Harun Yahya

Ramadan 2010, 19. Jour










 Ils sont ceux qui se repentent, qui adorent, qui louent,
qui parcourent la terre (ou qui jeûnent), qui s’inclinent,
qui se prosternent, qui commandent le convenable et interdisent le blâmable et qui observent les lois d’Allah...
et fais bonne annonce aux croyants.
(Sourate at-Tawbah, 112)







Un homme demanda au prophète (pbsl) : ‘‘Donne-moi un conseil.’’ Il lui répondit : ‘‘Ne te mets pas en colère.’’ L’homme revint à la charge plusieurs fois et le Prophète lui répétait : ‘‘Ne te mets pas en colère.’’
Rapporté par Boukhâri

 





 

L’importance que le Prophète Mohammed (pbsl) attachait à la propreté

 






(Ci-contre) Hafiz Halil Efendi. Décoration tazhip. Les versets 1-7 de la sourate al-Baqara: "Au nom de d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. Louange à Allah, Seigneur de l'univers. Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Maître du Jour de la Rétribution. C'est Toi [Seul] que nous adorons, et c'est Toi [Seul] dont nous implorons secours. Guide-nous dans le droit chemin, le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.




Les musulmans sont réputés pour la pureté de leur cœur et de leur morale, mais aussi pour la propreté qui caractérise leurs corps, leurs vêtements, leurs maisons et la nourriture qu’ils mangent. Les cheveux, les mains, le visage et le corps d’un musulman doivent toujours être propres, de même que ses vêtements. Les lieux où il vit ou travaille doivent toujours être propres, bien rangés, exhaler une bonne odeur, et une atmosphère relaxante doit y régner. Une fois encore, le Prophète a donné le meilleur exemple dans ce domaine qui est emblématique des musulmans. Dans un verset, Allah dit au Prophète:


Ô, toi (Mohammad)! Le revêtu d’un manteau! Lève-toi et avertis. Et de ton Seigneur, célèbre la grandeur. Et tes vêtements, purifie-les. Et de tout péché, écarte-toi.(Sourate al-Muddattir, 1-5)


Allah enjoint aux croyants dans le Coran de manger une nourriture pure. Il dit aussi au Prophète d’apprendre aux croyants que les choses saines leurs sont licites:

 

Ô Messagers! Mangez de ce qui est permis et agréable et faites du bien… (Sourate al-Muminun, 51)

Ils t’interrogent sur ce qui leur est permis. Dis: “Vous sont permises les bonnes nourritures, ainsi que ce que capturent les carnassiers que vous avez dressés, en leur apprenant ce qu’Allah vous a appris. Mangez donc de ce qu’ils capturent pour vous et prononcez dessus le nom d’Allah. Et craignez Allah. Car Allah est, certes, prompt dans les comptes. (Sourate al-Maidah, 4)



Le Prophète a également recommandé la propreté aux croyants dans l’un de ses hadiths:

En vérité, l’Islam est pur, donc soyez purs, car n’entrera au paradis que le pur.1


1. Ahmad Diya’al-Din al-Kamushkhanawi, Ramuz al-Ahadith, vol.1, 96/2
 


 

La Masjid Al-Aqsa sera plus prospère au temps de Hazrat Mahdi (psl)

 


 


 

Eviter l'idolâtrie


Shirk; le mot arabe utilisé pour l'idolâtrie signifie "adopter des partenaires/l'association". Dans le Coran, pratiquer l'idolâtrie correspond au fait d'associer un autre être, une autre personne ou concept avec Allah, en les considérant comme égaux à Sa personne, et d'agir suivant cette croyance erronée. Dans les traductions du Coran, l'idolâtrie est expliquée comme "associer un partenaire à Allah". Elle est décrite ainsi: "prendre un autre dieu à côté d'Allah" ou "adorer un autre dieu en dehors d'Allah".

Dans son sens le plus large, l'idolâtrie signifie l'adhérence à des principes et des valeurs, ou mener une vie d'un autre style que celle en accord avec les enseignements et les valeurs morales du Livre révélé. Quelqu'un adoptant de tels principes hisse tout simplement la personne ayant établi ces principes au niveau de partenaire d'Allah, quelle que puisse être la position de cette dernière: un membre de notre entourage, un ancêtre occupant une haute place dans la société, un membre ou un fondateur d'une idéologie, d'une philosophie ou leurs adeptes. Dans ce sens large de l'idolâtrie, une personne adhérente à une différente façon de vivre que celle du Livre révélé, pratique sans le savoir l'idolâtrie. Quelle que puisse être son appartenance religieuse, si elle s'oppose au livre divin dans ses pensées et jugements elle franchit alors le seuil du shirk, en admettant l'existence de quelqu'un d'autre qu'Allah pour diriger sa vie.

