Harun Yahya

Ramadan 2010, 15. Jour










Dis : "La mort que vous fuyez va certes vous rencontrer. Ensuite vous serez ramenés à Celui Qui connaît parfaitement le monde invisible et le monde visible et qui vous informera alors de ce que vous faisiez."
(Sourate al-Jumua, 8)








Le Messager d’Allah (pbsl) a dit : ‘‘La prudence provient d’Allah et la précipitation provient du diable.’’
Rapporté par Aboû Ya’lâ et considéré comme bon par Albâni








Le Prophète Mohammed (pbsl) exhortait les gens à avoir une bonne morale


Le Prophète Mohammed (pbsl) possédait une morale hors du commun qui était un modèle pour l’humanité tout entière et il exhortait les gens à suivre son exemple, leur décrivant le type de comportement qui plaisait le mieux à Allah.  On le voit dans les versets qui suivent :
 

Dis : “Venez, je vais réciter ce que votre Seigneur vous a interdit : ne Lui associez rien ; et soyez bienfaisants envers vos père et mère. Ne tuez pas vos enfants pour cause de pauvreté. Nous vous nourrissons tout comme eux. N’approchez pas des turpitudes ouvertement, ou en cachette. Ne tuez qu’en toute justice la vie qu’Allah a faite sacrée. Voilà ce que [Allah] vous a recommandé de faire; peut-être comprendrez-vous. Et ne vous approchez des biens de l’orphelin que de la plus belle manière, jusqu’à ce qu’il ait atteint sa majorité. Et donnez la juste mesure et le bon poids, en toute justice. Nous n’imposons à une âme que selon sa capacité. Et quand vous parlez, soyez équitables même s’il s’agit d’un proche parent. Et remplissez votre engagement envers Allah. Voilà ce qu’Il vous enjoint. Peut-être vous rappellerez-vous.” (Sourate al-An’am, 151-152)

Dis: “Mon Seigneur n’a interdit que les turpitudes (les grands péchés), tant apparentes que secrètes, de même que le péché, l’agression sans droit et le fait d’associer à Allah ce dont Il n’a fait descendre aucune preuve, et de dire sur Allah ce que vous ne savez pas.” (Sourate al-A’raf, 33)



Voici des hadiths où notre Prophète recommande à ses adeptes d’adopter une telle moralité:






Et Nous ne t'avons envoyé qu'en tant qu'annonciateur
et avertisseur pour
toute l'humanité. Mais
la plupart des
gens ne savent pas.
(Sourate Saba’: 28)





Mon Seigneur m’a ordonné neuf choses: de L’honorer, intérieurement et extérieurement, de dire la vérité et de parler convenablement, dans la misère comme dans l’aisance, d’être modéré, dans la richesse et dans la pauvreté, d’être bon envers mes proches et ma parenté, même s’ils ne le sont pas avec moi, d’être généreux envers qui ne l’est pas envers moi, de pardonner à qui m’offense, d’accroître ma connaissance à Son sujet dans le silence, et de parler pour Le mentionner, d’être enfin un exemple pour Ses créatures.1
 
Ne vous enviez pas les uns les autres, ne vous haïssez pas les uns les autres, ne vous détournez pas les uns des autres, ne vous rabaissez pas mutuellement, mais soyez frères, ô serviteurs d’Allah.2

Craignez Allah où que vous soyez, faites suivre une mauvaise action d’une bonne qui l’effacera, et soyez bons envers les gens.3

Il n’est rien qui pèse plus lourd sur la balance que le bon caractère.4

Le Prophète a fait à ses compagnons les recommandations suivantes :

La mauvaise conduite anéantit l’adoration divine, comme les épices altèrent le miel.5

Honore un croyant pour sa religion. Considère-le toujours supérieur pour sa bonne conduite et sa sagesse.6
 

1.    http://www.dartmouth.edu/~alnur/ISLAM/PROPHET/sayings.htm
2.    Sahih Mouslim Hadith
3.    Abdul Wadoud, Quarante Hadith An-Nawawis, traduit par  Ezzeddin Ibrahim and Denys Johnson-Davies, troisième édition, 1985
4.    Hadith rapporté par Imam Ahmad and Abou Dawoud
5.    Imam Ghazali, Ihya Ulum-Id-Din (Le livre des sciences religieuses), Islamic Book Service, New Delhi, 2001,Volume III, p.52
6.    Imam Ghazali’s Ihya Ulum-Id-Din (Le livre des sciences religieuses), Islamic Book Service, New Delhi, 2001,vol. III, p.53




