Harun Yahya

Ramadan 2010, 7. Jour










Le jour où Allah les ressuscitera tous, puis les informera de
ce qu'ils ont fait. Allah l'a dénombré et ils l'auront oublié.
Allah est témoin de toute chose.
(Sourate al-Mujadala, 6)







Le Messager d’Allah (que la paix et le salut d'Allah soient
sur lui) a dit : ‘‘La personne sera (au paradis ou en enfer) avec ceux qu’elle aime.’’
(Rapporté par Boukhâri et Mouslim)

 






Le Prophète cherchait toujours à ne plaire qu’à Allah, n’attendant rien d’autrui


L’un des principes fondamentaux de l’Islam est qu’une personne doit fonder sa vie sur l’amour et la crainte d’Allah et remplir ses engagements avec pour seul objectif d’obtenir l’agrément d’Allah et d’accéder ainsi au paradis. Dans un verset, Allah dit aux croyants : “Dis : “En vérité, ma salat, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allah, Seigneur de l’univers.” (Sourate al-An’am, 162)

Dans le verset qui suit, il est prescrit aux croyants de vivre leur religion pour Allah exclusivement, à l’exclusion de tout autre objectif :
 



Sauf ceux qui se repentent, s’amendent, s’attachent fermement à Allah, et Lui vouent une foi exclusive. Ceux-là seront avec les croyants. Et Allah donnera aux croyants une énorme récompense.” (Sourate an-Nisa’, 146)
 

Toute personne qui reste fidèle à Allah sait qu’il n’y a pas d’autre divinité qu’Allah, consacre sa vie à gagner Son agrément et n’abdique jamais sa foi en Lui, prouvant par un tel comportement que sa foi est sincère.

Aucun croyant, s’il est sincère, ne cherche à gagner l’amour, la sympathie et la louange d’un autre qu’Allah, dans ses actes et devoirs religieux. Les plus beaux exemples de sincérité dans la foi nous ont été donnés par le Prophète Mohammad et les autres prophètes (paix soit sur eux tous).

Le Prophète ne cherchait que l’agrément d’Allah et passa sa vie à tout faire pour obtenir Sa miséricorde, Sa compassion et Son paradis, ne pensant jamais à son intérêt personnel, ou à des avantages mondains.
 

Dis : “Pour cela, je ne vous demande aucun salaire; et je ne suis pas un imposteur.” (Sourate Sad, 86)

Dis : “Ce que je vous demande comme salaire, c’est pour vous-mêmes. Car mon salaire n’incombe qu’à Allah. Il est Témoin de toute chose.” (Sourate Saba’, 47)





Les remarques d’Adnan Oktar à propos du destin, de la prédestination et le fait qu’Allah est partout








La prière décrite dans le Coran


Prier signifie "appeler, s’adresser à, faire une demande ardente, demander de l’aide". Dans le Coran, prier est également décrit par "se tourner vers Allah de toute son âme" ou "reconnaître sa faiblesse et son pouvoir limité face à l’infinie puissance d’Allah, et demander Son aide".

Quiconque croit en Allah, Le prie d’une manière ou d’une autre. Pourtant, la majorité des gens se tourne en dernier ressort vers la prière, après avoir épuisé toutes les alternatives imaginables lors des moments de problèmes ou de soucis. Une fois la difficulté passée, ils oublient de se rappeler Allah et de L’implorer, jusqu’à une prochaine fois où ils vivront d’autres difficultés.

D’autres comprennent très mal la prière. Pour eux, la prière est un rituel incompréhensible enseigné par les membres âgés de la famille. En priant, ils ne pensent pas à l’existence d’Allah, à Sa grandeur ni à Son pouvoir. A peine se rappellent-ils qu’Allah voit et entend toujours les hommes, et qu’Il répond aux prières. Ils répètent des mots mémorisés sans méditer leur sens. Toutefois, la forme de prière qu’Allah décrit dans le Coran, et qui constitue le thème de ce livre, est fondamentalement différente.

D’après le Coran, prier est la manière la plus simple d’atteindre Allah. Rappelons-nous maintenant certains des attributs d’Allah. C’est Celui Qui est plus proche des gens que leur propre veine jugulaire, Celui Qui sait et entend absolument tout… Pas une seule pensée intérieure des êtres humains ne reste cachée à Allah. Aussi le simple fait de penser suffit-il pour Lui demander quelque chose. Ceci montre combien il est facile d’être en contact avec Lui.

