Harun Yahya

Un nouveau danger imposé aux sociétés musulmanes : l'homosexualité



Le snobisme, l’homosexualité, l’anarchisme qui ne prêtent aucune attention aux valeurs nationales, qui s’opposent à l'Islam, avoir honte d'être musulman, le pseudo-intellectualisme, la prétention et avoir un complexe d'infériorité : Ce sont les attributs d’un nouveau modèle de jeunesse que certains Musulmans cherchent à constituer. Certains d'entre eux aimeraient que les jeunes musulmans présentent quelques-uns de ces attributs et d'autres voudraient qu’ils les présentent tous. Ils ont la croyance malavisée qu'être moderne et acceptés par la société exige ces caractéristiques et s’efforcent donc énormément pour diriger les jeunes dans ce nouveau « modèle ». Certains d'entre eux font délibérément un tel effort pour porter atteinte aux valeurs morales de l'Islam et d'autres les suivent inconsciemment juste pour se conformer à la tendance.

Parmi ces nouveaux attributs, l'homosexualité semble venir en tête et est dont promue à toutes les occasions en tant qu’autre question des droits de l’homme. Avant toute chose, l'homosexualité est interdite dans l'Islam (7 / 80-82), dans les autres religions abrahamiques (Lévitique 18/22, Romains 1 / 24-28) et dans les récits des livres saints, ceux qui se sont livrés à cette perversion ont été punis (Coran, 15 / 68-75, 2 Pierre 2 / 6-10, Lévitique 20/13). Certains activistes musulmans qui promeuvent l'homosexualité mentent et interprètent de fausse manière les versets en déformant leurs réelles significations et les expliquent comme si ce n’était pas l'homosexualité qui était condamnée mais la contrainte à des rapports sexuels. Ils élucident le Coran à travers des connotations ; cependant, les commandements de Dieu ne sont pas décrits par des connotations - ils sont toujours clairs et précis.

Dans certaines sociétés d'aujourd'hui, s’opposer à l'homosexualité est considéré comme faire preuve de mentalité bigote et donc beaucoup s’abstiennent de  parler à son encontre. Pourtant, le commandement contre l'homosexualité n’est pas une chose fabriquée par les bigots mais apporté des années après le début de la révélation du Coran ; elle est interdite par le Coran lui-même. Par conséquent, elle n’est pas ouverte à d'autres interprétations. Il est important de noter que nous sommes contre les actions homophobes, que certaines personnes se livrent à la haine comme l'agression ou les coups ou tout autre type de mauvaise conduite. Dans la perspective islamique extrémiste, les homosexuels doivent être jetés des toits ou exposés à des agressions physiques, ce que nous condamnons certainement sans équivoque. En ce qui concerne l'homosexualité, ce dont nous nous opposons est le dommage spirituel, moral et physique qu’elle impose aux sociétés, en particulier aux enfants. La solution à cela n’est absolument pas la violence mais une bonne éducation.

Finalement l'homosexualité a progressé dans une large mesure et ceux qui s'y opposent ou prennent position contre celle-ci sont considérés comme anormaux et sont isolés dans la société. Certains activistes homosexuels soutiennent jour et nuit le mariage de même sexe dans les programmes de télévision, dans les colonnes de journaux et dans les réseaux sociaux. Ils cherchent à dépeindre le mode de vie homosexuel comme ordinaire, en bonne santé et semblable aux familles typiques hétérosexuelles. En fait, tout cela n’est rien de plus qu’un leurre. L'homosexualité est en fait un danger moral, physique et économique très grave pour la société.

Si l’on considère d’un point de vue moral, dans les pays où le mariage homosexuel est légalisé, le concept de famille est ruiné et le nombre d'enfants nés de relations illégitimes monte en flèche, à savoir, dans certaines régions de la Scandinavie, 80% des enfants naissent hors mariage. L'acceptation de l’homosexualité détruit inévitablement la morale sociale en déformant la nature des familles et élève en conséquence des enfants dans un mode de vie sans vertu. D’autre part, on ne peut sous-estimer les taux d'agression sexuelle qui sont plus élevés chez les parents homosexuels. D’après les statistiques, 29% des enfants subissent des abus sexuels par leurs parents homosexuels. Nous devons garder à l'esprit que le nombre réel est astronomique ; ceci est seulement le pourcentage enregistré et il y a en effet beaucoup plus de cas semblables mais les enfants maltraités ont trop honte ou trop peur de signaler les incidents.

La santé mentale des homosexuels est aussi précaire. Selon des recherches sur la santé réalisées aux États-Unis, les homosexuels sont environ 50% plus susceptibles d'être soumis à la dépression et de se livrer à la toxicomanie que le reste de la population et le risque de suicide est de plus de 200%. Un homosexuel vit 24 ans de moins qu’un hétérosexuel. En raison du sida, les homosexuels ont tendance à mourir en moyenne dans les dernières années de leur quarantaine alors que les hétérosexuels ont tendance à mourir en moyenne à 70 ans.

Le sida est la principale cause de mort chez les homosexuels. Selon une étude réalisée en 2008 dans 21 grandes villes américaines, un homosexuel sur cinq a été infecté par le VIH et près de la moitié d'entre eux ne sont pas conscients de leur infection. Ils sont également sujets à beaucoup d'autres MST qui sont nuisibles pour eux-mêmes mais aussi pour la société tout entière. Ignorant ces infections, les homosexuels sont un groupe à risque propageant largement des maladies dans une société par des dons ou des injections de sang ou par des taux significativement plus élevés de promiscuité. Une étude montre que 28% des homosexuels ont eu plus de 1000 partenaires risque. En outre, le sida nuit à l’économie et aux gouvernements qui luttent contre la maladie : Aux États-Unis seulement, les investissements du gouvernement en réponse nationale au VIH a augmenté à plus de 24 milliards $ par an.

Les listes sur ces menaces augmentent constamment et il est impératif de sensibiliser le public afin de prendre les précautions nécessaires pour favoriser un environnement sain et meilleur. Notre intention est de conseiller aux personnes homosexuelles d'abandonner l'anomalie qui les concerne et aux activistes d’arrêter la propagande qui l’encourage. Tous les individus de la société sont très précieux et nous sommes prêts à travailler pour le salut de tout le monde. Surtout ces jours-ci, le soutien à l'homosexualité est présenté comme un moyen d’encourager les libertés et éclairer les gens sur ces faits est donc important. Les gens conscients doivent assumer la responsabilité de faire sortir de cette obscurité qu’on tente d’imposer aux communautés musulmanes avant qu'il ne soit trop tard.

Article d’Adnan Oktar sur The Jakarta Post & News Rescue:

http://newsrescue.com/a-new-cost-being-imposed-on-muslim-societies-homosexuality/

Desktop View