Harun Yahya

Pourquoi les darwinistes sont-ils résolus à s'humilier?


Pourquoi les darwinistes qui sont déjà dans un état de désappointement dû à l’effondrement de leur théorie ces dernières années en particulier, sont résolus à s’humilier ?

Bien que leurs supercheries et leurs tromperies aient été exposées au grand jour et que les gens soient dorénavant au courant de leur propagande subversive ainsi que leur démagogie, que cela ait été dénoncé avec ferme évidence, qu’aucun fossile de forme transitionnelle n’existe, que 300 millions de fossiles aient anéanti complètement leur théorie, et le plus important de tous, qu’il ait été révélé comment ils sont incapables de prouver la formation d’une seule protéine, comment se fait-il qu’ils sont capables de persister dans le même schéma trompeur ?

Est-ce que les darwinistes sont inconscients que les gens se moquent de leurs idéologies et qu’eux mêmes sont humiliés par elles ? Ignorent-ils que les étudiants se moquent de la théorie de l’évolution dans les écoles et qu’ils discutent avec leurs enseignants et leur prouvent le contraire ? Espèrent-ils continuer à tromper les gens alors que ces derniers ont pleine conscience que la thèse de l’évolution a été démolie ? Essayent-ils d’envoyer un message "nous sommes toujours imbattables" par de telles méthodes aussi pauvres que cela ?

Un appel aux darwinistes qui essayent de se convaincre qu’ils n’ont pas été vaincus

Les darwinistes sont en fait très au courant de ce qui est en train de leur arriver. Ils savent très bien qu’ils ont subi d’une manière définitive une grande défaite. Néanmoins, ils représentent  une maigre philosophie de "rien ne s’est passé". Ils sont actuellement en train d’essayer de se convaincre qu’ils n’ont pas perdu la bataille et espèrent que les autres le croiront également.

Mais ils se trompent. Peu importe ce que leurs objectifs sont, les darwinistes ont été humiliés et le seront aussi longtemps qu’ils tiendraient leurs fausses théories comme véridiques.

Dans les récents jours, les publications darwinistes ainsi que leurs habituels supporteurs en Türkiye ont essayé de soulever le sujet que "nous avons un fossile d’homo habilis".

La chose intéressante est que les darwinistes ont l’habitude de publier les squelettes des fossiles découvertes [ou les minuscules os qu’ils ont trouvés] en cherchant à donner l’impression avec des mots ambigus que ce sont des formes transitionnelles alors qu’en fait ils représentent des formes de vie tout à fait parfaites et ne manifestent aucune caractéristique transitionnelle mais dans le cas actuel, ils n’ont même pas ressenti le besoin de présenter un quelconque fossile.

De plus, les scientifiques qui ont trouvé le fossile mentionné dans les publications darwinistes se sont tus et nous avons été explicitement informés qu’ils n’ont donné aucun détail sur ce fossile.

Malgré tout ceci, le dessin d’un homme singe imaginaire clairement détaillé fut proclamé dans les publications darwinistes. Comme s’il n’était pas assez étonnant de produire des images aussi fausses et imaginaires de l’homme singe avec sa descendance sur la base d’une simple dent de cochon, cette fois-ci ils ont étonnamment produit un homme singe en l’absence d’un fossile quelconque.

La spéculation concernant le faux fossile qu’ils disent avoir découvert en Afrique du sud démontre la même futilité et la même politique frauduleuse menée par les darwinistes pendant les dernières 150 ans, et qui commence à être fatigante.

La propagande est mentionnée comme gros titres dans les nouvelles avec la même terminologie frauduleuse : le supposé fossile a soi disant "éclairé la thèse de l’évolution", "le lien manquant recherché depuis si longtemps" représente "le berceau de l’humanité" et "réécrira l’histoire de l’humanité".





Les publications darwinistes démontrent la forme de vie fictive comme ceci, même s’ils n’ont jamais vu les restes du fossile. Ce portrait est en lui-même une preuve de la dimension frauduleuse et trompeuse que la propagande darwiniste peut assumer.





Nous nous rappellerons les déclarations comme celles-ci qui furent également employées des années auparavant dans le contexte de:

L’homme de Piltdown, qui était subséquemment exposé comme une fraude scientifiquement choquante

L’homme de Nebraska imaginé sur la base d’une simple dent de cochon

Le garçon de Turkana, subséquemment révélé comme étant un être humain tout à fait développé, quoiqu’un enfant.

Lucy, que même les publications darwinistes ont éventuellement reconnu comme étant rien d’autre qu’un singe

Homo florensis [hobbit], qui possède un crâne minuscule à cause de la maladie connue comme microcéphalie, a scientifiquement été prouvé comme étant un être humain.

Ida, qui était impudiquement annoncé comme le plus important ancêtre de l’homme, malgré le fait qu’il était clairement et manifestement un lémurien ; et les darwinistes ont dû reconsidérer toutes les spéculations concernant ce fossile et s’excuser

Et finalement Ardi, pour lequel ils ont dû s’excuser encore une fois, en disant « excusez  notre erreur, ce n’était qu’un singe, » après qu’une animation faite sur ordinateur le montrant en train de marcher supposément droit a été diffusé partout.


Pour être plus précis, chaque fossile que les darwinistes ont essayé de mentionner avec de tels étalages n’ont fait que les désappointer à la longue. Ils ont aussi montré aux gens comment facilement, impudiquement et malicieusement les darwinistes ont pu imposer ces fraudes.

