Harun Yahya

Ramadan 2010, 13. Jour










Louange donc, à Celui Qui détient en sa main la royauté sur toute chose! Et c'est vers Lui que vous serez ramenés.
(Sourate Ya-Sin, 83)








Le Messager d’Allah (pbsl) a dit : "On ne fera pas
miséricorde à celui qui n’est pas miséricordieux."
Rapporté par Aboû Dawoud et Tirmidhi
et authentifié par Albâni

 






Le seul guide de notre Prophète (pbsl) était le Cora
 

Suis ce qui t'est révélé de la part de ton Seigneur. Point de divinité autre que Lui. Et écarte-toi des associateurs. (Sourate al-An'am, 106)


C'est Allah Qui choisit Mohammed (pbsl), le sceau des prophètes, et lui révéla le Coran, livre qui s'appliquera jusqu'au Jour du Jugement. Notre Prophète adhéra au Coran et conseilla aux gens de le lire et de ne respecter que ses jugements:
 

Dis-[leur] : "Je ne vous dis pas que je détiens les trésors d’Allah, ni que je connais l'inconnaissable, et je ne vous dis pas que je suis un ange. Je ne fais que suivre ce qui m'est révélé." Dis: "Est-ce que sont égaux l'aveugle et celui qui voit? Ne réfléchissez-vous donc pas?" (Sourate al-An'am, 50)

Et suis ce qui t'est révélé, et sois constant jusqu'à ce qu’Allah rende Son jugement car Il est le Meilleur des juges. (Sourate Yunus, 109)


 




Notre Prophète (pbsl) recommanda aussi à ses Compagnons de lire le Coran et d'en observer les commandements:

Pourquoi certaines personnes imposent des conditions qui ne sont pas présentes dans le Livre d’Allah (Lois)? Quiconque impose une condition qui n'est pas dans les lois d’Allah, alors cette condition est invalide même s'il impose une centaine de conditions, car les conditions d’Allah sont plus fiables et obligatoires. (Bukhari)

Le Livre d’Allah est la corde d’Allah; celui qui le suit est guidé, et celui qui l'abandonne commet une erreur. (Muslim)

Celui qui parle selon le Coran dit la vérité, et celui qui agit selon ses directions sera récompensé. Celui qui juge selon le Coran est juste et loyal. Et tout comme celui qui invite les gens vers le Coran est en fait guidé sur le droit chemin. (Tirmidhi)

Tandis qu'il enjoignait au bien ou interdisait le mal, notre Prophète (sur lui la grâce et la paix) ne prenait que le Coran comme guide. Toutes ses paroles y prenaient racine:
 

Je ne fais que suivre ce qui m'est révélé de mon Seigneur. Ces [versets coraniques] sont des preuves illuminantes venant de votre Seigneur, un guide et une grâce pour des gens qui croient. (Sourate al-A'raf, 203)
 

Le peuple vivant à l'époque du Prophète Mohammed lui demanda une fatwa (opinion légale concernant une loi islamique) concernant les femmes. Allah indiqua à Son Messager de dire:
 

Allah vous donne Son décret là-dessus. (Sourate an-Nisa, 127)
 

De la même manière, quand les gens lui demandèrent une fatwa concernant l'héritage, Allah lui ordonna de dire:
 

Au sujet du défunt qui n'a pas de père ni de mère ni d'enfant, Allah vous donne Son décret… Allah vous donne des explications pour que vous ne vous égariez pas. Et Allah est Omniscient. (Sourate an-Nisa', 176)
 

A ceux qui dirent au Prophète (sur lui la grâce et la paix): "Apporte un Coran autre que celui-ci ou bien change-le", Allah lui révéla de répondre:
 

Dis: "Il ne m'appartient pas de le changer de mon propre chef. Je ne fais que suivre ce qui m'est révélé. Je crains, si je désobéis à mon Seigneur, le châtiment d'un jour terrible." (Sourate Yunus, 15)
 

Par conséquent, la Sunna de notre Prophète est d'appliquer le Coran dans sa vie de tous les jours. Allah nous informe que suivre ses prescriptions est un principe fondamental de la foi:
 

Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Allah. (Sourate an-Nisa', 80)
 

Quiconque se conforme à ses mots et suit sa Sunna observe ainsi les jugements coraniques, car chaque action, décision et parole de notre Prophète (sur lui la grâce et la paix) prend racine dans le Coran. Dans la tradition prophétique suivante, notre Prophète dit:

Celui qui m'obéit obéit à Allah, et celui qui me désobéit désobéit à Allah ; celui qui obéit à l'amir (le souverain que je nomme) m'obéit, et celui qui désobéit à l'Amir me désobéit. (Bukhari)

Afin d'être un véritable Musulman satisfaisant Allah, une personne doit obéir aux commandements du Coran, embrasser la Sunna de notre Prophète (sur lui la grâce et la paix), et pratiquer méticuleusement ce qui nous y est demandé. Le Coran donne un compte-rendu détaillé de la vie du Prophète Mohammed et les Musulmans doivent examiner sa vie, rechercher son excellence et suivre son exemple:


En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment. (Sourate al-Ahzab, 21)




Les  batailles au temps de notre Prophète (pbsl) étaient défensives




 



Ceux qui cherchent l’agrément d’Allah sortent des ténèbres à la lumière


Une personne sincère dotée d'intelligence et de conscience devrait immédiatement commencer à organiser sa vie et vivre selon la morale enseignée par Allah ; c'est-à-dire, selon les enseignements moraux du Coran. Le Coran apporte le message de bonheur du Seigneur de la miséricorde infinie, qui guide ceux qui cherchent Sa satisfaction dans les chemins du salut.
 

Par ceci (le Coran), Allah guide aux chemins du salut ceux qui cherchent Son agrément. Et Il les fait sortir des ténèbres à la lumière par Sa grâce. Et Il les guide vers un chemin droit. (Coran, 5 : 16)
 

Les Musulmans croient en l'existence d'Allah et sont conscients de Sa grandeur ; ils Le craignent, Le respectent et organisent leurs vies autour de cette grande vérité qu'ils ont eu à connaître. Mais ceux qui vivent loin de la moralité religieuse, soit ils renient Allah (Allah en est certainement au-dessus), soit ils ne Le craignent pas et ne Le respectent pas comme Il se doit, alors qu'ils savent qu'Il existe. La plupart de ces individus mènent leurs vies sans aucune considération à l'égard de l'existence d’Allah ou de la finalité de leur création. Ils ne pensent jamais à Qui a créé leurs vies ni comment et pourquoi ils sont venus au monde. Le Seigneur donne dans le Coran un exemple pour montrer qu'une telle vie est vouée à l'effondrement car elle repose sur des fondations ébranlées :
 

Lequel est plus méritant ? Est-ce celui qui a fondé son édifice sur la piété et l'agrément d’Allah, ou bien celui qui a placé les assises de sa construction sur le bord d'une falaise croulante et qui croula avec lui dans le feu de l'enfer ? Et Allah ne guide pas les gens injustes. (Coran, 9 : 109)
 

Or, un croyant est conscient de l'existence et de l'omnipotence d’Allah et qu'Il sait parfaitement toute chose. Il sait pourquoi Allah l'a créé, et ce qu'Il attend de lui. C'est pourquoi, son unique but dans la vie est d'être un serviteur qui gagnera la satisfaction de son Créateur. Il essayera par tous les moyens d'accomplir cet objectif et il luttera toute sa vie pour l'atteindre.

Marcher sur le chemin de la mécréance est plus difficile et plus dangereux que de marcher sur la glace. (Bediuzzaman Said Nursi, épitomé de la lumière, 2ème chapitre, p. 71)




Un exemple de complexité irréductible : l’œil du homard


Il existe un grand nombre de types d'œil différents dans le monde vivant. Nous sommes accoutumés à l'œil type "caméra" des vertébrés. Cette structure fonctionne sur le principe de la réfraction de la lumière, qui tombe sur la lentille et est concentrée en un point se situant derrière la lentille à l'intérieur de l'œil.

Cependant, les yeux d'autres créatures fonctionnent selon des méthodes différentes. Le homard en est un exemple. Un œil de homard fonctionne sur le principe de la réflexion plutôt que celui de la réfraction.

