Harun Yahya

Il est temps de réfléchir


En dépit de tout le tollé soulevé par les gens à travers le monde, Dhaka a exécuté Abdul Qader Molla. Il apparaît que les tendances radicales - et non les enseignements purs de l'Islam - doivent être accusées pour la soi-disant "islamophobie".   

Cette phobie n'est peut-être pas unique dans le monde occidental, on peut même la retrouver dans le monde musulman. Même les musulmans semblent divisés sur la question. Beaucoup de gouvernements dans les pays musulmans sont très prudents dans leurs relations avec les groupes "radicaux" indigènes. Craignant la radicalisation de la société, les gouvernements sont parfois contraints de recourir à la force.
L'exécution de Molla, un haut dirigeant de la Jammat-e-Islami, plutôt que l'emprisonnement à vie, souligne en quelque sorte les mêmes appréhensions.
Dans une telle situation, il est devenu impératif que les musulmans sincères suivent les vrais enseignements de l'Islam, projette le vrai visage de la religion au monde entier et à leur propre peuple dans leurs sociétés respectives. 
Si cela n'est pas fait, le nombre de ces persécutions réalisées dans de nombreux pays du monde contre les religieux pourrait augmenter. 
Un vrai croyant ne peut jamais rester silencieux face à l'injustice et à la persécution. La conscience et les sentiments de fraternité islamique activeraient les croyants de façon à ne laisser d'autre choix que de faire entendre leur voix. Ils feraient tout ce qu'ils pourraient éventuellement faire pour arrêter la persécution et l'injustice. Ils doivent utiliser tous les moyens de faire entendre leur voix de toute leur force et d'essayer de soutenir ceux qui sont lésés. Dans ce même esprit, nous nous sommes vivement opposés à l'exécution de Molla et avons essayé d'exprimer les sentiments généraux des musulmans à travers le monde.  
En tant que turcs musulmans, nous avons cherché les moyens d'arrêter cette persécution en faisant entendre la voix des musulmans au Bangladesh à travers les medias sociaux et aussi par des moyens politiques. L'Islam ordonne à ses fidèles de s'entraider face aux difficultés et de ne pas attendre à ce qu'ils se persécutent. Il appelle au pardon et à l'amitié.
Tout ce qui se passe au Bangladesh est en contraste frappant avec les vrais enseignements de l'Islam. L'une des caractéristiques les plus importantes d'un musulman est qu'il pardonne, qu'il est compatissant et miséricordieux envers les autres. Ce qui est important est d'éviter la répétition des mêmes erreurs et, partant de ce point, d'obtenir de bons résultats. Les habitants du Bangladesh, tout en évaluant ce qui s'est passé dans le passé, devraient agir en prenant la miséricorde et le pardon comme base au lieu des représailles. Dans le Coran, Allah dit que pardonner est toujours plus bienveillant. Pour cette raison, le gouvernement du Bangladesh ne doit pas oublier cette compréhension morale supérieure ordonnée dans le Coran lors des procès et de l'attribution des punitions. 
Les musulmans du monde entier doivent mettre de côté leurs petites différences et forger l'unité dans leurs rangs comme ordonné par Allah et Son Prophète (pbsl).
L'Islam défend ardemment l'unité entre les musulmans et avertit que sans l'unité, les musulmans s'affaibliront et seront vaincus sur tous les fronts auxquels ils peuvent être confrontés.
En fait, il est très facile que les musulmans collaborent les uns avec les autres et agissent d'une seule voix face aux injustices dans le monde. Cependant, cette unité nécessite une forte volonté politique et une ardeur à suivre les vrais enseignements de l'Islam.
De nombreux "penseurs" musulmans rejettent l'idée de création d'une telle union ou de force en affirmant que ce n'est pas du tout possible compte tenu de la situation mondiale actuelle. Un tel état d'esprit n'aidera jamais à surmonter les obstacles à la formation d'une union, il ne fait qu'une montagne d'un rien.
De tels éléments croient que les déséquilibres mondiaux, les conflits d'intérêts, les différences socio-politiques, économiques ou culturelles pourraient rendre impossible ou inefficace la création d'une union. La vérité est qu'il n'y a pas d'obstacle qu'on ne puisse surmonter.
On est d'accord qu'il y a des obstacles mais cela ne devrait pas empêcher les musulmans de faire des efforts en ce sens.
La collaboration et la solidarité entre les musulmans assureraient également un grand confort pour les autres pays du monde. Une telle unité pourrait apporter un changement qui permettrait d'assurer une vie confortable pour les personnes de toutes confessions.
 

Article d'Adnan Oktar publié sur "Arab News"

http://www.arabnews.com/news/492286

Desktop View