Allah est satisfait aussi longtemps que les gens conservent la conscience d’être Ses serviteurs. Pour cette raison, se tourner vers Allah, Lui confesser ses erreurs et demander de l’aide, à Lui uniquement, sont essentiels pour être Ses serviteurs. Une attitude contraire est synonyme d’arrogance à Son égard, et d’après le Coran, cela mène à un éternel tourment en enfer.
 




Toutes les personnes, sans exception, ont besoin de prier. C’est vraiment mal raisonner que de prétendre qu’une personne pauvre essayant de survivre sous de sévères conditions ait besoin de prier plus qu’une personne aisée. Il est erroné de croire que quelqu’un qui a atteint tout ce qu’il désire dans le monde n’a pas besoin de prier, car une telle conviction limite la signification de la prière à la satisfaction des désirs matériels. Les croyants prient aussi bien pour leur vie dans ce monde que pour la prochaine. La prière est accompagnée du fait de placer sa confiance en Allah, de sorte qu’une personne qui prie sait que le Créateur et Juge de l’univers se charge des événements qu’elle rencontre, qu’ils soient mineurs ou significatifs. Soulagement et sécurité sont inspirés chez le croyant par la conscience que toutes les méthodes pour faire face à un problème ou pour l’empêcher incombent à Allah, le Tout-Puissant, et ainsi placer sa confiance en Lui et Le prier Lui seul.
 



Certains d’innombrables équilibres qui régissent l'être humain


Les cinq sens sont entièrement agencés selon les besoins de l'être humain; par exemple, l'oreille est réceptive aux vibrations sonores situées entre certaines limites. A première vue, on pourrait croire qu'il serait plus avantageux de repousser ces limites, mais les "seuils auditifs" ont une fonction bien précise. En effet, si nous étions dotés d'oreilles hyper-sensibles, nous entendrions à chaque instant une multitude de sons, tels que le battement de notre cœur ou le bruissement d'insectes autour de nous. Notre vie deviendrait alors insupportable.

Le même "sens de l'équilibre" se vérifie aussi en ce qui concerne le toucher. Les nerfs sensibles situés sous la peau sont présents surtout dans les extrémités de nos doigts, sur nos lèvres et au niveau des organes sexuels. Comparativement, des régions "moins importantes" de notre corps, telles que le dos, en sont relativement dépourvues. Cette répartition est judicieuse, car imaginons que le contraire se fût produit, à savoir que nos doigts soient plutôt insensibles et que notre dos soit bien pourvu en nerfs; notre vie deviendrait alors très irritante, car nous ne pourrions pas utiliser correctement nos mains, tandis que notre dos réagirait au moindre pli de notre chemise.

Le développement des organes est également un exemple de "délicat équilibre"; pensez aux cheveux et aux cils des yeux: bien que tous deux relèvent de la même substance, leur croissance diffère dans une même période de temps. Si les cils poussaient aussi vite que les cheveux, cela gênerait considérablement notre vue, endommageant de la sorte l'un de nos organes les plus vitaux. La longueur des cils reste au contraire constante, et si par accident ils venaient à être raccourcis, alors leur croissance reprendrait jusqu'à ce que la longueur idéale soit de nouveau atteinte.

Même la forme des cils est importante. Puisqu'ils sont légèrement incurvés vers le haut, ils ne restreignent pas la vue et procurent de plus aux yeux une allure esthétique. Au fur et à mesure qu'ils grandissent, les cils se trouvent lubrifiés par une huile spéciale sécrétée par des glandes spécifiques situées au bord des paupières. C'est pourquoi nos cils ne sont pas durs et raides comme les poils d'une brosse. Et il existe un ajustement subtil semblable pour chaque aspect du corps humain.

Cette création bien équilibrée apparaît de façon frappante chez le nouveau-né comme chez l'adolescent. Par exemple, les os du crâne du nouveau-né sont très mous et peuvent même, dans une certaine mesure, se chevaucher. Cette flexibilité facilite l'émergence de la tête du bébé hors de l'utérus sans dommage. Tandis que si ces os étaient inflexibles, ils pourraient craquer lors de la naissance, infligeant de sérieuses séquelles à l'enfant.

Avec la même absence de défauts, tous les organes du corps se développent en harmonie mutuelle; toujours pour le cas de la tête, le crâne et le cerveau se développent de façon synchrone. Un crâne se développant moins vite que le cerveau correspondant causerait la compression de ce dernier et ainsi la mort s'ensuivrait à court terme.

Chaque partie de notre corps, dont l'organisation et les prouesses dépassent celles des usines les plus sophistiquées de notre époque, témoigne de la création inégalable d'Allah et démontre Sa souveraineté sur tout notre corps.
 



