Harun Yahya

Les manifestations du nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, dans la création des animaux


Nous pouvons également voir des preuves évidentes de la miséricorde, de la compassion et de la générosité infinies d’Allah dans le monde des animaux. Il s’agit encore d’une autre preuve de la miséricorde et de la compassion d’Allah le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux Qui a fait des animaux des fournisseurs de viande, de lait, de cuir, ou de miel, un moyen de transport pour les humains et les marchandises, mais aussi pour tirer les chars et aller à la chasse. 

L’expression douce sur les visages de ces jeunes animaux, leur impuissance et leur obéissance, sont des manifestations de la compassion et de l’amour d’Allah. Même les loups, les chacals, les tigres ou les crocodiles à leur naissance - tous les animaux sauvages - réveillent des sentiments de pitié et de compassion dans les êtres humains. C’est clairement une manifestation d’Allah comme étant le Tout Miséricordieux. 

Chaque animal nouveau-né est faible et sans défense. Ne sachant rien du danger qui l’entoure, il a besoin d’un protecteur pour être nourri afin de pouvoir grandir et devenir plus fort pour survivre. Il n’a presque aucune possibilité de survivre par ses propres moyens. Ce rôle est rempli par ses parents qui le protègent du danger, le nourrissent et, si nécessaire, donnent leur vie pour lui, comme le font certains parents humains. 

Les animaux bébés, faibles et sans défense, peuvent seulement survivre s’ils sont protégés par des adultes forts. Leurs parents ne les négligent jamais et prennent inlassablement chaque responsabilité. Certains parents le font même lorsque leurs petits sont encore dans l’œuf. 

Les animaux les plus sauvages ont une grande compassion pour leurs petits et les protègent du danger, au prix parfois de leur propre vie. Les crocodiles portent leurs petits dans leurs gueules, les oiseaux rassemblent des branches et des brindilles pour confectionner un nid, gazouillent pour mettre en garde un troupeau en danger, et font semblant d’être blessés pour attirer l’intention d’un ennemi sur eux-mêmes. Les zèbres se placent entre leur petit et son ennemi, les pingouins se reposent sur leurs œufs sans se déplacer durant des mois et, pendant les tempêtes de neige, les transportent entre leurs pieds sans rien manger. 

Ces types de comportement sont des exemples étonnants du dévouement. Mais puisque les animaux n’ont aucune intelligence, conscience ou sensibilisation, nous pouvons comprendre qu’Allah inspire ces choses en eux. Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, a fait les animaux sauvages pour servir leurs petits. Tous les animaux montrent des exemples merveilleux du dévouement et alimentent leurs petits avec un grand sens du devoir. Dans Sa miséricorde, Allah fournit à tous les animaux la nourriture dont ils ont besoin. Il s’agit juste de quelques-unes des milliers de preuves que nous verrons lorsque nous regardons la vie des animaux.

Le crocodile, l’un des animaux les plus sauvages qui existent, prête une grande intention à ses petits. Après l’éclosion, la mère les transporte dans sa gueule jusqu’à l’eau. Elle les portera dans sa gueule ou sur son dos jusqu’à ce qu’elle n’ait plus besoin de s’en occuper. Sa gueule est l’endroit le plus sûr pour eux, car c’est un “sac” qui a été créé pour transporter et protéger six bébés. Chaque fois qu’ils ressentent un danger, les petits crocodiles se dépêchent d’entrer dans cet abri protecteur. Cependant, étant donné que les crocodiles sont sauvages et ignorants, on pourrait croire qu’au lieu de protéger leurs petits, ils les mangeraient sans discernement. Mais Allah les inspire pour qu’ils ne le fassent pas, car Il est le Protecteur Miséricordieux de chaque créature. 

Même le python, qui peut être très dangereux, protège ses œufs. Il pond généralement environ 100 œufs à la fois et s’enroule autour d’eux afin de leur fournir de l’ombre et les refroidir par temps chaud, ou fait trembler son corps pour les réchauffer lorsqu’il fait plus froid. Ces moyens les protègent également contre d’autres dangers. 

