Harun Yahya

Ramadan 2010, 23. Jour










Ô vous qui avez cru! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair [de crainte] que par inadvertance vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez
par la suite ce que vous avez fait. 
(Sourate al-Hujurat, 6)








Allah - IL est Puissant et Sublime - dit: ‘‘Lorsque J'éprouve Mon serviteur par une maladie, et qu'il se montre patient en s'abstenant de se plaindre (de sa maladie) devant ses visiteurs trois fois de suite, Je substituerais une meilleure chaire à sa chaire, une meilleure peau à sa peau et un meilleur sang à son sang. D'autre part, si Je décidais de l'appeler auprès de Moi, je l'appellerais sous Ma Miséricorde, et si Je décidais de le guérir, Je le guérirais en
le dépouillant de tous péchés’’.
(Makârim al-Akhlâq", op. cit., p. 359)

 






L'amour et la justice envers les Gens du Livre durant l'Empire ottoman


Yıldırım Beyazid a accueilli les Juifs durant leur fuite contre la persécution espagnole

Au temps de Yıldırım Beyazid, la flotte ottomane sous le commandement de Kemal Reis a transporté les Juifs exilés de l’Espagne aux terres ottomanes et les y a installés.
 

•    Le Sultan Bayezid II a accueilli les Juifs dans son empire et a publié un décret ordonnant au peuple de leur montrer du respect et l’assentiment dont ils étaient dignes.
 

  Le temps de Fatih Sultan Mehmet, le conquérant
 

•    Quand le Sultan Mehmet le Conquérant s'empara de Constantinople, il permit aux Chrétiens et aux Juifs d'y vivre librement.

•    André Miquel, célèbre pour ses ouvrages de haut niveau, a écrit au sujet des pratiques justes et tolérantes des Musulmans et du monde islamique :
 

La communauté chrétienne de l’époque vivait sous une très bonne gouvernance, ce qui n’était pas le cas durant les périodes byzantine et latine. Ils n'ont jamais été soumis à une oppression systématique. Au contraire, l'empire, et tout d'abord Constantinople, est devenu un refuge pour les Juifs espagnols torturés. Ils n'ont jamais été forcés à accepter l'Islam. (André Miquel, L'Islam et Sa Civilisation VIIe - XXe siècle, Librairie Armand Colin, Paris)
 

•    Après avoir capturé Istanbul, Sultan Mehmet le Conquérant a dit au prêtre et ancien patriarche orthodoxe qui s’est prosterné au sol devant lui : “LEVE-TOI ! JE SUIS SULTAN MEHMET, ET JE TE DIS A TOI ET A TOUT VOTRE PEUPLE QUE DES AUJOURD’HUI VOUS NE DEVEZ PAS CRAINDRE MA FUREUR CONCERNANT VOTRE VIE ET VOTRE LIBERTE.”
 
•    Sultan Mehmet le Conquérant a publié un décret qui garantit la liberté de secte et de foi pour tout le peuple, inclus les Génois.

 




Les Juifs chez les Omeyyades d'Andalousie
 

•    Les références historiques disent ainsi à propos des Juifs vivant en Andalousie sous le régime omeyyade:

CEUX QUI N’ONT PAS VU LA MAGNIFIQUE VIE DES JUIFS AU GRANADA, NE SAVENT PAS CE QUE VEUT DIRE LA MAGNIFICENCE.” A CETTE EPOQUE-LA, GRANADA ETAIT LE PLUS SUR ENDROIT POUR LES JUIFS.
 

Les Ottomans qui ont gouverné la Palestine pour 500 ans ont assuré la paix et la sécurité aux Gens du Livre vivant dans ces terres
 

•    L’Empire ottoman a assuré la paix et la sécurité durant cinq siècles dans la région.

