Harun Yahya

Ramadan 2010, 5. Jour










 Il y a certes, parmi les gens du Livre ceux qui croient en Allah et en ce qu'on a fait descendre vers vous et en ceux qu'on a fait descendre vers eux. Ils sont humbles envers Allah, et ne vendent point les versets d'Allah à vil prix. Voilà ceux dont
la récompense est auprès de leur Seigneur. en vérité,
Allah est prompt à faire les comptes. 
(Sourate Al Imran, 199)







Le Messager d’Allah (que la paix et le salut d'Allah soient sur lui) a dit : ‘‘Le savant qui enseigne le bien aux gens et ne le met pas en pratique, est semblable à la torche qui éclaire
en se brûlant.’’
(Rapporté par Tabarâni)







Les conseils du Prophète Mohammed (pbsl) à propos de la fraternité


Un des sujets les plus importants abordés par le Prophète Mohammed (pbsl) était celui de la fraternité: les croyants doivent s’aimer sincèrement et sans penser à leurs intérêts personnels, ils ne doivent pas nourrir de sentiments de haine, de colère ou de jalousie, les uns envers les autres. Notre Prophète (pbsl) était un excellent exemple en la matière et leur donnait en outre des conseils sur ce point. Dans le Coran, Allah dit à ce sujet:


Telle est la [bonne nouvelle] que Allah annonce à ceux des Ses serviteurs qui croient et accomplissent les bonnes œuvres! Dis: “Je ne vous en demande aucun salaire si ce n’est l’affection eu égard à [nos liens] de parenté.” Et quiconque accomplit une bonne action, Nous répondons par [une récompense] plus belle encore. Dieu est certes Pardonneur et Reconnaissant. (Sourate ash-Shura, 23)
 

Voici quelques hadiths qui reflètent les qualités du Prophète (pbsl) en matière d’affection, d’amitié et de fraternité:

Un croyant aime pour les autres ce qu’il aime pour lui-même.1

Le Messager de Allah avait l’habitude de recevoir des cadeaux et d’en faire en retour.2

Celui à qui l’on offre un basilic ne doit pas le refuser car il est léger par son poids mais plaisant par son odeur.3

Ne vous haïssez pas les uns les autres, ne vous enviez pas les uns les autres, n’enchérissez pas sur la vente d’autrui, ne vous disputez pas et ne médisez pas les uns des autres. Les serviteurs de Allah sont frères les uns des autres.4

Les mœurs des générations antérieures, la haine et l’envie vous ont gagnées. La haine est destructrice. Vous ne rentrerez pas au paradis tant que vous ne croirez pas. Vous ne croirez pas tant que vous ne vous aimerez pas. Vous dirais-je ce qui favorisera l’amour fraternel entre vous. Répandez la paix (salam) parmi vous.5
 

1. Imam Ghazali, Ihya Ulum-Id-Din (Le livre des sciences religieuses),  Islamic Book Service, New Delhi, 2001,vol.III, p.68
2. Sahih Boukhari, Islamic Book Service Publications, New Delhi, 2002,vol. 3, p. 597
3. Riyad-us-Saliheen, vol. 2, compilation de Al-Imam Abou Zakariya Yahya bin Sharaf An-Nawawi Ad-Dimashqi, p. 1330
4. Imam Ghazali, Ihya Ulum-Id-Din (Le livre des sciences religieuses), Islamic Book Service, New Delhi, 2001, vol. III, p.124
5. Imam Ghazali, Ihya Ulum-Id-Din (Le livre des sciences religieuses), Islamic Book Service, New Delhi, 2001, vol. III, p.167

 





L’opinion d’Adnan Oktar à propos de l’interdiction des minarets en Suisse



 



Allah, le Tout Miséricordieux, le très Miséricordieux, ne donne pas à une personne une charge plus lourde qu'elle ne peut porter
 