Afin que les conflits cessent au Yémen, tous les Musulmans doivent prier pour la venue de Hazrat Mahdi (psl)




 



La crainte, le respect et l’amour d’Allah sont liés
 

Il y a des gens qui supposent que l’amour d’Allah suffit pour prétendre vivre selon les valeurs religieuses et pour acquérir l’agrément d’Allah. Toutefois, Allah nous informe que Ses serviteurs faisant preuve de vertus morales supérieures et qui L’aiment, éprouvent également une crainte profonde et du respect à Son égard. Quiconque reconnaît Allah, Ses attributs, Sa grandeur et quiconque pourvu d’intelligence et de conscience craindra Allah et Le respectera au plus haut degré. Allah permet à Ses serviteurs obéissants de distinguer le mal du bien et d’observer Ses limites. Allah énumère certains de Ses bienfaits envers les croyants :


O vous qui croyez ! Si vous craignez Allah, Il vous accordera la faculté de discerner (entre le bien et le mal), vous effacera vos méfaits et vous pardonnera. Et Allah est le Détenteur de l'énorme grâce. (Sourate al-Anfal, 29)
 


 

Les croyants ne mentent pas. Même s'ils perdent leurs propres intérêts, ils se soucieront d’abord de plaire à Allah et de s’attirer Sa rétribution. Par conséquent, ils adopteront le comportement honnête. S’ils se laissent aller à un moment d’insouciance et disent une chose fausse, ils se repentent immédiatement et promettent de ne pas répéter un tel acte à l’avenir. Même s’ils sont dans le besoin, les croyants ne cherchent pas à gagner leur vie de manière illicite, car ils craignent et respectent Allah.

Quand l’homme ne craint pas et ne respecte pas Allah de façon adéquate, il instaure ses propres limites. En dépit de sa véracité et de son honnêteté (selon ses limites), ils agiront selon ses intérêts personnels. En revanche, la crainte et le respect d’Allah permettent de ne jamais dévier du droit chemin, quelle que soit la situation. Face aux difficultés, les croyants se tournent instantanément vers Allah, confiants dans l’issue qu’Il leur proposera.

Allah aime Ses serviteurs, leur veut du bien, Il est indulgent et clément. Il les soutient à chaque instant. Il répand Sa bonté sans attendre de récompense. Les idolâtres et les incroyants sont loin de la miséricorde divine. Notre Seigneur dont la justice est infinie pourvoit aux besoins de Ses pieux serviteurs dont le cœur est réellement voué à Allah. Ils recevront leur récompense dans ce monde et dans l’au-delà. Quant à ceux qui persistent dans l'incroyance, ils souffriront en enfer.

La clairvoyance vis-à-vis de la force infinie d’Allah et de Sa capacité à punir dans l’au-delà inspire une crainte profonde mêlée de respect pour Allah. Les croyants sont soucieux d’éviter un comportement qui ne conduit pas à l’agrément d’Allah. D’autre part, en raison de leur amour fidèle pour Allah et dans l’espoir de voir leurs péchés pardonnés, ils font de leur mieux pour satisfaire Allah et pour entrer au paradis, en récompense de leurs efforts sur Sa voie. Allah mentionne dans le Coran la moralité des croyants :
 

Ceux qui redoutent leur Seigneur bien qu'ils ne L'aient jamais vu auront un pardon et une grande récompense.  (Sourate al-Mulk, 12)

O les croyants ! Craignez Allah comme Il doit être craint. Et ne mourez qu'en pleine soumission. (Sourate Al Imran, 102)



Chaque croyant qui aime sincèrement Allah craindra Son châtiment, consacrant ses efforts à ne pas perdre Son amour et Son approbation. Allah dit des croyants qui démontrent de telles qualités morales :


Et ceux qui cherchent l'au-delà et fournissent les efforts qui y mènent, tout en étant croyants... alors l'effort de ceux-là sera reconnu. (Sourate al-Isra, 19)
 



Un système d'air conditionné avancé, un détecteur parfait : la peau


En ce moment, vous pouvez tourner facilement les pages d’un livre, car vos mains n'ont aucun problème pour saisir la texture des pages. De la même manière, vous pouvez tenir et porter des objets aux surfaces lisses comme un verre, par exemple. Vous pouvez ressentir la douceur quand vous touchez une plume et la dureté quand vous tenez une pierre. En percevant tout ceci et en envoyant les signaux nécessaires au cerveau, votre peau a les caractéristiques qui vous permettent de visualiser les objets dans votre cerveau.