•    Les libertés et l’acceptation jouies à Jérusalem sous la domination ottomane sont décrites par l'un des anciens ministres des affaires étrangères d'Israël, Abba Eban, comme suit :

LE PEUPLE DE JERUSALEM ET LE PEUPLE JUIF ONT SOUFFERT LA PERSECUTION, L’EFFUSION DE SANG DES MAINS DES ROMAINS ET DE TOUTE FORCE OCCUPANTE. CE N’EST QU’APRES LA CONQUETE DE JERUSALEM PAR SULTAN YAVUZ SELIM ET SA CONSOLIDATION PAR KANUNI QUE LA NATION JUIVE A DECOUVERT CE QUE L’HUMANITE, L’EGALITE ET LA VIE PAISIBLE SIGNIFIAIENT. (İlhan Bardakçı, "Biz Hiç Irk Olmamışız",Tercüman, le 7 mai 1983)
 


 

La tolérance des souverains seldjoukides envers les Gens du Livre
 

•    Les mémoires d’un prêtre qui participa à la 2ème Croisade décrivent l’attitude pleine d’amour et de justice des Musulmans envers les Gens du Livre :

LES TURCS ONT PRIS SOIN DES PAUVRES BLESSES, ONT GENEREUSEMENT NOURRI CES MALHEUREUX ET LES ONT SAUVES DE TOUS LES MAUX... CE TRAITEMENT PROTECTEUR ENVERS CEUX QUI NE SE CONFORMENT PAS A LA MEME RELIGION QU’EUX, LES A CONDUITS A FAIRE UNE COMPARAISON ENTRE LES EXPEDITEURS, ET LA PLUPART D’ENTRE EUX DE LEUR PROPRE GRE  SE SONT CONVERTIS A LA RELIGION DES MUSULMANS QUI LES AVAIENT SAUVES. (Osman Turan, Türk Dünya Nizamının Milli, İslami ve İnsani Esasları, vol. 2, p. 138)
 

Les Gens du Livre n’étaient pas des captifs, mais vivaient sous le statut de dhimmi
 

•    Les Gens du Livre qui vivaient sur les terres conquises ont été nommés “dhimmis”, et non captifs. Et de ce fait, ils ont eu des droits légaux très significatifs par rapport à leur statut.Le mot “Dhimmi” est un statut accordé aux non-Musulmans qui avaient accepté de vivre sous la régie du  gouvernement musulman et qui payaient un montant déterminé d’impôt nommé le jizya.

•    Par conséquent, leurs vies et leurs biens étaient assurés, ils profitaient de la liberté de religion et de conscience, étaient exempts du service militaire, gardaient le droit de résoudre les conflits entre eux selon leur propre loi : et en cas de nécessité on leur rendait parfois le jizya qu’ils avaient auparavant payé.
 
•    Pendant une guerre contre les Byzantins, au cas où les armées musulmanes seraient incapables d’assurer la protection nécessaire des Chrétiens, on leur rendait l’impôt [le jizya] et c’est l’un des excellents exemples  de valeurs morales enseigné par notre Prophète (pbsl) aux Musulmans.




Des relations fondées sur l'intérêt personnel et la crainte de l'avenir dans la conception moderne du mariage


 



Celui qui obéit au Prophète Mohammed (pbsl) obéit aussi à Allah


Allah a toujours commandé aux hommes d’obéir aux prophètes qu’Il a envoyés à leur époque. Ces messagers étaient en effet des hommes élus qui exécutaient les ordres d’Allah, transmettaient Ses révélations, incarnaient celles-ci à travers leurs actes et paroles et, plus généralement, à travers tout leur être, l’idéal humain agréé par Allah. Allah révèle dans le Coran que ceux qui obéissent à Ses messagers seront sauvés. Pour cette raison, l’obéissance au Prophète est une obligation de la plus haute importance. Allah souligne ce point dans le Coran :
 

Nous n’avons envoyé de Messager que pour qu’il soit obéi, par la permission d’Allah. Si, lorsqu’ils ont fait du tort à leurs propres personnes ils venaient à toi en implorant le pardon d’Allah et si le Messager demandait le pardon pour eux, ils trouveraient, certes, Allah, Très Accueillant au repentir, Miséricordieux. (Sourate an-Nisa’, 64)

Quiconque obéit à Allah et au Messager... Ceux-là seront avec ceux qu’Allah a comblés de Ses bienfaits: les prophètes, les véridiques, les martyrs, et les vertueux. Et quels compagnons que ceux-là! (Sourate an-Nisa’, 69)

 

Dans pIusieurs versets du Coran, il est dit que ceux qui obéissent à Ses messagers obéissent à Allah en réalité. Ceux qui se rebellent contre eux, en revanche, se rebellent contre Allah. Voici quelques exemples de versets:
 

Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Allah. Et quiconque tourne le dos... Nous ne t’avons pas envoyé à eux comme gardien. (Sourate an-Nisa’, 80)

