Harun Yahya

L'interview en direct avec M. Adnan Oktar et le Rabbin Menachem Froman (du programme TV sur Kanal Urfa TV, Adıyaman TV et Kral Karadeniz TV, le 10 novembre 2009)

PRESENTATEUR : Aujourd’hui nous avons de très importants invités. Un rabbin très connu et sa chère femme. Mme Hadassah et M. Froman sont avec nous. Premièrement, bienvenus. Bienvenus à notre studio.

RABBI FROMAN : Merci.

ADNAN OKTAR : Macha’Allah. Oui, M.Froman est une personne tellement compatissante, qui aime les Turcs, qui travaille pour la paix, qui cherche la beauté entre les pays. Une personne tres précieuse. Maintenant tu peux traduire ce que j’ai dit. Mme. Hadassah aussi est très précieuse. Ils s’aiment beaucoup incha’Allah. Ils sont mariés depuis longtemps. Sa femme est juive aussi. Elle est pleine d’amour pour la Turquie. Et nous les aimons beaucoup. Jusqu’au Jour du Jugement Dernier, Israël et la Turquie vivront amicalement et en fraternité incha’Allah.
...
Regardez, il mentionne le courage de Salah ad-Din Ayyubi, qui est kurde comme vous savez, Salah ad-Din Ayyubi. Les Kurdes, les Turcs, les Circassiens, les Lazes, nous sommes tous des frères. Les Juifs sont de notre sang aussi. Les Chrétiens aussi sont nos frères, de notre sang. Notre nation musulmane est d’ailleurs notre âme incha’Allah. Nous allons passer ensemble une belle vie fraternelle, heureuse, contente sans souci, sans trouble, sans irritation jusqu’au Jour du Jugement Dernier.

Ils nous sont confiés du Prophète Moïse (as), du Prophète Abraham (as). Incha’Allah nous n’allons permettre à personne de toucher même  leur un seul cheveu, avec la permission d’Allah. Ils vivrant très comfortablement, en tranquilité et sécurité. En Israël aussi, ils seront en paix et en tranquillité. Nous allons démolir ces murs. Ces murs protectifs en Israël. Il n’y aura plus d’anarchie et de terreur. Ils vivront avec une grande joie dans l’Union Turco-Islamique. Incha’Allah Rabbin Froman viendra ici, ils voyageront en toute sérénité, nous n’accepteront aucune sorte de danger pour eux. Nos frères paléstiniens aussi seront à l’aise, l’Arménie aussi sera à l’aise, la Syrie aussi sera à l’aise, l’Irak aussi sera à l’aise. Incha’Allah ils vivront pacifiquement, sous la compassion et la miséricorde de l’Union Islamo-Turque. Il y aura une complète liberté d’adoration, ils accompliront leur adoration comme ils veulent incha’Allah.

RABBIN FROMAN : Premièrement nous devons remercier Allah. C’est le début de tout, Bismillah. Je veux remercier Allah Qui m’a amené ici, du Jérusalem à Istanbul cet après-midi. Et je ne peux même pas trouver les mots pour décrire mon obligation à Allah, Qui m’a donné la grâce de venir ici.

ADNAN OKTAR : Macha Allah, Macha Allah.

RABBIN FROMAN : Ensuite nous remercions les messagers, les messagers d’Allah qui nous amènent Sa grâce et maintenant je veux remercier Harun Yahya de m’avoir amené de Jérusalem à Istanbul et pour m’avoir accueilli, moi et ma femme d’une manière si généreusement et agréablement et je le remercie encore une fois pour une telle expression de grâce bien sur. Je remercie Allah pour notre rencontre. Je remercie Allah Qui a décidé de m’amener ici. Et dans ce monde de grâce, je me sens responsable de contiuer la chaîne de grâce que Harun Yahya a initiée.

ADNAN OKTAR : Macha Allah.

RABBIN FROMAN : Cette invitation est une preuve, elle est contre satan, contre iblis. Satan, iblis essait de convaincre tout le monde qu’Islam est une religion de haine et que plus vous êtes musulman, plus vous haïssez les Juifs, les Américains et les Européens. Et nous devons jeter des pierres à iblis, à satan, nous devons bombarder  satan de pierres. Et cette invitation, l’invitation gentille de Harun Yahya est une pierre concrète contre satan. 

Un autre mensonge de satan est qu’il y a forcément une haine entre les Juifs et les Paléstiniens dans la ville sacrée. Ce n’est pas seulement moi que Harun Yahya a invité, il a aussi invité un de mes amis, mon cher ami, et ma famille, ma femme, Sheikh Bukhari qui va venir dans quelques minutes. Il est peut-être maintenant à l’aéroport, je ne sais pas. Nous allons être ici ensemble comme deux hommes de Jérusalem, deux hommes de la Terre Sacrée. L’un est Juif, l’autre est Palestinien. L’un est rabbin, l’autre est sheikh, en étant de bons amis, et ensemble par la grâce d’Allah Qui nous a envoyé Harun Yahya. Nous voulons, encore une fois, jeter des pierres à satan qui ment qu’il y a une haine forcément entre les Juifs et les Palestiniens dans la Terre Sacrée.