Récepteurs radios sur les montagnes

 



David reçut une insigne grâce de notre part. "O montagnes, faites écho à ses cantiques !"… (Sourate Saba, 10)
 

La description des montagnes “faisant écho” dans le verset ci-dessus est peut-être une allusion au mode de fonctionnement des radios. (Allah est certes le plus Savant.) On peut résumer les principes de base du fonctionnement de la radio ainsi :

Le système radio se compose d’un transmetteur et d’un récepteur. Le transmetteur prend le message à envoyer, l’encode sous la forme d’une onde sinusoïdale et le transmet. Le récepteur prend les ondes radios et déchiffre le message envoyé sur les ondes. Le message reçu est identique à celui qui fut envoyé. Le terme awwibi traduit par “écho” dans le verset et qui signifie “le son étant répété ou renvoyé” peut donc tout à fait s’appliquer à la transmission des ondes radio. (Allah est le plus Savant.)

Les sons émis sous la forme d’ondes sonores au moyen d’une antenne sont également envoyés à une antenne rattachée au récepteur. L’antenne sert à la transmission dans l’espace des ondes émises par le radio-transmetteur. L’antenne réceptrice sert à recevoir les nombreuses ondes et messages radio. C’est pourquoi la NASA utilise des antennes paraboliques géantes de 70 mètres de diamètres pour ses satellites situés à des millions de kilomètres dans l’espace.

Il y a aussi des téléscopes radio qui utilisent les ondes radio pour formes des images. Comme les ondes radio sont très longues, un télescope radio doit être beaucoup plus grand pour pouvoir les recevoir en tant qu’images suffisamment nettes à être comparées. Afin d’obtenir des images plus nettes et de meilleure qualité, les astronautes utilisent des séries de télescopes ou récepteurs plus petits connectés. Ces télescopes agissent collectivement en tant qu’un grand télescope. Et ces séries ressemblent en apparence à des chaînes de montagnes.

Quant aux “répéteurs”, leur usage s’avère utile pour les communications radio portant sur de très grandes distances. Ces appareils répètent et renforcent les signaux faibles, garantissant ainsi leur bonne communication. Ils sont généralement installés sur les toits de grands batiments ou au sommet de montagnes de préférence. L’usage du mot awwibi dans le verset ci-dessus paraît maintenant d’autant plus adapté. Le verset 10 de la sourate Saba fait peut-être référence à cette technologie. Allah est le plus Savant.
 



Un radiotélescope sur Peach Mountain, à Dexter, Michigan Chacune de ces antennes pèse 212 tonnes, mesure 25 mètres de diamètre et est de la taille d’un bâtiment de dix étages.1
 

1 http://www.val-tech.com/nelsone/vla.html
 







Le créationnisme musulman revient à la une - Reuters

16.11.2009

Angleterre/Reuters









Le 16 novembre 2009, l'agence de nouvelles Reuters, qui jouit d'un succès international et représente une source d'information pour 1 billion de personnes par jour, a effectué un reportage intitulé ‘le créationnisme musulman revient à la une, cette fois en Egypte’. Tom Heneghan, du bureau de Reuters à Paris, a rapporté sur son blog FaithWorld:

Le créationnisme Musulman est de retour dans les nouvelles. Une série d'articles dans la presse américaine et britannique a récemment traité du sujet de la propagation de ce défi de l'Écriture sacrée à l'évolution darwinienne chez les musulmans, principalement au Moyen-Orient mais aussi en Europe ... Reuters avait d'abord écrit à ce sujet en 2006 – “Création contre Darwin a changé les Musulmans en Turquie” - a reçu de nombreux postes sur le sujet, y compris un INTERVIEW AVEC LE PREEMINENT CREATIONNISTE DE L’ISLAM, HARUN YAHYA.La nouveauté réside dans le fait que ces idées se répandent et les universitaires qui défendent l'évolution organisent des conférences pour discuter du phénomène.

Il y a beaucoup d'articles récents sur le créationnisme islamique là-bas aujourd'hui pour discuter de chacun d'eux séparément ... New York Times, Washington Post... Boston Globe... Slate... Guardian... National Beliefnet... Plusieurs de ces articles mettent en évidence le rôle de Harun Yahya... Mais comme Michael Reiss, un professeur d'éducation à Londres et prêtre anglican a déclaré au Guardian: "Ce que les Turcs croient aujourd'hui est ce que les Allemands et les Britanniques estimeront demain ... Ces choses ne peuvent plus être considérées comme se produisant seulement dans d'autres pays".
 


