Harun Yahya

Ramadan 2010, 4. Jour










Personne ne peut mourir que par la permission d'Allah, et au moment prédéterminé. Quiconque veut la récompense d'ici-bas, Nous lui en donnons. Quiconque veut la récompense de l'au-delà, Nous lui en donnons et Nous récompenserons bientôt les reconnaissants.
(Sourate Al Imran, 145)








Le Messager d’Allah (que la paix et le salut d'Allah soient sur lui) a dit : ‘‘Enseignez, facilitez et ne compliquez pas les choses ! Annoncez la bonne nouvelle et ne faites pas fuir les gens et si l’un d’entre vous se met en colère qu’il se taise.’’
(Rapporté par Al-Hâkim)









Les relations et conversations du Prophète Mohammed (pbsl) avec ses compagnons


Le Prophète (pbsl) manifestait beaucoup d’intérêt aux musulmans qui l’entouraient. Il gardait toujours un œil sur la foi, le comportement, l’hygiène, le bonheur et la santé de chacun d’entre eux. Il remarquait les manques et besoins des uns et des autres et s’assurait qu’ils soient vite comblés. Dans chacune de ses conversations, il se montrait affable et savait gagner leur amour. Quand ils le quittaient, ses compagnons repartaient pleins de joie et de satisfaction.

Ali, l’un de ses proches les plus intimes, décrit ses relations avec ses compagnons et l’atmosphère qui caractérisait leurs entretiens:

Sa main charitable était tendue à l’extrême et sa langue était la plus véridique qui fût. Nul n’était plus modeste que lui dans son attitude. La crainte et la déférence envahissaient celui qui le voyait pour la première fois. Quiconque le fréquentait l’aimait. Un homme qui voulait faire son éloge a dit: “Je n’ai jamais vu personne de comparable avant et après lui. Une fois quelqu’un demanda quelque chose au Prophète et il l’obtint aisément de lui.” 1

Il s’intéressait à tous les gens qui étaient assis autour de lui et ne donnait jamais l’impression de traiter l’un d’eux de façon différente des autres. Il était toujours patient envers ceux qui étaient assis à ses côtés ou le faisaient rester debout et ne quittait jamais une personne avant que celle-ci ne se fût détournée de lui. 2

Il était sensible à l’absence de ses compagnons et s’enquérait de leur état lorsqu’il ne les voyait pas. Il demandait toujours comment les gens allaient, si leurs affaires prospéraient. Il qualifiait de belles les choses belles et laides celles qui l’étaient. 3

Il appréciait les gens honnêtes et ne souffrait d’autre compagnie que la leur. Ils venaient s’asseoir à ses côtés un moment et quand ils partaient ils le quittaient le cœur satisfait. Ils prenaient congé de lui, devenus des preuves vivantes et des guides. 4

Il se montrait patient face aux comportements outranciers ou absurdes des étrangers. Certains s’énervaient parfois et il les calmait en disant: “Guidez-les quand vous voyez des gens comme ceux-ci.” 5

Il n’interrompait jamais les gens, mais attendait plutôt qu’ils finissent. 6


1.    Imam Ghazali, Ihya Ulum-Id-Din (Le livre des sciences religieuses), vol. II, p.248
2.    Imam Muhammed Bin Muhammed bin Sulayman er-Rudani, Cem’ul-fevaid min Cami’il-usul ve Mecma’iz-zevaid, vol.5, İz Publications, p. 33
3.    Imam Muhammed Bin Muhammed bin Sulayman er-Rudani, Cem’ul-fevaid min Cami’il-usul ve Mecma’iz-zevaid, vol.5, İz Publications, p. 33
4.    Imam Muhammed Bin Muhammed bin Sulayman er-Rudani, Cem’ul-fevaid min Cami’il-usul ve Mecma’iz-zevaid, vol.5, İz Publications, p. 33
5.    Imam Muhammed Bin Muhammed bin Sulayman er-Rudani, Cem’ul-fevaid min Cami’il-usul ve Mecma’iz-zevaid, vol.5, İz Publications, p. 34
6.    Imam Muhammed Bin Muhammed bin Sulayman er-Rudani, Cem’ul-fevaid min Cami’il-usul ve Mecma’iz-zevaid, vol.5, İz Publications, p. 34
 





L'amour d'Allah est essentiel afin de maintenir les liens d'amour entre les gens



 


