Harun Yahya

La splendide complexité irréductible dans la synthèse d'une seule protéine





60 protéines spéciales agissant en tant qu’enzymes sont nécessaires pour produire une seule protéine à l’intérieur de la cellule.
 

Si une seule de ces enzymes nécessaires à la synthèse protéique manque, la cellule ne peut pas  produire de protéines.
 

Pour cette raison, les protéines qui servent à la synthèse protéique sont indispensables. Elles doivent toutes être présentes afin de fabriquer une seule protéine et l’ensemble constitue un système complexe et irréductible.



En plus, il ne suffit pas pour ces 60 enzymes d’exister uniquement en même temps, elles doivent également être présentes dans la même petite partie à l’intérieur de la cellule.
 

Elles doivent toutes être coordonnées et dirigées vers la bonne localisation.
 

En outre, tous les organites présents dans la cellule doivent être au bon endroit et en mesure d’accomplir parfaitement leurs  fonctions. Parce que tous les organites présents dans la cellule sont impliqués dans toutes les étapes de la synthèse protéique. Si les autres organites ne remplissent pas la totalité de leurs fonctions, alors la synthèse de protéine ne peut pas se produire puisque les fonctions importantes ne seront pas réalisées.
 

La formation d’une seule protéine au sein d’une seule cellule fait preuve d’une splendide complexité irréductible. Et les darwinistes sont incapables d’expliquer l’ensemble des événements qui ont lieu pour une seule protéine.
 

Ils sont incapables de le faire parce que tous les mondes créés, depuis un seul atome jusqu’aux planètes géantes dans l’univers, révèlent la puissance et la  création sublimes d’Allah.


 

Référence : William Dembski, Jonathan Wells, How to be an intellectually fulfilled atheist (or not), Intercollegiate Studies Institute, 2008, p. 52 

Desktop View