Tout le monde a un niveau différent d’intelligence, de capacité cognitive, d’éducation, de capacité théorique et de force physique, car Allah a donné aux personnes des capacités différentes pour les tester de la manière la plus appropriée. Pour cette raison, l’endurance, la détermination et la capacité sont différentes pour chaque personne. Allah a créé les tests de la vie différemment et selon chaque individu. Allah utilise des évènements et des individus pour les soumettre à différents tests dans la vie. Mais il y a ici quelque chose de très important qu’il faut considérer :
 




“Les épreuves que rencontre une personne dans la vie peuvent sembler difficiles, pourtant, tout ce qui se produit est d’une intensité qui peut être endurée.” Allah sait très bien ce qu’une personne peut supporter et, dans Sa justice infinie, ne pousse pas une épreuve au-delà de l’extrême. Il s’agit d’une promesse d’Allah et d’une manifestation de Sa Toute Miséricorde et de Sa Très Grande Miséricorde. Le Coran indique ce qui suit :


Nous n’imposons à personne que selon sa capacité. Et auprès de Nous existe un Livre qui dit la vérité, et ils ne seront pas lésés. (Sourate al-Mu’minun, 62)

Et ceux qui croient et font de bonnes œuvres : Nous n’imposons aucune charge à personne que selon sa capacité – ceux-là seront les gens du paradis : ils y demeureront éternellement. (Sourate al-A’raf, 42)

Allah n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. Elle sera récompensée du bien qu’elle aura fait, punie du mal qu’elle aura fait. [...] (Sourate al-Baqara, 286)



Certaines personnes sont faites pour vivre dans la pauvreté afin de tester leur patience. D’autres personnes sont faites pour vivre dans la richesse abondante afin de tester leur reconnaissance, leur moralité et le niveau de leur ambition mondaine. Mais en fin de compte, la personne riche et la personne ayant vécu dans une pauvreté écrasante vivent les meilleures vies pour eux-mêmes et pour l’au-delà.

Les croyants sincères doivent savoir que chaque situation est une occasion de démontrer leur patience et leur bonne moralité. Le désespoir est une crainte sans fondement venant de Satan. Dans le Coran, Allah dit à Ses serviteurs de ne pas perdre espoir.


Ne savent-ils pas qu’Allah attribue Ses dons avec largesse ou les restreint à qui Il veut ? Il y a en cela des preuves pour des gens qui croient. Dis : “Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c’est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux. Et revenez repentant à votre Seigneur, et soumettez-vous à Lui, avant que ne vous vienne le châtiment et vous ne recevez alors aucun secours.” (Sourate az-Zummar, 52-54)




Les barrages de castors : des projets ingénieux
 

Les castors calculent comme des ingénieurs, travaillent comme des constructeurs expérimentés et bâtissent des abris à partir de plans intelligents. Avec la même compétence, ils bâtissent des barrages dans le but de ralentir le débit du cours d'eau dans lequel ils construisent leurs abris. Pour ce faire, ils doivent mettre en place des procédures très fastidieuses. Tout d’abord, ils doivent se procurer une très grande quantité de bûches et de branches qui servent à la fois de nourriture et de matériaux de construction pour leur barrage et leurs abris. Ils font tomber les arbres en rongeant le tronc à l’aide de leurs dents. Durant tout le processus ils déterminent si l'endroit choisi est convenable : ils préfèrent généralement travailler à l’endroit où le vent dominant souffle en direction du cours d’eau. De cette manière la plupart des arbres qu’ils abattent tombent en direction du cours d’eau, ce qui leur facilite le transport des bûches.

Les abris de castors sont conçus à partir d’un plan complexe. Chaque abri possède deux entrées sous-marines ainsi qu'un garde-manger, situé un peu plus haut, juste au-dessus du niveau d’eau, une sorte de chambre dotée d’un dispositif d’aération.








Les castors calculent comme des architectes et travaillent comme des ouvriers pour construire leurs abris à partir
de plans intelligents.

Au centre, à gauche : Un castor construisant le barrage indispensable pour élever le niveau de l’eau et protéger
son abri





Pour construire les murs extérieurs de leurs abris, les castors empilent les matériaux de construction qu’ils rassemblent puis remplissent chaque cavité avec des bûchettes et de la boue tout en prenant soin de ne laisser aucune ouverture.