L'idolâtrie n'implique pas essentiellement la négation totale de l'existence d'Allah. Au contraire la majorité des "associateurs" refusent ouvertement de tels attributs ou titres. Néanmoins, peu scrupuleux dans leur conduite, ils se leurrent eux-mêmes tout au long de leur vie. Au Jour du jugement, ils rejetteront une fois de plus le fait d'être tombés dans un tel péché. Leur attitude nous est expliquée de cette façon dans ce verset du saint Coran:


Et le jour où Nous les rassemblerons tous puis dirons à ceux qui auront donné des associés: "Où sont donc vos associés que vous prétendiez?" Alors il ne leur restera comme excuse que de dire: "Par Allah notre Seigneur! Nous n'étions jamais des associateurs." Vois comment ils mentent à eux-mêmes! Et comment les abandonnent (les associés) qu'ils inventaient! (Sourate al-Anam, 22-24)
 

Il n'est pas nécessaire à un idolâtre de faire des déclarations pour être reconnu. Vous ne l'entendrez certainement pas dire: "J'ai pris cet être comme un dieu à côté d'Allah et je lui ai prêté serment d'allégeance." L'idolâtrie réside avant tout dans le cœur et se révèle ensuite par les mots et les actions. D'après le point de vue du Coran, préférer quelqu'un d'autre à Allah sous-entend cette attitude. Donner préférence à la volonté de quiconque plutôt qu'à celle d'Allah par exemple, craindre autre qu'Allah ou être attaché davantage à une personne sont des exemples d'idolâtrie décrits dans le Coran.

D'après ce que l'on vient de dire, il est clair que l'idolâtrie est le détournement du sentiment de l'amour pour Allah vers d'autres créatures. Le fort attachement pour les idoles est expliqué ainsi dans le saint Coran:


Parmi les hommes, il en est qui prennent, en dehors d'Allah, des égaux à Lui, en les aimant comme on aime Allah. Or les croyants sont les plus ardents en l'amour d'Allah. Quand les injustes verront le châtiment, ils sauront que la force tout entière est à Allah et qu'Allah est dur en châtiment! (Sourate al-Baqarah, 165)
 

Ce verset démontre clairement que "l'amour" adressé à des personnes qui ne le méritent pas est, en fait, la base de "l'adoration de quelqu'un d'autre qu'Allah", de la même façon que l'idolâtrie. La passion pour les femmes est l'exemple le plus frappant en ce qui concerne l'association à Allah au niveau de l'amour, que celle-ci soit son épouse, sa petite amie ou même une femme pour qui on éprouve des sentiments platoniques. Ainsi, si l'amour ressenti pour une femme détourne un homme d'Allah, lui fait voir celle-ci sur le même pied d'égalité ou même plus élevée qu'Allah, (qu'Allah nous en protège!) alors cela revient clairement à "Lui attribuer des associés". Une telle mentalité, pourtant considérée comme innocente par certaines sociétés, peut avoir de sérieuses conséquences auprès d'Allah.
 

Ce ne sont que des femelles qu'ils invoquent, en dehors de Lui. Et ce n'est qu'un diable rebelle qu'ils invoquent. (Sourate an-Nisa, 117)
 

Une autre raison, pour quelqu'un, de tomber dans le shirk est la peur. De la même façon que l'amour, on devrait s'efforcer d'éprouver celle-ci uniquement pour Allah. Celui qui se met à craindre les créatures, leur attribue inconsciemment des pouvoirs individuels, ce qui peut être assimilé également à de l'idolâtrie. Allah dit:
 

"Ne prenez pas deux divinités. Il n'est qu'un Dieu Unique. Donc, ne craignez que Moi." C'est à Lui qu'appartient ce qui et dans les cieux et sur la terre; c'est à Lui que l'obéissance perpétuelle est due. Craindriez-vous donc, d'autres qu'Allah? (Sourate an-Nahl, 51-52)
 