Ceux qui te prêtent serment d’allégeance ne font que prêter serment à Allah : la main d’Allah est au-dessus de leurs mains. Quiconque viole le serment, ne le viole qu’à son propre détriment ; et quiconque remplit son engagement envers Allah, Il lui apportera bientôt une énorme récompense. (Sourate al-Fath, 10)

 

Le Prophète a également affirmé l’importance de cette obéissance dans plusieurs hadiths:

Quiconque m’obéit, obéit à Allah, et quiconque me désobéit, désobéit à Allah, quiconque obéit au gouverneur que j’ai nommé m’obéit, et quiconque lui désobéit, me désobéit.

Dans le Coran, Allah décrit le Prophète comme étant un protecteur et un guide pour les croyants. Les musulmans, par conséquent, se référaient à lui pour toutes leurs affaires et lui demandaient conseil et permission avant de s’engager dans quoi que ce soit. Quand ils étaient confrontés à des questions sur lesquelles ils n’arrivaient pas à se mettre d’accord, et même quand il s’agissait de questions qu’ils étaient capables de résoudre eux-mêmes, ou bien encore lorsqu’ils recevaient des nouvelles relatives à la sécurtié, à la santé ou à l’économie de la communauté des croyants, ils en informaient immédiatement le Prophète et se conformaient aux judicieux conseils ou solutions qu’il leur recommandait.

C’est là un aspect capital de la morale édictée par Allah dans le Coran. Dans un verset par exemple, Il ordonne que toute nouvelle soit communiquée au Prophète ou à ses représentants. Voici ce verset:
 

Quand leur parvient une nouvelle rassurante ou alarmante, ils la diffusent. S’ils la rapportaient au Messager et aux détenteurs du commandement parmi eux ceux d’entre eux qui cherchent à être éclairés, ils auraient appris (la vérité de la bouche du Prophète et des détenteurs du commandement). Et n’eussent été la grâce d’Allah sur vous et Sa miséricorde, vous auriez suivi le diable, à part quelques-uns. (Sourate an-Nisa’, 83)
 

Il s’agit là évidemment d’un conseil sage et profitable aux croyants. Pour un problème donné, tout ordre, toute directive indiquée par le Prophète sont garantis par Allah. De plus, le Prophète était l’homme le plus sage et le plus avisé de la communauté des croyants. En général, pour prendre une décision, on consulte toujours la personne qui semble la plus intelligente du groupe, celle qui obéit le mieux à sa conscience, c’est-à-dire celle en qui on a le plus confiance dans tous les domaines.

Outre cette confiance en les qualités du Prophète, le choix de lui communiquer toutes les nouvelles comportait une autre sagesse: on aboutissait à la meilleure solution possible vu que tous les aspects de la question étaient connus d’une seule personne. Dans un autre verset, Allah commande aux croyants de prendre le Prophète comme arbitre de leurs conflits. C’est un commandement d’Allah que tout litige opposant les croyants lui soit aussitôt exposé et c’est par conséquent la meilleure marche à suivre en termes de raison, moralité et conscience. Il est également très important d’obéir aux règles établies par le Prophète, de tout cœur et sans réserves. Même si ses décisions s’opposent aux intérêts personnels les vrais croyants n’auront aucun doute ni hésitation et obéiront immédiatement à l’ordre du Prophète. Allah décrit cet aspect important de l’obéissance dans le Coran:
 

Non!... Par ton Seigneur! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu’ils ne t’auront demandé de juger de leurs disputes et qu’ils n’auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu’ils se seront soumis complètement [à ta sentence]. (Sourate an-Nisa’, 65)
 

Certains hypocrites, ou croyants dont la foi est faible, ne parvenaient pas à comprendre que les décisions du  Prophète étaient garanties par Allah et refusaient de l’informer de toutes les nouvelles, suscitant ainsi des dissensions. Allah les décrit ainsi dans le Coran:
 

Et il en est parmi eux ceux qui font du tort au Prophète et disent : “Il est tout oreille.” – Dis : “Une oreille pour votre bien. Il croit en Allah et fait confiance aux croyants, et il est une miséricorde pour ceux d’entre vous qui croient.” Et ceux qui font du tort au Messager d’Allah auront un châtiment douloureux. (Sourate at-Tawba, 61)
 