La caractéristique la plus incroyable de l'œil du homard est sa surface, qui est composée de nombreux carrés. Comme on le voit sur l'image de la page suivante, ces carrés sont positionnés très précisément.

L'œil du homard affiche une géométrie remarquable qui ne se retrouve nulle part ailleurs dans la nature - il possède de minuscules facettes qui sont parfaitement carrées, et apparaît donc comme du "papier millimétré".2

Ces carrés parfaitement ordonnés sont en fait les extrémités de tubes carrés minuscules formant une structure ressemblant à un nid d'abeilles. À première vue, un nid d'abeilles est constitué d'hexagones, bien que ceux-ci soient en fait la face extérieure de prismes hexagonaux. Dans l'œil du homard, il y a des carrés à la place des hexagones.

Un fait encore plus fascinant est que les côtés de chacun de ces tubes carrés sont comme des miroirs qui reflètent la lumière entrante. Cette lumière réfléchie est focalisée parfaitement sur la rétine. Les côtés des tubes à l'intérieur de l'œil sont orientés sous des angles tellement parfaits qu'ils sont tous focalisés en un seul point.3

La nature extraordinaire de la conception de ce système est pratiquement incontestable. Tous ces tubes parfaitement carrés ont une couche de cellules qui fonctionnent comme un miroir. De plus, chacune de ces cellules est placée selon un alignement géométrique précis afin que, ensemble, elles dirigent la lumière vers un seul point.


Il est évident que la conception de l'œil du homard représente une grande difficulté pour la théorie de l'évolution. Qui plus est, il illustre parfaitement le concept de "complexité irréductible". Si ne serait-ce qu'une seule de ses caractéristiques - comme les facettes de l'œil, qui sont des carrés parfaits, les côtés réfléchissants de chaque unité ou la couche rétinienne à l'arrière de la structure - était éliminée, l'œil ne pourrait jamais fonctionner. Par conséquent, il est impossible d'affirmer que l'œil a évolué pas à pas. Il est scientifiquement injustifiable de tenter d'affirmer qu'une conception aussi parfaite que celle-ci ait pu survenir par hasard. Il est évident que l'œil du homard fut créé comme un système miraculeux.










L'œil du homard est composé de nombreux carrés. Ces carrés bien disposés sont en fait les extrémités de tubes carrés minuscules. Les côtés de chacun de ces tubes carrés sont comme des miroirs qui reflètent la lumière reçue. Cette lumière réfléchie est focalisée sur la rétine d'une manière parfaite. Les côtés des tubes à l'intérieur de l'œil sont disposés avec de tels angles qu'ils sont tous focalisés sur un seul point.





On peut également trouver d'autres caractéristiques dans l'œil du homard qui annulent les affirmations des évolutionnistes. Un fait intéressant apparaît quand on examine d'autres créatures possédant des yeux similaires. L'œil réfléchissant, dont l'œil du homard est un exemple, ne se trouve que dans un groupe de crustacés, celui des décapodes à long corps. Cette famille inclut le homard et la crevette.

Les autres membres de la classe des crustacés utilisent l'œil de type réfractant, qui fonctionne sur des principes complètement différents de ceux du type réfléchissant. Dans ce type, l'œil est constitué de centaines de cellules comme un nid d'abeilles. Contrairement aux cellules carrées de l'œil du homard, ces cellules sont soit hexagonales soit rondes. De plus, au lieu de réfléchir la lumière, de petites lentilles dans les cellules réfractent la lumière sur le foyer de la rétine.

La majorité des crustacés possèdent la structure de l'œil réfractant. Au contraire les décapodes à long corps, possèdent des yeux réfléchissants. Selon les affirmations des évolutionnistes, toutes les créatures au sein de la classe des crustacés ont du évoluer à partir du même ancêtre. Par conséquent, les évolutionnistes affirment que l'œil réfléchissant a évolué à partir d'un œil réfractant, qui est beaucoup plus commun parmi les crustacés et d'une conception plus simple.