Pourquoi ces animaux protègent leurs petits, sans se soucier d’eux-mêmes, et répondent à leurs besoins ? Le font-ils consciemment ? Pouvons-nous dire par exemple qu’un oiseau est conscient des dangers qu’il risque lorsqu’il protège ses petits ? Bien sûr que non. Les animaux ne peuvent pas penser et n’ont aucune conscience. De ce fait, ils ne peuvent pas avoir de sentiments de compassion ou de miséricorde. Ici, nous voyons une seule vérité : Allah inspire tous les animaux à aimer, à ressentir leur instinct maternel, et autres types de compassion pour leurs petits. Un tel dévouement est seulement une des preuves des noms Tout Miséricordieux et Très Miséricordieux d’Allah. 

Certaines mères doivent laisser leur progéniture et quitter la communauté au grand risque que leurs petits ne soient pas sevrés. De nombreux animaux s’occupent de leurs petits pendant des jours, des mois, voire même des années en leur apportant de la nourriture, en leur confectionnant un nid chaud, et en les protégeant contre les animaux sauvages. Quelques oiseaux nourrissent leurs petits quatre à vingt fois par heure. Les mammifères femelles ont d’autres responsabilités. Lorsqu’elles produisent du lait, elles doivent se nourrir d’aliments plus nutritifs, ce qui signifie qu’elles doivent plus souvent aller à la chasse. Toutefois, tandis que le bébé prend du poids, la mère en perd constamment.

On aurait pu s’attendre à ce que les animaux abandonnent leurs petits après leur avoir donné naissance étant donné qu’ils ne sont même pas conscients de ce que sont ces petites créatures. Pourtant, le fait qu’ils assument l’entière responsabilité vis-à-vis de leurs bébés est seulement possible que par l’inspiration d’Allah, une autre manifestation de Son nom Tout Miséricordieux. 

Les oisillons sortent de leurs œufs aveugles et sans plumes. 

Les poussins sont gardés par leurs parents jusqu’à ce que leurs plumes poussent et qu’ils puissent se déplacer par leurs propres moyens. 

Les oisillons sont sans défense, mais se développent de jour en jour, grâce à l’intention particulière qu’ils reçoivent de leurs parents par l’inspiration d’Allah. 

Les pingouins mâles et femelles défendent leurs petits à la mort. Un pingouin mâle garde ses petits entre ses pattes pendant une période de quatre mois sans interruption et durant laquelle il ne mange pas. Pendant ce temps, le pingouin femelle va à la mer pour trouver de la nourriture pour son bébé qu’elle transporte dans son jabot. Ce sont des exemples bien connus du grand dévouement. 

Les nids et les abris sont très importants pour protéger les bébés animaux. En conséquence, certains animaux construisent des nids et des abris avec diverses techniques et qualités architecturales. Habituellement, ils établissent des plans comme le font les architectes et travaillent comme un maçon ; ils conçoivent des solutions techniques comme un ingénieur et ornent de temps en temps leurs nids et leurs abris comme un décorateur d’intérieur. Parfois, ces entrepreneurs experts travaillent jour et nuit. S’ils ont des amis, ils travaillent ensemble et partagent ainsi le même effort. Ils préparent ces nids et ces abris, qu’ils confectionnent avec tant de soin et d’attention, pour leurs petits. 

Comment des animaux ignorants et non intelligents sont en mesure de faire de telles choses ? Dans les pages suivantes, nous donnerons quelques exemples de ces nids et de ces abris étonnants qui n’ont pas pu se construire par hasard. De telles constructions n’ont pas pu se construire sans qu’un plan n’ait été établi auparavant.

Dans un premier temps, les animaux doivent déterminer s’ils ont besoin d’un nid ou d’un abri pour protéger leurs petits. Pour construire un nid ou un abri, ils choisissent les matériaux locaux les plus appropriés. Par exemple, les oiseaux marins qui vivent sur la rive construisent leur nid avec de l’herbe qui flotte afin que leurs œufs soient protégés même si l’eau monte. Les oiseaux qui vivent dans les roseaux font des nids plus larges et plus profonds de sorte que les œufs ne tombent pas lorsque le vent souffle. Et les oiseaux du désert font leur nid au-dessus des buissons où la température est de 10 degrés plus fraîche que celle environnante. Dans le cas contraire, la température au sol qui avoisine les 45 degrés tuerait rapidement les bébés. De tels choix démontrent l’intelligence et la connaissance dont ont besoin ces animaux. Dans ce cas, comment font-ils pour protéger leurs petits ? La seule réponse qui semble la plus raisonnable est qu’ils sont inspirés par la conscience, l’intelligence et la connaissance d’Allah.