Un grand nombre de nerfs existent dans les extrémités des doigts. Cela vous fournit une facilité pour vos mouvements et ne cause aucune gêne. D'un autre côté, dans des régions "moins importantes", sur le dos par exemple, il se trouve moins de nerfs. C'est un avantage très important. Maintenant, imaginons l'opposé: supposons que le bout de vos doigts soit plutôt insensible tandis que les nerfs dans votre dos soient plus nombreux. Cela, indubitablement, sera très ennuyeux. Dans une telle situation, nous ne pourrions pas utiliser nos mains comme il faut, et nous sentirions le moindre objet touchant notre dos, comme les plis de nos vêtements, par exemple.
 



 
La peau humaine est un organe complexe constitué de plusieurs couches, contenant des nerfs pour percevoir, des canaux circulatoires, des systèmes d'aération et des régulateurs de chaleur et d'humidité qui protègent le corps comme un bouclier contre les rayons du soleil. À cause de cela, un homme peut être en grand danger si une partie de sa peau est endommagée. Sous la peau se trouve une couche constituée de graisses. Cette couche de graisses sert d'isolement contre la chaleur. Après cette couche, il s'en trouve une autre, qui est constituée pour la plus grande partie de protéines qui donnent à la peau son élasticité.

Si l'on soulevait la peau et regardait juste un centimètre dessous, la vue qui s'offrirait à nous serait une vue inesthétique, voire même affreuse, où des graisses, des protéines et divers vaisseaux sanguins existent. Au moyen de la caractéristique qui lui permet de recouvrir ces structures, la peau fournit à la peau une contribution esthétique très importante et nous permet également de nous protéger contre des facteurs externes. Il est suffisant de remarquer quelques fonctions de la peau qui la rendent vitale pour nous et d'y réfléchir afin de comprendre l'importance de son existence.

La peau humaine empêche des troubles de l'équilibre en eau du corps, elle est résistante et élastique, peut se réparer toute seule, protège le corps des rayons nuisibles, maintient le contact avec le monde extérieur et protège la température du corps par temps froid ou chaud.

La peau humaine, qui fonctionne comme un détecteur sensible et un système d'air conditionné avancé subvenant à toutes sortes de besoins, est une bénédiction qui a été créée par Allah, avec la beauté qu'elle fournit visuellement et les caractéristiques qui lui permettent de protéger l'homme. La peau, sur lesquelles d'innombrables pages de livres ont été écrites, nous montre une nouvelle fois la grandeur d'Allah dans la création.
 



Le miracle du fer


Le fer est l'un des éléments évoqués dans le Coran. Dans la sourate al-Hadid, c'est-à-dire "le fer", nous apprenons ce qui suit :


Et Nous avons fait aussi descendre le fer, dans lequel se trouvent une force redoutable et des avantages pour les hommes… (Sourate al-Hadid, 25)






Lingot de fer






Le mot anzalnaa traduit par "Nous avons fait descendre" et utilisé pour le fer dans ce verset, pourrait correspondre à une allégorie pour expliquer le service que le fer rend aux hommes. Mais si nous considérons le sens littéral du mot, celui de "faire descendre physiquement du ciel", comme dans le cas de la pluie et des rayons solaires, nous réalisons que ce verset implique un miracle scientifique très significatif.