Cependant, un tel raisonnement est impossible, car les deux structures optiques fonctionnent parfaitement avec leurs propres systèmes et n'ont aucune place pour une quelconque phase de "transition". Un crustacé serait aveugle et serait éliminé par la sélection naturelle si les lentilles réfractrices dans ses yeux diminuaient et étaient remplacées par des surfaces réfléchissantes.

Il est donc certain que ces deux systèmes de structure optique ont été créés séparément. Il y a une telle précision géométrique dans ces yeux que soutenir la possibilité de "coïncidences" est tout simplement grotesque. Tout comme les autres miracles de la création, la structure de l'œil du homard est un témoignage de la puissance sans limite du Créateur. Ce n'est rien d'autre qu'une manifestation de la connaissance, du savoir et du pouvoir sans limites d’Allah. On peut rencontrer de tels miracles comme ceux-là quelle que soit la chose que nous examinons dans le monde de la création.


1. Charles Darwin, The Origin of Species, 6ème édition, New York: Macmillan Publishing Co., 1927, p. 179
2. J.R.P. Angel, "Lobster Eyes as X-ray Telescopes", Astrophysical Journal, 1979, 233: 364-373, cité par Michael Denton dans Nature's Destiny, The Free Press, 1998, p. 354
3. Michael F. Land, "Superposition Images Are Formed by Reflection in the Eyes of Some Oceanic Decapod Crustacea", Nature, 28 octobre 1976, vol. 263, pp 764-765
 



La relativité du temps


La relativité du temps est, aujourd'hui, une réalité scientifique, prouvée au début du 20ème siècle par la théorie de la relativité d'Einstein. Jusque-là, nul n'avait jamais pensé que le temps pouvait être relatif et changer selon les circonstances. Pourtant, le célèbre scientifique Albert Einstein a prouvé ce fait en découvrant la théorie de la relativité. Il montra que le temps est contingent en vitesse et en masse.

Cependant, le Coran a rapporté des informations sur la relativité du temps, notamment dans les trois versets suivants :
 

Cependant, un jour auprès de ton Seigneur, équivaut à mille ans de ce que vous comptez. (Coran, 22 : 47)

Du ciel, Il administre toute affaire sur terre et la fait ensuite monter vers Lui en un jour équivalant à mille ans de votre calcul. (Coran, 32 : 5)

Les anges ainsi que l'Esprit montent vers Lui en un jour dont la durée est de cinquante mille ans. (Coran, 70 : 4)

 

Cette référence du Coran à la relativité du temps a été révélée en 610. Elle constitue une autre preuve qu'il s'agit de toute évidence d'un Livre divin.
 


 




La théorie de 150 ans fait l'objet de moquerie

12.02.2009

Danemark/Dagbladet Information








 
Dagbladet Information, publié à Copenhague et avec un lectorat quotidien d’environ 110.000, a publié un article le 12 février 2009, intitulé "Félicitations à Darwin, vous êtes un menteur". Le rapport décrit les activités anti-darwinistes de Harun Yahya comme suit :


Aujourd'hui, le monde célèbre le 200ème anniversaire de la naissance de Darwin. Des célébrations impressionnantes ont lieu dans certains pays, mais CETTE THÉORIE DE150 ANS FAIT L'OBJET DE MOQUERIE ET TOTALEMENT REJETÉE EN D'AUTRES...


Un célèbre anti-darwiniste


Le musulman et anti-darwiniste Adnan Oktar a maintenant intensifié ses activités. En particulier, il est la personne derrière le site web darwinism-watch.com qui a toujours examiné les rapports concernant Darwin, qui sont récemment apparus dans les médias de façon intensive.
 




Aujourd'hui, lorsque ces célébrations du 200ème anniversaire sont en train d’être manifestées, LE TURC ADNAN OKTAR A RÉCEMMENT DEFIE LES SCIENTIFIQUES DU MONDE A APPORTER DES PREUVES QUI SOUTIENDRAIENT LA THEORIE DE DARWIN. Dans une déclaration qu’il a donné au journal The Guardian, dit-il : "Je donnerai 10 trillions de livres turcs s’ils arrivent à faire ça."

