Harun Yahya

RAMADAN 2009, 22. JOUR











O vous qui avez cru! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair (de crainte) que par inadvertance vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez par la suite ce que vous avez fait.

(Sourate al-Hujurat, 6)










Ce que je vous ai défendu de faire, évitez-le et ce que je vous ai ordonné, accomplissez-le dans la mesure où cela vous est possible. Ceux qui vous ont précédé ont péri à cause de l’abondance de leurs questions et leurs divergences d’opinions à l’égard de leurs prophètes.

Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim









Les caractéristiques surprenantes des papillons
 
Regardez les ailes des papillons dans la photo de droite comme si vous les voyiez pour la première fois. Vous serez sûrement rempli d'admiration face à un tel aspect esthétique, une symétrie sans le moindre défaut, les couleurs et les motifs éblouissants.

Maintenant pensez à un vêtement. Supposez que c'est un très beau vêtement de bonne qualité qui a été tissé en s'inspirant des motifs de ces papillons. À quoi penseriez-vous en voyant un tel vêtement dans la vitrine d'un magasin? Sûrement à l'existence d'un artiste, qui aurait dessiné les motifs de ce vêtement, en s'inspirant des ailes d'un papillon, et vous apprécieriez son travail. Dans cette situation, vous apprécierez aussi ce fait: l'art que vous admirez n'appartient pas à la personne qui a dessiné le motif du vêtement, en prenant comme exemple les papillons, mais Allah, qui est à l'origine des motifs et des couleurs des ailes des papillons. Les ailes colorées des papillons avec leurs motifs merveilleusement variés sont des manifestations somptueuses de l'art de Allah. Tout comme un motif sur un vêtement n'apparaît pas par hasard, la couleur et la symétrie des motifs des ailes si parfaites n'ont pas pu apparaître suite à des coïncidences.

De plus, les ailes splendides ne sont pas les seules caractéristiques frappantes des papillons. La conception du corps des papillons est aussi parfaite à tous égards. Les papillons se nourrissent en aspirant le nectar des fleurs. La plupart des papillons ont un grand organe appelé trompe qu'ils utilisent pour atteindre le liquide qui se trouve à une certaine profondeur. Cette trompe est une grande langue utilisée pour boire de l'eau ou pour aspirer le nectar des fleurs. Le papillon enroule sa grande langue vers l'intérieur quand il ne l'utilise pas. Cette langue peut mesurer trois fois la longueur du corps du papillon quand elle est déroulée.

Comme les autres insectes, les papillons ont également un squelette qui recouvre la surface externe de leur corps. Ce squelette externe, ou exosquelette, est composé de plaques résistantes connectées par du tissu mou, ce qui le fait ressembler à une sorte d'armure. Le matériau résistant est appelé "chitine". Cette couche se forme suivant un processus très intéressant. Comme on le sait, les chenilles subissent un processus plutôt compliqué appelé métamorphose. La chenille devient tout d'abord une nymphe puis se transforme en papillon. Au cours de cette métamorphose, des changements subtils surviennent dans les ailes, les antennes, les pattes et d'autres parties du corps. Les cellules se trouvant dans différentes zones clés comme les muscles du vol et des ailes se réorganisent également à chaque étape du processus. De plus, au cours de ces changements, pratiquement tous les systèmes du corps – le système digestif, le système excrétoire, le système respiratoire etc… - subissent d'immenses changements.1

Cette diversité dans la conception des papillons, comme dans leurs ailes, appartient à Allah, le Tout-Puissant. Allah est Celui qui accorde à toutes les créatures les caractéristiques dont elles ont besoin.


__________________________

1- Florida's Fabulous Butterflies, World Publications, FL, 1999, p.57.