Les matériaux de construction qu’ils utilisent empêchent les abris de glisser et les protègent contre le froid. En hiver, ces abris sont recouverts de neige et même si la température extérieure atteint les -35°C, la température intérieure ne descend pas en dessous du point de congélation. Durant l’hiver, lorsque la nourriture se fait plus rare, les castors utilisent un garde-manger caché sous l’eau.

Les castors construisent également des réseaux de canalisations mesurant chacun un mètre de large. Ceux-ci leur permettent de rejoindre les arbres à partir desquels ils se nourrissent et qui se trouvent généralement sur des terrains plus hauts et plus secs et à une certaine distance des abris.
 




Les castors construisent leur barrage à partir de matière végétale et de pierres, de la même manière que leurs abris. Ils commencent par mettre en place un treillage de branches entre les deux berges du cours d'eau de façon à former une structure triangulaire. Afin de remplir les cavités de cette construction et d’augmenter sa hauteur, les castors travaillent à contre-courant en ajoutant sans cesse des branches et de la boue jusqu'à ce que leur barrage finisse par transformer un fin courant d'eau en une vaste piscine d'eau dormante. Le fait d'augmenter la largeur et la profondeur du bassin d'eau leur permet d'obtenir un environnement idéal pour stocker la nourriture nécessaire pour l'hiver et de construire un espace où il leur est possible de nager en toute liberté et de transporter facilement la nourriture et les matériaux de construction. En outre, cela permet d'obtenir une fosse profonde et sécurisée autour des abris, comme les douves de châteaux qui protègent des attaques ennemies.

Ce bref résumé montre comment chaque étape de construction des barrages et des abris de castors résulte d’un travail intelligent, planifié, raisonné et calculé. Mais il serait insensé de croire que tout le mérite revient aux castors, un animal dénué d'intelligence et de raisonnement. Il existe donc une autre justification qui explique le comportement des castors. Si ces derniers ne sont pas à l’origine de ce travail intelligent et planifié, qui en est la source ? La réponse est Allah, Qui donne aux castors ainsi qu'à toute autre créature leurs facultés spécifiques dont nous allons étudier quelques exemples dans les chapitres suivants. Avec Sa raison et Son pouvoir infinis, Allah a donné vie à ces créatures, les a dotées de leurs capacités extraordinaires grâce à Son inspiration et leur a ordonné d'exécuter ces plans ingénieux.
 



Les mers distinctes


Une des caractéristiques des mers découverte tout récemment est exprimée dans un verset coranique comme suit :
 

Il a donné libre cours aux deux mers pour se rencontrer ; il y a entre elles une barrière qu'elles ne dépassent. (Sourate ar-Rahman, 19-20)
 








De grandes vagues, de puissants courants, et des marées existent en mer méditerranée et dans l'océan atlantique. L'eau de la mer méditerranée pénètre dans l'atlantique par le détroit de Gibraltar. Mais leurs température, salinité et densité ne changent pas, à cause de la barrière qui les sépare.




Cette propriété des mers, qui convergent sans pourtant se mélanger, n'a été découverte que très récemment par les océanographes. En raison d'une force physique appelée "tension de surface", les eaux des mers voisines ne se mélangent pas. Du fait d'une différence de densité, la tension superficielle empêche les mers de se mélanger, comme si un mur très fin les séparait.

Ce qui est remarquable, c'est qu'à une époque où l'on n'avait aucune connaissance sur la physique, la tension de surface ou l'océanographie, ce phénomène ait été évoqué dans le Coran.



 




Middle East Online – Les deux grandes difficultés du darwinisme

13.05.2009

Angleterre/Middle East Online









Middle East Online,site web hébergé en Angleterre, a publié un extrait d’une interview avec Adnan Oktar, interrogé par la journaliste iranienne Kourosh Ziabari, le 13 mai 2009.

Adnan Oktar fut présenté comme suit :


Incontestablement, il [Harun Yahya] est le personnage non-politique le plus influent dans son pays et parmi les savants les plus importants dans le monde islamique.


