Harun Yahya

Le miracle de la migration


L’augmentation de la masse corporelle est très marquée chez les oiseaux qui sont sur le point de migrer. Avant de commencer leur migration, ils font obligatoirement des «stocks de carburant» sous forme de réserves de graisses.
 



 

Les réserves de graisse pour la migration ont plusieurs fonctions principales. La première d’entre elles est la graisse, qui tout au long de la migration, joue un rôle de carburant. La deuxième est la production d’une eau métabolique pendant la migration, en même temps que l’utilisation de la graisse. Lorsque ces animaux qui migrent, sont dans les déserts où l’eau est rare ou dans d’autres régions arides, cette eau métabolique joue un rôle important pour assurer l’équilibre en eau de l’organisme et permet à ces oiseaux de se déplacer. Pour cette raison, le métabolisme de la graisse assure à ces animaux un approvisionnement d’eau interne tout au long de la migration. Par ailleurs, les réserves de graisse augmentent la masse corporelle et de ce fait permettent aux oiseaux de voler à des vitesses plus élevées grâce à des spécificités de mécanisme de vol. De telle sorte que ces réserves de graisse sont excédentaires, même quand les oiseaux migrateurs sont parvenus dans leurs lieux de reproduction.

Il est évident que ces oiseaux ne peuvent pas faire de réserves de graisse dans leur corps d’une manière consciente et ils n’ont pas la connaissance pour transformer la graisse en eau interne. Comme dans toute chose, ces spécificités sont créées et inspirées par Allah le Tout-Puissant.

N'ont-ils pas vu les oiseaux assujettis [au vol] dans l'atmosphère du ciel sans que rien ne les retienne en dehors d'Allah ? Il y a vraiment là des preuves pour des gens qui croient. (Sourate an-Nahl, 79)

 

Desktop View