 

Voir les événements dans la perspective du futur


Lorsque les croyants se rendent compte qu’ils sont testés dans ce monde, ils peuvent voir les événements du point de vue de l’avenir. Quelles que soient les embûches, la situation est temporaire. Il se peut, par exemple, que quelqu’un souffre injustement d’être accusé à tort d’une chose qu’il n’a pas commise. Mais la vérité finira par être révélée. Même si l’injustice ne se termine pas dans ce monde, les instigateurs de l’injustice seront punis pour leurs actes le jour du jugement. De la même manière, les victimes de l’injustice attendent ce jour, où leur patience sera récompensée. A la vitesse où le temps passe, toutes les épreuves disparaîtront en un clin d’œil. Allah promet d’envoyer la facilité à chaque Musulman au terme de l’évaluation :




Avec la difficulté vient, certes, la facilité ! Avec la difficulté vient, certes, la facilité ! (Sourate as-Sarh, 5-6)
 

Ainsi les croyants, confiants en l’infinie justice d'Allah, comptent sur le soulagement promis et ne perdent jamais espoir. Ils se rappellent que le bien succède à l’épreuve, dans ce monde ou dans le suivant. Voilà ce que signifie "voir les choses dans la perspective du futur".

Les Musulmans savent qu’ils sont les observateurs de leur propre destin et de celle des autres. Ils suivent ainsi tout avec patience, confiance et soumission.

De plus, ils reconnaissent qu’ils ne peuvent ni interférer, ni empêcher, ni arrêter le déroulement d’un événement. Ils se répètent constamment ces mots : "… Or, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose alors qu'elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu'elle vous est mauvaise. C'est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas." (Sourate al-Baqarah, 216). Autrement dit, tout ce qui peut arriver de négatif au Musulman finit par lui profiter, à condition qu’il reste patient et fidèle à Allah. Les épreuves lui permettent en effet de s’entraîner, d’approfondir sa foi, d’améliorer son caractère moral, de mûrir spirituellement et intellectuellement et d’élever son statut au paradis.
 



Les perles : les joyaux éblouissant de la mer



Sur terre, où que l'on pose les yeux, on rencontre une création magnifique, une conception parfaite avec des caractéristiques surprenantes. Les exemples que nous donnons tout au long de ce livre ne sont que quelques détails de cette grandeur. Allah a créé un grand nombre d'espèces animales et végétales sur Terre dont les apparences sont splendides. Il a donné naissance à toutes les choses afin que l'homme y trouve du plaisir. A côté de cela, beaucoup d'ornements ont été créés sur Terre par Allah et ont été placés au service de l'homme. La perle, qui est un de ces ornements, possède des caractéristiques très intéressantes en plus de sa beauté remarquable.

Les phases de développement d'une perle sont étonnantes. La perle est généralement produite par "l'huître à perle", dont il existe plusieurs types. Les coquilles des huîtres sont très dures. La composition de leur coquille externe, qui est très difficile à ouvrir, est à base de carbonate de calcium et cette coquille détourne beaucoup de leurs ennemis. Le carbonate de calcium joue aussi un rôle important dans la formation des perles.

L'huître est irritée quand du sable, un caillou ou des organismes parasites nuisibles rentrent en elle. Dans de telles situations, elle isole l'intrus, comme une méthode de protection, et commence à le recouvrir de nacre. Ce processus de recouvrement est la première étape de la formation de la perle. Les particules étrangères pénétrant l'huître servent de noyau pour la formation des perles. Au fil des années, la surface de cette substance nucléaire sera recouverte de couches de carbonate de calcium qui se forment les unes sur les autres.

Comment est fabriquée la nacre à l'intérieur de l'huître? Il existe deux ingrédients principaux qui forment la nacre parmi les couches des tissus internes de l'huître. Dans une couche se trouve un minéral appelé "aragonite", qui est constitué de carbonate de calcium; dans une autre couche se trouve une substance adhésive, la "conchioline", qui maintient l'aragonite dans la perle. Puisque l'aragonite est une substance semi transparente, elle donne à la perle son aspect brillant. 1 Que ces deux substances soient produites par l'huître (une composition de chair et d'os qui n'a même pas de cerveau) et qu'elles soient regroupées pour former un objet aussi beau qu'une perle, en recouvrant une simple particule de poussière, donne à réfléchir. La perle qu'une huître produit pour se protéger est créée sous forme d'ornement esthétique pour l'homme.