 



AL-‘Ä€SIM  (Le Protecteur)
 

Il répondit : “Je vais me réfugier vers un mont qui me protégera de l'eau”. Et Noé lui dit : “Il n'y a aujourd'hui aucun protecteur contre l'ordre d'Allah. (Tous périront) sauf celui à qui Il fait miséricorde”. Et les vagues s'interposèrent entre les deux, et le fils fut alors du nombre des noyés. (Sourate Hud, 43)
 

Les hommes, créatures faibles par nature, sont à la merci de bien des calamités qui peuvent les frapper à tout instant : séismes, déluges, ouragans (comme l’ouragan devastateur Katrina aux USA en 2006), éruptions volcaniques, etc. De plus, les hommes n’ont pas toujours les capacités psychologiques pour faire face à ces maux. Néanmoins, ils devraient toujours se rappeler ceci : quels que soient leur force ou leurs efforts, il ne peuvent échapper à de telles menaces que si Allah en décide ainsi. Allah le Très Miséricordieux est notre seul Protecteur, comme le rappelle le Coran :
 

Dis : “Qui vous délivre des ténèbres de la terre et de la mer ?” Vous l'invoquez humblement et en secret : “S'Il nous délivre de ceci, nous serons du nombre des reconnaissants. Dis : “C'est Allah Qui vous en délivre ainsi que toute angoisse. Pourtant, vous Lui donnez des associés”. (Sourate al-An‘am, 63-64)

 




Bien des gens ne se rappellent Allah que lorsqu’ils se retrouvent seuls, lorsqu’ils se rendent compte que ni les biens matériels ni des soutiens puissants ne peuvent les sauver, ou lorsqu’ils tombent malades. Lorsque ces épreuves sont passées, ils oublient ce qu’il leur est arrivé et se montrent de nouveau ingrats envers Allah. Les individus qui persistent dans leur ingratitude malgré la protection d’Allah verront la vérité quand ils seront confrontés au châtiment éternel de l’enfer, ainsi que l’annonce le Coran :


Quant à ceux qui ont cru et fait de bonnes œuvres, Il leur accordera leurs pleines récompenses et y ajoutera le surcroît de Sa grâce. Et quant à ceux qui ont eu la morgue et se sont enflés d'orgueil, Il les châtiera d'un châtiment douloureux. Et ils ne trouveront, pour eux, en dehors d'Allah, ni allié ni secoureur (Sourate an-Nisa, 173)




CONFUCIUSORNIS




Age : 120 millions d'années

Période : Crétacé

Localisation : Liaoning, Chine






 

La théorie de l'évolution prétend que les oiseaux évoluèrent des petits dinosaures thérapodes – en d'autres termes des reptiles. Or les archives fossiles et des comparaisons anatomique s entre les oiseaux et les reptiles suffisent à réfuter cette affirmation.

Le fossile représenté sur la photo appartient à une espèce disparue d'oiseaux appelés Confuciusornis, dont le premier spécimen fut découvert en Chine en 1995. Cet oiseau présente une très proche ressemblance avec les oiseaux actuels et détruit le scénario de l'évolution aviaire avancé depuis des décennies par les évolutionnistes.

Pour décrire l'évolution imaginaire des oiseaux, les évolutionnistes se sont appuyés pendant des années sur l'archæoptéryx. Toutes les découvertes scientifiques ultérieures démontrèrent cependant qu'ils étaient dans le faux. Le fossile de Confuciusornis vient corroborer l'idée que l'archæoptéryx ne peut être le prétendu ancêtre des oiseaux. Cet oiseau de la même époque que l'archæoptéryx (il y a environ 140 millions d'années) n'a pas de dent. Son bec et ses plumes ont les mêmes caractéristiques que les oiseaux d'aujourd'hui. Son squelette est également identique. Ses ailes sont dotées de talons comme chez l'archæoptéryx. Le pygostyle qui soutient les plumes de la queue existe également chez cet oiseau. En somme, cette créature, de la même ère que l'archæoptéryx – que les évolutionnistes considèrent comme le plus ancien ancêtre des oiseaux, mi-reptile, mi-oiseau – semble très proche des oiseaux actuels. Cela constitue un revers considérable pour les évolutionnistes voyant dans l'archæoptéryx l'ancêtre primitif des oiseaux.