Réfléchir

Selon le Coran, un incrédule est une personne qui ne reconnaît pas les signes d’Allah et ne les apprécie non plus, alors qu’un croyant est capable de voir ces signes et ces preuves. Il sait qu’ils ne sont pas créés en vain, et il peut reconnaître la puissance et l’art admirable d’Allah partout et trouver des moyens pour Le révérer. Il est un homme de bon sens, qui "debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah et méditent sur la création des cieux et de la terre (disant) : ‹Notre Seigneur ! Tu n'as pas créé cela en vain. Gloire à Toi ! Garde-nous du châtiment du feu." (Sourate al-Imran, 191)

Dans le Coran, on trouve des expressions comme : "Ne ferez-vous pas attention ?", "… Il y a un signe pour les gens qui réfléchissent", qui soulignent l’importance de la réflexion aux signes d’Allah. Le Créateur de sujets infinis de réflexion. Tout ce que nous voyons et sentons dans les cieux et sur la terre et entre les deux est en vérité une manifestation de la créativité d’Allah et, qui doit ainsi nourrir la réflexion. Un des versets donne l’exemple de ces bénédictions divines :

D'elle, Il fait pousser pour vous, les cultures, les oliviers, les palmiers, les vignes et aussi toutes sortes de fruits. Voilà bien là une preuve pour des gens qui réfléchissent. (Sourate an-Nahl, 11)
 
Réfléchissons un moment à un des éléments cités ci-dessus : le dattier. L’arbre qui grandit d’une graine de la terre. De cette graine minuscule (une graine ne mesure même pas 1 centimètre cube), surgit une masse énorme de bois de 4 à 5 mètres de longueur et pesant des centaines de kilogrammes. La graine n’utilise que la terre dans laquelle elle est enterrée pour constituer cette masse.

Comment est-ce qu’une graine peut former un arbre ? Comment peut-elle "raisonner" pour décomposer les substances nécessaires du sol pour créer du bois ? Comment peut-elle prédire la forme et la structure requise ? Cette dernière question est vraiment importante, car ce n’est pas un morceau de bois ordinaire qui émerge de la graine. C’est un organisme vivant et complexe avec des racines pour assimiler les substances de la terre, avec des veines et des branches qui sont parfaitement organisées. Un être humain éprouve de la peine pour dessiner un arbre, alors qu’une simple graine peut produire un objet extrêmement complexe en n’utilisant que les substances du sol.

Cette observation conduit à la conclusion qu’une graine est extrêmement intelligente et sage, même plus que nous. Ou pour être plus précis, une intelligence extraordinaire est responsable de ce que fait la graine. Mais quelle est la source de cette intelligence ? Comment est-il possible qu’une graine ait une telle intelligence et une telle mémoire ?
 
Sans aucun doute, cette question n’a qu’une seule réponse : la graine est créée en ayant la capacité à former un arbre, c’est-à-dire qu’elle est programmée à l’avance. Chaque graine sur terre est entourée d’Allah et pousse dans Son savoir. Dans un des versets il est énoncé :

C'est Lui Qui détient les clefs de l'inconnaissable. Nul autre que Lui ne les connaît. Et Il connaît ce qui est dans la terre ferme, comme dans la mer. Et par une feuille ne tombe qu'Il ne le sache. Et pas une graine dans les ténèbres de la terre, rien de frais ou de sec, qui ne soit consigné dans un livre explicite. (Sourate al-An'am, 59)

C’est Allah Qui crée la graine et la développe en une nouvelle plante. Dans un autre verset il est dit :

C'est Allah Qui fend la graine et le noyau : du mort il fait sortir le vivant, et du vivant, il fait sortir le mort. Tel est Allah. Comment donc vous laissez-vous détourner ? (Sourate al-An‘am, 95)

La graine est tout simplement un des innombrables signes qu’Allah a créé dans l’univers. Si les hommes commençaient à réfléchir non seulement avec leur esprit, mais aussi avec leur cœur, et se posaient les questions "pourquoi" et "comment", ils seraient capables de comprendre que l’univers entier est la preuve de l’existence et de la puissance d’Allah.