Allah attire notre attention sur la perle avec le verset du Coran "De ces deux mers sortent la perle et le corail." (Sourate ar-Rahman, 22). De plus, la perle est également mentionnée dans le Coran comme étant l'un des ornements du paradis.
 

1- http://www.pearls.co.uk/howpearlsareborn.htm#Nacre

 



Le calcul de l’année lunaire


C'est Lui Qui a fait du Soleil une clarté et de la Lune une lumière et Il en a déterminé les phases afin que vous sachiez le nombre des années et le calcul [du temps]. Allah n'a créé cela qu'en toute vérité. Il expose les signes pour les gens doués de savoir. (Sourate Yunus, 5)

Et la Lune, Nous lui avons déterminé des phases jusqu'à ce qu'elle devienne comme la palme vieillie. (Sourate Ya Sin, 39)



Dans le premier des versets ci-dessus, Allah a clairement révélé que la Lune était un moyen de mesure permettant aux gens de calculer le nombre des années. De plus, notre attention est clairement attirée sur le fait que ces calculs doivent être effectués selon la position de la Lune alors qu'elle tourne sur son orbite. Etant donné que les angles entre la Terre et la Lune et la Lune et le Soleil varient constamment, nous voyons la Lune sous différentes formes à différents moments. En outre, notre capacité à voir la Lune est possible grâce au Soleil qui l'illumine. La quantité de lumière réfléchie par la Lune et que nous observons depuis la Terre change. En gardant en mémoire ces changements, un certain nombre de calculs peut être effectué, rendant possible le calcul des années.



Dans les temps anciens, le mois correspondait au laps de temps entre deux pleines lunes, ou bien le temps qu'il fallait à la Lune pour tourner autour de la Terre. Selon ces calculs, un mois équivalait à 29 jours, 12 heures et 44 minutes. Ceci est plus connu sous le nom de "mois lunaire". 12 mois lunaires représentent une année, selon le calendrier hijri. Cependant, il existe une différence de 11 jours entre le calendrier hijri et le calendrier grégorien, pour lequel une année équivaut au temps nécessaire à la Terre pour parcourir sa trajectoire autour du Soleil. En effet, un autre verset insiste sur cette différence :
 

Or, ils demeurèrent dans leur caverne trois cent ans et en ajoutèrent neuf (années). (Sourate al-Kahf, 25)
 

Nous pouvons expliquer le calcul de cette période de temps indiquée par le verset ainsi : 300 ans x 11 jours (la différence qui apparaît chaque année) = 3.300 jours. En tenant compte du fait qu'une année solaire dure 365 jours, 5 heures, 48 minutes et 45,5 secondes, 3.300 jours/365,24 jours = 9 ans. En d'autres mots, 300 ans d'après le calendrier grégorien équivaut à 300+9 ans selon le calendrier hijri. Comme nous pouvons le voir, ce verset se réfère très subtilement à la différence de 9 ans. (Allah connaît la vérité) Il n'y a aucun doute sur le fait que le Coran, porteur de ce type d'information, et transcendant les connaissances de l'époque, soit une révélation miraculeuse.
 


 




Une ancienne athée convertie à l'Islam

04.01.2010

Timeturk









Dorothée Aiboud, qui était athée, est devenue musulmane et a changé son nom en Sumayya. Sumayya a expliqué ses sentiments, elle a indiqué que maintenant le Coran, notre livre sacré, est un guide pour elle et elle a ajouté : “Quand j'ai lu le Coran, je me suis rendue compte qu'on a un chemin très clair à suivre.”
 



AHKAM AL-HĀKIMINE (Le plus Sage des juges)

 

Allah n'est-Il pas le plus Sage des juges ? (Sourate at-Tin, 8)
 

Allah soumet toute chose à Son jugement et à Sa sentence. Tous les événements ne se déroulent que selon Son ordre et Sa volonté. Chacun de Ses jugements recèle souvent divers desseins divins dont la sagesse nous est cachée. Aussi la plupart des gens ne comprennent pas vraiment Ses commandements à cause de leurs capacités limitées. De plus, Allah est d’une sagesse infinie, au-delà du temps et de l’espace et c’est Lui Qui a créé l’humanité et  la confiné dans ces concepts. Nul homme ne peut savoir ce qui va arriver le lendemain, ou même dans l’heure suivante. Lorsque Allah donne un ordre en revanche, Il a déjà la connaissance de toutes ses conséquences  sans considération du temps ou de l’espace. Ainsi Allah a créé toute chose conformément à Son plan divin et à Sa sagesse infinie.
 