Les découvertes astronomiques modernes ont en effet révélé que le fer qui se trouve sur la Terre provient d'étoiles géantes des confins de l'Espace.1

Le fer qu'on trouve sur Terre, aussi bien que celui présent dans tout le Système Solaire, vient des confins de l'espace, étant donné que la température du Soleil est insuffisante pour la formation du fer. La température à la surface du Soleil est de 6.000 degrés, et la température du noyau, quant à elle, est à peu près de 20 millions degrés. Ce métal ne peut être produit que dans des étoiles beaucoup plus grandes que le Soleil, où la température atteint plusieurs centaines de millions degrés. Quand la quantité de fer dans une étoile dépasse une certaine concentration, l'étoile ne peut plus l'héberger et finit par exploser en ce que l'on appelle une "nova" ou une "supernova". Ces explosions permettent la dispersion du fer dans l'Univers.2

Une source scientifique nous fournit les informations suivantes sur le sujet : Il y a aussi des preuves concernant des supernovae plus vieilles. Des taux de fer-60 élevés dans les sédiments océaniques ont été interprétés comme des indicateurs d'explosion d'une supernova située à 90 années lumières du Soleil, il y a de cela 5 millions d'années. Le fer-60 est un isotope radioactif du fer, formé lors d'explosions de supernova, qui finit par se désintégrer et dont la demi-vie est de 1,5 million d'années. La présence accrue de cet isotope dans une couche géologique indique une récente nucléosynthèse d'éléments non loin dans l'Espace et leur transport par la suite sur Terre (probablement dans les grains de poussière).3

Tout cela montre que le fer ne s'est pas formé à l'intérieur de la Terre mais qu'il a été transporté dans l'Espace par des supernovae, et ainsi "descendu sur la Terre" exactement comme l'affirme le verset. Il est clair que cette information n'était pas connue au 7ème siècle, époque de la révélation du Coran. Néanmoins, ce fait est relaté dans le Coran, la parole d’Allah, qui cerne toutes choses de Son omniscience.

L'astronomie a aussi révélé que d'autres éléments se sont formés en dehors de la Terre. Dans le verset "Nous avons fait aussi descendre le fer", le mot "aussi" fait peut-être référence à cette idée. Cependant, le fait que le verset mentionne spécifiquement le fer est vraiment étonnant, étant donné que ces découvertes ont été faites à la fin du 20ème siècle. Dans son livre Nature's Destiny, le très célèbre microbiologiste Michael Denton souligne l'importance du fer :

De tous les métaux, aucun n'est plus essentiel à la vie que le fer. C'est l'amas de fer au centre d'une étoile qui déclenche l'explosion d'une supernova et la dispersion subséquente des atomes vitaux pour la vie à travers tout le cosmos. C'est l'attraction exercée par la gravité sur les atomes de fer vers le centre de la Terre, durant les premiers âges de la planète, qui a généré la chaleur qui permit la différentiation chimique initiale de la Terre, le dégagement gazeux de l'atmosphère primitive, et aboutissant finalement à la formation de l'hydrosphère. C'est le fer en fusion au centre de la Terre, qui tel un gigantesque dynamo, génère le champ magnétique terrestre, lequel à son tour donne naissance à la ceinture de radiation de Van Allen, formant un bouclier à la surface de la Terre, s'opposant à toute entrée destructive de radiations cosmiques de haute énergie et préservant ainsi la couche d'ozone, zone très cruciale.

Sans l'atome de fer, il n'y aurait pas de vie basée sur la chimie du carbone dans le cosmos ; pas de supernova, pas de production de chaleur à l'époque primaire de la Terre, pas d'atmosphère, ni d'hydrosphère. Il n'y aurait pas eu de champ magnétique protecteur, pas de ceintures de radiation Van Allen, pas de couche d'ozone, pas de métal pour fabriquer de l'hémoglobine (dans le sang humain), pas de métal pour contrôler la réactivité de l'oxygène, et pas de métabolisme oxydatif.






La sourate al-Hadid est la 57ème sourate du Coran. La valeur numérique du mot al-hadid en arabe est 57. La valeur numérique du mot hadid tout seul est de 26. Comme on peut le voir dans la table périodique des éléments sur cette page, 26 est le numéro atomique du fer. A travers le verset révélé dans la sourate al-Hadid, Allah le Tout-Puissant indique comment le fer se forme, et grâce au code mathématique contenu dans ce même verset Il nous révèle un miracle scientifique.




