Harun Yahya

Le deuxième cas semblable à celui d'Ardi, rendant confus les darwinistes : Australopithecus Sediba


Nous avons récemment discuté d’une forme transitionnelle imaginaire qui a fait la manchette dans les publications darwinistes. Les lecteurs se rappelleront comment toutes les publications darwinistes à travers le monde ont publié des images détaillées concernant ce fossile, avant qu’on n’ait annoncé à quelle forme de vie il appartenait, avant que les fragments découverts ne soient montrés aux gens et avant qu’aucune information sur ce dernier ne soit fournie. Ils ont probablement pensé que la propagande avant que le fossile ne soit révélé susciterait l’excitation et éveillerait la curiosité, ou bien que cela serait plus convaincant. Dans notre réponse à ces fausses assertions, nous avions expliqué que l’assertion en question n’était qu’une spéculation et que nous donnerions une réponse plus détaillée dès que des détails sur la découverte seraient disponibles. Vous pouvez trouver ci-dessous les déclarations à propos du fossile publiées dans le magazine Science à la suite de la grande spéculation et concernant l’invalidité des assertions darwinistes sur le sujet.

Avant de passer à ces déclarations, nous devons nous rappeler le fait important à propos du darwinisme, à savoir que les darwinistes sont incapables d’expliquer ne serait-ce que la formation d’une seule protéine. A chaque fois que les darwinistes apparaissent sur des programmes de télévision et font des déclarations à la presse à propos d’un fragment d’os, nous devons nous rappeler qu’ils ne sont pas en mesure d’expliquer la formation d’une seule protéine ni le commencement de la vie. Comme nous l’avons précisé auparavant, l’existence d’une protéine est essentielle afin qu’une autre protéine puisse se former, et c’est la plus grande preuve que toute la spéculation faite au nom de l’évolution est fausse. L’évolution s’est anéantie dès la phase du commencement de la vie, face à la plus petite pièce de construction de cette dernière.

Toutes les assertions darwinistes sont complètement fausses. Ce fait est expliqué d’une manière détaillée avec des preuves scientifiques dans nos travaux. Cette réponse fut écrite afin de révéler encore une fois la fausseté de la spéculation susmentionnée. Mais ce qui est principal, c’est qu’une seule protéine démolit le darwinisme. Cela doit toujours être gardé à l’esprit à chaque fois qu’on rencontre des assertions frauduleuses darwinistes.

 

Les tromperies sur Australopithecus Sediba de la part des darwinistes qui sont incapables d’expliquer une seule protéine



Le fossile, découvert dans la grotte de Malapa en Afrique du Sud en 2008, se composait de morceaux appartenant à deux créatures différentes. Les darwinistes ont prétendu que les morceaux représentaient “un squelette complet”. Cependant, le fait est que, ces fossiles se composent d’un seul crâne et de quelques os appartenant à deux formes de vie différentes.
Pour le dire plus clairement, il n'y avait pas de squelette complet comme le prétendaient les darwinistes. Mais pour les darwinistes qui n'avaient pas de scrupules à fabriquer une reconstruction détaillée d'un être vivant dans un habitat social à partir du seul petit doigt d’un fossile, ces os ont été plus que suffisants pour faire une grande spéculation.

Toujours incapables d’expliquer une seule protéine, les darwinistes ont prétendu que ce fossile était notre “ancêtre” imaginaire. Cependant, avec leur taille d’un mètre de haut et leur volume cérébrale qui est de 420-450 cc (beaucoup plus petit que celui de l’homme qui est de 1200-1600 cc), leurs longs bras pour grimper aux arbres, identiques à ceux de l'orang-outan et des jambes très courtes, et avec toutes leurs autres caractéristiques, on s'est rendu compte que ces deux créatures n’étaient rien d’autre que des singes.  Cependant, malgré toutes ces preuves, les darwinistes les présentèrent quand même comme “des formes de vie bipèdes”.

Cette idée infâme de bipédie, prétendue par les évolutionnistes pour toutes les formes éteintes de singes, n’a bien entendu aucun fondement dans ce cas non plus. On n’a même pas apporté une seule preuve à ce sujet. Les fossiles révèlent seulement que ces créatures étaient une espèce de singe. Ce qu’ils essaient de faire, comme dans le cas de la tromperie d’Ardi, c’est de représenter un chimpanzé parfait comme s’il marchait droit afin de pouvoir le mettre en avant comme une forme transitionnelle dans la prétendue évolution humaine. Mais, comme c’était le cas chez Ardi, cette assertion manque également de preuve, elle n’est qu’une fabrication. En outre, comme toute l’agitation sur Ardi, la majorité des darwinistes admettent effectivement qu’ils sont embarrassés.