La survie des bébés est très importante pour les parents, car à partir du moment où ils sont nés, leur seule préoccupation est de les protéger ainsi que leur nid ou leur abri. Par exemple, les oiseaux de tisserand construisent plusieurs faux nids dans la région pour protéger leurs petits des prédateurs. Evidemment, cela n’a pas pu venir de la propre intelligence de ces oiseaux ; c’est une tactique de diversion extrêmement bien planifiée que leur inspire Allah. 

Une autre mesure de protection commune est de cacher le nid dans des feuilles sèches ou des arbres épineux. Certaines espèces font leurs nids dans les cavités creuses des arbres et, pour protéger la mère et les œufs pendant l’incubation, couvrent l’entrée de boue ou d’un plâtre en forme de mur carré fait à partir des sécrétions mélangées avec le sol. D’autres espèces d’oiseaux unissent des fibres végétales, de l’herbe, des brindilles et des petites branches ensemble pour sécuriser leurs nids afin que leurs petits puissent grandir dedans. Un oiseau femelle bébé qui n’a jamais pondu peut construire un nid parfait même s’il n’a jamais vu comment en faire un avant. Il est évident que tous ces oiseaux ne peuvent pas posséder de telles capacités. Alors, quelle est la puissance qui les invite ainsi que les autres créatures à construire des nids aussi parfaits ? D’où vient ce comportement protecteur et généreux des animaux ? C’est Allah, le plus miséricordieux et le plus généreux Qui les a créés avec des capacités merveilleuses et Qui inspire en eux ce tel comportement.







La pie décore son nid avec des objets brillants et colorés pour impressionner la femelle. Ce nid devient ensuite un refuge sûr pour ses petits.





En plus de l’incroyable architecture des nids ou des abris pour leurs petits, nous pouvons également voir le sacrifice que les parents font pour les construire. Par exemple, les oiseaux construisent des nids pour leurs petits avec plus de soin que leur propre nid. Si nous examinons les étapes pour construire un nid, nous pouvons mieux comprendre les efforts considérables, l’énergie, et les sacrifices que ces animaux entreprennent. Un oiseau effectue des centaines de vols simplement pour rassembler des brindilles et des branches qui seront nécessaires à la fabrication du nid, car il peut seulement en transporter une ou deux à la fois dans son bec. Toutefois, il continue à transporter ce matériel obligatoire sans interruption. Même si la fatigue l’atteint lorsqu’il construit le nid, il néglige aucun détail. Allah donne à ces créatures leur sens de dévouement, la patience, l’assiduité et la détermination. Par Son inspiration, les créatures faibles sont protégées par celles plus fortes et l’équilibre de la nature continue. 

Chaque espèce d’oiseau montre une grande préoccupation pour ses petits. Par exemple, les albatros s’accouplent toujours à l’endroit où ils sont nés, et de ce fait, se rassemblent en colonie lorsque vient le moment de l’accouplement. Des semaines avant que les femelles arrivent, les mâles viennent pour préparer les nids afin que les femelles et les nouveaux-nés soient confortables. L’attention que les albatros accordent à leurs œufs est très remarquable ; ils sont assis sur eux et restent ainsi sans bouger pendant environ 50 jours. En outre, ils devront voler à plus de 1,5 kilomètres uniquement pour trouver de la nourriture pour leurs petits. 

Nous pouvons voir dans les exemples cités jusqu’à présent que chaque espèce animale utilise différentes méthodes pour protéger ses petits. Cependant, ces techniques sont si complexes que nous nous demandons comment ces créatures sans conscience, sans intelligence et sans volonté peuvent mettre en place et réussir de telles choses. Pourtant, nous avons ici des créatures qui arrivent à démontrer de la compassion, de la pitié, du dévouement et d’autres vertus. Nous voyons des animaux produisant des œuvres qui nécessitent de l’intelligence, de la sensibilisation, de la planification, mais aussi montrant de la pitié et du dévouement. De toute évidence, de telles capacités et de tels sentiments ne peuvent venir que d’Allah.







