Harun Yahya

Adnan Oktar: "Nous ne voulons pas d'effusion de sang en Syrie. Cela devrait être une opération de sauvetage, non une guerre."


 


Dans son émission sur A9 TV, M. Adnan Oktar a rappelé aux téléspectateurs que l'intervention militaire envisagée en Syrie – après le massacre causé par l'utilisation d'armes chimiques – n'apportera rien de plus que de la douleur dans le pays et que le bombardement de la Syrie ne sera pas une solution.  


Adnan Oktar a dit: "Les pays musulmans devraient entrer en Syrie par 70 points distincts avec une armée qui pourrait être constituée d'un certain nombre de divisions de chaque pays. Cette unité agira en tant que force de police et résoudra le problème en Syrie sans effusion de sang".

Les commentaires d'Adnan Oktar sur la dernière situation et les solutions alternatives proposées furent les suivants:

"Ils discutent pour savoir si Assad a utilisé ou non des armes chimiques, mais ils ne voient pas la sauvagerie réelle?"

"Qu'en pensent-ils? Bien sûr, il s'agit d'une attaque chimique mais plus important, il y a la sauvagerie. Ils ne voient pas la sauvagerie. Des centaines de milliers de personnes sont martyrisées et ils considèrent cela comme normal. Ils disent: "Il s'agissait d'une bombe. C'est normal. "Et l'autre?" Ils disent: "C'était une mitrailleuse. C'est normal aussi". Ils disent: "Une bombe au Napalm. Donc c'est aussi par un feu". Mais ils disent: "C'est mal d'utiliser des armes chimiques". Mon frère, ils font tous partie de la même sauvagerie.

"L'intervention de l'Amérique pour seulement bombarder causera encore plus de douleur"

Ce n'est pas un choix judicieux d'attendre d'être sauvé par l'Amérique. Le bombardement du pays par l'Amérique ne ferait que causer encore plus de douleur. Ce n'est pas une bonne méthode.

Que va faire l'Amérique? Elle utilisera toutes les armes qu'elle possède parce que les roquettes sont obsolètes et les armes aussi sont obsolètes, ils doivent tous les utiliser. Ils ne vont pas prendre la peine de les détruire car ils ne peuvent pas s'approprier de fonds nécessaires pour cela s'ils les détruisent, ils ont donc besoin de tous les utiliser. Et quand ils enverront les roquettes, que diront les usines d'armement? Elles diront: "Que Dieu vous bénisse". Que dira l'Amérique alors. Elle dira: "Maintenant, vous pouvez commencer une nouvelle production" et les ouvriers seront heureux. Ainsi, les besoins du peuple américain seront pleinement satisfaits.

"Le bombardement américain de la Syrie ne gênera pas Assad, il bombarde déjà jour et nuit le pays"

De toute façon Al-Assad bombarde lui-même la Syrie. Il bombarde tout jour et nuit. Al-Assad n'a aucun problème avec les bombardements de toute façon. Al-Assad ne dit pas: "L'Amérique ne devrait pas utiliser des bombes", il dit: "Je lance des bombes de toute façon!" Si l'Amérique commence à bombarder, il la remercierait. Bien sûr, il dirait: "Vous avez pris une charge de mes épaules". Al-Assad dirait: "Jeter des bombes est couteux pour moi, si l'Amérique fait cela pour moi, ce serait beaucoup mieux pour moi", c'est ainsi qu'il voudrait.

Al-Assad veut raser la Syrie de toute façon, je veux dire qu'il veut détruire la Syrie. Il s'est arrangé une petite place pour lui-même autour de Lattaquié et il a installé ses hommes là-bas. C'est comme une banlieue résidentielle au bord de la mer et il dit: "Je vivrai ici. Mais en partant, je raserai ce qui reste du pays, je le transformerai en un tas de déchets". Si l'Amérique bombarde la Syrie, il les remerciera et baisera leurs mains. 

"L'intervention militaire en Syrie n'est pas raisonnable. Cela devrait être une opération de sauvetage, non une guerre".

