Harun Yahya

Ramadan 2010, 16. Jour










O vous qui avez cru ! Craignez Allah. Que chaque âme voit bien ce qu'elle a avancé pour demain. Et craignez Allah, car Allah est parfaitement connaisseur de ce que vous faites. (Sourate al-Hasr, 18)







Le Messager d’Allah (pbsl) a dit : ‘‘Allah m’a commandé de vous enjoindre la modestie afin que personne ne se prétende supérieur aux autres ni ne les traite injustement.’’
Rapporté par Mouslim








La prestance du Prophète Mohammed (pbsl)


Ses compagnons on décrit la beauté du Prophète Mohammed en ces termes : Le Prophète avait une très belle constitution. Certains comparaient l’éclat de sa beauté à celle de la pleine lune… Son nez était fin… Son visage était calme… Sa barbe était épaisse… Sa nuque était la plus belle qu’on ait vue… Quand les rayons du soleil tombaient sur sa nuque, elle ressemblait à une coupe d’argent mêlé à de l’or... L’espace entre ses deux épaules était large.1

Anas bin Malik dit : Le Messager d’Allah n’était pas excessivement grand ni petit. Il n’était ni brun ni pâle. Ses cheveux n’étaient ni raides ni boucles. Allah lui confia la prophétie à l’âge de quarante ans. Il resta dix ans à la Mecque, et dix ans à Médine, et Allah le Tout Puissant le fit mourir à soixante ans. Il n’y avait pas vingt poils blancs dans sa barbe ou ses cheveux, qu’Allah le bénisse et lui accorde le salut.2






Voici un texte dans lequel Ali décrit la beauté physique et morale et la perfection du Prophète, ainsi que l'amour et le respect que les gens lui portaient





Rasouloullah était d’une propreté méticuleuse et d’une grande beauté.3

Anas bin Malik dit: Le Prophète n’était ni grand ni petit. Il était beau. Ses cheveux n’étaient ni fins ni frisés. Son teint n’était ni très pâle, ni brun.4

Baraa bin Aazib rapporte : Je n’ai jamais vu personne de plus beau que Rasoulolullah. Ses cheveux tombaient sur ses épaules. L’espace entre celles-ci était large. Il n’était pas très grand, mais pas petit non plus.5

Ibrahim b. Mohammad, l’un des petits fils d’Ali, nous rapporte ceci : Quand Ali décrivait le Prophète il disait: Il n’était ni très grand ni très petit, mais c’était un home de taille moyenne. Ses cheveux n’étaient pas vraiment raides ni bouclés mais avec une texture médiane. Son teint était rosé, et il avait de grands yeux bordés de longs cils. Il avait des articulations et les épaules saillantes… Entre ses épaules se trouvait le sceau de la prophétie. Il avait une poitrine plus fine que tout autre, était plus sincère dans ses propos que n’importe qui, il avait la meilleure nature et la meilleure lignée... Ceux qui le voyaient étaient frappés de stupeur et ceux qui le fréquentaient l’aimaient. Ceux qui l’ont décrit ont dit qu’ils n’ont jamais vu son semblable, ni avant, ni après.6

Hassan dit : Il avait de grandes qualités, et les autres le tenaient en haute estime. Sa face bénie était telle la pleine lune. Il était un peu plus grand qu’un homme de taille moyenne, sans être d’une taille élevée. Ses cheveux étaient légèrement bouclés. S’ils se séparaient naturellement au milieu, il les laissait ainsi, mais sinon il ne prenait pas la peine généralement de les diviser au milieu… Rasouloullah avait un teint très lumineux et un front très large. Ses sourcils étaient fournis mais leurs poils étaient fins… ... Sa nuque était belle et fine comme celle d’une statue, sa couleur était belle et lumineuse comme l’argent. Toutes les parties de son corps avaient une taille convenable. Son corps formait un ensemble harmonieux…7

Abou Houraira le décrit ainsi : Le teint de Rasouloullah était blanc, un peu rosé. Ses yeux étaient très noirs et ses cils longs.8

Son front était large et l’espace qui séparait ses sourcils était aussi brillant que l’argent pur et ses prunelles étaient d’un noir teinté de rouge. Ces cils étaient fournis… Quand il souriait ou riait, ses dents brillaient de mille feux. Il avait de très belles lèvres… Sa barbe était épaisse. Son cou aussi était très beau, ni trop long, ni trop court. Quand les rayons du soleil tombaient dessus, on aurait dit une coupe d’argent mêlée d’or. Sa poitrine était large. Elle était semblable à un miroir et blanche comme la lune… Ses épaules étaient larges et ses paumes douces comme la laine.9