Les darwinistes utilisent la tromperie de l’Homo habilis à chaque opportunité

Bien qu’ils soient toujours incapables d’expliquer la formation d’une seule protéine, les darwinistes ont encore cette fameuse assertion concernant l’Homo habilis. Les darwinistes prennent généralement les fossiles d’un singe éteint et déclarent immédiatement qu’ils appartiennent à l’Homo habilis. Bien que tout sur les fossiles montre que ce n’est rien d’autre qu’un singe éteint, les darwinistes essaient de s’en servir de la meilleure manière, du moins à leurs propres yeux et d’en faire une partie de leur spéculation. La voie la plus convaincante pour cela est de dire, “les bras, les jambes, le volume, la grandeur et la taille du crâne, en bref toutes ses caractéristiques montrent que c’est un singe, cependant il marchait probablement droit.” De cette manière, on présume que chaque fossile de singe éteint marchait droit et le fossile est transformé immédiatement par les darwinistes en “Homo habilis”, c’est-à-dire notre “ancêtre-singe” imaginaire.

Cependant, cette tromperie fut démasquée et les darwinistes ne peuvent plus persuader la majorité des gens à croire à l’évolution. En effet, puisque les fossiles de singes qui furent sujets aux spéculations darwinistes ont toujours renversé le faux mythe de l’évolution fabriqué par les darwinistes et la fausse datation y afférente, ils ont toujours constitué un énorme problème pour les darwinistes, et ils ont été en désaccord constant sur ce sujet. Les darwinistes ne doivent pas oublier les déclarations parues sur le site internet d’Associated Press concernant le besoin de considérer l’Homo habilis comme une espèce de singe. [1]

La même chose s’applique au fossile en question ici. Les darwinistes sont incapables de placer ces fossiles, qu’ils estiment avoir 1.78 à 1.95 millions d’années, où que ce soit dans le scénario qu’ils ont inventé. C’est pour cette raison qu’ils n’arrêtent pas de changer leurs scénarios. Mais le fait est que ces morceaux d’os appartiennent en vérité à une espèce éteinte de singe. Ce dont les darwinistes doivent s’inquiéter est ceci : les fossiles qu’ils possèdent appartiennent à des créatures vivantes parfaitement formées. Cette perfection est l’une des principales raisons de l’effondrement du darwinisme. Tous les 300 millions de fossiles exhumés jusqu’à maintenant appartiennent à des formes de vie parfaites avec une anatomie impeccable et une symétrie extraordinaire. Cela veut dire que ce ne sont pas des formes de vie qui ont évoluées à travers des mutations, qui se changent les unes en autres, qui se dévéloppent et évoluent par hasard. Le registre fossile annonce ce fait aux darwinistes depuis 150 années. La façon dont les darwinistes essaient de présenter ce fossile parfait qui démolit totalement la théorie de l’évolution comme une preuve pour cette dernière est extraordinairement étonnante et cela est également humiliant pour eux.

Le nouveau tumulte sur Autrolapithecus sediba humilie même les scientifiques darwinistes

Autrefois, lorsque des nouvelles comme “le chaînon manquant a été trouvé” ou bien “nos ancêtres étaient des microbes” apparaissaient dans les publications darwinistes, la propagande de ces publications atteignait son but et le message délibérément trompeur parvenait facilement aux lecteurs. Personne à cette époque ne savait que les darwinistes utilisaient la science afin de tromper les gens, qu’ils mentaient manifestement et que ces nouvelles étaient totalement non scientifiques. Les gens pensaient que l’évolution était vraie, et on ne décelait pas le vrai visage de la tromperie en raison de l’imposition organisée dans les écoles, les universités et les lieux de travail.
Cependant la situation est différente aujourd’hui. La grande déception vécue par les darwinistes sous l’impact des travaux de Harun Yahya, qui ont révélé comment toutes les branches de la science réfutent l’évolution, s’est réalisée devant les yeux du monde. Les anciennes ruses darwinistes ne marchent plus. C’est pourquoi les darwinistes recoururent récemment à la méthode du “tumulte”. Les partisans de l’évolution qui ont essayé la propagande et la démagogie et qui ont échoué, cherchent à rester à l’ordre du jour en faisant du tapage.

Les darwinistes se sont trompés en s’imaginant que cette méthode de tumulte qui a abouti à la déception dans le cas d’Ida et les a discrédités dans  le cas d’Ardi, pourrait réussir avec ce nouveau fossile. Parce que tout ce remue-ménage a humilié les darwinistes et il fut aussi blâmé par les scientifiques dans leurs propres rangs. Leurs ruses ont atteint un niveau si misérable que les assertions darwinistes sont même critiquées par les scientifiques darwinistes.

Les déclarations des scientifiques darwinistes concernant l’invalidité des assertions sur le fossile découvert récemment

La plus grande réaction aux darwinistes, qui ont annoncé un fossile de singe éteint et parfait en disant : “Nous pensons qu’il a marché droit,” bien que toutes les caractéristiques physiques aient montré le contraire, est venu de la part des scientifiques darwinistes honteux de ce tapage illogique.

Carl Zimmer, un scientifique darwiniste de renommée mondiale qui a entendu l’assertion en question, a fait référence aux supercheries concernant Ida, en se plaignant, “s’il vous plaît, s’il vous plaît, pas encore une fois.”