Comme l'un des plus connus anti-darwinistes dans le monde, il a eu un énorme succès avec ses déclarations et ses ouvrages récemment publiés. Son chef-d'œuvreest le géant Atlas de la Création de 7 kg et 786 pages. Le livre contient des photos de fossiles et affirme que l'homme n'a jamais subi aucune évolution physique et est resté le même tel qu’il était il ya 100 millions d'années.
 



AL-BASĪR (Le Clairvoyant)

 

N'ont-ils pas vu les oiseaux au-dessus d'eux, déployant et repliant leurs ailes tour à tour ? Seul le Tout Miséricordieux les soutient. Car Il est, sur toute chose, Clairvoyant. (Sourate al-Mulk, 19)



Nos capacités visuelles sont très limitées. Avec nos seuls yeux, nous ne voyons pas plus loin que quelques kilomètres, et encore faut-il que le ciel soit dégagé et que nous soyons en hauteur. Même si les circonstances sont excellentes, nous obtenons une image assez confuse, peu nette.
 
Dans certaines situations et en particulier quand nous sommes seuls, nous croyons que personne ne nous voit et que comme nous n’aurons donc pas à rendre compte de nos actes, nous pouvons faire ce qui nous  plaît. Nous allons jusqu’à penser que nos péchés seront sans conséquence. Mais c’est une grave erreur, car Allah voit le moindre de nos actes. Si la vision de l’homme est limitée, Allah embrasse quant à Lui non seulement la pièce où nous nous trouvons à l’instant mais aussi les pièces attenantes, la maison, la ville et le pays où se trouve cette maison, le continent sur lequel le dit pays est situé, la Terre, le système solaire, en un mot tout l’univers et plus encore. Dans le Coran, Allah nous informe qu’Il est au courant de tout :



Tu ne te trouveras dans aucune situation, tu ne réciteras aucun passage du Coran, vous n'accomplirez aucun acte sans que Nous soyons témoin au moment où vous l'entreprendrez. Il n'échappe à ton Seigneur ni le poids d'un atome sur terre ou dans le ciel, ni un poids plus petit ou plus grand qui ne soit déjà inscrit dans un livre évident. (Sourate Yunus, 61)
 
Et accomplissez la salat et acquittez la zakat. Et tout ce que vous avancez de bien pour vous-mêmes, vous le retrouverez auprès d'Allah, car Allah voit parfaitement ce que vous faites. (Sourate al-Baqarah, 110)
 
Ils ont des grades (différents) auprès d'Allah et Allah observe bien ce qu'ils font. (Sourate Al‘Imran, 163)
 
Ceux qui dénaturent le sens de Nos versets (le Coran) ne Nous échappent pas. Celui qui sera jeté au feu sera-t-il meilleur que celui qui viendra en toute sécurité le jour de la résurrection ? Faites ce que vous voulez car Il est clairvoyant sur tout ce que vous faites. (Sourate Fussilat, 40)





LIAOXIORNIS




Age : 144 à 65 millions d'années

Période : Crétacé

Localisation : Liaoning, Chine






 

Tous les fossiles découverts témoignent que les oiseaux ont toujours existé en tant qu'oiseaux et qu'ils n'ont pas évolué d'autres formes de vie. Les darwinistes prétendent, au contraire, que les oiseaux évoluèrent d'animaux terrestres en dépit des fossiles disponibles. Ils sont, en effet, incapables d'expliquer comment un processus évolutionniste et des mécanismes fortuits tels que les mutations ont pu faire naître les ailes et le mécanisme de vol.

Le biologiste turc Engin Korur admet l'impossibilité d'une évolution des ailes :

Les yeux et les ailes ont le point commun de ne pouvoir fonctionner que s'ils sont pleinement formés. Autrement dit, il est impossible de voir avec un œil déficient et il est impossible de voler avec une moitié d'aile. Comment ces organes sont apparus est l'un des mystères de la nature encore non résolu. (Engin Korur, " Gozlerin ve Kanatlarin Sirri" (Le secret des yeux et des ailes), Bilim ve Teknik, no. 203, octobre 1984, p. 25)

Les puissants muscles des ailes doivent être fermement attachés au sternum de l'oiseau afin d'assurer une structure adaptée au vol de l'oiseau et d'établir un équilibre et les mouvements dans toutes les directions une fois en l'air. Il est essentiel que les plumes des ailes et de la queue soient légères, flexibles et proportionnelles. Leurs formes doivent permettre un aérodynamisme parfait pour rendre le vol possible.

