Harun Yahya

Plonger dans les pensées profondes ; les réflexions engendrées par la SLA (Sclérose latérale amyotrophique)


Je bois mon thé avec plaisir, cela ne m’est d’aucune difficulté, mais c’est un très grand miracle ! Macha Allah. 

Allah le Tout-Puissant nous a donné un corps, qui est une magnifique machine qu’on utilise dans la vie de tous les jours. Après avoir vu le thé sur ma table avec mes yeux, le processeur dans mon cerveau commence à fonctionner à grande vitesse. Son goût, sa chaleur, tout ce que je dois faire, sans que je m’en aperçoive, après avoir traité des milliers d’informations, un signal électrique sort du cortex moteur du cerveau, entre dans le faisceau du câble de nerfs appelé medulla spinalis, là-bas il y fait encore quelques connexions. De là, par voie de communication électrique via le plexus brachiales qui est un faisceau de nerfs, il atteint les muscles qui font bouger mes bras et mes mains, ainsi que toutes les fibres musculaires. Les muscles de mon bras se contractent de manière si précises que lorsque ceux situés à la partie avant se contractent, les muscles se trouvant à la partie arrière se détendent et s’allongent. Ils font des calculs millimétriques. Le mécanisme qui permet le mouvement de mes doigts est encore plus sensible. Il saisit d’une manière tellement sensible un verre, sans le casser, ni le renverser. Et les récepteurs situés au bout des doigts qui perçoivent continuellement la chaleur donnent des mesures à mon cerveau concernant la chaleur du verre ; ils transmettent des données. Allah est Celui qui crée d’une manière parfaite. Il est Celui qui crée d’une manière incomparable.

 

A cet instant j’écris un article, mes yeux dirigés sur l’écran de l’ordinateur, je peux déguster mon thé sans regarder mon verre. Après avoir saisi un verre de thé avec votre main, pensez aux calculs des coordonnées adéquates qu’il faut faire pour amener le verre jusqu’à votre bouche. Ajoutons à cela tous les éléments qui entrent en jeu : le cortex moteur, le cervelet, la moelle épinière (medulla spinalis) et les milliers de circuits électriques en millivolts crées dans des fractions de seconde. ALLAH EXISTE DE MANIERE CERTAINE.   
  
Maintenant, abordons notre sujet. Qu’est-ce que la SLA ou la Sclérose Amyotrophique Latérale ? Quel genre de maladie est-ce ?

Dans la SLA, les neurones moteurs (nerfs du mouvement), qui arrangent les mouvements qui vont du cerveau à la moelle épinière et de celle-ci aux muscles, dégénèrent en raison de la maladie. Avec les dommages subis par ces nerfs qui activent les muscles, ces derniers ne peuvent plus être stimulés. Suite à cela, les malades perdent peu à peu les fonctions du parler et du mouvement. La maladie qui commence avec l’affaiblissement des muscles, des bras et des jambes et qui progresse en agissant sur les fonctions du parler, de la respiration et du mâcher. Elle arrive à un stade mortel en touchant les muscles respiratoires.

Quels sont les symptômes ?

Les apparitions de symptômes ne sont pas pareilles chez chaque malade.   
 -En général, le premier symptôme détecté par le malade est un manque de force dans un bras ou une jambe, ou bien un amincissement. Par exemple, tenir un stylo, fermer un bouton, porter un sac devient plus difficile; ou aussi le malade trébuche en marchant.

-Chez certains patients, la maladie commence avec des difficultés à parler ou à avaler. Le patient lui-même ou ses proches remarqueront qu’il bégaie ou qu’il parle du “nez”.

-Des contractions musculaires, des douleurs et des crampes peuvent accompagner ces symptômes.
Comment est l’évolution de la maladie ?

Avec le temps, la faiblesse se propage de la partie où elle a commencé vers les autres membres (bras, jambe, langue et muscles du pharynx). En raison de contractions, de manque de force, de pertes de masses musculaires, la vie quotidienne du patient peut être restreinte. Il se peut qu’il ne puisse pas accomplir une tâche à lui tout seul. Il ne peut pas manger, s’habiller ou se laver. Il se peut même qu’il ne puisse pas sortir du lit. La période critique de la maladie est lorsqu’elle affaiblit les muscles respiratoires. Dans ce cas là, le patient a besoin d’un soutien médical rapide et minutieux. En général, même si la durée de vie d’un patient est de 4 à 6 mois au départ de la maladie, il y a de nombreux patients qui vivent 10 ans ou encore plus longtemps.    

Un malade "célèbre" atteint de SLA

Stephen Hawking. C’est un physicien avec beaucoup de connaissance mais avec un “petit esprit”. 
Stephen Hawking utilise dorénavant un fauteuil roulant avec commande électrique et un appareil de communication qui fonctionne en traduisant le mouvement des muscles du menton. Quant à un autre malade, malgré le fait qu’il ait perdu tout pouvoir sur ses muscles, il assure sa communication avec le monde extérieur à l’aide d’un alphabet basé sur le mouvement de ses yeux, du fait que ces derniers n’ont pas encore été atteints par la maladie.  
    
 Il est certain que depuis le début, la maladie de la SLA présente à nos yeux l’importance des nerfs sur le système du mouvement. Avant d’avoir fait face à ce genre de maladie, le système nerveux sur lequel nous n’avions pas réfléchi et qui fonctionne parfaitement sans aucun effort de notre part, est un des innombrables exemples de la miséricorde d’Allah le Tout-Puissant à notre égard. Il nous incombe donc d’apprécier notre Seigneur le Très-Haut comme il se doit et de Lui être reconnaissant pour les bienfaits qu’il a créé :    

Certes, ton Seigneur est pourvoyeur de grâce aux hommes, mais la plupart d'entre eux ne sont pas reconnaissants. (Sourate an-Naml, 73)

Dans la vie de ce monde, Allah éprouve certains de ses serviteurs avec des maladies comme la SLA, il n’y a pas encore de traitement définitif. Qu’Allah nous montre des solutions concernant son traitement, inchaAllah.
Allah est Tout-Puissant, Bienveillant ; Il nous a donné tant de bienfaits, tant de possibilités. Sa créature (l’homme) arrive à contrôler tous ses muscles, elle ne ressent aucune difficulté, elle boit son thé. Allah le Très-Haut est très Grand, Louange à notre Seigneur ! Qu’Il nous pardonne et nous fasse miséricorde incha Allah !


Il est le Créateur des cieux et de la terre à partir du néant! Lorsqu'Il décide une chose, Il dit seulement: "Sois", et elle est aussitôt. (Sourate al-Baqarah, 117)  

Desktop View