Adnan Oktar : Le darwinisme affronte deux grandes difficultés, les fossiles et ses incapacités d’expliquer comment la première cellule est apparue. Darwin lui-même savait que les fossiles nient sa théorie, il a dit dans son livre L’origine des espèces que les archives fossiles ne peuvent pas être expliquées dans le sens de l’évolution…



 

Allah est Celui Qui a le pouvoir illimité, Qui n’a pas de faiblesse ou carence. C’est pour cette raison, qu’Allah n’a pas besoin de causes, d'instruments, ou bien des étapes intermédiaires pour créer. Le fait que toutes choses dans le monde dépendent de causes naturelles et des lois de la nature ne doit tromper personne. Allah, notre Créateur, est très haut de toutes ces choses. Certaines personnes qui ne réussissent pas à apprécier la puissance créatrice sublime d’Allah et Ses chefs-d’œuvres en ce qui concerne la création ont inventé des idées extraordinaires comme "l’évolution islamique". Quand ces gens qui affirment que les êtres humains ont subi un processus d’évolution sont interrogées "comment les anges et les jinnes sont crées ?", ils répondent "Allah les a créés du néant".

La manière dont le bâton du Prophète Moïse (psl) a été transformé en serpent avec un système digestif lorsqu’il l’a lancé, ne peut pas être expliquée en termes de l’évolution… De même, la façon dont un morceau d'argile en forme d'oiseau s’est transformé en un oiseau vivant et s’est envolé quand le Prophète Jésus (psl) souffla sur lui ne peut être expliquée en termes de l'évolution. Ni d’ailleurs la résurrection le Jour du Jugement. Les jardins et les demeures du paradis ne peuvent être expliqués par l'évolution non plus.
 



AL-‘ALĪM (L’Omniscient)

 

A Allah seul appartiennent l'est et l'ouest. Où que vous vous tourniez, la Face (direction) d'Allah est donc là, car Allah a la grâce immense ; Il est omniscient. (Sourate al-Baqarah, 115)


Lorsque l’homme commence à faire usage de sa raison, il engrange un certain nombre de connaissances qui vont peu à peu s’accumuler. Certains se spécialisent dans des domaines comme la physique, la philosophie ou l’histoire. Toutes ces connaissances sont liées au verbe connaître, selon l’acception que nous lui connaissons. Mais ce verbe a une autre dimension qui excède ce que l’homme peut concevoir, notamment la façon dont Allah connaît toute chose.

Parce qu’il est le Créateur de l’univers, Allah détient tout le savoir relatif aux cieux, à la terre et à ce qui s’y trouve, ainsi que toutes les lois qui régissent l’univers et tous les événements qui s’y déroulent, quel que soit le lieu ou le moment.  Mieux, Sa connaissance est infinie, car Il connaît le nom de tous les nouveaux-nés venus au monde à chaque instant, chaque feuille qui tombe de chaque arbre, ce qui se passe à tout instant dans l’espace, ce que contient l’ADN de chaque être humain et d’innombrables d’autres choses encore.
 




Ceci, nous devons toujours le garder à l’esprit : outre tout ce qui a été mentionné ci-dessus, Allah connaît toutes nos pensées et nos actes les plus secrets. Nous croyons habituellement que nous seuls sommes au courant de nos pensées, sentiments, peines, mais ce n’est qu’une illusion, car Allah, Qui maintient chaque parcelle de l’univers sous Son contrôle, sait aussi ce qui se cache dans le cœur de chacun. Le Coran nous informe justement de la science infinie d’Allah :
 

Vous n'atteindriez la (vraie) piété que si vous faites largesses de ce que vous chérissez. Tout ce dont vous faites largesses, Allah le sait certainement bien. (Sourate Al-Imran, 92)

N'as-tu pas vu qu'Allah est glorifié par tous ceux qui sont dans les cieux et la terre ; ainsi que par les oiseaux déployant leurs ailes ? Chacun, certes, a appris sa façon de L'adorer et de Le glorifier. Allah sait parfaitement ce qu'ils font (Sourate an-Nur, 41)