Oum Ma’bad, qui était connue pour sa générosité, sa droiture et son courage, reçut la visite du Prophète durant son émigration de la Mecque vers Médine, mais elle ne le reconnut pas. Cependant, quand elle le décrivit à son mari, il n’eut aucun mal à le reconnaître d’après ce portrait:

Il se dégageait de lui un éclat plein de pureté et il avait une contenance imposante. Ses manières étaient raffinées… Il avait de très beaux yeux… Ses cheveux d’un noir brillant étaient légèrement frisés et il les portait longs. Sa voix était celle d’un chef. Sa tête était bien proportionnée et son cou fin. Il avait une expression sublime et pensive, marquée par la sérénité et la contemplation. L’étranger était d’abord frappé par la distance qui le séparait de lui mais dès qu’il se familiarisait avec lui, cette fascination se muait en affection et respect. Il s’exprimait de façon douce et distinguée. Son discours était toujours bien agencé et exempt de mots superflus, tel un collier de perles. Il était d’une stature moyenne, ni trop grande, ni trop petite. Il avait un éclat et une fraîcheur étonnante. Il était toujours entouré de ses compagnons. Chaque fois qu’il prononçait un mot, l’assistance l’écoutait avec une attention soutenue, et chaque fois qu’il donnait un ordre, tous rivalisaient de vitesse pour l’exécuter. C’était un chef et un leader.10

Comme nous pouvons le voir d’après le témoignage de ceux qui l’ont connu, le Prophète était d’une extraordinaire beauté, son corps était bien proportionné et son visage était d’une finesse à couper le souffle. Il avait aussi une constitution athlétique et vigoureuse.
 

1.  Imam Ghazali, Ihya Ulum-Id-Din (Le livre des sciences religieuses), Islamic Book Service, New Delhi, 2001,vol. II, p.251
2.  Malik, Muwatta, vol. 49, no 1
3.  Shamaa-il Tirmidhi, Islamic Book Service Publications, New Delhi, 2000, p. 17
4.  Imam Ghazali, Ihya Ulum-Id-Din (Le livre des sciences religieuses), Islamic Book Service, New Delhi, 2001,vol. II, p.250
5.  Tirmidhi
6.  Tirmidhi, no 1524
7.  Tirmidhi
8.  Tirmidhi
9.  Imam Ghazali, Ihya Ulum-Id-Din (Le livre des sciences religieuses), Islamic Book Service, New Delhi, 2001,Volume II, p.251
10.  Shaykh Safi ur-Rahmân al-Mubarakpoori, “Les Attributs et Manières du Prophète” dans “Le Nectar cacheté “, Islam’s Youth Voice
 



La comparaison est un art d'Allah




 



Célébrer les louanges d’Allah


Tous les thèmes de la foi que nous avons mentionnés jusqu'à maintenant nécessitent un dévouement complet envers Allah, de vivre et de se battre pour Lui. Ce dévouement ne peut être atteint qu’en étant très proche d’Allah, et la voie vers cela est de "se rappeler et se tourner vers Allah". Les croyants doivent se rappeler leur Créateur, en permanence, Le louer et se tourner vers Lui en se repentant comme ordonné dans le Coran : "O vous qui croyez ! Evoquez Allah d'une façon abondante et glorifiez-Le à la pointe et au déclin du jour." (Sourate al-Ahzab, 41-42)

C'est ce qui fera du croyant "un compagnon d’Allah" tout comme le Prophète Abraham.

En conséquence, les croyants doivent être reconnaissants envers Allah pour les faveurs qui leur sont données, et demander le repentir d’Allah pour leurs mauvaises actions. De plus, ils doivent appeler Allah pour tout ce dont ils ont besoin et Le louer aussi souvent que possible.