La relation intime et fascinante entre la vie et le fer, entre la couleur rouge du sang et la mort d'étoiles distantes, n'indique pas seulement le rapport des métaux avec la biologie, mais aussi celui de la vie avec le cosmos…4

Ce phénomène indique clairement l'importance de l'atome de fer. Le fait qu'une attention toute particulière est portée au fer dans le Coran souligne aussi l'importance de cet élément. De plus, il y a une autre vérité cachée dans le Coran qui attire notre attention sur l'importance du fer : la sourate al-Hadid, verset 25, qui fait référence au fer, et qui contient deux codes mathématiques très intéressants :

"Al-Hadid" est la 57ème sourate du Coran. L'abjad, ou alphabet consonantique du mot al-hadid en arabe, lorsque les valeurs de ses lettres sont additionnées, est aussi 57. (Pour calculer l'abjad, voir le chapitre sur les calculs numérologiques dans le Coran.)

La valeur numérologique du mot hadid seul est de 26, et le chiffre 26 est le numéro atomique du fer.

En outre, des particules d'oxyde de fer sont utilisées depuis 2003 dans le traitement du cancer appelé nanothérapie Magforce. Une équipe dirigée par le Dr Andreas Jordan, au mondialement célèbre Hôpital de la Charité en Allemagne, a réussi à éradiquer des cellules cancéreuses sans endommager les cellules saines à l'aide de cette nouvelle technique développée par Jordan, l'hyperthermie liquide magnétique (liquide magnétique de haute température). Ce traitement peut être résumé ainsi :

1- Un liquide contenant de l'oxyde de fer est injecté dans la tumeur au moyen d'une seringue spéciale. Ces particules se répandent dans toutes les cellules tumorales. Ce liquide est composé de millions de particules d'oxyde de fer dans 1 cm3, mille fois plus petites que les globules rouges, qui peut facilement circuler à travers tous les vaisseaux sanguins.5

2- Le patient est ensuite placé dans une machine dont le champ magnétique est très puissant.

3- Ce champ magnétique, appliqué d'une manière externe, commence à mettre les particules de fer dans la tumeur en mouvement. A ce moment-là, la température dans la tumeur contenant les particules d'oxyde de fer augmente jusqu'à 45° C.

4- En l'espace de quelques minutes, les cellules cancéreuses, incapables de se protéger de la chaleur, sont soit affaiblies, soit détruites. La tumeur peut ensuite être complètement éradiquée par une chimiothérapie subséquente.6

La diffusion de cette technique est une étape majeure dans le traitement de cette maladie potentiellement mortelle. Dans le traitement d'une maladie aussi répandue que le cancer, l'utilisation de l'expression "dans lequel se trouvent une force redoutable et des avantages pour les hommes" (Sourate al-Hadid, 25) dans ce verset du Coran est particulièrement digne d'attention. En effet il veut probablement insister sur les bienfaits du fer sur la santé humaine. (Allah connaît la vérité)
 

1. Kazi, 130 Evident Miracles in the Qur'an, pp. 110-111 ; et www.wamy.co.uk/announcements3.html, du Prof. Zighloul Raghib El-Naggar.
2. Ibid.
3. Priscilla Frisch, "The Galactic Environment of the Sun", American Scientist, janvier-février 2000, www.americanscientist.org/template/AssetDetail/assetid/21173?fulltext=true
4. Michael J. Denton, Nature's Destiny (The Free Press, 1998), p.198.
5. "Highlights", www.inm-gmbh.de/cgi-bin/frame/frameloader.pl?sprache=en&url=http://www.inm-gmbh.de/htdocs/technologien/highlights/highlights_en.htm
6. "Nanotechnology successfully helps cancer therapies", IIC Fast Track, Nanotech News from Eastern Germany, Industrial Investment Council, octobre 2003, www.iic.de/uploads/media/NANO_FT_Nov2003_01.pdf
 


 




Le créationnisme islamique est en hausse-ABC1 TV

02.12.2009

Australie/ABC1 TV







 

ABC1, la télévision officielle de l’Australie établie en 1932 avec la diffusion mondiale, a diffusé l’interview du journaliste du Moyen-Orient nommé Ben Knight avec Adnan Oktar dans le bulletin d'information daté du 2 décembre 2009.