Les non-croyants éprouvent une grande crainte pour les autres. Comme il est cité dans le Coran:
 

... Voilà qu'une partie d'entre eux se mit à craindre les gens comme on craint Allah, ou même d'une crainte plus forte encore... (Sourate an-Nisa, 77)
 

Tôt ou tard, une personne qui adore un autre qu'Allah finira par regretter son erreur quand elle verra que ces associés ne possédaient aucune vertu par eux-mêmes. Ces associés, qu'elle préférait à Allah dans cette vie, seront une cause de chagrin immense dans l'Au-delà. Ils sont également la raison principale pour laquelle les mécréants ont pris Allah comme leur ennemi (qu'Allah nous en préserve!), Lui qui seul possède la force, l'honneur, la gloire et qui est également le Seul Protecteur. Au Jour du jugement, leur sort sera tel que le décrivent ces versets:
 

(Et rappelle-toi) le jour où Nous les rassemblerons tous. Puis, Nous dirons à ceux qui ont donné [à Allah] des associés: "À votre place, vous et vos associés." Nous les séparerons les uns des autres et leurs associés diront: "Ce n'est pas nous que vous adoriez. Allah suffit comme témoin entre nous et vous. En vérité nous étions indifférents à votre adoration." Là, chaque âme éprouvera (les conséquences de) ce qu'elle a précédemment accompli. Et ils seront ramenés vers Allah, leur vrai Maître; et leurs inventions (idoles) s'éloigneront d'eux. (Sourate Yunus, 28-30)
 

Puis on leur dira: "Où sont ceux que vous associez à Allah?" "Ils se sont écartés de nous", diront-ils. "Ou plutôt, nous n'invoquions rien, auparavant." Ainsi Allah égare-t-Il les mécréants. (Al Ghafar, 73-74) Le Coran décrit la fin des faiseurs d'idoles de cette façon:
 

Puis quand ils virent notre rigueur ils dirent: "Nous croyons en Allah seul, et nous renions ce que nous Lui donnions comme associés." Mais leur croyance, au moment où ils eurent constaté Notre rigueur, ne leur profita point. Telle est la règle d'Allah envers Ses serviteurs dans le passé. Et c'est là que les mécréants se trouvèrent perdants. (Sourate Gafir, 84-85)
 



Le miracle de la photosynthèse


La Terre est une planète spécialement créé pour accueillir la vie, elle fournit un environnement qui peut supporter la vie, grâce aux équilibres très sensibles qui la constituent, depuis les niveaux de gaz dans l'atmosphère jusqu'à sa distance avec le soleil, depuis l'existence des montagnes jusqu'à la présence d'eau buvable, depuis la grande variété de plantes jusqu'à la température.

Pour que les composants qui constituent la vie puissent survivre, les équilibres physiques et biologiques doivent être maintenus. Par exemple, si la gravité est indispensable aux êtres vivants pour vivre sur terre, les substances produites par les plantes sont autant nécessaires pour la continuité de la vie. Le procédé par lequel les plantes produisent ces substances organiques est appelé photosynthèse. Ce processus de photosynthèse, qui est la production par la plante de sa propre nourriture, est ce qui différencie les plantes des autres êtres vivants. Ce qui fait cette différence est l'existence de structures dans les cellules des plantes (contrairement aux cellules humaines ou animales) qui peuvent utiliser directement la lumière du soleil. A l'aide de ces structures, les cellules des plantes transforment l'énergie venant du soleil, que les êtres humains et les animaux absorbent à travers la nourriture, en une autre énergie et la stocke, grâce à des moyens spéciaux. De cette manière, le procédé de photosynthèse est complété.

Bien sûr, ce n'est pas la plante qui exécute ce processus, ni les feuilles, ni même l'ensemble des cellules de la plante. C'est un petit organite qui se trouve dans les cellules des plantes, appelé "chloroplaste", qui donne leur couleur verte aux plantes, qui exécute ces processus. Les chloroplastes mesurent un millième de millimètre, et ne peuvent donc être observés qu'à l'aide d'un microscope. La membrane du chloroplaste, qui joue un rôle primordial dans la photosynthèse, n'est large que d'un centième de millionième de mètre. Comme on peut le voir, ces dimensions sont extrêmement petites, et tous les processus se déroulent dans cet environnement microscopique. C'est une des incroyables caractéristiques de la photosynthèse.