ADNAN OKTAR : Avec la permission d’Allah, il en sera ainsi jusqu’au Jour du Jugement Dernier, incha Allah. En tout cas, nous n’allons permettre personne de faire du tort aux enfants du Prophète Adam (as), aux enfants du Prophète Moïse (as). L’une partie ce sont les Enfants du Prophète Jacob (as) et l’autre ce sont les enfants du Prophète Ismaël (as). Comme vous savez, les Arabes, les Palestiniens sont les enfants du Prophète Ismaël (as). Et ces beaux êtres sont les enfants du Prophète Jacob (as). Tous les deux sont les enfants du Prophète Abraham (as). Avec la permission d’Allah, nous ne permetterons à personne de toucher même un seul de leurs cheveux. Aucun pays ne peut faire tort à Jérusalem. A partir de maintenant, un âge de paix régnera. Ce siècle est le siècle pendant lequel l’Union Turco-Islamique sera établie. Une époque durant laquelle tout le monde vivra en paix. Par exemple Israël sera un état national, Turquie sera un état national mais l’Union Turco-Islamique sera formée. Ça sera une union de cœurs, d’amour et d’affection. Nous allons faire dominer la paix dans la région entière, incha’Allah avec l’émergence de Hazrat Mahdi (as). La paix sera consolidée avec l’émergence du Messie (as).

RABBIN FROMAN : Je veux dire quelque chose personnelle, un peu personnelle. Depuis des années, je pensais que la Turquie avait la tâche historique d’amener la paix à la région. Je pense que, j’ai pensé il y a trois ans, que nous devions rétablir l’Empire Ottoman, bien sur pas comme un empire d’armée mais comme un empire d’amour, empire d’Islam, empire de salam. Parce que le mot islam vient de la racine "salam", c’est le même mot. En m’invitant et les autres Juifs, autres rabbins, Harun Yahya représente toute la nation turque. Je me souviens qu’après avoir réfléchi pendant plusieurs années que la Turquie est l’état qui peut nous apporter la paix. En disant “nous”, je veux dire les Palestiniens et les Israéliens, les Juifs et les Arabes. Quand j’étais en train de donner des cours, puisque j’avais oublié de fermer mon téléphone mobile, j’ai reçu un appel au milieu de la cour. J’ai demandé “Qui parle?” “Seda Aral d’Istanbul” et elle m’a invité à venir à Istanbul et à y rencontrer son maître et à initier une période de paix. Pour moi c’est comme un miracle. C’était comme une immense grâce d’Allah. Je pensais sur la tâche de la nation turque et Allah m’a envoyé cet appel – d’Istanbul au milieu de ma cour, au milieu de mon discours aux étudiants. Allah m’a invité à venir ici pour initier une période de paix.

ADNAN OKTAR : Macha Allah.

RABBIN FROMAN : Je veux ajouter encore quelque chose.

ADNAN OKTAR : Macha Allah.

RABBIN FROMAN : Il y a quelques mois que j’ai été invité par le messager spécial du Président Obama à Washington, par George Mitchell. Il m’a invité pour faire connaissance et pour réfléchir ensemble sur comment apporter la paix à la Terre Sacrée. Et j’y suis allé avec un ami arabe, un ami palestinien. Il est un sheikh. Il s’appelle Sheikh Manasra. Nous sommes allés ensemble à Washington et nous nous sommes réunis avec George Mitchell et son équipe et nous avons parlé des voies de comment apporter paix à la Terre Sacrée. Dans la moitié du temps de la longue réunion que nous avons eue, moi et mon ami palestinien, nous avons parlé de la Turquie. De la tâche de la Turquie.

Nous avons essayé d’expliquer à M. Mitchell, au Sénateur Mitchell que la force qui peut apporter la paix à la Terre Sacrée était l’Union Turco-Islamique. Il a été tres influencé. A la fin de notre conversation, en partant il a dit: “Je suis tres influencé de ce que vous avez dit, Rabbin Froman.” Et j’ai eu l’impression claire que cette conversation résulterait en une visite du Président Obama à Ankara, en Turquie. Plus tard, apres être venu à Istanbul en étant l’invité de M. Harun Yahya, j'ai eu des interviews avec beaucoup de journalistes turcs et je leur ai dit : "Ecoutez, Obama viendra ici bientôt." Ils m'ont regardé comme si je ne savais pas, comme si j’étais un fou. C'était le début de la période du Président Obama. Après 3 ou 4 semaines, j'ai entendu au radio que le Président Obama avait choisi la Turquie comme le premier pays qu'il visiterait durant son voyage au Moyen Orient. Je pense que c'était trois mois après qu'il a été élu. Je crois que la tâche de la Turquie d'établir la paix dans la région entière et surtout dans la Terre Sacrée sera reconnue par le monde entier. Si la nation turque travaille pour cette tâche historique, tâche nationale qu'elle a, le monde entier, la région entière honorera la Turquie dans la région, dans le monde entier.