Le Prophète a révélé que seul Allah connaît l’invisible

Le mot ghaib dans le Coran désigne les choses cachées que l’homme ne peut voir ni connaître. Ce qui arrivera dans le futur nous est inconnu par exemple. Mais tout ce qui a trait à l’avenir, à l’avenir de chaque individu, pays, immeuble ou meuble est connu seulement de Allah. Voici comment le Prophète devait expliquer à son peuple que la connaissance de l’invisible (ilm-ul-ghaib) est l’apanage de Allah:

Dis: “Allah sait mieux combien de temps ils demeurèrent là. À Lui appartient l’inconnaissable des cieux et de la terre. Comme Il est Voyant et Audiant! Ils n’ont aucun allié en dehors de Lui et Il n’associe personne à Son commandement.” (Sourate al-Kahf: 26)
Dis: “Nul de ceux qui sont dans les cieux et sur la terre ne connaît l’inconnaissable, à part Allah.” Et ils ne savent pas quand ils seront ressuscités! (Sourate an-Naml: 65)

Dis: “Certes, mon Seigneur lance la vérité, [à Ses messagers]. Il est Parfait Connaisseur des inconnaissables.” (Sourate Saba’: 48)



Dans le Coran, Allah dit au Prophète:

Dis: “Je ne détiens pour moi-même ni profit ni dommage, sauf ce que Allah veut. Et si je connaissais l’inconnaissable, j’aurais eu des biens en abondance, et aucun mal ne m’aurait touché. Je ne suis, pour les gens qui croient, qu’un avertisseur et un annonciateur.” (Sourate al-A’raf: 188)







Le Prophète rappelait aux hommes que Allah entend leurs conversations les plus secrètes

Certaines personnes pensent que lorsqu’elles projettent de commettre un méfait, de conspirer avec leurs complices ou de répandre des rumeurs, elles peuvent se cacher d’autrui. En réalité, Allah connaît toutes les pensées de l’homme, les idées qui traversent son esprit. Il sait ce que deux personnes se murmurent à l’oreille et tout qui se passe dans la terre et les cieux. Il est le témoin permanent de nos actes. Tout homme devra rendre compte dans l’au-delà pour toutes ces choses qu’il pensait avoir faites ou dites en secret, à l’insu de tous. Il se peut qu’on oublie ces paroles mauvaises mais Allah nous les rappellera et les exposera devant nous au Jour du Jugement.

Le Prophète attirait également l’attention des gens sur cette réalité et avertissait du fait qu’ils devaient rendre compte de leurs actes un jour. Voici des exemples de versets à ce sujet:

Dis: “Que vous cachiez ce qui est dans vos poitrines ou bien vous le divulguiez, Allah le sait. Il connaît tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Et Allah est Omnipotent.” (Sourate Al ‘Imran: 29)

Dis: “Allah suffit comme témoin entre vous et moi.” Il est, sur Ses serviteurs, Parfaitement Connaisseur et Clairvoyant.” (Sourate al-Isra’: 96)

Si ensuite ils se détournent dis alors: “Je vous ai avertis en toute équité; je ne sais si ce qui vous est promis est proche ou lointain. Il connaît ce que vous dites à haute voix et ce que vous cachez.” (Sourate al-Anbiya’: 109-110)

Dis: “Est-ce vous qui apprendrez à Allah votre religion, alors que Allah sait tout ce qui est dans les cieux et sur la terre?” Et Allah est Omniscient.” (Sourate al-Hujurat: 16)











Les falsifications de l'évolution

L’homme de Piltdown: une mâchoire d'orang-outan et un crâne humain

Un docteur bien connu, et également paléoanthropologue amateur, Charles Dawson affirme avoir trouvé un os de mâchoire et un fragment crânien dans une fosse à Piltdown, en Angleterre en 1912. Même si ledit os de mâchoire ressemblait plus à celui d'un singe, les dents et le crâne, en revanche, ressemblaient à ceux d'un homme. Ces spécimens ont été étiquetés "l'homme de Piltdown". Prétendument vielles de 500 mille ans, ces parties ont été présentées dans divers musées comme une preuve irréfutable de l'évolution humaine. Pendant plus de 40 années, plusieurs articles scientifiques ont été rédigés sur "l'homme de Piltdown", une multitude d'interprétations et de dessins effectués, et le fossile a été présenté comme une très importante preuve de l'évolution humaine. Pas moins de cinq cent thèses de doctorat ont été rédigées sur ce sujet.1

