Harun Yahya

Une ''CANE à ULTRASONS'' pour ceux qui ont une déficience visuelle


Les chauves-souris sont une source d’inspiration pour la fabrication des canes à vibrations qui vont être proposées à l’utilisation pour les déficients visuels. Selon des principes semblables, on planifie également l’amélioration des systèmes de commandes d’avions.  

La cane électronique qui est plutôt légère diffuse des ondes sonores à des fréquences que l’oreille humaine ne peut pas percevoir (ultrasons) et dans un diamètre de 3 mètres, elle matérialise en 3 dimensions les objets qui se trouvent aux alentours. Lorsque la cane fait face à un obstacle sur le chemin, cette dernière le perçoit et en produisant des vibrations sur les boutons qui se trouvent au niveau de la poignée, elle avertit le déficient visuel. La conception du produit émane de Dean Waters, expert en chauve-souris et chargé de recherche à l’Université de Leeds. Waters précise que jusqu’alors, les tests effectués avec la cane sur environ 25 déficients visuels sont plutôt couronnés de succès.    

 La cane diffuse 60 000 vibrations sonores à la seconde et percoit les échos qui reviennent. Et les boutons qui sont sur la cane permettent aux utilisateurs présentant des déficiences visuelles de ‘’sentir’’ la force de réverbération des ultrasons. Un signal rapide et fort signifie que l’objet est proche.  

Pour pouvoir attirer l’attention sur ses travaux, le zoologue Waters a fait une démonstration intéressante au festival de la science qui a eu lieu à Salford, près de Manchester en Angleterre. Dans cette démonstration, le « sonar » de la chauve-souris a été adapté à l’oreille de l’homme par le biais d’un système de détection de lieu lequel a été utilisé par des personnes pour déterminer la place des objets dans un environnement de réalité virtuelle. L’idée en cela est de développer pour les pilotes d’avion de chasse, des systèmes qui permettent de commander certains systèmes de contrôle avec les sens sonores. Les pilotes pourront ainsi utiliser leurs yeux pour d’autres choses.     

 Waters dit : “quand vous utilisez la voiture, vous ne pouvez pas regarder le compteur de vitesse et la route au même moment”. “Mais vous pouvez écouter la radio en même temps”.

Comme les hommes ne peuvent pas produire les ondes sonores à hautes fréquences de la chauve-souris, Waters a développé un système virtuel qui envoi des sons de détections de lieux comme ceux de la chauve-souris et qui réduit la fréquence de ces derniers au niveau audible par l’homme. Il a placé dans une pièce les personnes à qui il a fourni des casques et il leur a demandé de chasser un insecte virtuel en n’utilisant que les sons de détections de lieux. Les personnes qui cherchaient leur cible avec les sons des chauve-souris ont eu plus de réussite que ceux qui cherchaient leur cible avec des sons stéréos. Cette différence est due au fait que les cris des chauves-souris sont particulièrement meilleurs pour produire un carte en 3 dimensions à partir des données sonores.   

Desktop View