Les oiseaux adultes remplissent leur nid de plumes douces pour maintenir la chaleur pour leurs petits.





Les fourmis, les termites, les abeilles et les autres créatures qui vivent en communauté se concentrent sur leurs œufs et leurs larves. Les fourmis placent leurs œufs et leurs larves dans des chambres situées dans des nids souterrains préparés pour eux. Les fourmis ouvrières placent souvent les œufs ou les larves dans leurs bouches pour les déplacer d’une chambre à une autre en fonction de l’humidité et de la température. Si une autre créature attaque les œufs, les fourmis ouvrières vident les chambres et cachent les larves quelque part en dehors du nid. Encore une fois, on aurait pu s’attendre à voir ces créatures inconscientes abandonner leurs petits après leur avoir donné naissance, mais au contraire, elles assument entièrement leurs responsabilités sur eux et les protègent contre chaque danger. 

Chaque créature assume la responsabilité de ses petits jusqu’à ce qu’ils soient en âge de s’occuper d’eux-mêmes. Il est clair que la source d’un tel comportement ne vient pas de leur propre intelligence, car ces créatures n’ont aucune intelligence. Un oiseau, un tigre ou toute autre créature ne peuvent pas considérer les besoins d’une autre créature et agir pour les satisfaire en prenant en considération même le moindre détail. Tous agissent sous Son inspiration, car toutes ces créatures sont soumises à Allah, Qui les a créées.

En Afrique, les rayons du soleil sont parfois si forts qu’ils peuvent tuer les animaux. De ce fait, certains animaux cherchent des endroits ombragés pour se protéger. Pour protéger ses œufs et ses petits contre les rayons du soleil, les autruches d’Afrique du Sud se reposent sur leurs œufs et déploient suffisamment leurs ailes pour empêcher les rayons d’affecter les œufs et les petits. Mais pour pouvoir les protéger, les autruches doivent s’exposer au soleil montrant ainsi une autre preuve frappante du dévouement. 







Les albatros volent sur de longues distances pour trouver de la nourriture pour leurs petits.





Les animaux peuvent être très sauvages et dangereux lorsqu’il s’agit de protéger leurs petits. Lorsqu’ils sentent un danger, ils préfèrent prendre leurs petits et quitter rapidement la zone où ils se trouvent. Cependant, lorsqu’il n’y a aucun moyen de s’échapper, ils n’hésitent pas à se jeter sur l’attaquant. Par exemple, les chauves-souris et les oiseaux attaquent les chercheurs qui viennent prendre leurs petits dans leur nid. 

Lorsqu’ils sont attaqués par des ennemis tels que les hyènes, les zèbres et d’autres animaux de grande taille, ils se séparent et rejoignent immédiatement leurs groupes, mettant leurs petits au milieu, et prenant rapidement la fuite. S’ils sont rattrapés, les adultes du troupeau défendent courageusement leurs petits. Quand les girafes sont attaquées, elles placent leurs bébés sous leur corps et donnent un coup de pied à l’attaquant avec leurs pattes avant. Les cerfs et les antilopes sont généralement timides et nerveux, et lorsque leurs petits ne sont pas présents, s’enfuient. Mais si leurs petits sont menacés par un renard ou un loup, ils n’hésitent pas à utiliser leurs sabots pointus.

Certains oiseaux font semblant d’être blessés pour attirer l’attention d’un ennemi sur eux-mêmes. Un oiseau femelle qui voit un ennemi s’approcher, partira tranquillement de son nid pour se placer en face de l’ennemi, volettera sur le sol en le frappant avec une aile, poussera des cris douloureux afin de convaincre l’ennemi qu’elle est impuissante. Lorsque l’ennemi s’en va, l’oiseau arrête son imitation et s’enfuit avant que l’ennemi ne le rattrape. Cette technique permet de tromper les chiens, les chats, les serpents et même d’autres oiseaux. Plusieurs espèces d’oiseaux qui font leurs nids à même le sol protégent leurs petits de cette façon. Par exemple, lorsqu’un prédateur s’approche de ses cannetons, une mère canard fait semblant d’être blessé et de ne plus pouvoir voler. Mais elle garde toujours ses distances par rapport à l’assaillant. Lorsque le chasseur est parti et s’est assez éloigné de ses cannetons cachés sur le rivage, elle s’envole immédiatement et puis retourne vers ses petits. Les scientifiques ne peuvent expliquer ce phénomène qui est : l’oiseau blessé.