Alors qu'il visitait le British Museum en 1935, le célèbre paléoanthropologue américain Henry Fairfield Osborn a déclaré: ".On doit nous rappeler encore et encore que la nature regorge de paradoxes et qu'il s'agit là d'une étonnante découverte sur l'homme de jadis." 2






1. Les fossiles ont été déterrés par Charles Dawson et donnés à Sir Arthur Smith Woodward..



2. Les parties ont été reconstituées
à partir du célèbre crâne.

(Parties d'un crâne humain)




3. A partir de la reconstitution du crâne, plusieurs dessins et sculptures ont été effectués, une kyrielle d'articles et de commentaires ont été rédigés. L'original du crâne est exposé au British Museum.
(Mâchoire d'orang-outan)




4. 40 années après sa découverte, un groupe de chercheurs ont prouvé que le fossile du Piltdown n'était en fait qu'un canular.






En 1949, Keneth Oakley du département de paléontologie au sein du British Museum, a tenté d'essayer la méthode du "test de fluorine", un nouveau test qui sert à déterminer la date de certains anciens fossiles. Un essai a été alors effectué sur "l'homme de Piltdown". Le résultat était extraordinaire. Le test a révélé que l'os de la mâchoire ne contenait pas de fluorine, ce qui indique qu'il est resté enterré pendant quelques années. Le crâne, qui ne contenait qu'une quantité réduite de fluorine, n'était vieux que de quelques milliers d'années.










Le dessin ci-contre a été établi à partir d'une seule et unique dent. Il a été publié dans la revue Illustrated London News,


le 24 juillet 1922. Toutefois,


les évolutionnistes ont été extrêmement déçus lorsqu'il a été prouvé que cette dent n'appartenait ni à une espèce ressemblant à un singe ni à l'homme, mais plutôt à une espèce porcine éteinte depuis longtemps.





Les dernières études chronologiques effectuées à l'aide de la méthode fluorine ont révélé que le crâne n'était vieux que de quelques milliers d'années. On a trouvé également que la dent sur l'os de la mâchoire appartenant à un orang-outan avait été usée de manière artificielle et que les outils "primitifs" découverts auprès des fossiles n'étaient en fait que de simples imitations aiguisées grâce à des instruments en acier.3 Dans l'analyse détaillée effectuée par Weiner, cette manipulation a été redue publique en 1953. Le crâne appartenait à monsieur de 500 ans et l'os mandibulaire était celui d'un singe qui venait de décéder! Les dents ont été ainsi arrangées et fixées sur la mâchoire et les articulations ont été remplies pour ressembler à celles d'un vieil homme. Ensuite, toutes ces pièces ont été oxydées à l'aide du dichromate de potassium pour leur conférer un aspect vieilli. Or, les tâches ont fini par disparaître une fois trempées dans de l'acide. Le Gros Clark, qui faisait partie de l'équipe qui a dévoilé la supercherie, ne pouvait pas cacher sa surprise au vu de cette situation et a déclaré: "Les preuves d'une abrasion artificielle ont tout de suite sauté aux yeux. En effet, elles étaient tellement flagrantes que l'on peut se demander à juste titre pourquoi ne les avait-on pas découvertes plus tôt?" 4 Une fois la supercherie découverte, "l'homme de Piltdown" a été prestement enlevé du British Museum où il a été exposé pendant plus de 40 années.

L'homme du Nebraska: une dent de porc

En 1922, Henry Fairfield Osborn, le directeur du Musée Américain d'Histoire Naturelle, déclara avoir trouvé une molaire fossile dans l'ouest du Nebraska à proximité de Snake Brook et qui selon lui appartenait à la période du Pliocène. Cette dent était supposée comporter les caractéristiques d'un homme et d'un singe. Un sérieux débat scientifique s'en est suivi lors duquel d'aucuns ont dit que la dent appartenait à un Pithecanthropus Erectus alors que d'autres prétendaient que celle-ci était plus proche d'une dent humaine. Ce fossile, qui a provoqué un débat intense, a été appelé "l'homme du Nebraska". Tout de suite après il a été "baptisé scientifiquement" sous le nom de "Hesperopithecus haroldcooki".