Dans son article publié sur le site internet du magazine Slate, Zimmer a dit que le dernier “chaînon manquant” de cette semaine avait d’abord été annoncé dans le quotidien Telegraph, et puis, immédiatement sur d’autres chaînes. Zimmer a attiré l’attention d’une manière ironique à propos des rapports publiés dans ces publications tels que “notre ancêtre fut finalement trouvé”, bien qu’on n’ait donné aucune information sur le fossile. Lorsque les informations sur le fossile furent finalement publiées environ une semaine après dans le magazine Science, comme Zimmer l’a exprimé, le monde a fait connaissance avec une créature appelée Australopithecus sediba. Zimmer ajouta ensuite : “Et alors que ces fossiles sont assurément significatifs sous divers aspects, une chose pour laquelle ils ne le sont définitivement pas c’est d’être un chaînon manquant.” [2]

Bill Jungers, de l’Université Stony Brook à New York, a dit que le fossile en question n’a rien à voir avec Homo habilis et l’a décrit comme un autre singe parfait.

Michael Cherry a dit ceci dans un rapport publié dans Nature News : Les suppositions des chercheurs disant que les fossiles représentent une espèce transitionnelle dans l’évolution humaine se situant entre Australopithecus et les espèces Homo, furent critiquées par  d’autres chercheurs qui les trouvent éxagérées.” [3]

L’un des partisans de Lee Berger, qui a examiné le fossile a dit, “Les échantillons de Malapa raviveront le débat sur la validité de la classification Homo habilis”. [4]

Une autre critique était que le fossile en question n’était rien d’autre qu’une variation entre les autres espèces connues. En d’autres termes, les darwinistes étaient bien conscients que c’était juste une espèce de singe.

Pourquoi les darwinistes trompent-ils les gens bien qu’ils connaissent la vérité ?

Les darwinistes sont parfaitement conscients du fait que le fossile en question est une espèce éteinte de singe et n'a rien à voir avec la fausse idée de l'évolution. Tout ce qu'ils font est de dénaturer les faits. Ils ne le font que pour le darwinisme, qu’ils ont adopté pour diverses raisons idéologiques, tout en sachant que c’est une pure supercherie. Mais maintenant, il y a quelque chose qu’ils doivent garder à l'esprit.


Les gens qui respectaient le titre de scientifique et qui les prenaient au sérieux comme si ce qu’ils disaient avaient une valeur scientifique, sont maintenant surpris face aux efforts vains des darwinistes. Ils  sont étonnés de voir la façon dont ils essaient encore de soutenir une théorie effondrée et pourquoi ils donnent des conférences et font des déclarations à la presse pour une histoire comme si elle avait eu lieu alors qu’elle n’a jamais existé.

Dorénavant, les gens trouvent cela très amusant qu’un scientifique ayant une carrière derrière lui fasse des déclarations telles que “Homo habilis a appris à marcher”, “nos ancêtres sont issus des microbes” ou bien “nous avons été bipèdes en nous étirant dans les savanes”. Les darwinistes doivent prendre en considération au moins cette vérité et voir comment ils sont humiliés et combien cette tromperie qu’ils défendent est vraiment ridicule, et ainsi ils doivent abandonner cette fausse mis en scène. Ils ne doivent pas refuser d’admettre une vérité que tous les gens de bonne conscience connaissent très bien : le fait qu’Allah a créé toute chose. Parce qu’un tel refus les humiliera davantage dans ce monde et les rendra complètement impuissant. Et la récompense de ce refus peut être beaucoup plus grave dans l’au-delà. (Allah connaît la vérité) Par conséquent, comme on leur a clairement montré la vérité et qu’ils en soient bien conscients dans leur for intérieur, ils doivent abandonner ces contes de fées de chaînons manquants, qui ne sont rien d’autre qu’une imposture, ne jamais oublier leur impuissance face à une seule molécule de protéine et cesser de tromper les gens avec ces contes de fées. Quoi qu’ils fassent, ils seront toujours perdants tant qu’ils défenderont cette théorie. Parce que c’est la promesse d’Allah. Et cette promesse se réalisera, qu’ils le veuillent ou non.
Allah dit ceci dans Ses versets :

Et ils adorent, en dehors d'Allah, ce qui ne peut leur procurer aucune nourriture des cieux et de la terre et qui n'est capable de rien. N'attribuez donc pas à Allah des semblables. Car Allah sait, tandis que vous ne savez pas. (Sourate an-Nahl, 73-74)


[1] Paleoanthropologists Disown Homo habilis from Our Direct Family Tree,
http://www.evolutionnews.org/2007/08/paleoanthropologists_disown_ho.html
[2] Carl Zimmer, Yet Another "Missing Link", Slate, posté le jeudi, le 8 avril, 2010,
http://www.slate.com/id/2250212/pagenum/all/#p2
[3] Michael Cherry, Claim over 'human ancestor' sparks furore, publié online, le 8 Avril 2010,
http://www.nature.com/news/2010/100408/full/news.2010.171.html
[4]Michael Cherry, Claim over 'human ancestor' sparks furore, publié online, le 8 Avril 2010,
http://www.nature.com/news/2010/100408/full/news.2010.171.html
 

Desktop View