 

Les incroyants ne pourront jamais appréhender les desseins d’Allah, car leur vision du monde se fonde sur une certaine logique et ils pensent que tout ce qui arrive doit suivre cette logique et  les restrictions qui lui sont inhérentes. Il leur est impossible de comprendre qu’Allah contrôle tout. Les croyants en revanche s’efforcent de déceler les desseins d’Allah à travers Ses décrets et sont convaincus qu’Il est le Meilleur des juges. Dans le Coran, Allah commande aux croyants d’adopter l’attitude suivante :
 

Et suis ce qui t'est révélé, et sois constant jusqu'à ce qu'Allah rende Son jugement car Il est le Meilleur des juges. (Sourate Yunus, 109)

Et Noah invoqua son Seigneur et dit : "O mon Seigneur, certes mon fils est de ma famille et Ta promesse est vérité. Tu es le Plus Juste des juges (Sourate Hud, 45)

 



ESTURGEON
 




Age : 206 à 144 millions d’années

Période : Jurassique

Localisation : Lits de cendres volcaniques, Liaoning, Chine






 

L’esturgeon de la famille des acipenseriformes est fréquent dans les archives fossiles depuis très longtemps. Il vit habituellement dans les eaux douces ou dans les mers de l’hémisphère nord. De par ses traits restés inchangés depuis des centaines de millions d’années, l’esturgeon est l’un des êtres vivants qui réfute la thèse darwiniste selon laquelle les formes de vie ont évolué d’un état primitif vers un état plus complexe.

Les archives fossiles permettent de comprendre que même dans les temps géologiques les plus lointains, des organismes vivants présentaient des systèmes complexes d’yeux, de branchies et de systèmes circulatoires ainsi que des structures physiologiques avancées identiques à celles des spécimens actuels.

De nouvelles découvertes datant de 1999 indiquent, par exemple, qu’au cambrien (il y a 543 à 490 millions d’années), il existait deux espèces différentes de poissons : Haikouichthys ercaicunensis et Myllokunmingia fengjiaoa. Ces nouveaux éléments assènent un coup fatal à la théorie de l’évolution qui défend l’évolution des espèces d’un stade primitif vers un stade plus avancé.
 



Les mutations


Quand on a compris que la sélection naturelle ne peut pas faire en sorte que les choses évoluent. le néo-darwinisme a dû élever les mutations à la hauteur de la sélection naturelle comme "cause des changements bénéfiques". Toutefois, comme nous allons le voir, les mutations ne peuvent être que "la source de changements nuisibles".

Les mutations sont des coupures ou des remplacements qui ont lieu à l'intérieur de la molécule d'ADN contenant l'information génétique et qui se trouve dans le noyau de la cellule d'un organisme vivant. Ces coupures ou remplacements résultent d'effets externes tels que les radiations ou les actions chimiques. Chaque mutation est un "accident" qui soit détériore les nucléotides qui composent l'ADN, soit change leur position. La plupart du temps, les mutations causent des modifications et des dégâts conséquents que la cellule est incapable de réparer.
 








Gauche: une mouche normale (drosophile)
Droite: une mouche dont la jambe est accrochée à sa tête; une mutation due à la radiation.








L'effet dévastateur des mutations sur le corps humain. L'enfant sur la photo figure parmi les victimes de la catastrophe de Tchernobyl.




Le concept de mutation que les évolutionnistes utilisent souvent comme argument, n'est pas une baguette magique qui transforme les organismes vivants en un état parfait. L'effet direct des mutations est nuisible. Les changements qui résultent des mutations peuvent être assimilés à ceux subis par la population de Hiroshima, Nagasaki et Chernobyl: mort, handicap et monstres de la nature.