ADNAN OKTAR : Macha Allah, Elhamdoulillah.

RABBIN FROMAN : Je veux ajouter quelque chose, peut être pour la fin du programme. Ce soir, apres avoir été accueilli par vos élèves, vos accompagnateurs aussi chaleureusement, aussi généreusement, j'ai voulu prier. Nous, les Juifs, nous prions en nous tournant à la direction de Jérusalem. Ainsi j'ai demandé à Ali et à Emre, j'ai voulu apprendre la direction de Jérusalem dans ma chambre. L'un des deux, peut-être Ali, l'un de vos élèves a dit : "Vous savez qu'Istanbul est une place, peut-être la seule place dans le monde où la direction de Jérusalem et celle de la Mecque, Kıblah, sont les mêmes, exactement identiques. Si vous priez d'Istanbul à Allah, si vous priez vers Jérusalem, vers le masjid au Jérusalem, vous aurez prié en même temps vers la Mosque en Mecque. Ainsi cela accorde à Istanbul une grande importance, une importance très significative dans le monde entier. Je souhaite que la nation turque, guidée par Harun Yahya accomplira cette tâche historique.

ADNAN OKTAR : Macha Allah, Macha Allah. Ma direction peut être une direction intellectuelle. Elle ne peut pas être une direction physique. Ça ne sera pas une direction politique. C'est une direction intellectuelle, une direction de cœurs. Qu’Allah me permet d'être un moyen dans cette tâche, incha Allah. Macha Allah. Tout Israël et tous les Israeliens, tous nous sont confiés par Allah. Les enfants d'Ismaël (as) nous sont confiés par Allah, les enfants de Jacob (as) aussi nous sont confiés par Allah. Les Turcs accompliront la tâche de leadership parfaitement avec leurs belles âmes pleines d'amour, pleines de bonté, pleines de compassion. C'est le destin incha Allah. Allah l'a créé comme il est écrit dans le destin, le monde entier témoignera de cela. La nation turque apportera la sérénité, l'abondance, la richesse et la paix non seulement à une  certaine région mais au monde entier, incha Allah. Allah fera de cette nation un moyen pour accomplir cette tâche comme un leader incha Allah. Macha Allah.

RABBIN FROMAN : Finalement, il faut peut-être finir le programme par Kemal Atatürk, comme il avait commencé. L'un des mensonges de satan est que vous pouvez opposer Allah. Pourtant Allahou akbar, tout ce qui se passe dans le monde, supporte finalement la parole d’Allah. Je ne suis pas surpris de ce que vous avez lu de Kemal Ataturk. Chaque homme positif, chaque partie positive est l'acte d’Allah et selon moi si Ataturk est une personne positive, alors il supporte la religion et il n'est pas contre la religion. C'est ce que je signifie en disant plusieurs fois dans la journée "Allahou akbar". Allahou akbar signifie que, même si certains facteurs qui, à la première vue, nous semblent être contre la puissance d’Allah, finalement il est très clair qu'ils supportent la parole d’Allah. Ainsi nous pouvons être surs de la victoire d’Allah, l'un de Ses plus beaux noms est "Salam", "Paix". Vous pouvez être sûr que le sens de Allahou akbar est que la paix remportera la victoire. Allahou akbar.

ADNAN OKTAR : Macha Allah, Macha Allah. Macha Allah. Notre Ataturk est notre fierté. S'il n'y avait pas eu Ataturk, qu’Allah nous protège, je ne peux même pas imaginer ce qu'il se serait passé ? Il nous a accordé ce beau pays sacré pour le protéger complètement, n'est-ce pas ? Nous sommes libres, démocrates, républicains, nous avons la liberté de réflexion, nous parlons comme nous voulons, nous performons nos prières comme nous voulons. Nous vivons dans un pays moderne. C'est une grande bénédiction que chacun puisse exprimer ses idées. Il n'y a pas de sectarisme et de fanatisme. Ataturk n'a pas permi au communisme et au fascisme, bien sûr. Il a dit : "Messieurs, n'oubliez pas : le plus grand ennemi de la nation turque est le communisme. En tous cas, il doit être écrasé dès qu'on le voit. Il ne l'a jamais autorisé bien sûr. A son époque, ils lui ont fait beaucoup de pression mais Ataturk n'a jamais autorisé personne. Il n'a jamais autorisé les fascistes, il n'a jamais autorisé les communistes. Son idéal fut toujours l'Union Turco-Islamique. Un jour les nations turques s'uniront, le monde islamique s'unira. Il apportera la paix à la région toute entière. Son idéal magnifique est en train de devenir une réalité. Il reste très peu de temps incha Allah. La Turquie est de service comme étant la nation qui fera vivre au monde la paix, l’amour, l’amitié et la fraternité, la modernité, le républicanisme, la démocratie, l’humanité et la beauté et qui encourage  protège ces systèmes. Notre armée héroïque et notre nation héroïque font partie de cette mission excellente incha Allah.