La découverte du nouveau fossile détruit les thèses évolutionnistes


Un crâne fossile nouvellement trouvé au Tchad, vient de confondre les partisans de la théorie de l'évolution. Les scientifiques darwinistes eux-mêmes admettent que ce fossile a mis en péril les fondements de leur théorie. A nouveau le conte de fée de la "chaîne évolutionnaire s'étendant entre le singe et l'homme" vient de s'effondrer.
 
La découverte de ce nouveau fossile au Tchad, pays de l'Afrique centrale, a donné un coup dur aux spéculations évolutionnistes sur l'origine de l'homme. Prenant un important espace dans plusieurs magazines et journaux scientifiques de renommée internationale, cette découverte a brisé la prétention des darwinistes qui depuis 150 ans nourrissent l'hypothèse que l'homme a évolué des créatures de type-simiesque. Ce nouveau fossile a été découvert par le scientifique français Michel Brunet qui lui a donné le nom de Sahelanthropus tchadensis..
 






Ce nouveau fossile de singe trouvé au Tchad a mis toutes les thèses évolutionnistes sens dessus dessous.




Le fossile a semé la zizanie dans le monde du darwinisme. Dans un article relatant la nouvelle de la découverte, le magazine mondial Nature a clairement admis que : "Le crâne fossile nouvellement trouvé est une vraie menace pour nos idées courantes sur l'évolution de l'être humain." 1

Daniel Lieberman de l'Université de Harvard a aussi ajouté que: "Cette découverte va avoir l'impact d'une petite bombe nucléaire." 2

La raison c'est que, bien que le fossile en question soit âgé de 7 millions d'années, il possède une structure beaucoup plus ressemblante à celle de l'être humain (selon les critères que les évolutionnistes ont jusqu'ici employés) que l'espèce de singe Australopithecus, qui passe pour être l'ancêtre le plus vieux de l'homme et qui remonte à 5 millions d'années seulement.

Depuis les années 20, les évolutionnistes prétendent que certaines caractéristiques de l'Australopithecus ressemblent à celles des êtres humains. C'est pourquoi, ils ont décrit ces créatures disparues comme étant l'ancêtre primitif de l'homme. Beaucoup de preuves réfutant cette théorie ont vu le jour. Dans les années 90, par exemple, les recherches ont indiqué qu'Australopithecus n'a pas marché tout droit comme il fut proclamé auparavant, mais il marcha penché tout juste comme d'autres singes. Le fossile nouvellement découvert, Sahelanthropus Tchadensis, est une autre espèce qui a vécu 2 millions d'années avant l'Australopithecus, et qui à vrai dire, par rapport aux critères des évolutionnistes, ressemble plus à l'être humain. En d'autres termes, il démolit la théorie de l'évolution.
 
L'essentiel de ce sujet est qu'il y a un grand nombre d'espèces de singes très différentes les unes par rapport aux autres qui ont vécu par le passé et qui se sont éteintes. Les crânes ou les structures squelettiques de certaines de ces espèces montrent des similarités avec ceux de l'homme, mais ces similarités ne signifient pas que ces créatures ont un rapport avec l'homme.
 

1.    John Whitfield, "Oldest member of human family found", Nature, 11 juillet 2002
2.    D.L. Parsell, "Skull Fossil From Chad Forces Rethinking of Human Origins", National Geographic News, 10 juillet 2002
 



Le Prophète Joseph (psl)





http://www.harunyahya.fr/livres/foi/prophete_joseph/
prophete_joseph_01.php


L'examen de l'histoire des prophètes nous amène à une vérité frappante. La grande majorité d'entre eux descendent de la même lignée. Le Coran nous le révèle dans de nombreux versets.
 

Voilà ceux que Allah a comblés de faveur, parmi les prophètes, parmi les descendants d'Adam, et aussi parmi ceux que Nous avons transportés en compagnie de Noé, et parmi la descendance d'Abraham et d'Israël, et parmi ceux que Nous avons guidés et choisis. Quand les versets du Tout Miséricordieux leur étaient récités, ils tombaient prosternés en pleurant. (Sourate Maryam: 58)
 

Ce livre traite la vie et les épreuves du Prophète Joseph (psl), ainsi que le comportement exemplaire de Joseph confronté à tous ces événements.
 



Les fossiles vivants





http://www.fossilesvivants.com/

Le nombre de fossiles vivants qui réduisent le darwinisme au silence se compte en millions. Certains de ceux-ci sont conservés dans les dépôts. Seuls quelques-uns sont exposés dans des musées. Ce site a été préparé pour mettre fin à la mentalité qui cherche à cacher ces fossiles représentant une réponse complète au darwinisme et qui les empêche d'être placés en public.
 

Desktop View