Est-ce que la lumière du soleil a été arrangée spécialement pour la photosynthèse ? Ou est-ce que les plantes sont assez flexibles pour utiliser n'importe quelle lumière qui les touche et initier la photosynthèse avec ?
 




VUE D’ENSEMBLE DE LA PHOTOSYNTHÈSE



Lorsque la lumière du soleil touche la feuille, elle voyage à travers les couches de la feuille. Les chlorophylles dans les chloroplastes transforment cette énergie lumineuse en énergie chimique utilisée immédiatement par la plante sous forme de nourriture. Les scientifiques ne firent cette découverte qu’au milieu du 20ème siècle. Afin d’élucider le processus de photosynthèse, des pages de réactions en chaîne furent rédigées sans tout clarifier. Quant aux plantes, elles perpétuent ces processus parfaitement depuis des millions d’années et contribuent à l’oxygène et à l’alimentation du monde.





Les plantes sont capables d'exécuter la photosynthèse grâce à la sensibilité des chlorophylles à l'énergie lumineuse. Le point important est que la chlorophylle utilise la lumière d'une longueur d'onde particulière. Les rayons du soleil ont juste la longueur exacte d'onde requise par la chlorophylle. En d'autres thermes, il y a une harmonie totale entre la lumière du soleil et la chlorophylle.

Pour que la photosynthèse ait lieu, toutes les conditions requises doivent être remplies en même temps. Il serait utile d'aborder une autre question qui se pose. Aurait-il pu y avoir des changements au cours du temps dans l'ordre des processus ou des tâches exécutées ?

Une des réponses à cette question que les défenseurs de la théorie de l'évolution, qui affirment que les équilibres délicats dans la nature sont apparus via des coïncidences, est : "S'il y avait eu un environnement différent, les plantes auraient également initiées la photosynthèse dans celui-ci, car les êtres vivants s'y seraient adaptés", mais c'est complètement faux, car pour que les plantes engagent la photosynthèse, elles doivent être en harmonie avec la lumière du soleil. George Greenstein, qui est aussi évolutionniste, révèle que cette logique est défectueuse ainsi :

On peut penser qu'une certaine adaptation a été à l'œuvre : l'adaptation de la vie aux propriétés de la lumière solaire. Après tout, si le Soleil avait une température différente, est-ce qu'une autre molécule, réglée pour absorber la lumière d'une couleur différente, ne prendrait pas la place de la chlorophylle ? Assez remarquablement, la réponse est non, car toutes les molécules absorbent les lumières de couleurs similaires. L'absorption de lumière est accomplie par l'excitation des électrons des molécules vers des états d'énergie supérieurs, et la gamme d'énergie requise pour cela est la même quelque soit la molécule. De plus, la lumière est composée de photons, des grains d'énergie, et les photons de la mauvaise énergie ne peuvent tout simplement pas être absorbés… Comme on le voit dans la réalité, il y a un accord parfait entre la physique des étoiles et celle des molécules. Sans cet accord, la vie n'aurait pas été possible.1

La photosynthèse ne peut être une coïncidence

En dépit de ces vérités évidentes, voyons comment ce système n'a pu apparaître par hasard en posant une fois de plus des questions à ceux qui continuent de soutenir la théorie de l'évolution. Qui a créé ce mécanisme incomparable, qui réside dans une zone microscopique ? Pouvons-nous imaginer que les cellules des plantes ont conçu un système pareil, que les plantes y ont réfléchi ? Bien sûr que non. Car il est hors de question que des cellules conçoivent et réfléchissent. Ce n'est pas la cellule qui créa son système parfait. Donc, dans ce cas, est-ce le produit d'une intelligence humaine unique ? Non, ce n'est pas possible. Ce ne sont pas des êtres humains qui ont établi l'usine la plus incroyable du monde dans un espace d'un millième de millimètre. En fait, les êtres humains ne peuvent même pas voir ce qui se passe à l'intérieur de cette usine microscopique.