Et invoque ton Seigneur en toi-même, en humilité et crainte, à mi-voix, le matin et le soir, et ne sois pas du nombre des insouciants. (Sourate al-A’raf, 205)


Cela est exprimé ainsi dans un autre verset : "... Le rappel d’Allah est certes ce qu'il y a de plus grand..." (Sourate al-Ankabut, 45) Sans rappel d’Allah, toutes les prières perdraient leur valeur. Si ces prières ne sont pas accomplies en se rappelant Allah et en recherchant Son plaisir, alors elles peuvent se transformer en actions non rétribuées. Quand Allah nous informe des attributs des prophètes, Il souligne comment ils se tournaient vers Lui. Dans le 30ème verset de la sourate Sad, Allah dit, "Et à David Nous fîmes don de Salomon, - quel bon serviteur ! - Il était plein de repentir.", du Prophète Job Allah dit : "Nous l'avons trouvé vraiment endurant. Quel bon serviteur ! Sans cesse il se repentait." (Sourate Sad, 44)
 



Les systèmes de refroidissement spéciaux dans les corps des gazelles


Les hommes ont inventé récemment des systèmes mécaniques de refroidissement et, avec les avancées technologiques, les ont inclus dans notre environnement de tous les jours. Pourtant, nous ne sommes pas les premiers à découvrir ces systèmes. Toute créature à sang chaud sur Terre possède déjà tous les mécanismes nécessaires dans son corps pour contrôler la chaleur et elles ont été créées en possession de cette conception. On peut citer comme exemple les gazelles d'Afrique. La gazelle doit fuir ses ennemis afin de survivre, car elle n'a pas d'autres moyens de défense. Ses démarrages éclairs provoquent une vive augmentation de la température corporelle de la gazelle. Mais, afin de survivre, la gazelle doit maintenir son cerveau à une température plus basse que son corps.

La gazelle possède un système de refroidissement unique dans son cerveau. Les gazelles et les animaux similaires ont des centaines de petites artères qui se divisent et passent à travers un large bain de sang se trouvant à côté de leurs passages respiratoires. L'air qu'elles inhalent refroidit ce pool nasal, de telle manière que le sang passant dans ses artères minuscules soit aussi refroidit. Puis les artères minuscules s'assemblent en un seul vaisseau sanguin qui transporte le sang au cerveau.1

Le point intéressant ici est que ce système parfait ne peut apparaître de lui-même, puisque l'absence d'un tel système de refroidissement signerait la mort de la gazelle dès qu'elle s'élancerait pour la première fois.

Comme on le voit dans l'exemple du système de refroidissement des gazelles, la conception des animaux est si complexe qu'elle ne peut s'expliquer par l'affirmation du "développement graduel" des évolutionnistes. En d'autres mots, il est impossible que les structures et les organes des corps des créatures vivantes apparaissent, au fil du temps, suite à de petits changements. Les corps des êtres vivants sont remplis de structures, similaires au système de refroidissement des gazelles, qui ne seraient d'aucune utilité si la moindre partie manquait. Cela prouve que les créatures vivantes ne sont pas apparues au fil du temps, grâce au hasard, mais au contraire, qu'elles ont été créées de manière parfaite par Allah. C'est un fait évident pour les gens doués d'intelligence comme affirmé également dans le Coran:


[Moïse] ajouta: "... Le Seigneur du Levant et du Couchant et de ce qui est entre les deux; si seulement vous compreniez!" (Sourate as-Shuaraa, 28)
 

1. Lawrence O. Richards, It Couldn't Just Happen, Word Publishing, Dallas, 1987, p. 108
 



Les orbites et l'univers en rotation


L'une des plus importantes bases de l'équilibre de l'Univers est le fait que chaque corps céleste suit une orbite particulière. Etoiles, planètes et satellites tournent tous autour de leur propre axe et aussi tous ensemble autour du système dont ils dépendent. L'Univers fonctionne selon un ordre minutieux tel une horloge bien réglée.

Il existe dans l'Univers visible plus de 100 milliards de galaxies, les petites renfermant près d'un milliard d'étoiles. En outre, chaque grande galaxie en possède plus d'un trillion.1 Nombre de ces étoiles ont des planètes et la plupart de ces planètes ont des satellites. Tous ces corps célestes se déplacent dans des orbites calculées avec la plus grande précision. Depuis des millions d'années, chacun d'eux "vogue" sur sa propre orbite, en parfaite harmonie avec tous les autres. De plus, il existe un grand nombre de comètes, chacune disposant de sa propre voie, prédéterminée pour elle.

