Harun Yahya

Cette électricité ne nous électrocute pas, elle nous fait vivre !


En relation avec ce sujet, Gerald L. Schroeder dit :

"Le processus de transfert d’informations biologiques est un fait épatant. Si nous voulions prendre en main, ne serait-ce qu’une partie de ces évènements en chaîne, comment le cerveau pourrait-il représenter un monde en trois dimensions à partir d’une image en deux dimensions reflétée sur la rétine ? Car l’image est transformée en une série de stimulations électriques et chacune de ces dernières ont différents voltages. D’où le cerveau a-t-il eu cette intelligence ?"

De même notre corps ne peut pas fonctionner sans cette énergie électrique. L’électricité a une importance vitale pour que chacun de nous puisse continuer sa vie, parler, faire des mouvements et réaliser ses désirs. Dans le cas contraire, une personne sera soit paralysée, soit elle mourra. Car si il n’y avait pas d’électricité, toutes les activités vitales s’arrêteraient. L’homme est un être qui communique grâce à l’électricité, qui bouge grâce à l’électricité et qui utilise ses cinq sens avec l’électricité. Même si une personne ne s’aperçoit nullement de cela, à partir du moment où elle vient au monde, elle commence à voir grâce à des mécanismes qui sont entièrement reliés à l’énergie électrique. Grâce à ces derniers, elle commence à reconnaître son environnement et à se développer.

Ceci est la raison pour laquelle on pratique en premier un choc électrique à un malade dont le cœur s’est arrêté et qui est sur le point de mourir. Pour qu’un malade dans cette situation aille mieux, on ne lui donne pas de médicaments, de vitamines ou une substance nutritive quelconque.

Alors qu’il y a de très nombreuses substances qui profitent au corps, pour que le cœur fonctionne, il est nécessaire d’accorder la priorité à l’électricité.

Car lorsque le système électrique du corps ne fonctionne plus pour une raison quelconque ou bien lorsqu’il faut le réactiver, rien ne peut prendre la place de l’électricité.

En disant que dans les corps de tous les êtres vivants, il y a de l’électricité qui circule, le neuroscientifique Rodolfo Llinas de la faculté de médecine à l’Université de New York a exprimé ceci :

’’En outre, l’utilisation de l’électricité dans notre corps est ininterrompue. Même lorsque nous nous reposons, le flux des signaux électriques continue dans notre corps. Ces petits signaux électriques sont produits continuellement à des fréquences de l’ordre du millième de seconde. En moyenne, les outils électriques ont une durée de vie de 10-20 ans. Et même, la plupart du temps, il faut les réparer beaucoup plus tôt, il faut changer leurs pièces. Alors que le corps humain – en dehors des situations exceptionnelles - présente une activité électrique sans interruption tout au long d’une vie, et ce sans se reposer, sans se fatiguer.

Comme le souligne Schroeder, le fait que les signaux électriques transportent les informations de façon codée et qu’elles soient ensuite interprétées dans notre cerveau exactement comme la matière qui se trouve dans le monde extérieur, est le produit d’une intelligence supérieure. L’expression de l’auteur : ‘’D’où a-t-il eu cette intelligence ?’’ attire l’attention sur le vrai Possesseur de l’Intelligence sur Lequel nous somme informés comme suit dans le Coran :

Dis : "Qui vous attribue de la nourriture du ciel et de la terre ? Qui détient l'ouïe et la vue, et qui fait sortir le vivant du mort et fait sortir le mort du vivant, et qui administre tout ?" Ils diront : "Allah". Dis alors : "Ne le craignez-vous donc pas ?".
Tel est Allah, votre vrai Seigneur. Au delà de la vérité qu'y a-t-il donc sinon l'égarement ? Comment alors pouvez-vous, vous détourner ?" (Sourate Yunus, 31-32)


Le Possesseur de l’Intelligence est certes Allah le Tout-Puissant !

 

Desktop View