Dans l’annonce intitulée “Le créationnisme est en hausse”, on a rapporté que  “la Turquie devient plus religieuse” en attirant l’attention sur l’impact des travaux d’Adnan Oktar qui fut présenté comme le leader du créationnisme islamique. Certaines parties des informations étaient comme suit :

Récemment, il y a de nouvelles voix dans le monde islamique s’élevant contre la théorie de la séléction naturelle de Charles Darwin. En prenant en compte le fait que les croyances religieuses montent brusquement dans beaucoup de pays du Moyen-Orient, cela ne devrait pas être surprenant. Particulièrement en Turquie, où notre correspondant du Moyen-Orient Ben Knight rencontra  l’avant-coureur du créationnisme islamique... Adnan Oktar s’est taillé une place légitime en étant la principale voix contre la théorie de l’évolution.











ADNAN OKTAR, LE CREATIONNISTE ISLAMIQUE : Le darwinisme a éliminé l’amour du monde. Il a occasionné la mort de plus de 350 millions de gens. Il a mené au déclenchement de deux guerres mondiales et ainsi que du communisme, du fascisme et du satanisme. Il a légalisé la terreur et l’anarchie.

Et il rejette l’idée que la religion pourrait avoir causé sa propre part dans le surgissement des conflits et de souffrances. Je lui ai demandé concernant les Croisades et le Septembre 11.

ADNAN OKTAR : Tout ceux qui ont commis les événements du 11 septembre aux Etats-Unis, sont des individus ayant une tendance marxiste et ont reçu une éducation darwiniste, matérialiste aux Etats-Unis et en Angleterre. Ils ont cru aux théories de Lénine suggérant que la terreur était la solution. Il n’y a jamais eu de guerre ayant pour origine la religion – seulement ils se servent de la religion.











Adnan Oktar dit qu’il a publié plus de 300 livres mais qu’il n’en a pris de droits d’auteur. Mais ce qui l’amena à l’attention de l’Occident était l’Atlas de la Création massif. Il montre page après page des fossiles et les compare avec ceux qui sont encore vivants aujourd'hui, affirmant qu’ils n’ont subi aucun changement, et par conséquent, aucune évolution. Et il explique qu’il a démoli le darwinisme par ses propres moyens en commençant par la Turquie, son propre pays.











ADNAN OKTAR : Aujourd’hui défendre le darwinisme est devenu honteux en Turquie. Pour pouvoir défendre une telle supercherie, on devrait avoir une peau très épaisse sur le visage. C'est-à-dire qu’une personne doit vraiment être très différente afin de dire un mensonge tellement explicite, en regardant les gens directement dans les yeux.

Adnan Oktar dit qu’il ne veut pas que l’éducation de l’évolution soit interdite dans les écoles.

ADNAN OKTAR : Le darwinisme est enseigné dans les  écoles, mais c’est comme une pièce de théâtre pour les enfants. Cela les fait seulement rire.




En outre, l’interview fut publiée sur le site internet de la chaîne à la fois sous les formats de texte et de vidéo.














 










 

"AL-AWWAL" Le Premier, dont l'existence n'a pas de commencement
 

C'est Lui le Premier et le Dernier, l'Apparent et le Caché et Il est Omniscient. (Sourate al-Hadid, 3)


L'univers a-t-il eu un commencement ?
 
C'est l’une des questions à laquelle l'homme a cherché une réponse pendant des siècles. Ceux qui ont compris que l'univers a un Créateur sont aussi persuadés qu'il a eu un commencement. Cependant, certaines personnes refusent l'idée même d'un Créateur, allant jusqu'à décréter que l'univers n'a jamais eu de commencement: il existe ainsi, selon eux, depuis toujours et continuera à exister pour toujours. Or les progrès scientifiques actuels ont clairement prouvé que ces gens sont dans l'erreur.
 
Un bon nombre de théories ont été avancées pour expliquer l'origine de l'univers; de nos jours cependant, les milieux scientifiques s'accordent tous sur un point. Une découverte scientifique récente a mis en évidence le fait suivant: en 1929, Edwin Hubble a découvert que l'univers était en constante expansion. À partir de cette thèse, les scientifiques ont formulé une importante hypothèse: si le déroulement du temps, dans un univers en expansion, était inversé, il serait alors possible d'imaginer l'univers entier comme un système rétractile, telle une étoile géante devenant par exemple de plus en plus petite. La conclusion logique est qu'un univers qui se rétracte au fil du temps, doit tôt ou tard revenir à son point de départ - un point unique minuscule. L'explosion de ce point unique a été par conséquent à l'origine de l'expansion de l'univers.
 