La raison en est très simple: l'ADN est une structure très complexe et les effets qui se produisent au hasard ne peuvent que lui être nuisibles. B.G. Ranganathan explique:

"Les mutations sont petites, nuisibles et se produisent par hasard. Elles ont rarement lieu et il est fort probable qu'elles demeurent sans effet. Ces quatre caractéristiques des mutations impliquent que les mutations ne peuvent pas donner lieu à des développements évolutionnistes. Un changement qui s'opère au hasard dans un organisme très spécifique est soit nuisible soit sans effet. Un changement qui s'opère au hasard dans une montre ne peut pas améliorer celle-ci. Il est plus probable qu'il la détériore ou au mieux qu'il ne résulte en aucun effet. Un tremblement de terre n'introduit pas des améliorations dans une ville, il la détruit." 1

Il n'est donc pas surprenant qu'aucune mutation utile n'a eu lieu jusqu'à ce jour. Toutes les mutations ont été nuisibles.

Chaque effort consacré à "provoquer une mutation utile" s'est soldé par un échec. Pendant des décennies, les évolutionnistes ont effectué plusieurs expériences pour produire des mutations dans les drosophiles puisque ces insectes se reproduisent très rapidement et que de ce fait les mutations devaient apparaître plus vite. Or, génération après génération, aucune mutation utile n'a été constatée. Le généticien évolutionniste Gordon Taylor écrit à ce sujet:

"Parmi toutes expériences effectuées par milliers sur les mouches partout dans le monde pendant plus de cinquante années, aucune espèce distincte n'a pu voir le jour. ni le moindre enzyme." 2

Bref, il est impossible que les êtres vivants aient évolué, car il n'existe aucun mécanisme dans la nature qui puisse causer leur évolution. Ceci s'accorde avec la preuve des archives fossiles qui démontrent que ce scénario est très éloigné de la réalité.


1.    B. G. Ranganathan, Origins?, Pennsylvania: The Banner Of Truth Trust, 1988
2.    Gordon R. Taylor, The Great Evolution Mystery, New York: Harper & Row, 1983, p. 48.

 



Le miracle du système immunitaire




http://www.harunyahya.fr/livres/science/immunitaire/systeme01.php

L’un des facteurs les plus importants pour qu’un pays puisse continuer d’exister est sa capacité à se défendre. En tant que nation, il doit être constamment prêt à faire face à tous types de menaces et de dangers d’origine externe et interne. Il importe peu que le pays soit développé et évolué, s’il n’a pas la capacité à se défendre, il peut s’écrouler dès qu’il subit la moindre offensive militaire même mineure, ou alors un acte terroriste ciblé et non anticipé. Face à de telles menaces, ni ses ressources naturelles, ni ses exploits technologiques, ni même son économie ne sauraient être d’aucun secours. Si le pays en question n’est pas capable de se défendre, il peut carrément cesser d’exister. C’est l’une des raisons pour lesquelles un montant significatif du revenu national est régulièrement alloué à la défense; de nos jours, les forces armées doivent posséder un armement des plus évolués, un équipement et des outils pourvus des derniers développements technologiques et un entraînement méticuleux doit être dispensé aux soldats afin que les systèmes de défense restent totalement opérationnels.
 



La crainte d’Allah


 

http://www.lacraintedallah.com/

Le jour du jugement est une réalité redoutable dont nous devrions être pleinement conscients afin qu'il devienne impossible de ne pas être affecté par elle. Et pourtant, cette conscience n'est le privilège que des gens de foi. C'est une conscience qui inspire la crainte étant donné la description coranique du grand événement qu'est le jour du jugement : présence des scribes, des témoins et de l'immense assemblée de gens depuis la nuit des temps jusqu'au dernier jour sur terre. C'est une certitude absolue, acceptée inconditionnellement par les vrais croyants qui craignent d'affronter une pareille épreuve terrifiante.

Tout ce que vous faites est immédiatement enregistré, même votre lecture de ce livre. Vous approchez rapidement du jour où Allah vous appellera pour rendre compte de vos actions. Nous espérons donc être parmi ceux qui ont gagné la satisfaction d'Allah grâce à la conscience craintive de Lui :


… Et prenez vos provisions ; mais vraiment la meilleure provision est la taqwa (piété, bonté, droiture). Et craignez-Moi, O doués d'intelligence. (Sourate al-Baqarah, 197)
 

Taqwa signifie conscience ou peur d'Allah, qui inspire à l'individu de se garder des mauvaises actions et d'œuvrer inlassablement vers les actions qui Lui font plaisir. Dans ce site, ce mot sera traduit par "craindre Allah" ou bien "se garder du mal" ou encore "droiture", selon le contexte.
 

Desktop View