Puisque ces gens n’avaient pas compris l’essence de la foi et étaient incapables d’apprécier à sa juste valeur le mérite du Prophète, ils adoptèrent une mauvaise approche en se montrant réticents à l’informer de toute situation. Les ignorants sont incapables d’utiliser leur savoir à des fins utiles, et de contribuer ainsi au bien et à la sécurité de l’humanité. Ils l’utilisent pour faire naître des rumeurs et semer la discorde, pour tourner les gens les uns contre les autres et comploter. À leur opposé, le Prophète utilisait toutes les informations qu’il collectait afin de promouvoir la paix, la sécurité et le bien-être des musulmans et des autres groupes sous sa protection, pour éviter les dangers potentiels et déjouer les complots qui menaçaient les croyants. Identifiant ceux dont la foi était faible, il prenait des mesures afin de la fortifier et évitait tout ce qui aurait pu affaiblir la foi des croyants ou saper leur moral. C’est pour cette raison qu’Allah dans un verset le qualifie “d’oreille de bien”. Toutes les paroles, décisions et mesures du Prophète ont eu des résultats positifs pour les croyants et plus largement, pour l’humanité.




La main


Nos mains, qui nous permettent d'accomplir des actes très ordinaires tels que lever une tasse de thé, tourner les pages d'un livre ou encore écrire, sont de véritables merveilles d'ingénierie.

Le principal trait caractéristique de la main est sa capacité à agir avec une grande efficacité dans des activités très variées, bien qu'elle possède une structure standard. Grâce à de nombreux muscles et nerfs, nos bras aident nos mains à saisir des objets avec force ou au contraire avec délicatesse, selon les circonstances. Par exemple, même lorsqu'elle n'est pas refermée sous la forme d'un poing, la main humaine peut asséner contre un objet un coup équivalent à un poids de 45 kilogrammes. Pourtant, notre main est également capable de saisir doucement, entre son pouce et son index, une feuille de papier épaisse seulement d'un dixième de millimètre.

De toute évidence, ces deux actes sont de natures très différentes. Alors que l'un requiert une grande force, l'autre nécessite une sensibilité certaine. Cependant, nous n'avons jamais pensé une seule seconde à la manière d'utiliser notre main selon que nous devons prendre une feuille de papier entre nos doigts ou frapper avec le poing. Nous ne pensons pas non plus à ajuster notre niveau de force pour accomplir ces deux actes. Nous ne disons jamais: "Maintenant je vais ramasser un papier. Il faut que j'applique une force de 500 grammes. Et maintenant je vais soulever ce seau plein d'eau. Appliquons une force de 40 kilogrammes."

Nous ne nous soucions pas de ces détails. La raison en est que la main humaine est crée pour accomplir tous ces actes simultanément. La main est créée munie de toutes ses fonctions et de toutes les structures dont elle a besoin pour bien fonctionner.

Tous les doigts de la main ont la longueur et la position appropriées, et ils sont bien proportionnés les uns par rapport aux autres. Par exemple, la force d'un poing formé par une main possédant un pouce normal est plus élevée que celle d'un poing formé par une main possédant un pouce plus court, car avec sa longueur appropriée et pré-déterminée, le pouce couvre les autres doigts et contribue à augmenter leur puissance en les soutenant.

Il y a de nombreux petits détails dans l'architecture de la main: par exemple, elle comporte des structures plus petites en plus des muscles et des nerfs. Les ongles à l'extrémité des doigts ne sont en rien des accessoires triviaux; ainsi, lorsque nous essayons d'attraper une aiguille sur le sol, nous utilisons nos ongles aussi bien que nos doigts. La surface rugueuse composée de nos ongles et des extrémités de nos doigts nous aide à ramasser les petits objets. Et enfin, et ce n'est pas la moindre propriété, les ongles jouent un rôle important dans la régulation de la pression exacte que les doigts doivent exercer sur l'objet qu'ils tiennent.

Une autre caractéristique de la main est qu'elle ne se fatigue pas.

Les mondes de la médecine et de la science dépensent des efforts considérables pour essayer d'élaborer une copie artificielle de la main. Les mains de robot fabriquées jusqu'à maintenant ont des performances semblables à celles des mains humaines en termes de puissance, mais il est loin d'en être de même en ce qui concerne la sensibilité du toucher, la perfection de la manœuvrabilité et la capacité à accomplir des tâches variées.

