Harun Yahya

Pourquoi dénoncer l’attaque de Charlie Hebdo n’est pas suffisant




 

Tout d’abord, nous offrons nos plus sincères condoléances aux familles des victimes et souhaitons un prompt rétablissement aux blessés qui ont été visés au siège du journal et dans les attaques du marché cacher. Nous prions pour que de telles atrocités ne se répètent plus jamais et que le monde voit enfin des jours d’amour et de coexistence harmonieux tant souhaités. 

 

Le terrorisme doit toujours être fermement condamné, quelles que soient les raisons sous-jacentes de cet acte horrible, il ne peut y avoir ni excuse, ni justification de la terreur. Le massacre de personnes sans défense simplement parce qu’elles avaient des idées différentes ou parce qu’elles ont utilisé des termes injurieux n’est rien que de la pure barbarie. C’est une autre cruauté de cibler un marché cacher et de tuer des juifs innocents non armés simplement parce qu’ils sont juifs.

Ceux qui commettent leurs massacres scandaleux en utilisant le nom de “l’islam” et appellent cela “djihad” sont en fait des meurtriers selon le Coran puisque le Coran stipule que tuer des innocents sans défense est la tyrannie pure et simple. Dieu interdit le terrorisme et tous les actes de violence similaires et condamne ceux qui se sont engagés dans de tels actes. Il s’agit en réalité de la face la plus violente et horrible du radicalisme agissant au nom de l’islam. 

 

Inutile de dire que la grande majorité des musulmans du monde sont pacifiques et qu’ils dénoncent ces actes de terrorisme horribles. Pourtant, cela ne change pas le fait que le radicalisme s’étend et se développe comme un cancer dans le monde islamique. C’est pourquoi, si les musulmans pacifiques ne se limitent qu’à simplement condamner ces actes et se retirent dans l’arrière-plan sans chercher à comprendre les raisons de cela ou à travailler à guérir la maladie, l’apparition de plusieurs catastrophes sera inévitable.

 

Par ailleurs, beaucoup de musulmans qui se considèrent pacifiques croient aux mêmes superstitions qui nourrissent l’idéologie des radicaux. Si un musulman n’a pas recours à la violence mais héberge toujours une inimitié aveugle envers les juifs et les non-croyants et se réfère à des sources non-coraniques pour justifier son état d’esprit sectaire, il est alors prisonnier de la même fausse idéologie. Pour cette raison, la première étape devrait comporter la compréhension de la nature et les causes du radicalisme et trouver des moyens de résolution dans l’islam. 

 

Le terrorisme ne prendra pas fin par des rassemblements ou par la condamnation des dirigeants du monde ou tout simplement en disant que “l’islam est une religion de paix”. L’islam du Coran - libéré des hadiths fabriqués et de l’interprétation traditionnelle des bigots - est une religion de paix et on y trouve la coexistence, la liberté de pensée et d’expression. Cependant, l’islam des radicaux et des fanatiques est très éloigné de cela et pour résoudre ce problème, il est impératif de montrer ces faits de manière persistante au monde islamique avec des preuves du Coran, avec des explications suffisantes et à travers des campagnes éducatives. En effet, une campagne de grande envergure est nécessaire de toute urgence pour purger le monde islamique des superstitions infligées. Le soutien du monde occidental est certainement important mais le véritable devoir dans cette démarche incombe aux musulmans. 

 

L’attaque de Charlie Hebdo a attiré l’attention sur un autre aspect important qui est le suivant: En évaluant l’incident dans un discours télévisé, le Président français François Hollande a dit qu’il s’agissait d’une attaque contre la liberté d’expression et la démocratie. En effet, la liberté d’expression est fondamentale pour la démocratie, une notion qui est principalement et fortement préconisée par l’islam. Dans l’islam, il est certainement illégal de forcer ou de réduire les gens au silence pour les faire accepter des vues ou des modes de vie particuliers. Il est également évident que la coercition paralyse l’âme, ruine le pouvoir des arts, le pouvoir de l’écriture et de la créativité et provoque finalement un préjudice à la société dans son ensemble. 

 

Les erreurs dans les idées peuvent être exprimées de diverses manières mais personne ne peut être tué ou persécuté pour des opinions divergentes. Même si une personne abuse de la notion de liberté d’expression et diffame les valeurs sacrées des autres, encore une fois, cela devrait être résolu de manière civilisée, la violence, l’utilisation de la force brutale ou l’intimidation ne sont jamais acceptables. Le fait que la liberté d’expression doit être maintenue est cruciale et que l’amour et le respect sont également essentiels est universellement reconnu. C’est ainsi que la morale de l’islam donne droit à chaque individu de jouir des libertés comme indiqué dans le verset suivant: “A vous votre religion, et à moi ma religion (109:6). C’est une autre raison pour laquelle, comme expliqué dans le Coran, l’empêchement de la liberté d’expression est incompatible avec l’islam. 

 

Le principe primaire des relations et du dialogue entre les personnes ayant des opinions divergentes doit toujours être l’amour. La liberté d’expression est certainement inviolable mais nous devons garder à l’esprit que l’amour et le respect sont tout aussi inviolables et sont peut-être le besoin le plus essentiel de l’âme humaine. C’est pourquoi il est important que tout en abordant une nation, le Président français François Hollande fasse la distinction entre le fanatisme et la vraie morale islamique et mette en garde contre les “exagérations” et souligne le fait que “ces fanatiques n’ont rien en commun avec les autres membres de confession musulmane”.

 

Les musulmans qui suivent la bonne voie comme décrite dans le Coran, résolvent les questions en parlant de manière courtoise, ce qui rend clair l’aspect inquiétant de l’attitude des autres partis et leur permet de savoir ce qu’ils ressentent. En ce sens, il n’est pas nécessaire de dire que toute forme de violence n’est en aucun cas acceptable ou légale pour prendre en main la dissension, ce qui devrait être clairement compris par tous. Et finalement, dans un verset, le Coran révèle la valeur que l’islam accorde à la vie humaine et la nature scandaleuse de donner la mort : 

 

“…quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c'est comme s'il faisait don de la vie à tous les hommes…” (Coran, 5:32)

 

Article d'Adnan Oktar sur JSS News:

http://jssnews.com/2015/01/14/pourquoi-denoncer-lattaque-de-charlie-hebdo-nest-pas-suffisant-par-adnan-oktar/

 

Desktop View