Dans une ruche, des zones spéciales sont préparées pour les petits. Ces zones sont nettoyées de façon ordonnée, et les petits sont nourris à des intervalles réguliers.





 







Pour les fourmis, leurs larves sont si importantes qu’un groupe de fourmis est chargé de s’occuper des larves.





Pour que les oiseaux inventent une telle méthode, ils doivent être fortement conscients, intelligents et doués. De telles défenses montrent le grand courage et la grande détermination qu’ils ont. Mais le plus intéressant, c’est que les oiseaux sont nés avec cette connaissance et ne l’apprennent pas de leurs parents. Tous les animaux ont leurs propres systèmes de défense. Que pouvons-nous tirer de tout ça ? Par exemple, est-il raisonnable de dire qu’un oiseau risque consciemment sa vie pour protéger ses petits, malgré le fait qu’il n’a aucune conscience ou intelligence ? 

Naturellement, ce n’est pas logique. Ici, nous avons des animaux inconscients et non intelligents. Ce qui les fait agir avec cette conscience, cette compassion et cette miséricorde est Allah le Tout Miséricordieux, Qui les a créés et Qui les soutient. 

Les chiens et les humains n’ont pas la même perception de l’odeur. Par exemple, le nez d’un chien est si sensible qu’il peut détecter des odeurs laissées par d’autres chiens aussi bien que par des personnes comme nous, recueillir des informations à leur sujet, ou détecter la moindre odeur dans l’air sans aucune difficulté. Certains chiens ont un odorat qui est un million de fois plus sensible que celui de l’être humain, une caractéristique qui leur permet de faire des choses que les humains et même les appareils électroniques sophistiqués ne peuvent pas contrôler. On notera par exemple le fait de trouver des substances chimiques, des personnes disparues, des matières explosives, chasser des animaux sauvages, des criminels ou encore des sinistrés.







Les zèbres risquent leurs propres vies pour protéger leurs petits et n’hésitent pas à se mettre face au danger. Allah les protège et s’occupe de tout en leur donnant leur fort instinct protecteur.





Par exemple, les chiens de sang peuvent suivre une odeur vieille de quatre jours et les traces d’une personne à plus de 80 kilomètres. Etonnamment, ils ne perdent jamais l’odeur qu’ils suivent malgré les innombrables autres odeurs au sol. D’après les expériences, un chien dressé pourrait retrouver un objet mélangé à d’autres objets et sur lequel l’odeur d’une moufette aurait été pulvérisée. La technique de la technologie de Schlieren a révélé que les chiens respiraient différemment. Lorsqu’un chien respire, l’air passe par les ouvertures latérales vers l’arrière. En raison de cette création spéciale, l’air prend une direction différente de là où passe l’odeur, ainsi il ne se mélange pas avec l’odeur. Le Seigneur Très Miséricordieux a donné de telles capacités aux créatures afin de servir les êtres humains. En effet, les chiens sont particulièrement utiles pour les êtres humains notamment en ce qui concerne la sécurité. Allah donne Sa bénédiction et Sa miséricorde à ses serviteurs bien-aimés. De cette façon, Il rend notre vie facile et sécurisante. Sa générosité est grande et Sa gentillesse est abondante. 

Les animaux portent habituellement leurs petits lorsqu’ils doivent se déplacer ou lorsqu’ils font face à un danger. La méthode de porter les petits est différente pour chaque animal : sur le dos, dans leur bouche, ou dans une poche spéciale dans leur abdomen. Les bébés portés de cette façon ne sont ainsi pas blessés. Le fait que les animaux portent leurs petits lorsqu’un danger se présente est un exemple important du dévouement, car cela réduit grandement la vitesse et la capacité à se déplacer d’un animal. Malgré cela, les animaux n’abandonnent jamais leurs petits, même en cas de danger.  







L’autruche emploie son corps comme bouclier pour protéger ses petits contre la chaleur.