C’est vraiment surprenant que les darwinistes soient encore en train de s’humilier en utilisant les mêmes méthodes. Bien sur, comme nous l’avons déjà cité dans plusieurs articles auparavant, ceci est en effet une expression de grande panique, d’alarme, d’un sentiment de vulnérabilité, de défaitisme et de désespoir parmi les rangs darwinistes. Il faut s’attendre à ce que les darwinistes recourent à ces méthodes jusqu'à leurs dernières agonies. Si une fraude est supportée alors qu’il n’y a aucune preuve scientifique, alors il est impossible de s’attendre à autre chose que l’humiliation et les déclarations démagogiques.

L’absence d’un seul fossile transitionnel appelle vers la fin du darwinisme

Il y a plus de 300 millions de fossiles disponibles aujourd’hui. Pas une seule n’appartient à une forme transitionnelle. Il n’y a aucune trace des soi-disant formes transitionnelles qui auraient dû exister en des billions ou même des trillions, selon les darwinistes. Pour réitérer: IL N’EXISTE PAS LA MOINDRE FORME TRANSITIONNELLE. Ce fossile, comme Ida, Ardi et tous les autres, qui ont été le sujet de telles spéculations, est seulement utilisé pour faire une fureur et c’est tout ce que les darwinistes peuvent faire. La raison pour laquelle aucun détail n’a été fourni concernant le fossile est soit qu’il n’existe pas ou alors il appartient à un singe. En effet, au cas où une information quelconque est donnée concernant le fossile imaginaire, par la grâce d’Allah, la réponse scientifique nécessaire ne se fera certainement pas attendre, comme d’habitude. Il a toujours été une affaire facile d’exposer les fraudes et de révéler les véritables preuves scientifiques. Puisque l’évolution n’a jamais existé, la seule chose à faire avec ce fossile est d’exposer la spéculation frauduleuse et révéler la vraie preuve scientifique le concernant. L’impact produit par les travaux de Harun Yahya à l’encontre des darwinistes a été, par la grâce d’Allah une défaite grandiloquente au moyen de ces preuves scientifiques définitives et irréfutables.

Puisqu’aucun détail n’a été donné concernant ce fossile, qui aurait 2 millions d’années, et appartiendrait à l’Homo habilis, alors il est approprié de se concentrer sur la nature frauduleuse de l’Homo habilis et de rappeler aux lecteurs que ces créatures vivantes sont rien de plus que des espèces éteintes de singe.

Une seule protéine est suffisante pour démolir le darwinisme. Nous invitons les darwinistes, qui sont incapables de répondre pour la formation d’une seule protéine, de se remettre en question

La spéculation darwiniste est régulièrement discréditée sur ces pages. Mais il est toujours essentiel de réiterer la vérité que nous avons répétée pendant une longue période d’années et qui démolit fondamentalement le darwinisme dès le début. LES DARWINISTES SONT INCAPABLES DE REPONDRE POUR LA FORMATION D’UNE SEULE PROTEINE. Des réponses très nettes ont été et sont données à toutes les spéculations auxquelles les darwinistes se sont engagés ou s’engageront plus tard. Mais avant de tourner vers de telles déceptions, LES DARWINISTES DOIVENT EXPLIQUER COMMENT UNE SEULE PROTEINE S’EST FORMEE. Cet appel a été répété de nombreuses fois dans tous nos articles sur ces pages. Mais, comme toujours un profond silence continue à régner dans les cercles darwinistes.

Puisque les darwinistes sont tout à fait incapables de répondre au sujet du commencement de la vie, ils doivent arrêter de spéculer concernant un fossile d’un être vivant qui contient de nombreuses protéines. Premièrement ils doivent expliquer la formation d’une seule protéine d’Homo habilis au sujet duquel ils ont produit des fantaisies. Le désespoir des darwinistes est si grand qu’ils sont maintenant allés aussi loin pour dire “les créatures dans l’espace ont fabriqué les protéines”. S’ils continuent à épouser cette théorie hérétique et décevante, alors ils doivent abandonner leurs fraudes et expliquer et démontrer, avec des preuves précises, scientifiques et logiques,  comment d’après leurs théories, une seule protéine s’est formée.

Si les darwinistes placent toujours leurs espoirs dans le hasard et sont toujours silencieux et impuissants face à la complexité extraordinaire de la vie et même la plus petite composante de cette complexité, alors ce serait une sérieuse erreur pour certaines personnes de croire à l’illusion décevante de l’"Homo habilis", "l’ancêtre de l’homme" et "au lien manquant" ou de prendre ceux-là sérieusement et d’espérer une logique quelconque d’eux.

Il est important de le répéter que tout sera dorénavant plus difficile pour les darwinistes, car ils sont incapables d’expliquer la formation d’une seule protéine. La complexité découverte dans la plus petite composante de la protéine s’accroît car plus de détails concernant la protéine sont explorés, et le plus important de tout, L’EXISTENCE DE LA PROTEINE EST ESSENTIELLE AFIN QU’UNE SEULE PROTEINE PUISSE SE REPRODUIRE. De plus, les plus larges structures dans l’organisme sont plus complexes que la protéine et toutes requièrent l’existence de la protéine. Tout ceci a complètement démoli et discrédité le darwinisme. Chacun doit donc considérer cette déception en ces termes quand ils sont confrontés à ces spéculations frauduleuses dans les publications darwinistes.
 

Desktop View