Et le soleil court vers un gîte qui lui est assigné ; telle est la détermination du Tout-Puissant, de l'Omniscient. (Sourate Ya Sin, 38)

Eh quoi ! Ils replient leurs poitrines afin de se cacher de Lui. Même lorsqu'ils se couvrent de leurs vêtements, Il sait ce qu'ils cachent et ce qu'ils divulguent, car Il connaît certes le contenu des poitrines. (Sourate Hud, 5)

Or, ils ne le souhaiteront jamais, sachant tout le mal qu'ils ont perpétré de leurs mains. Et Allah connaît bien les injustes. (Sourate al-Baqarah, 95)

Ce n'est pas vous qui les avez tués : mais c'est Allah Qui les a tués. Et lorsque tu lançais (une poignée de terre), ce n'est pas toi qui lançais : mais c'est Allah Qui lançait, et ce pour éprouver les croyants d'une belle épreuve de Sa part ! Allah est audient et omniscient. (Sourate al-Anfal, 17)





LARVE DE PAPILLON




Age : 50 millions d’années

Période : Eocène

Localisation : Pologne








La phase larvaire est l’une des quatre étapes de développement du papillon. La larve se métamorphose donc, devient ensuite une chrysalide et enfin un beau papillon. Cette métamorphose suit le même schéma depuis des millions d’années, sans que le processus n’en soit altéré. Cette larve de papillon vieille de 50 millions d’années ici en photo n’a jamais évolué et est en tous points identiques aux larves de papillons que nous pouvons voir aujourd’hui.

La dimension évolutionniste de l’origine de la vie renvoie est teintée d’une perspective athée et matérialiste. Dans la mesure où il ne repose sur aucun élément scientifique, le darwinisme se limite à des conjectures, à l’élaboration de scénarii fantaisistes, à la fabrication de preuves et à la diffusion de mythes trompeurs. La création, et non l’évolution, est à l’origine de la vie.
 



Les archives fossiles réfutent l'évolution




Selon la théorie de l'évolution, chaque espèce vivante provient d'un prédécesseur. Une espèce qui existait auparavant s'est transformée en une autre au cours d'un certain laps de temps. Toutes les espèces sont venues à l'existence de cette manière. Selon cette théorie, cette transformation se fait progressivement pendant des millions d'années.

Si cela était le cas, quelques espèces mi-poisson/mi-reptile auraient acquis des traits de reptiles en plus de ceux des poissons qu'ils avaient déjà. De plus, il aurait pu exister des hybrides reptile-oiseau qui auraient acquis les traits d'oiseaux en plus des caractéristiques de reptiles. Les évolutionnistes qualifient ces créatures imaginaires, qu'ils croient avoir vécu dans le passé, des "formes transitionnelles".








Il n'y a pas de processus évolutionnaire dans l'origine des grenouilles. Les plus vieilles grenouilles connues sont complètement différentes des poissons, elles sont apparues en premier avec leurs propres structures uniques, et elles possédaient les mêmes caractéristiques que les grenouilles de notre époque. Il n'y a pas de différence entre cette grenouille fossilisée dans de l'ambre Dominicain âgée d'environ 25 millions d'années et les
spécimens vivants.





Si de tels animaux avaient vraiment existé, leur nombre et leur variété se compteraient par millions voire par milliards. De plus, les restes de ces étranges créatures doivent apparaître parmi les fossiles. Le nombre de ces formes transitionnelles devrait être supérieur à celui des espèces présentes et leurs restes devraient pouvoir être trouvés partout dans le monde. Dans L'origine des espèces, Darwin explique:

"Si ma théorie est vraie, un nombre illimité de variétés, qui serait le point commun entre toutes les espèces du même groupe, aurait sûrement dû exister. Par conséquent, la preuve de leur existence peut être trouvée seulement parmi les fossiles." 1

