Harun Yahya

L'Architecture supérieure dans la soie d'araignée


•    Les chimistes de l’Université d’Arizona étudient la structure de la molécule de la soie d’araignée dans le but de produire des matériaux allant du gilet pare-balles aux tendons artificiels.
•    Alors que les vers à soie ne produisent seulement qu’une seule sorte de fibre, une simple araignée peut produire jusqu’à 6 variétés différentes. 
•    Alors que les araignées produisent une soie super résistante pour fabriquer la charpente de leurs toiles, ils produisent parfois des fils très résistants à l’étirement dans certains environnements et des fils très élastiques dans d’autres environnements. Cette fibre peut parfois s’étirer jusqu’à 200 fois sa longueur originale.
•    Les scientifiques ont mené des études d’ingénierie génétique qui pourraient faire produire de la soie d’araignée aux vers à soie et aux bactéries. Cependant, bien que ces organismes produisent les mêmes protéines que celles de l’araignée, elles n’ont pas les mêmes propriétés mécaniques que le produit naturel. Elles ne sont pas par exemple aussi solides ou aussi flexibles.    
•    Ceci montre le fait que les araignées sont créées avec une spécificité unique pour produire et utiliser cette soie spéciale.
•    En ce moment, une étude sur la soie flagelliforme est menée pour être utilisée dans la fabrication de tendons artificiels. En plus d’être très flexible, la soie de l’araignée est hautement biocompatible c’est-à-dire qu’elle ne produit pas de réactions allergiques chez les êtres humains.
•    La production de la toile se fait comme suit : les araignées retiennent les protéines pour la fabrication des toiles à l’intérieur des glands dans leur abdomen où elles sont dissous dans une solution. Quand l’araignée veut tisser une toile, elle tire les protéines à travers une série de conduits et présente un ensemble de filières à la base de son abdomen.
•    Cette solution aqueuse de protéines qu’elles ont extrait se transforme en fibre solide et ultra résistante, qui n’est plus soluble comme dans le milieu dans lequel elle était. Même quand il pleut dehors, cette fibre ne se dissout pas. 
•    Les scientifiques indiquent que les raisons principales de la recherche sont de comprendre la biochimie impliquée dans la transformation des protéines solubles dans le gland de l’araignée en une super fibre insoluble dans la filière de l’araignée.
•    Il y a un grand nombre de protéines et beaucoup de variétés dans une soie. Les scientifiques précisent qu’ils ont passé des années pour comprendre la structure d’une seule protéine dans la soie de l’araignée.
•    Et dans votre propre création, et dans ce qu'Il dissémine comme animaux, il y a des signes pour des gens qui croient avec certitude. (Sourate al-Jathya, 4)

Desktop View