Harun Yahya

Pourquoi les pays occidentaux ne veulent pas les réfugiés ?



Des millions de réfugiés fuyant la guerre civile en Syrie migrent vers divers pays à travers le monde dans la crainte pour leur vie.

La Turquie héberge le plus grand nombre de réfugiés, 2,4 millions. La Turquie veille sur ces réfugiés avec beaucoup d'amour et de compréhension et les traite comme s’ils étaient invités dans leurs propres maisons.

L'approche des pays occidentaux envers les réfugiés est cependant très différente de celle de la Turquie. L'Europe et les Etats-Unis ignorent les réfugiés dans une large mesure. Ils laissent ces malheureux qui fuient une mort certaine dépourvus d'aide et cherchent activement à fermer leurs portes. Les mesures prises contre les réfugiés par l'Europe, qui prétend être le berceau de la compassion et de la justice, ne cessent de fendre le cœur.

Bien que des prétextes tels que la sécurité, les priorités économiques et des craintes telles que le chômage soient cités, l'une des principales raisons pour lesquelles l'Occident ne veut pas accepter les réfugiés est l'hostilité croissante envers les Musulmans. En effet, ce sentiment est désormais exprimé à haute voix.

Les mots utilisés par le Premier ministre hongrois Viktor Orban dans un article d'opinion pour le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung sont l'une des expressions les plus claires de ceci. Dans l’article en question, Orban a affirmé que son pays était envahi par les réfugiés qui menacent les racines chrétiennes de l'Europe. [I]

Lors d'une conférence de presse organisée après une rencontre avec le Président du Parlement européen Martin Schulz, le Premier ministre hongrois a déclaré que la tragédie des réfugiés n’était pas un argument moral pour l’ouverture des portes par l'Europe. Il s’est ensuite adressé lui-même aux réfugiés en leur disant : « S’il-vous-plaît ne venez pas !... La Turquie est un pays sûr. Restez là-bas. Il est risqué de venir. Il vaut mieux pour la famille, pour les enfants, pour vous-même de rester là-bas. » [Ii]

Le gouvernement danois n’a pas agi différemment du gouvernement hongrois. Le Danemark ne veut même pas penser à la venue de réfugiés. Ils ont diffusé des annonces dans divers journaux du Moyen-Orient donnant efficacement le message suivant : « Ne venez pas ici. Vous ne serez pas les bienvenus et vous le regretterez. » [Iii]

Martin Henriksen, porte-parole du Parti populaire danois, a publié des déclarations en disant : « La Turquie doit arrêter le flux de réfugiés » et a souligné qu'une aide financière devrait être accordée à la Turquie pour encourager les réfugiés à rester sur place. [Iv]

D’autres pays européens sont également réticents en ce qui concerne les réfugiés. Lors d’une réunion des ministres de l’intérieur des pays membres de l'UE, la République tchèque et la Roumanie ont rejoint la Hongrie et la Slovaquie dans l'opposition à l'idée que les réfugiés résident dans différents pays européens et à leur réinstallation parmi les membres de l’union sur ​​une base de quotas, alors que la Finlande s’est abstenue.

Dans une récente déclaration, le Premier ministre slovaque Robert Fico a dit qu'ils ne pouvaient pas accepter les réfugiés musulmans en avançant le prétexte que la Slovaquie est un pays chrétien et qu’elle n'a pas l'infrastructure culturelle pour accueillir les Musulmans. [V] Cependant, dire aux réfugiés de ne pas venir signifie clairement les abandonner à la mort.

La façon dont les réfugiés sont frappés à coups de matraque aux frontières des pays européens, se font tirer dessus avec des balles en plastique, sont arrêtés avec des gaz lacrymogènes et des canons à eau, sont maintenus en attente pendant 24 heures sans eau ni nourriture et sont soumis à diverses autres formes de traitement inhumain est déjà un signe manifeste qu'ils ne sont pas les bienvenus sur le territoire européen. Les souffrances infligées à ces personnes sont totalement inacceptables.

Le sentiment anti-musulman est également à la hausse aux États-Unis. Plus récemment, Donald Trump, l'un des candidats républicains à l'investiture pour représenter le parti aux élections présidentielles de 2016, a dit que les mosquées du pays devraient être maintenues sous surveillance et que les Musulmans devraient être enregistrés dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Trump s’est ensuite attiré les critiques dans le monde entier lorsqu’il est allé encore plus loin en disant qu’il faudrait interdire à tous les Musulmans d'entrer dans le pays. [Vi]

Fareed Zakaria, une figure bien connue de la chaîne d’informations américaine CNN International et lui-même musulman, a écrit que « les Musulmans sont aujourd'hui la minorité la plus méprisée en Amérique » et qu’ils seront bientôt incapables de sortir dehors. [Vii]

Les médias américains et européens diffusent constamment des images et des écrits anti-musulmans. L'idée est de préparer la fondation mentale à l'hostilité populaire envers les Musulmans.