Une opération de sauvetage devrait être effectuée, et non une guerre en Syrie. Quelle est l'utilité de la guerre? Ce ne serait bon en rien, cela serait une vaine tentative et n'aurait pas de sens. Ce serait illégal, le mieux qu'ils peuvent faire, c'est d'accélérer et de soutenir le processus d'évacuation.  

Je ne veux pas la guerre, je ne veux pas une attaque. Les bombardements aériens ne me semblent pas du tout raisonnables. Comment pourriez-vous frapper la Syrie? Il pourrait y avoir des gens autour, et c'est très risqué. Dans tous les cas, il y aura beaucoup de morts. Il y aura beaucoup de morts pour rien. C'est une affaire très difficile.   

Mon frère, les roquettes ne sont pas une blague. Personne ne sait où elles vont atterrir, où elles vont frapper. D'accord, vous pourriez faire quelques calculs, mais qu'allez-vous obtenir avec ça? Supposons que vous allez lancer un raid contre un barrage, un barrage hydroélectrique. Il y a des gens inoffensifs qui y travaillent et vous allez aussi les frapper. Il y aura une panne de courant et cela nuira aussi au public. Cela n'a aucune utilité. S'il n'y a pas d'avions à réaction autour, que frappes-tu? C'est une vaine tentative.  Pour moi, cette méthode n'est pas une méthode viable.

Maintenant, s'ils frappent un pont, des gens inoffensifs traversent ce pont. Si vous frappez une installation de production d'électricité, il y a des gens là-bas ayant au moins de l'électricité, ils se débrouillent au moins avec ça, et ce seront encore le peuple vivant là-bas qui sera mis dans une situation difficile. Ce n'est pas AI-Assad qui sera mis ici dans une situation difficile, dans tous les cas il trouvera un moyen de s'en sortir. Rien ne lui arrivera même s'ils frappent les bases militaires. Ils se contenteront d'un générateur de toute façon. Mais les gens qui y résident seront dans une situation très difficile.

"Si les soldats des pays musulmans entrent en Syrie à partir de 70 points différents pour assumer la tâche d'une force de police, la question serait résolue sans un seul coup de feu".

Rien ne peut être obtenu par les bombardements. Ils devraient renoncer à cette idée, la méthode qui doit être suivie est d'arrêter Al-Assad, de réunir tous les pays musulmans et d'entrer ensemble en Syrie. Ils devraient entrer par voie terrestre. Ils devraient entrer par 70 points différents.   

Les chefs d'état-major des pays musulmans peuvent se réunir et former un personnel de commandement. Il y a une raison unique à cela, ce personnel de commandement peut prendre des résolutions simultanées: après la formation d'un personnel de commandement, les soldats de tous les pays musulmans peuvent venir de tous les coins du monde et entrer en Syrie par 70 points différents. L'affaire se résoudra immédiatement. Surtout si l'Iran et la Turquie s'unissent, toute l'affaire sera  résolue, sans aucun doute, instantanément, autrement il y aura un carnage sans aucune raison. Ils feront ainsi une grave erreur.

Surtout l'armée iranienne devrait se joindre. L'armée iranienne devrait donner 50 mille soldats ou si non nécessaire, l'Iran pourrait contribuer à une ou deux divisions. La Turquie peut contribuer à une division, le Pakistan peut aussi contribuer à une division et les autres pays peuvent contribuer soit à une division, soit à une brigade. Le Maroc, la Tunisie, l'Algérie devraient aussi envoyer des soldats. Si la Turquie et l'Iran envoient des soldats, ils enverront tous des soldats de toute façon. S'ils ouvrent la voie, le reste ira bien.

La même chose est valable pour l'armée égyptienne aussi. En fait, l'armée égyptienne semble être un violateur persistant en ce moment, nous avons honte de la situation de l'armée égyptienne, ils se sont ruinés. Bien sûr, il y a des bons parmi eux aussi, nous ne pouvons pas blâmer l'ensemble de l'armée égyptienne, mais ils se sont construit une très mauvaise réputation d'eux-mêmes. Néanmoins, par courtoisie, il serait aussi bon d'avoir une brigade de l'armée égyptienne. Au moins, peut-être qu'ils reprendront leurs esprits et que leur cœur s'adoucira, que l'armée égyptienne envoie aussi des soldats à cette union.