RABBIN FROMAN : Hier on a félicité le 20ème anniversaire de la chute du mur de Berlin. Tous les journaux ont félicité la chute du communisme.

ADNAN OKTAR : Macha Allah, Ataturk avait dit que le communisme s'effondrerait bientôt. Bien entendu. Il a parlé de plusieurs faits qui ont eu lieu plus tard. Je vais vous réciter un verset du Coran. La sourate Zumar, 41 : "Nous t'avons fait descendre le Livre, pour les hommes, en toute vérité. Quiconque se guide [le fait] pour son propre bien ; et quiconque s'égare, s'égare à son détriment. Tu n'es nullement responsable [de leurs propres affaires]." Il y a de tres belles paroles dans l'Ancien Testament qui sont compatibles avec le Coran. Certaines d'entre elles sont des paroles inchangées, Allah sait la vérité. Par exemple, l'un des proverbes de Salomon est ainsi : "Ecoute-moi bien, mon fils, et deviens sage, dirige ton cœur dans le droit chemin." Regardez par exemple comment il dit, que c'est bon : "… l’ivrogne et le gourmand tombent dans la misère, et ceux qui somnolent seront bientôt vêtus de haillons." Macha Allah.

Par exemple il dit que : "Ne couve pas de tes regards le vin vermeil quand il brille de son éclat dans la coupe : il descend si aisément, mais finit par mordre comme un serpent et te piquer comme une vipère. Tes yeux verront alors des choses étranges et tu laisseras échapper des paroles incohérentes, tu auras l’impression d’être couché en pleine mer, ballotté comme un matelot en haut d’un mât. "On me frappe, diras-tu, mais je n’ai pas mal, on m’a roué de coups, je n’ai rien senti. Quand me réveillerai-je ? Il faudra que je trouve encore quelque chose à boire."

Il dit: "Pour l’insensé, la sagesse est trop élevée." Il dit que la sagesse ne peut pas etre jointe pas un sot. Il dit par exemple : "Celui qui projette de faire le mal aura la réputation d’être un intrigant." Il dit: "Les machinations d’un sot sont toujours coupables". En d'autres termes tendre des pieges, projeter des plans sot sont des péchés. Il dit: "Le moqueur est en abomination aux hommes". La moquerie n'est pas une belle attitude. Incha'Allah.

RABBIN FROMAN : Ainsi, votre maître a lu le Saint Coran et la Sagesse de Salomon et il n'y a aucun doute que les paroles du Coran et de Salomon sont en même direction. Parce que ces Livres sont les paroles d’Allah, ces Livres sont les paroles d'un Seul Allah. Voici, c'est la direction exacte dans laquelle nous devons aller, dans le chemin que votre maître suit pour trouver la voie d’Allah. Quelle que soit sa langue, en arabe, en anglais, en hébreu, en toute langue, dans ce Livre, dans tous les Livres d'Allah, le chemin qu’Allah nous montre pour nous conduire au droit chemin, est la voie qui arrive à Lui. Je répète le nom d'Allah encore une fois, en arabe et aussi en hébreu, Salam ou Shalom. Lui aussi il travaille pour Allah, il travaille pour Shalom.

ADNAN OKTAR : Bien entendu le Judaïsme et l'Islam se ressemblent en particulier. Nous croyons en un Allah Unique, nous croyons à tous les prophètes, nous croyons à Ses anges, nous croyons à l'au-dela. Notre croyance à l'au-dela est identique. Il existe la prière (salat) dans le Judaïsme aussi, les Juifs aussi font ablutions et prient. Il y a des vidéos aussi sur ce sujet. Ils jeûnent aussi. L'adultère est interdit, le vol, tuer les hommes innocents sont interdits aussi. Aimer ses voisins, les protéger sont aussi ordonnés dans l'Ancien Testament.

Cliquer pour suivre l'interview en direct avec M. Adnan Oktar et le Rabbin Menachem Froman

Desktop View