La théorie de l'évolution affirme que tous les êtres vivants ont évolué par étapes, et que le développement s'est effectué du plus simple au plus complexe. Considérons la validité de cet argument en regardant si nous pouvons limiter le nombre de parties qui existent dans le procédé de la photosynthèse. Par exemple, supposons qu'il y a 100 éléments nécessaires pour que ce procédé apparaisse (en réalité, il y en a plus). Continuons notre supposition, et imaginons que sur ces 100 éléments, un ou deux sont apparus, comme l'affirment les évolutionnistes, via des coïncidences, et supposons qu'ils se sont générés tout seuls, dans ce cas, il y aurait une période d'attente de millions d'années pour que le reste des éléments apparaisse. Même pour les éléments qui se sont développés afin qu'ils s'assemblent entre eux, ils ne serviraient à rien en l'absence des autres. Il est impossible de s'attendre à ce que le reste des éléments se forme quand le système ne peut pas fonctionner en l'absence d'un seul de ses constituants. Pour cette raison, l'affirmation qu'un système aussi compliqué que la photosynthèse ait pu apparaître par un développement graduel et par coïncidences de ses constituants – comme les évolutionnistes le proposent – est inconsistant avec la raison et la logique, comme toutes les affirmations similaires concernant les êtres vivants.

Les mécanismes sans défauts dans le procédé de la photosynthèse sont présents dans chaque cellule de plante qui n'ait jamais existé. Ce procédé survient même dans ce que nous considérons comme la plus simple des herbes. Dans n’importe quelle plante, les mêmes substances dans les mêmes quantités jouent toujours leur rôle dans la réaction, et les mêmes produits sont fabriqués. La séquence et la vitesse de réaction est la même. Cela s'applique sans exception à toutes les plantes qui exécutent la photosynthèse,.

Il est bien sûr illogique d'attribuer aux plantes des capacités comme la pensée ou la prise de décision. Mais, en même temps, pour expliquer ce système, qui existe chez toutes les plantes vertes et fonctionne à la perfection, en disant "il s'est développé suite à une série de coïncidences", cela défie toute logique.

Nous faisons face ici à une vérité évidente. La photosynthèse, un système extraordinairement compliqué, a été créée par Allah, le Tout-Puissant. Ces mécanismes existent depuis l'apparition des plantes. L'introduction de systèmes aussi parfaits dans des espaces si minuscules nous démontre la puissance d'Allah.
 

1.     George Greenstein, The Symbiotic Universe, p. 96-7
 



l'Etoile Sirius

 






L’étoile Sirius apparaît dans la sourate an-Najm (signifiant "étoile"). Les étoiles doubles formant Sirius orbitent autour d’elles-mêmes sous forme d’ellipses une fois tous les 49,9 ans. Ce phénomène astronomique est indiqué dans la sourate an-Najm aux versets 9 et 49.





Lorsque certains concepts mentionnés dans le Coran sont étudiés à la lumière des découvertes scientifiques du 21ème siècle, nous nous trouvons face à d'autres miracles scientifiques. L'un de ces miracles est l'étoile Sirius, mentionnée dans la sourate an-Najm, verset 49 :
 

… Et c'est Lui Qui est le Seigneur de Sirius. (Sourate an-Najm, 49)
 

Le fait que le mot arabe chi'râ, l'équivalent de l'étoile Sirius, apparaît seulement dans la sourate an-Najm, verset 49, et signifie "étoile" est particulièrement frappant. Tenant compte de l'irrégularité dans le mouvement de Sirius, l'étoile la plus brillante du ciel, étant considéré comme le point de départ, les scientifiques ont découvert qu'il s'agissait d'une étoile double. Sirius est en effet un couple d'étoiles, Sirius A et Sirius B. La plus grande des deux, Sirius A, est aussi la plus proche de la Terre et la plus brillante étoile visible à l'oeil nu. Quant à Sirius B, elle ne peut être observée sans télescope.
 
Chacune des étoiles du couple Sirius décrit une ellipse autour d'un centre de gravité commun. La période orbitale de Sirius A & B autour de leur centre de gravité commun est de 49,9 ans. Cette donnée scientifique est aujourd'hui communément acceptée par les départements d'astronomie des Universités de Harvard, d'Ottawa et de Leicester.1 Cette information est ainsi rapportée par différentes sources :

Sirius, l'étoile la plus brillante, est en fait une étoile double… Son orbite dure 49,9 ans.2

Comme nous le savons, les étoiles Sirius A et Sirius B orbitent autour d'elles-mêmes tous les 49,9 ans.3

Le point qui requiert notre attention est la forme en arc de l'orbite des deux étoiles. Cependant, ce fait scientifique, dont l'exactitude n'a été établie qu'à la fin du 20ème siècle, a été miraculeusement indiqué dans le Coran, il y a 1.400 ans. Lorsque les versets 49 et 9 de la sourate an-Najm sont lus ensemble, le miracle devient apparent.
 