Dans l'Univers, les orbites ne sont pas l'apanage de quelques corps célestes. Le Système Solaire ainsi que d'autres galaxies se déplacent également à des vitesses immenses autour d'autres centres. En une année, la Terre et avec elle le Système Solaire parcourent 500 millions de km. Les scientifiques ont estimé que la moindre petite déviation des corps célestes de leurs orbites pouvait avoir des conséquences graves et entraîner la fin du Système Solaire. Par exemple, si la Terre déviait ne serait-ce que de 3 mm de son parcours normal, les conséquences seraient comme suit :

En effectuant sa rotation autour du Soleil, la Terre suit une orbite bien précise, de manière à ce que tous les 30 km environ, elle ne dévie que de 2,8 mm. L'orbite que suit la Terre ne change jamais, car même une déviation de 3 mm seulement provoquerait des désastres. Si la déviation était de 2,5 mm au lieu de 2,8 mm, alors son orbite serait plus élevée et nous serions tous gelés. Si la déviation était de 3,1 mm, on brûlerait.2

Une autre caractéristique des corps célestes est qu'ils tournent aussi autour de leurs propres axes. Le verset qui dit "Par le ciel qui accomplit ses révolutions" (Sourate at-Tariq, 11) parle de cette vérité. A l'époque où le Coran a été révélé, l'humanité ne possédait évidemment pas de télescopes ni les techniques d'observation de pointe que nous avons aujourd'hui, et qui permettent d'observer les corps célestes situés à des millions de km. Elle n'avait pas non plus les connaissances modernes en termes de physique ou d'astronomie. C'est pourquoi, il était impossible d'affirmer que l'Espace est empli de "voies parfaitement tracées" (Sourate ad-Dariyat, 7) comme l'atteste le verset. Cependant, le Coran en fait explicitement mention, car il est la parole d’Allah. 














Tout comme les autres comètes de l’Univers, la Comète de Halley, dans la photo en haut, se déplace dans son orbite. Elle a une orbite spécifique et elle s’y déplace en parfaite harmonie avec les autres corps célestes.
Tous les corps célestes – y compris les
planètes, les satellites, les
étoiles et même les galaxies – gravitent dans leurs propres orbites déterminées d’après
des calculs
minutieux. Celui Qui a établi cet ordre parfait et le maintie nt est Allah, Qui a créé tout l’Univers.






1.  World Book Encyclopedia, 2003, collaborateur : Kenneth Brecher, Ph.D., Professeur d'Astronomie et de Physique de l'Université de Boston.
2.  Bilim ve Teknik, juillet 1983.

 


 




“La Journée de l'Islam” a été célébrée à Hawaii

30.09.2009

Timeturk









La première “journée de l'Islam” a été célébrée le 24 septembre à Hawaï (aux USA). La loi relative avait été déjà approuvée par la maison de l'Etat, le 6 mai.

La journée de l’Islam - dont la participation était plus importante qu’on l’avait prévue - a été organisée pour présenter les contributions religieuses, scientifiques, culturelles et artistiques apportées par l’Islam et le monde musulman. La première célébration a eu lieu le 24 septembre. Cette date a été choisie en souvenir de l'émigration (hijra) de notre Prophète Mohammad (pbsl) de la Mecque vers Médine, qui a été réalisée à la même date. Il y a environ 3.000 Musulmans à  Hawaï et entre six et sept millions de Musulmans aux Etats-Unis dont le nombre total d'habitants est de 300 millions.
 


 

AL-JABBAR  (Celui Qui domine et contraint, le Contraignant)

 

C'est Lui, Allah. Nulle divinité que Lui; le Souverain, le Pur, l'Apaisant, le Rassurant, le Prédominant, le Tout Puissant, le Contraignant, l'Orgueilleux. Gloire à Allah! Il transcende ce qu'ils Lui associent. (Sourate al-Hasr, 23)


Le pire des égarements pour l'être humain est de grandir devant Allah et de devenir pétri d'orgueil. Aveuglé par ses illusions, l'homme se considère alors comme une entité indépendante d'Allah, à tel point qu'il en arrive à prétendre que certaines de ses caractéristiques viennent de lui et se reconnaît une "identité propre". Bien évidemment, tout ceci est complètement irrationnel. Si nous nous arrêtons un instant sur la réalité des choses de la vie, nous nous rendons compte que nous ne sommes pas venus dans ce monde de notre propre initiative, que nous ignorons quand notre vie se terminera; enfin qu'aucun de nos traits caractéristiques ne nous a été donné par nous-mêmes.
 