Plusieurs chercheurs connus ont accordé leur soutien à Osborn. Sur la base d'une seule dent des reconstructions de la tête et du corps de l'homme du Nebraska ont été dessinées. De plus, l'homme du Nebraska a même été dessiné en compagnie de son épouse et ses enfants; toute la famille dans un décor naturel.

Tous ces scénarii ont été développés à partir d'une seule dent. Les milieux évolutionnistes ont accrédité cet "homme fantôme" à tel point que lorsqu'un chercheur, en l'occurrence William Bryan s'est opposé à ces décisions subjectives basées sur une seule et unique dent, il a subi des critiques acerbes.

En 1927, d'autres parties du squelette ont été également trouvées. Selon ces pièces trouvées récemment, la dent n'appartiendrait ni à un homme ni à un singe. Elle appartenait à une espèce de sanglier américain, le "Prosthennops", éteinte depuis longtemps. Pour dénoncer cette erreur, William Gregory a intitulé son article paru dans le magazine Science: "Hespéropithécus: Apparemment ni homme ni singe".5 Ensuite, tous les dessins du "Hesperopithecus haroldcooki" et de "sa famille" ont été rapidement retirés des ouvrages évolutionnistes.

Ota Benga: l'Africain dans la cage









OTA BENGA: "Le pygmée dans le zoo"





Après avoir ouvert le chemin avec son livre The Descent of Man (La filiation de l'homme) prétendant que l'homme a évolué à partir de créatures ressemblant au singe, Darwin a commencé à chercher des fossiles pour prouver cette affirmation. Cependant, certains évolutionnistes croyaient que des créatures "mi-homme/mi-singe" pouvaient être trouvées non seulement dans les archives fossiles mais également vivantes dans divers endroits du monde. Au tout début du 20ème siècle, la quête des "liens transitionnels vivants" a entraîné des incidents malheureux, parmi lesquels l'histoire d'un pygmée du nom de Ota Benga.

Ota Benga fut capturé en 1904 par un chercheur évolutionniste au Congo. Dans la langue pygmée, ce nom voulait dire "ami". Il avait une femme et deux enfants. Enchaîné puis enfermé dans une cage, Ota Benga fut emmené aux Etats-Unis où les chercheurs évolutionnistes le présentèrent au public à l'exposition universelle de St Louis avec d'autres espèces de singes. Ota Benga a été présenté comme "le lien transitionnel le plus proche de l'homme". Deux ans plus tard, ils l'ont emmené au zoo du Bronx à New York pour l'exposer sous l'appellation des "vieux ancêtres de l'homme" en compagnie de quelques chimpanzés, d'un gorille appelé Dinah et d'un orang-outan appelé Dohung.

Le directeur évolutionniste du zoo, le Dr William T. Hornaday prononçait des discours pour dire à quel point il était fier d'accueillir cette "forme transitionnelle" dans son zoo et traitait Ota Benga exactement comme n'importe quel animal. Incapable de supporter ce traitement, Ota Benga a fini par se suicider.6

L'homme de Piltdown, l'homme du Nebraska, Ota Benga. Ces scandales démontrent que les scientifiques évolutionnistes n'hésitent pas à recourir à des méthodes sans aucun rapport avec la science pour prouver leur théorie. Ceci dit, lorsqu'on examine la prétendue preuve du mythe de "l'évolution de l'homme", nous nous trouvons face à une situation similaire; une histoire fictive et une kyrielle de volontaires prêts à tout pour la justifier.