La plupart des animaux portent leurs petits sur leur dos. Par exemple, les singes portent leurs bébés partout. Une mère singe peut se déplacer très facilement même en portant son bébé, car celui-ci se tient aux poils de son corps à l’aide de ses mains et de ses pieds. De cette façon, un singe femelle peut sauter dans un arbre ou courir le long d’une branche sans aucun problème. Les kangourous et les autres animaux du même genre transportent leurs petits dans une poche abdominale. Un petit kangourou vit pendant cinq mois dans la poche de sa mère, et même lorsqu’elle se déplace, il reste toujours dedans. S’il ressent un danger, il court vers sa mère et saute la tête la première dans sa poche. Ensuite, la mère kangourou s’échappe en sautant sur ses puissantes pattes arrière. Les écureuils prennent leurs petits par la peau flasque de leur abdomen. Si son nid est détruit, une mère écureuil porte ses bébés dans un autre nid. Cependant, elle n’en transporte qu’un à la fois et revient au nid pour en prendre un autre jusqu’à ce qu’il ne reste plus personne et que tout le monde ait été évacué en tout sécurité.

Toutes les créatures, des insectes aux lions, des grenouilles aux oiseaux, protègent leurs petits en les transportant de cette façon. Mais qu’est-ce qui les amène à éprouver tant de peine et risquer leur propre vie pour protéger leurs petits ? Une fois de plus, nous ne pouvons que conclure qu’ils agissent selon l’inspiration qu’Allah, Qui commande tout ce qui existe, a placée en eux. Dans un des versets du Coran, notre Seigneur dit : 

[...] Son Trône (Kursi) déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand. (Sourate al-Baqarah, 25)

 






Les canards, inspirés par Allah, font semblant d’être blessés pour
protéger leurs petits.





 

Une autre caractéristique miraculeuse est l’amabilité et la douceur qui caractérisent de nombreux jeunes animaux. Les petits des animaux sont très aimables. Leurs yeux sont plus grands que la normale, leur visage est rond, et ils sont adorables car leurs expressions ressemblent à celles des bébés. Leur manière d’être éveille un instinct protecteur envers les personnes. Les tigres, les lions et les ours adultes sont sauvages et agressifs, mais leurs petits attisent en nous un sentiment de compassion et de miséricorde. Comme tout le reste, ils sont soumis à Allah, car : se soumet à Lui, bon gré, mal gré, tout ce qui existe dans les cieux et la terre, et que c’est vers Lui qu’ils seront ramenés ? (Sourate Al Imran, 83). De cette façon, Allah nous incite à vouloir les protéger. D’autre part, Il leur a fait une source de bénédiction et un grand plaisir pour nous. 

Les chatons sont aveugles, sans défense, minuscule à leur naissance, et pèsent seulement environ 100 grammes. Une mère dort très peu pour s’occuper de ses petits, elle les garde auprès d’elle pour les maintenir au chaud, et leur donne du lait lorsqu’ils ont faim. Bien que les yeux des chatons soient fermés durant la première semaine de leur naissance, ils n’ont aucune difficulté à trouver les mamelles de leur mère. Le lait maternel contient la quantité suffisante de nutriments nécessaires pour que les chatons se développent et soient protégés des maladies. Les chatons peuvent prendre soin d’eux-mêmes après environ huit semaines, et de ce fait, leur mère cesse de les transporter.

Les lions sont parmi les créatures les plus puissantes au monde. Ils sont très sauvages envers leurs ennemis, mais très doux avec leurs petits. Les lionceaux sont très petits à leur naissance et commencent à manger de la viande dès qu’ils atteignent trois mois, néanmoins, ils sont toujours allaités jusqu’à au moins six mois. Les lions, les tigres et les autres grands félins portent leurs petits par la peau de leur cou (nuque). Etant donné que les bébés restent immobiles alors qu’ils sont transportés, ils ne subissent aucune blessure. Allah le Tout-Puissant, le Créateur de tout, enseigne aux animaux à être compatissants et miséricordieux envers leurs petits pour qu’ils prennent soin d’eux et les protègent. De telles caractéristiques montrent la puissance sans limites et la compassion infinie de notre Seigneur. 