La théorie de l'évolution se trouve alors face à un sérieux dilemme. Les évolutionnistes ne savent que répondre à la question de savoir comment la structure parfaite des ailes a pu naître après une série de mutations fortuites. L'évolution ne pourra jamais expliquer comment les pattes antérieures d'un reptile ont pu se transformer en aile parfaite suite à des modifications de ses gènes – c'est-à-dire des mutations.

Comme l'affirmait Engin Korur plus haut, le vol ne peut se faire avec une moitié d'aile. Par conséquent, même si l'on suppose qu'une mutation a pu causer certains changements dans les membres des reptiles, il est irrationnel de s'attendre à ce qu'une aile naisse par hasard, suite à une série de mutations.

Une mutation au niveau des pattes antérieures du reptile ne ferait pas pousser des ailes mais priverait l'animal de l'usage de ses pattes. Il en résulterait donc une créature désavantagée physiquement (autrement dit handicapée) en comparaison avec les autres membres de son espèce.

D'après la recherche biophysique, les mutations se produisent très rarement. Il est, par conséquent, impossible de s'imaginer que des créatures handicapées attendent des millions d'années que leurs ailes à moitié formées et inutiles se complètent par petites mutations.




Pourquoi le comportement intelligent des singes ne montre-t-il pas que l'homme descend du singe ? 






Les singes démontrent diverses formes de comportements intelligents et sociaux. Les évolutionnistes pointent du doigt le fait que les singes arrivent à imiter le comportement humain ; et construisent des similitudes par la suite. On prétend que les singes sont les animaux les plus proches de l'homme en termes d'intelligence, et ces similitudes sont utilisées par les évolutionnistes comme base servant à revendiquer que l'homme descend du singe. Cependant, penser que le comportement du singe et son intelligence prouvent la théorie de l'évolution est absurde, car il existe d'innombrables créatures dans la nature qui présentent un comportement de type humain tout en étant, morphologiquement, éloignées de l'homme. 


Créatures capables d'imiter un comportement humain: 



1. L'espèce de corbeau moneduloides Corvus qui vit en Nouvelle-Calédonie (une île du Pacifique) est de loin supérieure aux chimpanzés en matière d'utilisation d'outils. Vers la fin de l'année 2002, la capacité d'un corbeau, en ce domaine, a étonné les scientifiques. La BBC a fait le commentaire suivant :

"Le corbeau est en entrain de couvrir de honte nos plus proches cousins", soulignant que la thèse selon laquelle les chimpanzés seraient les animaux les plus intelligents après que l'homme n'était plus valide. 1

Les chercheurs qui étudient les corbeaux, dans leur habitat naturel sur cette île, ont conclu que les connaissances en matière d'outillage, que ces animaux ont mis au point, grâce à leurs capacités individuelles, sont des progrès technologiques transmis entre les individus et transmis également génération après génération. 2 



2. A part l'homme, seules les abeilles possèdent un langage symbolique. 3 Une abeille peut informer d'autres abeilles de la présence d'une source de nourriture qu'ils n'ont jamais vu, même si elle se trouve à des centaines de mètres plus loin ; elles peuvent même donner ses coordonnées au moyen d'une danse spéciale. 



3. Les abeilles peuvent effectuer des calculs mathématiques dépassant les aptitudes calculatoires des singes. Les abeilles construisent leurs alvéoles sous une forme hexagonale, ce qui optimise le rapport entre la surface et le périmètre. 4 



4. Bien qu'ils soient aveugles, les termites construisent des nids gigantesques avec un parfait système de climatisation. C'est analogue au fait que des personnes non-voyantes se réunissent pour bâtir un gratte-ciel de 960-mètres de haut. Les castors emploient également des techniques de construction et bâtissent des barrages qui arrêtent l'écoulement des rivières. 