Lorsque tous les pays musulmans enverront une division de leurs soldats et entreront dans le pays, la question sera immédiatement résolue. Que dira Al-Assad de toute façon? Il se rendra immédiatement. Que pourrait-il dire dans ces circonstances? Son plus grand défenseur est l'Iran. Si l'Iran envoie lui-même des soldats, cela signifie que le dossier est clos une fois pour toutes, c'est aussi clair que cela. Qui pourrait dire quelque chose? 

Si la Russie apporte son soutien, ce sera bon. Si la Russie disait: "Laissez-les entrer et calmer les tensions", toute l'affaire sera résolue. La Russie ne s'opposerait pas à quelque chose comme ça. La Russie ne voudrait pas se confronter à tous ces pays musulmans. Que pourrait dire la Russie? 

Regardez, si l'Iran veut résoudre ce problème, je vous montre la solution. Le ministre des Affaires étrangères devrait immédiatement venir en Turquie et parler à nos autorités sans tarder. Toute l'affaire sera résolue très facilement. L'Iran devrait aborder la question honnêtement et agir en hâte et ne pas tergiverser. L'Iran devrait dire: "Nous donnons une division au commandement de la Turquie". Mais s'ils tergiversent encore, ils seront pris au dépourvu.  

"Ces soldats entreront en Syrie pour les sauver, non pour leur faire la guerre. Parce que les soldats qui arriveront seront une armée musulmane, ils ne les verront pas comme des forces hostiles".

Je le dis encore une fois, que l'Iran, la Turquie, le Pakistan, l'Égypte envoient une division, et que les autres pays musulmans envoient une division ou une brigade selon leur volonté. Ces armées doivent être placées à proximité des unes des autres à une vitesse vertigineuse. Par exemple, après la prière du matin, ils devraient entrer dans le pays par tous les coins avec le nom d'Allah. Et ce sera tout.  

ILS DEVRAIENT TRES BIEN AGIR AVEC LA POPULATION, ILS DEVRAIENT SE COMPORTER TRES GENTIMENT AVEC LES GENS QU'ILS CROISENT. ILS DEVRAIENT TRES BIEN AGIR AVEC LES OPPOSANTS, ILS DEVRAIENT TRES BIEN SE COMPORTER AVEC NOS FRERES ET SŒURS ALAOUITES, NUSAYRIS. ILS DEVRAIENT DIRE: "VOS VIES ET VOS BIENS NOUS SONT TOUS CONFIES AYEZ L'ESPRIT TRANQUILLE". ET CE SERA TOUT, JUSTE COMME DES POLICIERS. ET L'AFFAIRE SERA CLOSE. CE SERA RESOLU EN 24 HEURES. Lorsque nous avons une voie facile, il serait inacceptable de suivre des chemins complexes et pénibles qui causeraient une effusion de sang continuelle. 

Si les soldats des pays musulmans entrent en Syrie par 70 points différents, toute l'affaire sera résolue sans qu'un seul coup de feu ne soit tiré. Mon frère, comment le contraire pourrait être possible? Réfléchissez-y, la Turquie, l'Iran, l'Égypte, le Maroc, la Tunisie, l'Algérie, la Lybie, la Jordanie, la Malaisie et d'autres pays musulmans enverraient tous des soldats. Dans ces conditions, quelle personne en Syrie pourrait résister à cela: dites-le-moi. Ce n'est pas possible, rien de tel n'arrivera. Ils les accueilleront tous. Rien de mal ne se passera. 

"Il y a trois options: soit le monde restera comme de simples spectateurs à cette persécution, soit les États-Unis lanceront des bombes et blesseront des civils innocents, ou soit les pays musulmans s'uniront, entreront en Syrie et accompliront le devoir de policier".