… Et c'est Lui Qui est le Seigneur de Sirius. (Sourate an-Najm, 49)

… à une distance de deux portées d'arc - ou moins encore. (Sourate an-Najm, 9)

 

Cette description dans le verset 9 de la sourate an-Najm décrirait également comment ces deux étoiles s'approchent l'une de l'autre dans leurs orbites. (Allah connaît la vérité) Ce fait scientifique que personne ne pouvait connaître à l'époque de la révélation du Coran prouve une fois de plus qu'il est la parole d’Allah Tout-Puissant.


1. Leicester edu dept of Physics & astronomy, www.star.le.ac.uk/astrosoc/whatsup/stars.html ; University of Ottowa, www.site.uottawa.ca:4321/astronomy/index.html#Sirius ; Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics, http://cfa-www.harvard.edu/~hrs/ay45/Fall2002/ChapterIVPart2.pdf
2."Exposés Astronomiques, la troisième loi de KEPLER", http://www.astrosurf.com/eratosthene/HTML/exposetheoastro.htm
3. http://www.dharma.com.tr/dkm/article.php?sid=87
 


 




L'auteur turc Harun Yahya est le thème central des débats anti-évolution

01.01.2010

Egypte/Egypt Today







 

Le numéro de janvier 2010 de l'Egypt Today, publié au Caire depuis 1979 avec une diffusion d’environ 15.000 exemplaires et avec des abonnés dans 40 pays, a réalisé un rapport concernant la manière dont la théorie de l'évolution n'est pas largement admise dans le monde musulman. Le rapport a indiqué que l'auteur turc Harun Yahya est le point central des débats anti-évolution au Moyen-Orient. Le fait que les œuvres de l'auteur ont été traduites en plusieurs langues et sont facilement accessibles sur l'internet a été décrit comme l'une des raisons derrière la propagation des idées anti-évolution.
 


 



"AL-QUDDUS" (L'infiniment Saint, pur de toute imperfection)

 

Ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre glorifient Allah, et Il est le Puissant, le Sage. (Sourate al-Jumua, 1)
 

Allah est le Seul Créateur de tout sur terre, dans les cieux, dans l'espace et dans la terre. Il est l'Initiateur de l'ordre, des lois cosmiques et de l'harmonie générale que nous constatons en regardant autour de nous. Les mondes invisibles et imperceptibles sont eux aussi soumis à Allah et à Ses lois. Ainsi qu'il est révélé dans le Coran, "Allah retient les cieux et la terre pour qu'ils ne s'affaissent pas. Et s'ils s'affaissaient, nul autre après Lui ne pourra les retenir. Il est Indulgent et Pardonneur." (Sourate Fatir, 41) C'est Allah, notre Seigneur, Qui a créé toutes choses et Qui les garde.
 
L'homme, serviteur d'Allah, est totalement impuissant: il commet des erreurs, oublie et est souvent désespéré et insouciant. Car l'être humain est faible par rapport à son Créateur: il est limité physiquement, spirituellement, voire sur le plan de l'entendement. Tout au long de sa vie, il doit prodiguer des soins et une attention permanente à son corps. S'il soumet son corps à un effort physique trop intense, le prive de sommeil pendant quelques jours, ou encore le laisse se déshydrater pendant une journée, ce corps finira alors par s'affaiblir et se dégrader.

Ce sont-là des signes évidents de faiblesse humaine, signes d'Allah pour les hommes doués d'intelligence afin qu'ils réfléchissent et comprennent. Allah, notre Créateur, "Détenteur des noms les plus magnifiques", est au-dessus de toutes ces imperfections.