L’une des caractéristiques les plus importantes des éléphants, est leur attachement les uns envers les autres. Ils aident et se sacrifient pour les membres de leur famille et pour le troupeau tout entier. Par exemple, lorsque des chasseurs tirent sur un troupeau, les éléphants se précipitent vers les autres éléphants qui sont en danger. La base de cette société très unie est le groupe d’éléphanteaux. En effet, les petits éléphants sont accueillis par d’autres membres du troupeau avec beaucoup d’amour et de compassion. Si une mère éléphant meurt, une autre avec du lait la remplacera pour allaiter l’enfant. Durant les six premiers mois, les éléphanteaux suivent leur mère partout où elle va et font continuellement du bruit pour exprimer leur raccordement les uns avec les autres. Si un éléphanteau fait un bruit qui indique qu’il est en détresse ou en danger, tout le troupeau arrive pour voir ce qui se passe. Cela est très efficace pour dissuader un ennemi. Mais comment savent-ils qu’ils doivent faire ces choses, étant donné qu’ils n’ont aucune intelligence et détermination qui leur est propre ? Ce sens étonnant du dévouement que l’on trouve parmi les animaux est l’un des miracles de la création d’Allah et nous rappelle que nous devrions réfléchir sur de telles choses car : Il y a certes un enseignement pour vous dans les bestiaux… (Sourate an-Nahl, 66)

Au milieu de l’hiver, les oursons naissent sont aveugles et sans poils pendant que leur mère hiberne. Ils font la même taille qu’un écureuil et sont suffisamment forts pour atteindre l’endroit où se trouve le lait. Ce lait, riche en graisses et en calories, permet aux petits de se développer rapidement tout au long de l’hiver. Lorsque la mère se réveille au printemps, les petits sont assez forts pour suivre leur mère hors du repaire. Bien qu’ils soient très actifs, ils sont avant tout sans défense et restent à côté de leur mère durant toute une année, une période durant laquelle ils seront protégés du danger, apprendront à s’occuper d’eux-mêmes et se développeront rapidement. Comme d’autres animaux adultes, les ours peuvent se comporter de manière sauvage envers un ennemi qu’ils jugent menaçant pour les petits. Une mère ours s’occupe inlassablement de ses petits pendant trois ans. 

Les loups sont parmi les animaux les plus sauvages, et pourtant, les loups adultes coopèrent pour protéger leurs louveteaux. Une meute de loups se compose d’un mâle, d’une femelle, de leurs petits, et de un ou deux autres loups. Les femelles se prêtent mutuellement assistance. Parfois, l’une d’elles reste dans la tanière pendant toute la nuit pour s’occuper des petits laissant l’autre loup libre pour aller à la chasse. Allah le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, inspire l’intelligence, la compassion et la pitié que ces animaux démontrent. Allah a créé les animaux et leur a inspiré en eux la façon de comment chasser, se reproduire, se protéger et nourrir leurs petits. 

Allah nous dit qu’Il inspire les abeilles afin qu’elles sachent où construire leur nid : [Et voilà] ce que ton Seigneur révéla aux abeilles : “Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres, et les treillages que [les hommes] font.” (Sourate an-Nahl, 68). En outre, Il inspire en eux la façon de comment fabriquer ces nids et les matériaux qu’il faut utiliser. Certains animaux montrent un grand dévouement et éprouvent beaucoup de difficulté à reproduire ou protéger leurs œufs face aux différentes températures (brûlantes ou glaciales), aux prédateurs, et toutes sortes d’autres dangers. Certains animaux émigrent pour pondre leurs œufs, prennent un grand soin pour construire un nid ou un abri, meurent après l’accouplement ou en pondant leurs œufs, ne mangent pas pendant des semaines car ils portent leurs œufs dans leur bouche, restent auprès de leurs œufs pendant des semaines… Tous ces exemples de dévouement servent à propager les espèces. Les animaux bébés faibles et impuissants peuvent survivre seulement s’ils sont pris en charge et protégés par des adultes forts. Certes, un bébé gazelle abandonné ou un nid d’œufs qui n’est pas surveillé n’ont aucune possibilité de survie. Mais les animaux prennent ces responsabilités avec un engagement inlassable et intarissable. Chacun d’eux remplit les fonctions qu’Allah leur inspire.

Desktop View