De nombreux scientifiques sont d'accord pour reconnaître qu'aucune main de robot ne peut prétendre posséder les fonctions complètes d'une main naturelle. L'ingénieur Hans J. Schneebeli, qui est à l'origine de la main de robot connue sous le nom de "main de Karlsruhe", a déclaré que plus il avançait dans la conception de mains de robot, plus il admirait la main humaine. Il a ajouté que cela prendrait du temps pour qu'une main de robot puisse accomplir ne serait-ce qu'une partie des travaux exécutés par une main humaine.

La main fonctionne habituellement en coordination avec l'œil. Les signaux atteignant l'œil sont transmis au cerveau, et la main bouge selon le commandement donné par le cerveau. Tout ceci se réalise, bien sûr, en un temps très court et sans effort particulier de notre part. Les mains de robot, par contre, ne peuvent être commandées que par la vue ou le toucher. Différentes commandes sont nécessaires pour chaque mouvement à effectuer. De plus, les mains de robot ne peuvent accomplir toute une palette d'activités; ainsi, une main de robot capable de jouer du piano sera incapable de tenir un marteau, et une main de robot pouvant saisir un marteau brisera un œuf si elle le saisit. Le dernier cri dans ce domaine consiste en des mains de robot qui parviennent à exécuter deux ou trois actions, ce qui reste tout de même assez primitif comparé aux merveilleuses capacités de la main humaine.

De plus, lorsqu'on considère le fait que les deux mains coopèrent ensemble en parfaite harmonie, la perfection de la création de la main de l'être humain devient encore plus explicite.

Allah a crée la main humaine en vue des spécificités de l'homme. En considérant toutes ses caractéristiques cela nous démontre, une fois de plus, le caractère absolu et unique de l'art créateur d'Allah.
 



Le cycle alimentaire

 

Certes, c'est Allah Qui fait fendre la graine et le noyau : du mort Il fait sortir le vivant, et du vivant, Il fait sortir le mort. Tel est Allah. Comment vous laissez-vous donc détourner ? (Sourate al-Anam, 95)
 

Dans le verset ci-dessus, notre attention est attirée sur un cycle alimentaire dont les gens à l'époque de la révélation du Coran ne pouvaient rien savoir.

Lorsqu'un être vivant meurt, les micro-organismes procèdent rapidement à sa décomposition. L'organisme sans vie est ainsi "désintégré" en molécules organiques qui s'incorporent au sol et forment la source de base de nutrition des plantes, des animaux et pour finir celle de l'humanité. Sans ce cycle alimentaire, la vie ne se serait pas possible.
 


 

Les bactéries répondent aux besoins de tous les êtres vivants en nourriture et en minéraux. Les plantes et certains animaux qui demeurent presque morts tout au long de l'hiver (hibernation) revivent en été et répondent à tous leurs besoins alimentaires à travers les activités des bactéries pendant l'hiver. En hiver, les bactéries séparent les déchets organiques (par ex : les plantes et les animaux morts) et les transforment en minéraux.  1 Ainsi, lorsque les êtres vivants se réveillent au printemps, la nourriture est prête et les attend. Grâce aux bactéries, un "nettoyage de printemps" a été effectué dans leur environnement et la quantité nécessaire de nourriture a été préparée par la nature car elle retourne à la vie au printemps.

Comme nous l'avons vu, les créatures mortes jouent un rôle vital dans l'émergence de nouvelles vies. Cette transition, indiquée dans le Coran par "du mort Il fait sortir le vivant, et du vivant, Il fait sortir le mort" est effectuée de la manière la plus parfaite qui soit. C'est l'une des preuves que le Coran est la parole d’Allah.
 

1.    Bilim ve Teknik, no. 234, mai 1987, p. 17
 


 




Le Magazine Slate : Faites connaissance avec Harun Yahya : le principal créationniste dans le monde musulman

21.10.2009

Etats-Unis/Slate






Slate, qui est le magazine d’internet de la compagnie Washington Post avec 10 millions de visiteurs par mois, a publié dans son numéro du 21 octobre 2009 une interview faite avec M. Adnan Oktar. Le titre de l’article qui a communiqué les impressions de Steve Paulson d’Istanbul est comme suit :"FAITES CONNAISSANCE AVEC HARUN YAHYA: LE PRINCIPAL CREATIONNISTE DANS LE MONDE MUSULMAN." L’article mentionne M. Harun Yahya en tant que L’EMINENT CREATIONNISTE DANS LE MONDE MUSULMAN, et introduit  ainsi l’ouvrage principal de l’auteur : "L’Atlas de la Création de 6,5 kg consistant de 800 pages et qui stupéfie visuellement." Voici certaines lignes tirées de l’article en question:

… Il conduit une opération de média, peut-être avec plusieurs centains de membres qui distribuent les livres, les articles, les vidéos et les sites internet à travers le monde musulman… L’agenda d’Oktar n’est pas limité à l’évolution. IL FAIT APPEL POUR UNE “UNION TURCO-ISLAMIQUE”, un super-état turc qui s’étend de Kazakhstan à l’Indonesie et en Afrique occidental, un empire ottoman restructuré pour les musulmans d’aujourd’hui…

Quand j’ai demandé comment tant de biologistes évolutionnistes pourraient être érronés, il a répondu, "Nous devons parler du ROLE DES FRANC-MAÇONS PARCE QU'ILS DIRIGENT LE MONDE PAR UNE DICTATURE SCIENTIFIQUE." Quand j’ai dit que les scientifiques seraient étonnés d’entendre ceci, il a dit que c’était parce que "la caractéristique essentielle des franc-maçons est qu’ils se comportent secrètement et qu’ils sont invisibles".

Il a dit qu’il a fait face à plusieurs tentatives d’assassinat… Pourquoi a-t-il été une cible ? “Parce que je lutte contre le darwinisme, le communisme et d’autres organisations terroristes.” Alors les darwinistes sont-ils des terroristes ? Leur travail est "une intrigue satanique" qui nourrit le terrorisme dans le monde, "comme les moustiques qui se forment dans la boue ou dans les mares. De nombreux leaders fascistes et communistes ont déclaré tres clairement qu’ils avaient été affectés par les enseignements et les idéaux du darwinisme." (C’est vrai, au moins, qu’Oktar a des ennemis puissants ainsi que des amis puissants.)

… Avec la publication de l’Atlas de la Création, Oktar a prétendu que “le darwinisme a abouti à une impasse pour la première fois dans l’histoire”. Après il a sorti un classeur rempli des coupures des journaux et des magazines majeurs européens et a commencé à en faire des citations : Libération a référé au "LIVRE QUI A CREE UNE ENORME PANIQUE", Stern a assimilé son livre au "TONNERRE" et La Stampa a fait la manchette : "ADIEU DARWIN". Selon Oktar, la leçon à tirer est claire ; LA PLUPART DES EUROPEENS A PERDU LEUR CROYANCE EN DARWINISME… Yahya a attiré tout l’intérêt sur lui, pas seulement en Turquie mais au sein de toutes les sociétés musulmanes dans le monde entier.
 



AR-RAHMAN AR-RAHĪM
Le Très Miséricordieux, le Très Compatissant



Et Job, quand il implora son Seigneur : “Le mal m'a touché. Mais Toi, tu es le plus miséricordieux des miséricordieux !” (Sourate al-Anbiya, 83)
 

Comme les autres créatures, nous vivons dans un état de dépendance. Notre existence est conditionnée par plusieurs facteurs : nous avons besoin d'oxygène pour respirer, d'eau et de nutriments pour nous nourrir et assurer nos fonctions physiologiques. La liste de ces paramètres est infinie, car il y a un nombre considérable de détails essentiels pour maintenir l'existence de chaque individu.

Néanmoins, nous pouvons tous survivre sans trop réfléchir à la satisfaction de nos besoins. Tout ce dont nous avons besoin a déjà été mis à notre disposition et est prêt à l'emploi. Le premier exemple qui vient à l'esprit est la respiration. L'oxygène est essentiel à notre survie, mais qui nous fournit la juste proportion d'oxygène dans l'atmosphère ? Qui a instauré ce système qui prend en charge l'acheminement de l'oxygène vers chacune de nos cellules ? On ne peut attribuer cela à personne, car nul ne joue de rôle dans la composition de l'atmosphère ou le fonctionnement du système respiratoire.

Ce besoin étant le plus vital de tous, chaque détail a été conçu de la façon la plus parfaite. Nous voyons là, la marque d'une sagesse supérieure qui a veillé à tous ces détails et de l'infinie compassion qu'Allah, le Très Miséricordieux, nous témoigne.

