Harun Yahya

Les vertus des dépenses dans la cause d’Allah




 

En ce qui concerne la pauvreté, le retard, le sentiment humble ou comme le dit l’expression qu’on utilise couramment “renoncer à toutes choses de ce monde” en tant que symbole de l’essence du musulman est presque devenu une coutume dans certains milieux. Il y a une croyance largement répandue en un modèle diamétralement opposé qui n’a rien à voir avec la religion. Mais celui-ci est erroné comme beaucoup d’autres sujets découlant d’une conception de la religion éloignée du Saint Coran.

Dans cette mentalité, le Coran, la source fondamentale de la foi, n’est jamais lue ou méditée. Résulte alors une conception de la religion basée sur la superstition. Comme indiqué dans un verset: “...Et le Messager dit: ‹Seigneur, mon peuple a vraiment pris ce Coran pour une chose délaissée!›…” (Sourate al-Furqane, 30). Les fausses pratiques qui sont entrées dans l’Islam découlent de l’abandon du Coran. 

Pourtant quand nous regardons le Noble Coran, on voit clairement qu’il n’y a aucun tel modèle qui est stipulé. Il y a des versets faisant référence à plusieurs prophètes ayant une grande richesse et des biens. On parle de la richesse incomparable et de la splendeur du Prophète Salomon (psl) depuis des siècles. Le Prophète Salomon (psl), qu’Allah loue dans plusieurs versets et qui est donné comme exemple, n’avait pas d’autre but que l’approbation d’Allah et n’avait pas d’autre guide que Sa religion. En effet, le Prophète Salomon (psl) priait Allah comme suit avant qu’Allah lui ait accordé la richesse:

“Il dit: ‹Seigneur, pardonne-moi et fais-moi don d'un royaume tel que nul après moi n'aura de pareil. C'est Toi le grand Dispensateur›” (Surah Sad, 35)

Si le désir d’être riche était quelque chose de condamnable pour les musulmans, un prophète loué par Allah dans plusieurs versets n’aurait pas prié en ce sens. La Prophète Salomon (psl) n’est pas le seul exemple; Allah a également accordé la souveraineté à son père, au Prophète David (psl) et a fait de lui un prophète puissant et souverain. De la même manière, Allah révèle qu’Il a accordé la richesse au Prophète Abraham (psl) et à sa famille (Sourate an-Nisa, 54).  

Il est également révélé dans le Coran qu’Allah a enrichi le Prophète Mohammed (pbsl): “Ne t'a-t-Il pas trouvé pauvre? Alors Il t'a enrichi.” (Sourate ad-Duha, 8)

Les croyants sont conscients que la richesse vient d’Allah et qu’en réalité, elle Lui appartient. D’autre part, la façon de pensée dans la société de l’ignorance est basée sur un désir instinctif de biens, ce qui est une rébellion contre Allah, le Propriétaire de la Souveraineté! Ce fossé entre les deux parties apparaît également en ce qui concerne l’utilisation de la richesse. Les croyants dépensent ce qu’ils possèdent dans les bonnes actions conformément à l’approbation d’Allah, l’important est de savoir si oui ou non, ils utilisent une telle richesse qu’ils possèdent, qu’elle soit petite ou grande, dans la voie d’Allah.  

La raison pour laquelle un croyant demande une richesse est de pouvoir utiliser les biens qu’il acquiert dans la voie d’Allah. Tout au contraire, par exemple la thésaurisation des biens n’est pas acceptable pour un croyant.  

Allah promet d’accroître la richesse à laquelle les gens sont reconnaissants et qui est dépensée dans Sa voie. En révélant que les vrais croyants hériteront la Terre, Allah énonce dans le Coran les caractéristiques de ceux qui atteindront cette bénédiction:

Allah a promis à ceux d'entre vous qui ont cru et fait les bonnes œuvres qu'Il leur donnerait la succession sur terre comme Il l'a donnée à ceux qui les ont précédés. Il donnerait force et suprématie à leur religion qu'il a agréée pour eux. Il leur changerait leur ancienne peur en sécurité. Ils M'adorent et ne M'associent rien et celui qui mécroît par la suite, ce sont ceux-là les pervers. (Sourate an-Nur, 55)

Article d’Adnan Oktar sur The Gulf Today:

http://gulftoday.ae/portal/ecda908b-cdb8-4269-b11d-b77687721375.aspx

 



 

Desktop View