____________________

1 Malcolm Muggeridge, The End of Christendom, Grand Rapids, Eerdmans, 1980, p. 59.
2 Stephen Jay Gould, "Smith Woodward's Folly", New Scientist,  February 5, 1979, p. 44.
3 Kenneth Oakley, William Le Gros Clark & J. S, "Piltdown", Meydan Larousse, Vol 10, p. 133. 
4 Stephen Jay Gould, "Smith Woodward's Folly", New Scientist,  April 5, 1979, p. 44.
5 W. K. Gregory, "Hesperopithecus Apparently Not An Ape Nor A Man", Science, Vol 66, December 1927, p. 579.
6 Philips Verner Bradford, Harvey Blume, Ota Benga: The Pygmy in The Zoo, New York: Delta Books, 1992.





 




NAUTILE









Age : 113 à 97 millions d'années


Taille : 1,9 centimètres depuis son sommet et 5,3 centimètres en travers



Localisation : Mahajanga, Madagascar


Période : Crétacé, étage albien











A l'analyse des fossiles, nous voyons qu'il n'existe aucune différence entre les créatures qui ont vécu il y a des centaines de millions d'années et leurs équivalentes vivantes. Le nautile, à titre d'exemple, n'a subi aucune modification depuis qu'il existe. Le fossile sur cette illustration, âgé de 113 à 97 millions d'années le prouve.



NAUTILE






Age : 114 millions d'années

Taille : 55 millimètres

Localisation : Madagascar

Période : Crétacé, étage albien








Le nautile âgé de 300 millions d'années, celui de 150 millions d'années et le nautile actuel sont identiques à tous points de vue. Le spécimen actuel, le fossile d'un nautile âgé de 114 millions d'années, indique que ces créatures sont restées les mêmes pendant des centaines de millions d'années.













LE SECRET DES EPREUVES

A quoi votre temps a-t-il été consacré : des soucis pour rentrer dans l’université de votre choix, trouver un bon emploi, trouver le mari ou la femme de vos rêves, gagner beaucoup d’argent ? Quel fut votre combat pour obtenir et acquérir la gloire, la fortune, la réputation… ?

Alors que vous essayez d’atteindre vos objectifs, avez-vous déjà médité sur cette vérité : tout ce que vous essayez d’obtenir est temporaire et non permanent, car vous ne pourrez rien emporter de tout cela lorsque vous mourrez. Après la mort, que se passera-t-il ? Comment vous porterez-vous dans l’au-delà, lorsque la seule chose qui saura vous bénéficier sont vos efforts à chercher la satisfaction d’Allah au cours de votre vie ?

Allah affirme dans le Coran que cette vie terrestre est un “lieu d’épreuves” qui déterminera la place de chacun dans l’au-delà éternel. Au cours de ces tests, nous révélons aux autres et à Allah, Qui sait déjà notre destin ultime, qui nous sommes réellement.

Ceux qui comprennent ce secret et vivent tout en sachant qu’ils sont à l’épreuve gagneront un trésor éternel : la satisfaction d’Allah dans Son paradis éternel.     













Le Prophète Mohammad (pbsl) 

Comme le déclare un verset du Coran, “… Mohammad est le Messager d'Allah et le sceau final des prophètes.” (Sourate al-Ahzab: 40), le Prophète Mohammad (pbsl) fut le dernier prophète envoyé à l’humanité. Il était l’exemple vivant de la sublime moralité enseignée par Allah dans Sa dernière révélation. Ami d'Allah, il sut inspirer à l’humanité de nobles sentiments par sa proximité avec Lui. C’était aussi Son représentant, noble à Ses yeux, et l’ami de tous les croyants.

Ainsi qu'Allah l’a révélé dans un autre verset, “Nous allons te révéler des paroles lourdes (très importantes)... ” (Sourate al-Muzammil: 5), Il a confié à Son dernier Prophète, Mohammad, une lourde responsabilité. Grâce à la fermeté de sa foi en Allah, ce dernier s’est acquitté de cette mission de la meilleure des façons, en appelant l’humanité à suivre le sentier d'Allah et l’Islam, et en éclairant de sa lumière le cheminement de tous les croyants.

Desktop View