Le monde occidental ne veut pas voir les Musulmans dans ses pays. Il fait tout en son pouvoir pour les empêcher de venir y compris des mauvais traitements. En d’autres termes, on leur dit : « Restez dans la zone de guerre et ne quittez pas les lieux où vous êtes ». Ces malheureux sont littéralement emprisonnés où ils sont et sont délibérément envoyés à leur mort.

Les pays occidentaux mènent également au Moyen-Orient l’un des plus grands empilements militaires de l'histoire – alors qu’ils n’ont aucun lien sentimental ou matériel avec la région – au nom de la guerre contre le terrorisme et d’assurer la sécurité de ces gens qu’ils ne veulent pas sur leurs propres territoires. La Russie et les Etats-Unis en particulier, ainsi que le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, la Belgique, les Pays-Bas, le Portugal, la Grèce et le Canada, envoient des navires de guerre en Méditerranée orientale. [Viii] La Chine et l'Iran semblent également prêts à intervenir à tout moment.

Le tableau qui se dessine dans la région est tout à fait alarmant. D'un côté il y a des millions de personnes prises au piège dans leur propre pays, et de l'autre, il y a les armes à feu visant ces gens désespérés. La moindre étincelle au milieu de toute cette tension pourrait finir dans une immense guerre qui anéantirait la population majoritairement musulmane de la région sans faire de distinctions entre femmes et enfants.

L'Europe, qui met toujours l'accent sur ​​sa sensibilité aux violations des droits humains, doit également afficher le plus haut niveau de sensibilité à ce sujet. Tous les pays ayant une présence dans la région doivent se comporter d'une manière rationnelle et modérée en ce qui est d’assurer le droit de vivre de ces personnes innocentes et inoffensives et doivent éviter de dire ou de faire tout ce qui pourrait exacerber les tensions.

Le monde entier est témoin de la compassion de la Turquie envers les réfugiés qui arrivent dans ce pays avec une bénédiction divine. Les pays occidentaux doivent tenir compte de la situation désespérée de ces personnes sous la menace de guerre et cherchant un asile, adopter la compassion et l'hospitalité de la Turquie comme modèle de rôle et leur ouvrir leurs portes pour sauver leur vie. Ils doivent tenir compte de leur conscience plutôt que de se demander : « Comment pouvons-nous prendre en charge ces gens? Nous allons devenir pauvres ! ». Une approche chaleureuse remplie d'amour et de compassion permettra également de rapprocher les membres des différentes religions et de renforcer l’amour et le respect les uns envers les autres. Ceci est une grande opportunité pour que les gens vivent comme des frères dans la paix, non seulement aujourd'hui mais aussi à l'avenir.

 


[i] http://www.reuters.com/article/us-europe-migrants-orban-idUSKCN0R30J220150903
[ii] http://www.reuters.com/article/europe-migrants-orban-eu-idUSL5N1191FS20150903
[iii] http://www.wsj.com/articles/denmark-takes-out-adverts-to-tell-refugees-they-arent-welcome-1441630475
[iv] http://www.todayszaman.com/diplomacy_danish-politician-seeks-pressure-on-ankara-to-keep-immigrants-in-turkey_397546.html
[v] https://www.washingtonpost.com/news/worldviews/wp/2015/08/19/slovakia-will-take-in-200-syrian-refugees-but-they-have-to-be-christian/
[vi] http://edition.cnn.com/2015/11/20/opinions/obeidallah-trump-anti-muslim/
http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/republicans/12052760/republican-debate-donald-trump-las-vegas.html
[vii] https://www.washingtonpost.com/opinions/anti-muslim-rhetoric-isnt-brave/2015/12/03/8442019c-9a01-11e5-94f0-9eeaff906ef3_story.html
[viii] https://www.middleeastmonitor.com/news/europe/22782-nato-deploys-warships-in-the-mediterranean



Article d’Adnan Oktar sur The Hans India :

http://www.thehansindia.com/posts/index/International/2016-02-23/Why-Do-Western-Countries-Not-Want-Refugees/209190

Desktop View