Devant tous ces faits incontestables, il devient insensé et irraisonnable pour l'homme de grandir plein d'arrogance devant Allah, son Créateur.
 
L'homme doit comprendre la grandeur d'Allah et prendre conscience qu'Allah l'a créé à partir de rien et lui a donné ses caractéristiques et aptitudes. Il ne doit pas non plus oublier qu'Allah peut à tout moment reprendre ces bienfaits dont Il l'a si généreusement pourvu, et que toute créature doit un jour mourir. L'homme doit accepter que seul Allah sera toujours là et doit alors se soumettre à Lui. Car Allah, toutes les fois qu'Il le souhaite, a le pouvoir de faire courber la tête à ceux qui sont imbus d'arrogance, inconscients de leur impuissance et qui se détournent de Lui.
 



RAPHIDIOPTERE




Age : 50 millions d'années

Période : Eocène

Localisation : Formation Santana, Bassin Araripe, Brésil








Les raphidioptères, dont on estime qu'il existe environ 150 espèces, font partie de la classe des Raphidioptera, une autre forme de vie témoignant du fait que l'évolution n'a jamais eu lieu. En réalité, les cercles scientifiques sont bien conscients de l'inadéquation entre les fossiles et l'évolution. Or, leur dépendance idéologique est telle qu'ils ne reconnaîtront jamais les faits. Dans son ouvrage, Aquagenesis, The origin and evolution of life in the sea (Aquagénèse, l'origine et l'évolution de la vie dans la mer), Richard Ellis affirme que les fossiles prouvent la stase plutôt que le changement attendu par l'évolution : Les preuves fossiles n'apportent pas de réponses toutes faites aux questions de descendance ou de lien, mais elles démontrent, sans équivoque, la durabilité et la complexité de l'histoire de la vie sur terre." (Richard Ellis, Aquagenesis, The origin and evolution of life in the sea, Penguin Books, 2001, p. 6)
 



L'existence de différentes races entre les hommes n’est pas un argument en faveur de la théorie de l'évolution


Les partisans de la théorie de l'évolution présentent l'existence de différentes races au sein de l'espèce humaine comme une preuve à leur énoncé. En fait cette hypothèse est, le plus souvent, rapportée par des évolutionnistes amateurs qui ignorent, en grande partie, leur propre principe.

La thèse mise en avant par les défenseurs de cet argument est la suivante: "Si la vie, comme elle est mentionnée dans les Livres saints, a commencé avec un seul homme et une seule femme identiques, comment expliquer l'apparition de différentes races aussi divergentes?" Formulée d'une autre façon, cette question devient: "Les caractéristiques physiques d'Adam et d'Eve, telles que la taille, la couleur de peau, étant de même nature, comment expliquer l'apparition d'autres races avec des caractéristiques physiques si différentes?"

En réalité, le cœur du problème, créé par ces questions et ces critiques, repose sur un manque de connaissance de la génétique ou encore sur la non prise en considération de cette science.

Pour mieux comprendre la cause de l'existence de différentes races entre les hommes aujourd'hui, une connaissance générale au sujet de la "variation" - phénomène étroitement lié avec notre sujet - est un préalable.

La variation est un terme de génétique, prenant le sens de "diversification". La conséquence de ce phénomène génétique, est l'apparition de différentes caractéristiques entre les individus ou les groupes d'une même espèce. La source de cette variation est l'information génétique portée par les individus de l'espèce. A la suite de reproduction entre ces individus, ces informations génétiques se mêlent pour donner une nouvelle combinaison au sein des nouvelles générations. Un échange de gènes s'effectue entre les chromosomes de la mère et du père. De cette manière, les gènes se mélangent entre eux. Le résultat de ce brassage génétique est une diversification des caractéristiques physiques de cet individu.

Les races ainsi que les différences physiques qui existent entre les hommes sont des "variations" propres à l'espèce humaine. Tous les êtres humains ont, à la base, la même information génétique, mais grâce au potentiel "des variations" offert par ce bagage génétique, certains ont les yeux bridés, d'autres sont roux, certains ont le nez long, d'autres sont petits de taille.