Autrement, nous allons tous rester comme de simples spectateurs. Ils tuent les gens jour et nuit là-bas. 50 mille, 30 mille, 20 mille, 10 mille [personnes sont tuées], chaque jour régulièrement. Les deux parties mettent les autres en ligne et leur tirent dans la tête.

La seconde option est, ils ne cessent de dire: "Que les États-Unis aillent et interviennent". Les États-Unis pourraient le faire et ils le feraient dans une attitude très rude. Le régime changera vraiment. Mais la Syrie sera rasée et ce sont les civils innocents en Syrie qui souffriront. Que Dieu nous en préserve, il y aura sûrement beaucoup de morts. Ils ne peuvent pas empêcher cela.   

Si nous avons une méthode décente, aimable, sans effusion de sang, d'amour, en conformité avec le Coran, quelle est la logique derrière, de préférer une méthode si sanglante? Eh bien mon frère, soit vous allez accepter ces meurtres – mais ce sera horrible de les accepter – soit les pays musulmans s'uniront. Si les pays musulmans s'unissent et entrent en Syrie, toute l'affaire sera résolue en moins de 24 heures.   

Sinon, ils laisseront tout aux États-Unis et au Royaume-Uni, et eux, utiliseront toutes leurs armes. Toutes leurs roquettes seront alors utilisées, je veux dire qu'ils utiliseront tous leurs matériels militaires et raseront la Syrie sans laisser d'êtres vivants.    

Si les éléments internes ne se rendent pas, disons que les États-Unis les a bombardés et le régime a été renversé, les éléments internes de l'opposition se lanceront alors dans un massacre massif. Ils tueront tous ceux qu'ils rencontrent, laissez-moi vous dire. Cela deviendra un tas de déchets, mais s'ils font ce que je dis, ce risque sera éliminé.   

Je veux dire qu'avec les bombardements américains, il y aura certainement des morts, beaucoup de gens seront martyrisés. Après cela, les opposants au sein du pays seront remplis d'une vengeance et commettront des massacres massifs. Ils tomberont dans ce fléau et un grand massacre aura lieu.

Pour cette raison, la solution la plus nette et facile est que les pays musulmans s'unissent et entrent en Syrie, l'affaire sera alors immédiatement résolue. Même pas une goutte de sang ne sera versée s'ils font ce que je suggère. 

 "Je demande à notre ministère des Affaires étrangères de bien vouloir prendre les mesures nécessaires au sujet de cette affaire"

Je demande à notre ministère des Affaires étrangères de pousser cela. Ces personnes sont aussi prêtes. Les Iraniens ont fait des déclarations, s'ils sont sincères, ils devraient faire ce que nous suggérons.   

Autrement, cela tournera à un désastre. Ils ne devraient pas aller dans un chemin douloureux quand nous avons une voie très facile. Cela risque de provoquer encore plus de douleur. Ce que j'ai dit est une solution fondamentale. C'est une solution rayonnante. Ce qu'ils offrent est une méthode très pénible. Ce n'est pas quelque chose qui se résoudra avec des bombardements. Il est impossible d'aller bombarder sans faire de morts, c'est très difficile. 

La Syrie ne peut pas résister militairement. Je veux dire que les sunnites ne seraient pas capables de résister non plus. Les Alaouites non plus ne pourraient résister. Ils ne peuvent pas trouver de raison à cela. Que pourraient-ils dire? C'est parce que les pays musulmans entrent avec de bonnes intentions. Ils ne vont pas pour les combattre mais pour les sauver. Les soldats le savent, ils savent qu'ils vont pour une mission de sauvetage. Ils ne les verront pas comme des forces hostiles. C'est parce que les soldats qui arrivent sont Musulmans. Que diront-ils? Ils se rendront et rien de mal ne se passera. Qu'ils apportent ces forces et les placent là-bas. En fait Al-Assad renoncera la minute où les soldats seront déployés. Plus tard, ils peuvent former un gouvernement de coalition et faire ce qu'ils veulent. Personne ne dira jamais rien. (30 août 2013, Adnan Oktar: A9 TV)

 

 

 

Desktop View