Harun Yahya

Tous les Musulmans ont la responsabilité de sauver les Musulmans du Népal d'un climat de peur et d'oppression


Le Népal partage ses frontières avec l’Inde et la Chine, et sous l’influence de ces pays applique une politique répressive envers les Musulmans depuis des années. Plus d’un million de Musulmans vivent dans ce pays, dont %80 sont hindous et %10 bouddhistes.
 
Le Népal était officiellement un pays hindou et une monarchie jusqu’en 2008. En 2008, la monarchie a pris fin et la République démocratique fédérale du Népal fut établie. Jusqu’en 2008, les Musulmans népalais n’avaient aucun droit et leur identité religieuse était niée par la monarchie népalaise. Mais dès que la nouvelle administration est arrivée au pouvoir, elle a annoncé qu’elle traiterait les Musulmans avec compréhension et remplirait même certaines de leurs demandes. Cependant, les Hindous fanatiques étaient mal à l’aise avec cette approche démocratique du nouveau gouvernement et la compréhension officielle de la laïcité et ils ont intensifié leurs actes de violence contre les Musulmans et ont procédé à des attaques fascistes successives. Ces fascistes racistes ont commencé leurs attaques sur les mosquées ; au mois de mars 2008, ils ont lancé quatre bombes sur une mosquée à Birendranagar dans laquelle plus de 50 Musulmans faisaient la prière du soir (Maghrib) ; de cette façon ils ont causé le martyre de trois Musulmans et des dizaines d’autres furent blessés. Dans les temps qui suivirent, de nombreuses mosquées dans les villes de Birendranagar et  Pokhara, qui avaient des populations musulmanes considérables, furent attaquées par les organisations hindoues radicales et racistes. En 2004, ces groupes racistes ont incendié les maisons, les lieux de travail, les associations et les mosquées appartenant aux Musulmans.

L’oppression de ces organisations fascistes envers les Musulmans népalais continue actuellement. Les Musulmans népalais sont constamment harcelés par les Hindous racistes et ils mènent une grande lutte afin de préserver leur religion et ils essaient de survivre en tant que Musulmans malgré toute l’oppression. En particulier, les Népalais qui se sont convertis à l’Islam de l’hindouisme sont soumis à une grande pression de la part de leur famille et de la société dans son ensemble.

Trois Musulmans Népalais parmi les 50 qui priaient à la mosquée Choti à Birendranagar furent martyrisés quand elle fut attaquée en 2008 par des Hindous racistes pendant la prière du soir et des dizaines d’autres furent blessés.



Les Musulmans du Népal doivent s’unir sans tarder et appeler tout le monde musulman à s’unir

Les Musulmans du Népal vivent toujours en tant que communautés différentes et n’ont pas de représentant pour les questions religieuses. Il n’y a pas de doute que les Musulmans népalais qui croient qu’ils ne sont pas représentés équitablement au Parlement et qui veulent jouir des droits et de la protection de la nouvelle constitution, doivent établir une union puissante entre eux sans plus tarder. C’est un commandement d’Allah qui est une obligation pour tous les Musulmans :

Et cramponnez-vous tous ensemble au ‘Habl’ (câble) d'Allah et ne soyez pas divisés ; et rappelez-vous le bienfait d'Allah sur vous : lorsque vous étiez ennemis, c'est Lui Qui réconcilia vos cœurs. Puis, par Son bienfait, vous êtes devenus frères. Et alors que vous étiez au bord d'un abîme de Feu, c'est Lui Qui vous en a sauvés. Ainsi, Allah vous montre Ses signes afin que vous soyez bien guidés. (Sourate Al Imran, 103)

D’autre part, nos frères musulmans népalais doivent prier ardemment pour que tous les Musulmans du monde s’unissent le plus tôt possible et doivent encourager et considérer cette union du monde Musulman comme un sujet de la plus grande urgence.

Le devoir le plus urgent des Musulmans est d’établir l’Union Turco-Islamique pour que les souffrances dans le monde prennent fin

Ces derniers mois, les Népalais vivent dans un climat d’anarchie causé par les Hindous fanatiques qui veulent que la monarchie revienne et que le Népal soit un pays hindou de nouveau, et qui incitent les gens dans ce sens. Bien entendu, cette situation concerne les Musulmans népalais de près, eux qui veulent que leur pays accède immédiatement à la démocratie pour pouvoir ainsi retrouver leurs droits légitimes. Nous espérons que ce pays fera des progrès constants vers la démocratie et que nos frères musulmans accèderont à un climat de prospérité dans lequel ils pourront vivre librement leur religion.
Cependant, il ne faut pas oublier qu’il est un fait clair et urgent : l’unique solution pour la libération de tous les Musulmans qui sont opprimés est l’unification du monde islamique sous un même toit. L’union des Musulmans est la seule solution à la terreur, au désordre et à l’agitation. Une telle union apportera certainement la paix, la fraternité, l’amitié et la solidarité à la fois au monde islamique et à tous les pays du monde. Afin que le climat de brutalité, de violence et de crainte auxquels les Musulmans sont soumis dans des dizaines de pays prennent fin, il est essentiel que les Musulmans s’unissent et établissent l’Union Turco-Islamique. Partout dans le monde, les Musulmans doivent voir cette vérité et faire de leur mieux afin que cette union soit établie. Autrement, les Musulmans du monde assumeront une lourde responsabilité spirituelle chaque jour qui passe et porteront un lourd fardeau auprès d’Allah.

Les Musulmans népalais qui veulent vivre librement leur religion et accéder à un climat dans lequel ils peuvent élever les générations futures en paix et en sûreté…
 








 

Desktop View