Notre univers a bien eu un commencement. Cela veut dire qu'un Créateur infiniment puissant l'a créé.
 
Ce Créateur est Allah le Tout-Puissant. Il était là, avant les créatures, les planètes, les galaxies, l'univers tout entier et même bien avant la création du temps. Il est en effet le Premier dont l'existence n'a pas de commencement.
 



GRENOUILLE
 




Age : 50 millions d'années

Période : Eocène

Localisation : Site fossilifère de Messel, Allemagne








Cette grenouille appartient à la famille des pélobatidés. Certains membres de cette famille utilisent leurs membres postérieurs pour s'enfouir dans la vase et d'autres vivent dans un milieu aquatique. Les darwinistes affirment que les poissons sont les ancêtres des amphibiens, sans preuve à l'appui. Les découvertes scientifiques démontrent, au contraire, que les différences anatomiques entre les deux espèces sont si importantes qu'il est impossible que les amphibiens soient issus des poissons.

Selon les archives fossiles, les trois classes basiques des amphibiens ont émergé spontanément. L'évolutionniste Robert Carroll dit :

Les plus anciens fossiles de grenouilles, de cécilies et de salamandres sont apparus entre le jurassique inférieur et moyen. Tous présentent la plupart des attributs importants de leurs descendants vivants. (Robert L. Carroll, Patterns and Processes of Vertebrate Evolution, Cambridge: Cambridge University Press, 1997, pp. 292-293)
 



En quoi la métamorphose n'est-elle pas une preuve pour l'évolution?


Certains êtres vivant subissent, à différents stades de leur vie, des transformations physiques leur permettant de mieux s'adapter à leur environnement. Cette durée de transformation est nommée métamorphose. Certains milieux, n'ayant pas suffisamment de connaissances de la biologie et des fondements de la théorie de l'évolution, essayent, de temps en temps, de montrer cette étape de transition comme un argument à leur théorie. Les sources qui montrent la métamorphose comme un exemple de l'évolution, sont des ouvrages de propagande non fondés et superficiels destinés à leurrer des catégories de la population dépourvues de connaissances suffisantes sur le sujet, les jeunes évolutionnistes et certains professeurs de biologie incompétents en la matière. Les scientifiques, considérés comme autorités dans le domaine de l'évolution et, de ce fait, disposant de connaissances détaillées des contradictions et des embarras de cette théorie ne remettent jamais à l'actualité ce genre d'argument grotesque. Car ils savent à quel point ces propos sont infondés.
 






Quelques exemples d'êtres vivants ayant achevé leur métamorphose: la grenouille, le papillon, l'abeille, le moustique…





Les papillons, les mouches et les abeilles sont des exemples d'êtres vivants qui subissent des métamorphoses. Les grenouilles, dont la vie commence dans l'eau, et se poursuit sur terre, sont aussi un exemple de métamorphose. Cette transformation n'a aucun lien avec l'évolution. Car la théorie de l'évolution base la transformation des êtres vivants sur des mutations hasardeuses. Or la métamorphose, dénuée de toute ressemblance avec cette allégation fondamentale de la théorie de l'évolution, est une étape entièrement planifiée et n'ayant aucun rapport avec le hasard et la mutation. Le facteur entraînant la métamorphose n'est pas la mutation, mais l'information génétique portée depuis la naissance. Par exemple, la grenouille, quand elle est encore en train de mener une vie sous l'eau, possède déjà dans son patrimoine génétique, les informations concernant sa vie terrestre. Les informations structurelles et fonctionnelles de l'état mature du moustique sont déjà présentes dans son code génétique, quand il est encore à l'état de larve. Cette situation est semblable pour tous les êtres vivants qui subissent une métamorphose.