La miséricorde d'Allah ne se limite pas à la satisfaction de nos besoins physiques. Allah a créé les hommes, les a installés dans l'environnement qui convenait le mieux à leurs besoins et leur a demandé une seule chose en retour : L'adorer. Il leur a indiqué la voie suivre et leur a envoyé des Livres Saints et des Prophètes dans ce but. Ainsi, Allah s'est fait leurs à eux et les invités à pratiquer la religion et l'excellence morale. Ce sont des signes évidents de l'immense miséricorde de notre Seigneur.




TRILOBITE
 




Age : 380 millions d'années

Taille : 60 millimètres

Localisation : Sylvania, Lucas County, Ohio

Formation : Formation Silica Shale

Période : Dévonien






 

Les trilobites sont l'une des plus importantes créatures marines ayant vécu durant le cambrien, laissant ainsi des traces dans des régions variées du monde. L'une des caractéristiques fascinantes des trilobites est leur système oculaire composé d'innombrables petites unités. De forme hexagonale, comme les nids d'abeilles, chaque unité fonctionne comme une lentille unique indépendante. Chacune d'elle perçoit une image séparée, et le cerveau réunit toutes ces images en une seule.

La recherche montre que certains yeux de trilobites ont plus de 3.000 lentilles, soit plus de 3.000 images remontant au cerveau. En somme, cette créature marine ayant vécu il y a 530 millions d'années disposait d'un cerveau et de yeux hautement complexes et parfaits, ce qui n'est certainement pas le fruit de l'évolution.




La question à laquelle le darwinisme et le matérialisme ne pourront jamais répondre : quelle est l'origine de la vie?


Les scientifiques de nos jours n’ont pas obtenu plus d’information que Stanley Miller qui avait conduit des expériences il y a cinquante ans de cela. Bien que certains scientifiques prétendent que les recherches en sont au début, on a révélé des sources significatives pour soutenir la question de l’origine de la vie au cours des cinq dernières décennies. Aujourd’hui aucune vraie réponse n’a émergé. Plutôt, une approche peu judicieuse a essentiellement arrêté le programme de recherche.

Paul Davies, auteur [darwiniste] dont les livres sont les plus vendus souligne ce point comme suit dans son livre intitulé The Fifth Miracle :

Lorsque j’ai commencé à écrire ce livre, j’étais convaincu que la science était proche de pouvoir déchiffrer le mystère de l’origine de la vie… Après avoir passé un an ou deux dans ce domaine, aujourd’hui je crois qu’il reste une grande lacune dans notre compréhension… Cette lacune n’est pas seulement notre ignorance sur certains détails techniques ; c’est une lacune conceptuelle majeure. (Paul Davies, The Fifth Miracle:The Search for the Origin and Meaning of Life, New York: Simon & Schuster, 1999, pp. 17-18)

Les déclarations de Davies étonnent la plupart des gens, y compris les scientifiques. Quand on regarde les nouvelles de la presse populaire, on pourrait croire que les chercheurs ont tout expliqué concernant le commencement de la vie. Mais ce n’est pas le cas.

Davies explique la raison de l’existence de cette incompatibilité entre la perception publique et la réalité absolue:

De nombreux chercheurs se sentent mal à l'aise lorsqu’ils déclarent en public que l'origine de la vie est un mystère, bien que derrière les portes fermées, ils admettent volontiers qu'ils soient confondus. Il paraît qu’il y a deux raisons à leur malaise. Premièrement, ils pensent que cela ouvre la porte à des explications religieuses... Deuxièmement, ils s’inquiètent de perdre les financements s’ils admettaient leur ignorance. (Davies, pp.17-18)

C’est pour cette raison que les scientifiques restent silencieux et cherchent de nouvelles directions dans lesquelles ils peuvent progresser. Leur frustration expérimentée en coulisse est devenue évidente (à ces auteurs) lors des réunions de la Société Internationale pour l’Etude de l’Origine de la Vie et La Conférence Internationale sur l’Origine de la Vie qui se sont tenues en 1999 à l’Université de Californie, de San Diego et en 2002 à Oaxaca, au Mexique (ci-après dénommé ISSOL 1999 ou ISSOL 2002). Cette réunion scientifique conjointe, tenue tous les trois ans, attire les principaux chercheurs de l’origine de la vie à travers le monde entier et leur sert de plate-forme pour partager et discuter de leurs dernières découvertes.