CRANE DE GIRAFE
 




Age : 65 millions d'années

Période : Crétacé

Localisation : Meng Gu, Chine








Les girafes se caractérisent par leur cou extraordinairement long. Les darwinistes avaient émis l'hypothèse que le cou de ces animaux s'était allongé progressivement à mesure qu'ils s'étiraient pour atteindre de plus hautes branches. Cette affabulation évolutionniste est entièrement remise en question par les archives fossiles : les girafes étaient identiques il y a 65 millions d'années à leurs congénères d'aujourd'hui. Il n'existe pas dans les archives fossiles d'espèces portant les traces d'un allongement du cou. La girafe d'aujourd'hui ressemble à l'identique à une girafe ayant existé il y a 65 millions d'années.




La dissimulation des fossiles cambriens : une supercherie durant 70 ans


La période cambrienne est l’une des périodes les plus anciennes dans l’histoire naturelle, qui a eu lieu entre 543 et 490 millions d’années. Au préalable, la vie se composait d’organismes unicellulaires et de quelques organismes multicellulaires. Or, pendant cette période, toute une variété de vie extraordinaire émergea d’un seul coup, sous une forme complète et en parfait état. Toutes ces formes de vie, contrairement à celles qui ont vécu avant elles, sont dotées de caractéristiques complexes, tout comme tout être vivant de nos jours. Cela signifie que la période cambrienne a porté un coup fatal à la théorie de l’évolution.
 






L'arbre évolutif imaginaire





Les fossiles de la période cambrienne nous fournissent des formes de vie dont les spécimens sont de 55 phylums différents, incluant ceux qui existent encore de nos jours. (Le phylumu est la plus grande catégorie après le “règne” dans la classification classique des êtres vivants conformément à  leurs caractéristiques physiques essentielles). En d’autres termes, les êtres vivants d’aujourd’hui existaient avec leurs structures parfaites 540 millions d’années auparavant (Le nombre de phylums d'aujourd'hui est de 35). Les formes de vie cambriennes sont identiques aux êtres vivants actuels qui montrent une compléxité parfaite. Cela est en contradiction avec “l’arbre évolutif” imaginaire de Darwin et  élimine le faux dévéloppement planifié pour ce procès mythique. Selon la théorie de l’évolution de Darwin, après la formation de la première cellule par “hasard”, les organismes unicellulaires auraient dû dominer le monde.

Après cela, la vie active qui a débuté avec des organismes multicellulaires dotées de simples structures aurait dû continuer sous la forme d’un seul phylum vivant dans l’eau. Le nombre de phylums aurait dû augmenter progressivement, ainsi le nombre des spécimens aurait dû accroître en proportion. Or, les découvertes concernant la période cambrienne ont révélé une vérité bien différente. C’est alors que toutes ces choses produites se sont avérées tout le contraire de l’arbre évolutif imaginaire de Darwin, avec une plus grande diversité par rapport à celle existante aujourd’hui, qui est apparue dès le commencement de l’histoire naturelle. Par conséquent, immédiatement après les organismes unicellulaires. (www.cambrienetdarwin.com)

Il est certain que c’est dévastateur pour une personne qui s’est complètement consacrée  à l’idéologie darwiniste, d’apprendre une telle découverte. Ce fut le cas de l’un des plus fidèles partisants de cette religion hérétique, Charles Doolittle Walcott paléontologue et directeur de l’Institut Smithsonien, un des musées les plus connus aux Etats-Unis. C’est en 1909 qu’il débuta sa découverte. Telle était sa stupéfaction de constater la diversité des fossiles cambriens. Ainsi, c’est au cours de sa recherche qui dura jusque l’année 1917, qu’il réussit à collecter au total 65.000 fossiles. Ces derniers appartenaient tous aux formes de vie complexes cambriennes.

En conservant à l'esprit les fraudes darwinistes, il n’est pas surprennant que ces fossiles  qui annoncent la destruction du darwinisme, ont été immédiatement dissimulées par le même darwiniste qui les avait trouvés. Walcott a décidé de les garder secrets. Sa découverte le  terrifiait, puisqu’il allait être l’auteur d’une menace qui démolirait totalement les croyances superstitieuses dont il était membre. Cela réfutait donc ses propres croyances. Il dissimula les photos qu’il avait prises et autres documentations dans les tiroirs du Musée Smithsonien. Ces fossiles uniques et importants auraient vu le jour 70 ans après.