Pour comprendre le potentiel de cette "variation", prenons l'exemple de deux populations distinctes: une population dont les individus sont blonds avec les yeux bleus, et une population dont la majorité des membres est mate avec les yeux noirs. Au bout d'un certain temps, suite aux mélanges et aux mariages entre ces deux communautés, l'apparition de nouvelles générations à la peau mate et aux yeux bleus sera visible. C'est-à-dire que les caractéristiques physiques propres à chaque communauté vont se côtoyer dans les nouvelles générations pour donner de nouveaux individus ayant une apparence physique différente. Lorsque les autres caractéristiques physiques sont prises en considération et se mélangent, la naissance d'une grande diversification est évidente.

Un point important à connaître est le suivant: toutes les caractéristiques physiques sont définies par des couples de gènes. L'un des deux est un gène dominant, l'autre est dominé (récessif) ou encore les deux peuvent être dominants (co-dominants). Par exemple, la couleur de l'œil d'un individu est définie par deux gènes. L'un provient du père et l'autre de la mère. Le gène dominant contrôlera la couleur de l'œil. En général, les couleurs foncées dominent les couleurs claires. De cette façon, si une personne comporte des gènes propres aux yeux verts et aux yeux noirs, les yeux de cette personne seront très probablement noirs, car la couleur noire est dominante. Cependant la couleur verte, qui est un gène récessif, en se transmettant aux générations suivantes, pourra réapparaître dans une future génération. C'est-à-dire que l'enfant d'un père et d'une mère ayant les yeux noirs, peut avoir des yeux verts. Car les gènes responsables de cette couleur sont présents sous forme de gènes récessifs dans le patrimoine génétique du père et de la mère.

Ce principe s'applique à toutes les autres caractéristiques physiques ainsi qu'aux gènes les définissant. Des centaines et même des milliers de caractéristiques telles que les oreilles, le nez, la forme de la bouche, la taille, l'ossature, la structure, l'apparence et les caractéristiques des membres et des organes, etc. sont contrôlées de cette façon. Grâce à cette particularité, d'innombrables informations présentes dans le patrimoine génétique peuvent être transmises aux générations futures sans pour autant avoir d'influence sur l'apparence de l'individu porteur de ces informations. Les premiers hommes que sont Adam, et son épouse Eve, ont transmis toutes les informations contenues dans leur patrimoine génétique aux générations futures, malgré l'influence de seulement quelques caractéristiques de cette information sur leur apparence physique. Les isolements géographiques des différents groupes pendant l'histoire ont favorisé l'expression de certains gènes qui, sur une période assez longue, a entraîné une divergence des phénotypes tels que l'ossature, la couleur de peau, la taille, la forme du crâne… Les races sont apparues à la suite de ce phénomène.

Cependant, cette longue période n'a, en aucun cas, apporté une divergence d'espèces. Toutes les races, quels que soient la taille, la couleur de peau, le volume du crâne des individus les composant, sont parties intégrantes de l'espèce humaine.
 



Le combat intellectuel contre le darwinisme




http://www.harunyahya.fr/livres/evolution/intellectuel/intellectuel_01.php

Le darwinisme demeure le fondement de tous les mouvements qui de nos jours s'opposent aux tentatives d'instaurer une paix mondiale, d'anticiper une atmosphère de coopération et de sécurité. Il est d’une importance vitale que l'humanité soit mise en garde contre les tromperies et la propagande du darwinisme et que ses menaces idéologiques soient neutralisées. Plutôt que d'ignorer la menace qu’elle pose, les Musulmans de bonne foi doivent s'efforcer de prendre conscience de cette dangereuse idéologie et mobiliser toutes leurs ressources afin de l’éradiquer.

Mais ceux qui n’arrivent pas à comprendre l’idéologie du darwinisme et les dangers qu’il présente ne peuvent pas mesurer l'importance du combat doctrinal contre cette idéologie. Ce livre explique l’importance vitale de ce combat et examine les excuses avancées par ceux qui cherchent à éviter de s'y engager.
 


Jésus (psl) reviendra




http://www.jesusreviendra.com/

Jésus (psl), le Prophète et le Messie, est vivant et reviendra sur terre dans un futur proche. En tant que Musulmans, Nous aimons Jésus (psl), croyons en tous ses miracles et en sa moralité noble, savons qu'il reviendra sur terre pour sauver l'humanité et nous sommes dans l'attente de ce grand événement béni. Nous attestons que Jésus (psl) reviendra sur terre de façon miraculeuse dans les derniers jours et apportera la paix, la justice et le bonheur en unissant les Chrétiens et les Musulmans en une religion et morale communes. Préparons-nous donc ensemble au second avènement de Jésus.
 

Desktop View