qui a duré pas plus de 5 à 6 millions d’années".1

Avant cette époque cambrienne, en dehors de quelques formes unicellulaires et d’autres formes pluricellulaires très primitives, aucune trace fossile n’a été découverte. Ainsi pendant une période de temps aussi courte que le Cambrien (une durée de 10 millions d’années est considérée comme très courte dans les échelles géologiques), tous les phylums composant le règne animal sont apparus avec leur complexité et leur perfection actuelles!

Le socle du Cambrien présente des fossiles de trilobites, de gastéropodes, d’éponges, de méduses, d’étoiles de mer, de vers, de crustacés, de liliacées marines, ainsi que de nombreux autres êtres vivants. Chez la plupart des êtres vivants présents dans les strates composant ce socle, des organes complexes sont mis à jour, tels que les yeux et les branchies, structures physiologiques poussées qui n’ont aucune différence avec leurs successeurs actuels. Ces structures sont à la fois très complexes et très diverses.

Richard Monastersky, l’éditeur du magazine Earth Sciences, référence populaire de la littérature évolutionniste, donne les informations suivantes sur "l’explosion" cambrienne:

Il y a un demi milliard d’années, … les animaux visibles de nos jours et qui disposent d’organes complexes sont apparus subitement. Cet instant correspond au début de la période cambrienne. L’émergence des êtres vivants sur terre et sur mer a commencé avec cette "explosion". Les mollusques qui, de nos jours, se sont éparpillés dans les quatre coins du globe, existaient déjà au début de la période cambrienne et étaient dès lors, déjà très diversifiés.2

Un des plus importants critiques mondiaux du darwinisme, Philip Johnson, professeur à l’Université de Berkeley, en se basant sur la réalité mise à jour par la paléontologie, explique de la manière suivante son désaccord avec le darwinisme:

La théorie darwiniste présente l’évolution des espèces comme une "pyramide inversée s’élargissant constamment". Le vivant aurait donc commencé à se former à partir du premier organisme vivant ou de la première espèce animale, et se serait diversifié jusqu’à donner les catégories les plus évoluées de la systématique biologique. Mais les fossiles des animaux trouvés jusqu’à présent nous confrontent à une pyramide classique: tous les phylums existaient dès le premier instant et leur nombre a diminué avec le temps.3

Comme le constate Philip Johnson, loin de s’être constitués graduellement, tous les phylums sont apparus au même instant, et la plupart des espèces parmi ces derniers se sont éteintes par la suite. L’explication de l’apparition sous une forme parfaite et finale d’êtres vivants fondamentalement différents, comme l’accepte l’évolutionniste Futuyma, est la création.

Toutes les découvertes scientifiques effectuées montrent l’invalidité des arguments de la théorie de l’évolution et mettent en évidence la réalité de la création.
 

1.Stephen C. Meyer, P. A. Nelson, and Paul Chien, The Cambrian Explosion: Biology's Big Bang, 2001, p. 2
2. Richard Monestarsky, "Mysteries of the Orient", Discover, avril 1993, p. 40
3.Phillip E. Johnson, "Darwinism's Rules of Reasoning", Darwinism: Science or Philosophy, Foundation for Thought and Ethics, 1994, p. 12
 


 







CONE DE SEQUOIA


Age: 144 à 65 millions d’années

Période: Crétacé

Localisation Formation Cannonball, Dakota Nord, Etats-Unis

Les séquoias qui poussent actuellement en Amérique du Nord peuvent atteindre plus de 100 mètres de hauteur. Un nombre incroyable de fossiles montre que le feuillage de ces arbres est resté identique depuis de dizaines de millions d’années. Le fossile en photo date de 140 millions d’années. Ce genre d’exemples condamne à un profond silence les évolutionnistes incapables d’expliquer de façon scientifique l’origine et la variété des végétaux.

D’une part, chaque espèce végétale apparaît de façon soudaine dans les archives fossiles et pourvue de toutes ses caractéristiques propres. D’autre part, ces traits sont immuables depuis des millions d’années. Ces deux éléments mènent directement à la création d’Allah Tout-Puissant.














http://www.leprophetemohammad.com/
 

Desktop View