Le scientifique israélien Gerald Schroeder fait le commentaire suivant à ce sujet :

Si Walcott avait voulu, il aurait pu engager plusieurs étudiants diplômés afin de travailler sur les fossiles. Or, il a préféré ne pas renverser le bateau de l’évolution. Aujourd’hui, les représentants fossiles de l’ère cambrienne ont été trouvés en Chine, en Afrique, aux Iles Britanniques, en Suède et au Groenland. Cela eut l’effet d’une bombe à l’echelle mondiale. Cependant, au moment où  l’occasion s’était présentée d’annoncer la nature extraordinaire de cette nouvelle, les données n’ont simplement pas été signalées.1

Les fossiles du cambriens découverts par Walcott dans le schiste de Burgess ont été réexaminés des décennies après sa mort. Une équipe de spécialistes connus sous le nom du “groupe Cambridge”, qui est composé d’Harry Blackmore Whittington, Derek Briggs et de Simon Conway Morris, a mené une analyse détaillée des fossiles dans les années 1980. Ils en ont conclu que la faune était beaucoup plus diversifiée et extraordinaire par rapport à celle que Walcott avait détérminée. Ils ont annoncé que certains de ces fossiles ne pourraient pas être classés sous les catégories de vie ed’aujourd’hui. C’est la raison pour laquelle, ils ont représenté des phylums différents de ceux qui existent actuellement. Les formes de vie ont donc émergé soudainement avec leurs structures parfaites et complexes pendant la période cambrienne 490-543 millions d’années auparavant.

La conclusion était tellement inattendue pour les darwinistes que les scientifiques ont nommé cette activité soudaine comme “une explosion”.

"L’explosion cambrienne"  était le phénomène le plus incomparable et inexplicable dans l’histoire de la science pour les scientifiques évolutionnistes. En conséquence de ces trouvailles confrontées par les  théoriciens de l’évolution qui étaient déjà dans l’impasse dans tous les domaines, ils auraient dû cesser les histoires qu’ils avaient dévéloppées dans le but de les propager et retourner au “problème du commencement de la vie”. (Bien entendu, c’était un problème pour les darwinistes qui n’ont aucune explication rationnelle et scientifique concernant l’origine de la vie. Une personne se comportant de manière logique et scientifique, peut percevoir clairement que la vie et l’univers sont les oeuvres d’Allah le Tout Puissant). L’arbre évolutif imaginaire de Darwin a tout chamboulé. De ce fait cette situation est en totale contradiction avec la logique fondamentale de la théorie de l’évolution.
 






Un fossile du cambrien





Les darwinistes sont silencieux face à l’explosion cambrienne qui expose des formes de vie parfaites et la création magnifique d’Allah. Les darwinistes restent sereins face à ces trouvailles extraordinaires et se comportent littéralement comme si elles n’avaient jamais existé. Ils publient d’innombrables scénarios trompeurs qu’ils inventent sur l’histoire de la vie, dans des revues scientifiques. Ils évitent de rappeler aux gens ce phénomène prodigieux datant de 540 millions années et de montrer que cela réfute totalement la théorie de l’évolution.


1. Gerald Schroeder, “Evolution: Rationality vs. Randomness”, http://www.geraldschroeder.com/evolution.htm    




Les signes de la Fin des Temps




http://www.harunyahya.fr/livres/foi/mahdi/mahdi.php

La Fin des Temps signifie "la dernière ère". Selon la littérature islamique, c'est une période proche du Jour du Jugement. Des versets coraniques et des hadiths indiquent qu'il y a deux phases au cours de la Fin des Temps. La première phase est une période au cours de laquelle les gens souffriront de problèmes spirituels et matériels. Suite à cela, la terre entrera dans une période de salut appelé l'Âge d'Or, qui se caractérise par une générosité et des bienfaits dus à la prédominance de la véritable religion. Avec la fin de l'Âge d'Or, il y aura un effondrement social rapide et les gens commenceront à attendre la venue du Jour du Jugement.

Ce livre examine la Fin des Temps à la lumière des versets coraniques et des hadiths. Comme cela est décrit dans ces références, il est évident que les signes en question ont maintenant commencé à apparaître les uns après les autres.
 



La vie de ce monde




http://www.viedecemonde.com/

Dans ce site, la vie éphémère d’ici-bas est présentée avec tous ses aspects trompeurs. Dans le Coran, Allah avertit les hommes ainsi :


"Ô hommes!  La promesse d'Allah est vérité. Ne laissez pas la vie présente vous tromper... " (Sourate Fatir, 5)
 

Desktop View