La métamorphose est une preuve de la création

Les études menées ces dernières années sur la métamorphose, l'ont définie comme un processus complexe contrôlé par différents gènes. Par exemple, lors de la transformation de la grenouille, les modifications concernant uniquement la queue sont contrôlés par plus d'une douzaine de gènes. Ce processus est donc uniquement réalisable par la parfaite adéquation des différents intervenants. Avec cette caractéristique, la métamorphose est un processus biologique comportant la particularité de "la complexité irréductible", l'une des preuves de la création.

La complexité irréductible signifie que les systèmes et organes biologiques complexes ne peuvent fonctionner qu'avec l'adéquation et la symbiose de tous les composants qui les constituent. Le dysfonctionnement, ou l'absence d'un seul de ces composants, rend le système ou l'organe inopérant.

La conclusion sous-jacente est l'impossibilité que des structures complexes de ce genre puissent être le résultat de petites transformations continues, produites par le hasard. Les transformations subies lors de la métamorphose sont semblables. L'étape de la métamorphose se réalise par un dosage méticuleux et temporisé d'hormones, dosage influencé par différents gènes. L'apparition de la moindre erreur entraînerait la mort de l'être vivant. La prétention de la formation progressive et hasardeuse d'une étape aussi complexe est insensée. Il ne peut être question du mécanisme d'épreuve et erreur avancé par la théorie de l'évolution, lorsque la moindre erreur entraîne la mort de l'être vivant. Le vivant ne peut attendre, pendant des millions d'années, la formation par le hasard des pièces manquantes.






Les personnes qui essayent d'utiliser les métamorphoses comme preuve de l'évolution n'ont pas de connaissance en biologie. La métamorphose est un "plan de transformation" codé dans l'information génétique et n'a aucun lien avec la "transformation hasardeuse" de la théorie de l'évolution. En réalité, la "complexité irréductible" qu'inclut le processus de métamorphose est une preuve de la création déracinant la théorie de l'évolution.





Lorsque cette vérité est bien prise en main, nous voyons que ce sujet ne peut, en aucun cas, servir de preuve comme le prétendent certaines personnes dénuées de connaissances suffisantes sur les êtres vivants qui subissent des métamorphoses. Bien au contraire, la complexité de ces êtres vivants, la sophistication de cette étape, et des systèmes qui contrôlent cette étape, sont des preuves indéniables d'une parfaite création.
 



Le Coran ouvre la voie à la science




http://tr1.harunyahya.com/Detail/T/2W0MZ22T188/productId
/4124/LE_CORAN_OUVRE_LA_VOIE_A_LA_SCIENCE


Allah invite l'humanité à étudier et à réfléchir aux cieux, à la terre, aux montagnes, aux étoiles, aux plantes, aux graines, aux animaux, à l'alternance du jour et de la nuit, à la création de l'homme, à la pluie et à bien d'autres choses. En étudiant tout cela, l'homme en viendra à reconnaître l'art de la création d’Allah dans le monde qui l'entoure, et au final, à connaître son Créateur, Qui à créé l'univers entier et tout ce qu'il contient à partir du néant.

La "science" offre une méthode par laquelle l'univers, et tous les êtres qu'il contient, peuvent être examinés pour découvrir l'art dans la création d’Allah, la communiquant ainsi à l'humanité. La religion, par conséquent, encourage la science, en l'adoptant comme un outil avec lequel étudier les subtilités de la création d’Allah.

La religion n'encourage pas seulement les études scientifiques, mais elle permet également que ces recherches soient concluantes et rapides, en étant soutenues par les vérités révélées par la religion. La raison en est que la religion est la seule source permettant de fournir des réponses précises et définitives aux questions de l'apparition de la vie et de l'univers.

Un fait doit être clairement reconnu : la science ne peut aboutir à des résultats fiables que si elle adopte l'étude des signes de la création dans l'univers comme son principal objectif, et qu'elle dirige ses efforts dans ce seul but. La science ne peut atteindre son but ultime dans le temps le plus court que si elle est dirigée dans la bonne direction, c'est-à-dire si elle est correctement guidée.
 



Le preuves de la création
 



 
http://www.preuvesdelacreation.com/

Dans ce site, vous trouverez les preuves de la création divine, mises au jour par le style sincère de l'auteur, basées sur les faits scientifiques et le Coran. Quiconque lit ces preuves de la création attentivement se rendra compte de la véritable nature du monde dans lequel il vit.
 

Desktop View