Harun Yahya

Le miracle dans la trompe des éléphants


La trompe des éléphants est composée de 50 mille muscles et quand cela est nécessaire la trompe se contracte et pousse facilement, même des corps qui pèsent plusieurs tonnes. En même temps, cette trompe a la capacité de cueillir des petites graines de pois, sans les faire éclater ou les écraser, de faire une opération qui nécessite beaucoup de finesse et de sensibilité. Etant à bien des égards multifonctionnelles, elle est en même temps un long doigt, cette organe qui est utilisée en tant que “clairon ou haut-parleur”, permet à l’éléphant de retenir 4 litres d’eau, qu’il peut boire ou pulvériser sur le dessus de son corps. (Richard Dawkins, Climbing Mount Improbable, p. 92)

Si nous regardons les modes de vie des autres animaux, il est impossible en fait pour l’éléphant de penser à la nécessité d’une trompe et d’être en mesure de la former. C’est-à-dire qu’il est impossible pour la logique de l’évolution d’expliquer cela. L’éléphant poursuit son existence de la même manière qu’Allah le Tout-Puissant l’a crée la toute première fois.

Tout ce qui est sur elle [la terre] doit disparaître, [Seule] subsistera la face [Wajh] de ton Seigneur, plein de majesté et de noblesse. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ? Ceux qui sont dans les cieux et la terre L'implorent. Chaque jour, Il accomplit une œuvre nouvelle. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
(Sourate Ar-Rahman, 26-30)

Desktop View