Darwin lui-même était conscient que ces formes transitionnelles n'existaient pas. Il espérait qu'elles seraient découvertes dans le futur. En dépit de cet espoir, Darwin s'est rendu compte que le plus gros point faible de sa théorie était le fait que les formes transitionnelles lui faisaient défaut. Aussi, a-t-il écrit dans son livre L'origine des espèces, dans le chapitre consacré aux "Difficultés de la théorie":

"Pourquoi, si les espèces descendent à partir d'autres espèces par graduations de qualité, ne trouve-t-on pas partout des formes transitionnelles? Pourquoi, la nature ne baigne-t-elle pas dans la confusion au lieu d'avoir, comme tel est le cas, des espèces bien définies? ...Cependant, comme cette théorie nous indique l'existence certaine d'innombrables formes transitionnelles, pourquoi ne les trouve-t-on pas dans la croûte terrestre? ...Pourquoi dans les régions intermédiaires, ayant des conditions de vie intermédiaires, ne trouve-t-on pas des variétés intermédiaires très proches? C'est là toute la difficulté qui m'a longtemps obsédé." 2

Croyant à la prophétie de Darwin, les évolutionnistes ont longtemps cherché partout dans le monde des fossiles et des liens manquants dès le début du 19ème siècle. Malgré leurs efforts considérables, ils n'ont pas trouvé de trace des formes transitionnelles. Tous les fossiles découverts ont démontré le contraire de ce que les évolutionnistes croyaient. La vie est apparue sur cette terre de manière soudaine et complète. En essayant de prouver leur théorie, les évolutionnistes ont plutôt provoqué la faillite de celle-ci.

Un célèbre paléontologue anglais, Derek V. Ager, admet cette vérité malgré sa croyance en la théorie de l'évolution:

"Si l'on examine les fossiles en détail, soit sur le plan de l'ordre ou celui des espèces, nous ne cessons de trouver - non pas l'évolution progressive, mais l'explosion soudaine d'un groupe au dépens d'un autre." 3








Un scorpion fossilisé dans l'ambre, âgé de 50 millions d'années

Un fossile de tuatara et un tuatara vivant aujourd'hui

Une limule fossilisée et un spécimen actuel





1 .Charles Darwin, The Origin of Species: A Facsimile of the First Edition, Harvard University Press, 1964, p. 179.
2. Ibid, pp. 172, 280.
3. Derek V. Ager, "The Nature of the Fossil Record", Proceedings of the British Geological Association, vol. 87, 1976, p. 133.

 



Les valeurs morales du Coran




http://www.harunyahya.fr/livres/foi/valeurs_morales/valeurs_morales_01.php

Allah ordonne aux gens d’être dignes, modestes, loyaux, aimables, fidèles, matures et d'agir correctement. Un croyant est donc obligé à appliquer ces principes supérieurs qu’Allah a décrétés.

Mais de nos jours, les croyants vivent dans une communauté incroyante où cette éthique divine a été désertée. Pour cette raison, ils doivent être très prudents envers les effets de cette culture primitive et perverse. Ils doivent se juger en permanence au sein de cette communauté pour ne pas être affectés par cette culture dégénérée afin d’appliquer les valeurs morales du Coran.

Ce livre a été préparé pour aider les croyants à se rappeler des enseignements fondamentaux du Coran qu'ils doivent garder à l’esprit.
 



Marie : une femme musulmane exemplaire




http://mariefemmemusulmaneexemplaire.com/

Dans ce site internet, nous allons traiter du caractère commun d'une femme vu par les sociétés incroyantes et analyser comment s'établit ce caractère erroné. Nous allons également explorer le caractère de Marie, qu’Allah a élevée au-dessus de toutes les autres femmes, et de cette façon nous pourrons définir le caractère idéal d'une femme musulmane.

Un autre but de ce site internet est de révéler les incohérences du caractère commun des femmes dans les sociétés incroyantes et d'informer les gens qui recherchent la vérité sur une manière de vivre et sur une certaine moralité qui les conduira vers l'honneur, la respectabilité et la supériorité sur terre comme dans l'au-delà.
 

Desktop View