Lors de telles réunions, les participants espèrent entendre de nouvelles découvertes et inventions révolutionnaires. Cependant lors des deux réunions d’ISSOL, une ambiance lugubre et pleine de désespoir régnait. Les participants ont admis que lors des investigations bien financées on avait été confronté à des obstacles les uns après les autres. Alors que les problèmes insolubles restaient, de nouveaux émergeaient. (Fazale R. Rana, “Origin-of-Life Predictions Face Off: Evolution vs Biblical Creation,” Facts for Faith 6 (Q2 2001), pp.41-47)

Les chercheurs travaillant sur l’origine de la vie ne peuvent préciser aucun lieu sur la Terre primitive qui serait convenable pour la production des molécules pré-biotiques. Les chercheurs qui travaillent sur les problèmes ne peuvent pas expliquer la façon dont l’homochiralité des acides aminés et comment les nucléotides ainsi que les sucres ont pu émerger dans la soi-disant soupe pré-biotique.

Les donnés géologiques, géochimiques et tous le registre fossile imposent tous des contraintes impossibles dans les scénarios naturalistes. La vie est apparue rapidement et tôt dans l’histoire de la Terre. Les chercheurs travaillant sur l’origine de la vie admettent que la Terre n’avait pas plus de quelques dizaines de millions d’années pour émerger. La vie est également apparue dans des conditions étonnamment dures, de sorte que ces conditions ne permettraient pas à la vie de subsister, ainsi qu’elles ne permettraient pas à la vie de se produire.
 
La première vie apparue sur la Terre était chimiquement complexe. Corrélativement avec cela, les chercheurs ont découvert que la vie, dans sa forme minimale, requiert un nombre étonnant de protéines qui doivent être spatialement et temporellement organisées à l’intérieur de la cellule.

Un grand nombre d’entre eux [sous le leadership du militant athée Richard Dawkins, se sont convertis à la religion cosmologique] maintenant pensent que la vie peut avoir commencé ailleurs que sur la Terre.
 

1. Hugh Ross et Fazale Rana, Origins of Life, Navpress 2004, CO, pp. 25-27
2. Astronome et astrophysicien
3. Biochimiste

Pour des informations supplémentaires : Le Coran ouvre la voie à la sciencehttp://www.harunyahya.fr/livres/science/science/science_03.php
http://www.harunyahya.fr/livres/science/science/science_03.php


 



La patience dans le Coran



 
http://tr1.harunyahya.com/Detail/T/2W0MZ22T188/productId/3051/
LA_PATIENCE_DANS_LE_CORAN


Le Saint Coran définit la patience comme étant un des chemins qui mène de l’obscurité à la lumière et comme une grande qualité de moralité supérieure très différente du comportement quotidien de beaucoup de gens. La vraie patience est une caractéristique morale affichée face aux difficultés et à tout moment de la vie. De plus, elle demande de la détermination et de la constance pendant les périodes de bien-être et de difficulté, et c’est un effort de toute une vie qui ne sera jamais vain.

Allah donne, à travers la vie des prophètes, les exemples les plus frappants de patience. En enseignant et en propageant la religion d’Allah, ils ont mené une vie droite et n’ont jamais dévié de leur dévotion à Allah, cherchant sans cesse Son approbation.

Ce livre définira cette grande vertu morale enseignée par le Coran, et invitera les gens à acquérir une vraie patience. Nous comparerons ce qui peut être pris pour de la patience mais qui ne l’est pas et la vraie patience qu’Allah attend de nous. Nous verrons comment Allah peut tester les gens afin de les éduquer et de leur permettre d’acquérir une patience plus parfaite, et la grande récompense promise à ceux qui réussissent dans cette voie.
 



Les nations disparues




http://www.nationsdisparues.com/
 
Le présent site examine plusieurs exemples de sociétés du passé, qui ont été détruites pour rébellion à l'encontre d’Allah. Son objectif est de révéler les manifestations des versets coraniques qui relatent ces événements et prouver une fois de plus que le Coran est la parole d’Allah. En plus, ce site met au jour ces incidents, chacun d'eux étant exemplaire pour les gens de l'époque, afin qu'ils servent d'avertissement et de leçon.
 

Desktop View