5. Les abeilles sauvages Schwarzula et les fourmis coupeuses de feuilles procèdent à des pratiques encore plus complexes comme l'élevage et l'agriculture. Les Schwarzula élèvent des animaux en utilisant les sécrétions des larves recueillies dans leur nid, et les fourmis coupeuses de feuilles s'adonnent à l'agriculture en faisant pousser des champignons.

Les évolutionnistes comparent les chimpanzés aux êtres humains par rapport à leurs expressions faciales et leur capacité à communiquer, et les utilisent comme outil de propagande. Pourtant, ces aptitudes chez les chimpanzés ne devraient pas êtres interprétées comme le font les évolutionnistes, car de nombreuses autres créatures présentent un comportement social complexe. Les corbeaux, par exemple, se comportent différemment quand un proche tente de voler leur nourriture que lorsqu'un corbeau sans lien de parenté proche essaie ; Les manchots empereurs identifient facilement leurs familles même après une longue période de séparation.


 




Comme nous l'avons vu, de nombreuses créatures présentent des capacités semblables à celles de l'homme. Pourtant, ces capacités ne démontrent pas que les abeilles, les corbeaux, les termites, les castors, les chiens et les fourmis sont nos parents. Le "comportement pseudo-humain" des singes n'est donc pas une base pour les scénarios de l'évolution humaine. Les évolutionnistes construisent des similitudes imaginaires à la lumière de leurs propres préjugés et déforment les aspects de chimpanzé qui ressemblent à ceux de l'homme et les utilisent en tant que propagande évolutionniste. Pourtant, les revendications qu'ils formulent sont en contradiction avec leurs propres théories ; des créatures très éloignées de l'homme sur l'arbre fictif de l'évolution peuvent présenter un comportement beaucoup plus intelligents que celui du chimpanzé, considéré comme étant le plus proche ancêtre de l'homme. En bref, l'affirmation selon laquelle l'intelligence des chimpanzés est proche de celle de l'homme et démontre ainsi l'évolution, n'est qu'une illusion et une tromperie sans fondement.
 


1. http://news.bbc.co.uk/1/hi/sci/tech/2178920.stm  

2. “Crows Better at Tool Building Than Chimps, Study Says”, John Pickrell, 23 April 2003: http://news.nationalgeographic.com/news/2003/04/0423_030423_crowtools.html 

3. “A beeline for the data”: http://www.guardian.co.uk/online/science/story/0,12450,870853,00.html 

4. Harun Yahya, For Men of Understanding, 2nd. edition, p. 29
 



Atlas de la Création - Volume 3


 

 http://www.harunyahya.fr/livres/evolution/atlas_III/atlas_III_01.php

Cet ouvrage vous fournira des informations concernant les fossiles, leur localisation et leur mode de découverte, et également un examen sérieux d’une variété de spécimens de fossiles, datant de millions d’années, encore capable de déclarer : "Nous ne naquîmes pas de l’évolution, nous fûmes créés." Les fossiles présentés et illustrés dans ce livre ne sont que quelques exemples des centaines de millions de spécimens prouvant le fait de la création. Toutefois, ces quelques exemples suffisent à démontrer que la théorie de l’évolution est un des grands canulars et une des grandes supercheries de l’histoire de la science.
 



Hazrat Mahdi (psl)


 

http://www.hazratmahdi.fr/index.php

La Fin des Temps signifie "la dernière ère". Selon la littérature islamique, c'est une période proche du Jour du Jugement. Des versets coraniques et des hadiths indiquent qu'il y a deux phases au cours de la Fin des Temps. La première phase est une période au cours de laquelle les gens souffriront de problèmes spirituels et matériels. Suite à cela, la terre entrera dans une période de salut appelé l'Âge d'Or, qui se caractérise par une générosité et des bienfaits dus à la prédominance de la véritable religion. Avec la fin de l'Âge d'Or, il y aura un effondrement social rapide et les gens commenceront à attendre la venue du Jour du Jugement.

Ce livre examine la Fin des Temps à la lumière des versets coraniques et des hadiths. Comme cela est décrit dans ces références, il est évident que les signes en question ont maintenant commencé à apparaître les uns après les autres.
 

Desktop View